Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Melban

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Melban » 01 mars 2012, 19:49

Bonjour Charlotte ! Par quel biais est-ce que tu suis cette formation PAO ? J'avais déjà regardé un peu mais toutes étaient hors de prix...
charlottedesbois

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par charlottedesbois » 01 mars 2012, 20:30

Les chèques formation de ma région. Pour tous, salariés comme chômeurs. Je ne paye rien...
Loukoumounette

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Loukoumounette » 01 mars 2012, 21:49

Ça me rassure que nous soyons toutes du même avis. Je me sens moins seule !
Isa22

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Isa22 » 01 mars 2012, 22:12

Charlotte, je te souhaite vraiment de trouver du boulot après tes formations. :wink:
Pour ma part, j'ai décidé d'abandonner la branche PAO, trop sinistrée. Sur Paris/RP on est des dizaines et des dizaines à postuler pour la même offre. Marre de me battre. Avec mes 13 ans d'expérience je coûte trop cher aux employeurs. Après avoir travaillé à mon compte pendant 4 ans, je me fais "voler" mon boulot par les Mauriciens (nombreux sont les éditeurs qui font monter leurs textes à l'étranger désormais).
Maintenant, je bosse dans la recherche clinique: ça recrute et c'est polyvalent! :D
Angevin

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Angevin » 01 mars 2012, 22:50

Bonjour à tous.

Alors, niveau appréciation : "Bien" pour l'ensemble du devoir, "Très bien" pour la partie Exercices et "Les règles des titres sont comprises" avec très peu d'erreurs pour la partie Préparation de copie.
Niveau démotivation, ce n'est pas mon cas. De voir que j'ai progressé m'a redonné confiance en moi par rapport à cette formation. Aussi, j'ai envoyé plusieurs demandes de stage avec une seule réponse (négative) pour le moment.
La seule chose démotivante pour moi en ce moment est Pôle emploi qui me menace de me désinscrire à cause de cette formation et de mes recherches de stage. D'ailleurs, ma "conseillère" a fait un joli néologisme sur une offre d'emploi où elle m'a "candidaté". Le plus inquiétant, c'est qu'elle doit utiliser ce mot plusieurs fois par jour.

Bon courage à tous pour le test !
Angevin

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Angevin » 01 mars 2012, 22:56

AppréciationS, bien entendu !
Melban

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Melban » 02 mars 2012, 09:47

J'imagine qu'avec tout le travail qu'elle a, cette pauvre conseillère Pôle emploi survivra à cet inquiétant néologisme :D
J'ai moi aussi fait des demandes de stage. On m'a rappelé, fait passé des tests de 3h et je n'ai jamais eu de réponse ! C'est rageant ce manque de respect ! Surtout que j'ai envoyé un autre mail derrière demandant des nouvelles : pas de réponse non plus. Charmant !

Concernant la démotivation, j'imagine qu'il y a aussi une question d'âge... J'ai 32 ans, fait des des études universitaires à la fac, j'ai une fille qui demande aussi une part du temps de maman... Alors voir l'espèce de bidouillage du CEC, oui, ça me décourage. Je n'ai plus 10 ans devant moi pour trouver ma route professionnelle alors je n'ai pas envie de me demander en permanence si je ne suis pas en train de perdre mon temps...
Isa22

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Isa22 » 02 mars 2012, 11:54

Je te comprends Melban, j'ai l'impression de me retrouver un peu dans tes propos.
D'un point de vue professionnel, je ne me cherche plus puisque j'ai changé de branche.
Après 14 ans de métier et 8 ans de correction/relecture apprises sur le tas et au contact de professionnels de la correction, j'attendais plus de cette formation du CEC. Il y a certains signes de correction qui ne correspondent pas à ceux que j'ai appris dans ma pratique professionnelle ainsi que d'autres petites choses. C'est un peu déstabilisant à réception des devoirs corrigés.
J'ai presque 40 ans et une petite fille à laquelle je veux consacrer du temps. En plus de mes 35h de travail hebdomadaires et des à-côtés pour arrondir les fins de mois, pas facile de donner du temps à la formation. Alors, après les efforts pour rendre les devoirs dans les temps, quand je reçois ces vagues corrections illisibles et de vieux corrigés usés d'avoir été trop photocopiés, je l'ai un peu saumâtre :?
Melban

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Melban » 02 mars 2012, 13:07

Oui Isa, c'est tout à fait ça...
Difficile de rester motivée quand on ne sait plus vraiment pourquoi on le fait.
Je respecte beaucoup les parcours professionnels de MM. Décourt et Colignon mais je commence à me demander si leur discours, tout comme leurs cours, n'a pas 15 ans... Je ne sais pas si tu es allée au regroupement, mais moi quand j'ai entendu que "oui oui il y a du travail pour les jeunes correcteurs dans les maisons d'édition" " non non le marché n'est pas saturé", je me suis demandée si je n'avais pas involontairement fait un saut dans le passé, en 1972 :mrgreen: Je voulais suivre les cours d'écriture journalistique l'année prochaine, je pense que je vais passer mon tour...
Isa22

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Isa22 » 02 mars 2012, 21:22

Complètement d'accord, je respecte aussi les formateurs et leur parcours. Mais en contrepartie, compte-tenu du coût de la formation, je crois que nous sommes en mesure d'attendre plus que des gribouillages et de vieilles photocopies :roll:
Je n'étais pas à la première réunion de janvier, je n'avais trouvé personne de confiance pour garder ma fille. Mais je me suis aperçu, à la lecture des compte-rendus de réunion, que je n'avais pas raté grand chose… J'espère que celle du mois de juin sera plus intéressante.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par coco47 » 03 mars 2012, 05:02

Dans le temps, l'argot des correcteurs avait un mot pour désigner ceux qui veulent toujours plus d'argent, toujours plus de « mèches » (une mèche, c'était un bon boulot, un bon plan, dirait-on aujourd'hui). On les appelait les bifteckards. Suivez mon regard…
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par ann65 » 03 mars 2012, 10:57

coco47 a écrit :Dans le temps, l'argot des correcteurs avait un mot pour désigner ceux qui veulent toujours plus d'argent, toujours plus de « mèches » (une mèche, c'était un bon boulot, un bon plan, dirait-on aujourd'hui). On les appelait les bifteckards. Suivez mon regard…
Faut-il reprocher à ce monsieur de gagner de l'argent et d'avoir trouvé le bon filon ?
Il ne fait rien d'illégal après tout. Il vend du rêve à des gens qui ont très envie d'en acheter. Les fils sur cette fameuse formation CEC se succèdent... Et en fin de session, on y lit les mêmes mots (copies illisibles, gribouillis, photocopies infâmes, etc.). Et malgré tout... le business de M. Decourt est florissant.
Comme disait ce grand "penseur": "Les promesses n engagent que ceux qui y croient"... :lol:
Melban

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Melban » 03 mars 2012, 11:11

Ann65, malheureusement il n'existe aucun échantillon à base de CEC nous permettant de tester le produit avant achat... Alors, pauvres naïfs que nous sommes, nous tentons l'aventure au risque d'être déçus.
Comment faire quand on ne naît pas avec la correction infuse ? Comment faire quand on ne possède ni le temps ni l'argent nécessaires pour passer la porte enchantée menant chez Formacom ? Et bien comme l'a sûrement dit un autre grand "penseur" : "On fait avec ce qu'on a". Et on se dépatouille avec.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par ann65 » 03 mars 2012, 12:59

Melban a écrit :Ann65, malheureusement il n'existe aucun échantillon à base de CEC nous permettant de tester le produit avant achat... Alors, pauvres naïfs que nous sommes, nous tentons l'aventure au risque d'être déçus.
Comment faire quand on ne naît pas avec la correction infuse ? Comment faire quand on ne possède ni le temps ni l'argent nécessaires pour passer la porte enchantée menant chez Formacom ? Et bien comme l'a sûrement dit un autre grand "penseur" : "On fait avec ce qu'on a". Et on se dépatouille avec.
Personne ne "naît avec la correction infuse", puisque la correction est un métier.. qui s'apprend. Et il ne suffit pas d'avoir une orthographe irréprochable pour être un bon correcteur. Sinon n'importe quel prof de français (censé avoir une bonne orthographe) pourrait s'improviser correcteur.
Vous n'allez pas vous faire des amis parmi les correcteurs, Melban. :wink:

Il n'existe aucun "échantillon de base", évidemment... Mais il existe, sur ce forum, un grand nombre de de témoignages sur la qualité de la formation dispensée par le CEC... Et en très grande majorité, ces témoignages vont dans le même sens. :( Ils rejoignent le vôtre et celui d'Isa ou de Loukoumette notamment. :(

Et puis, entreprendre une formation, qui plus est lorsqu'elle elle demande un investissement financier, c'est un peu comme lancer une activité. Mieux vaut faire une étude de marché avant d'y investir ses économies. Le marché de la correction est sinistré. Les correcteurs chevronnés ont du mal à trouver des missions, à se faire payer décemment et à vivre de leur métier.
Là encore les témoignages abondent sur ce forum.

Vous me direz sûrement que ce forum n'est pas représentatif ("pas d'échantillon de base") Certes, le panel des intervenants n'a pas été établi ni validé par un institut de sondage. Mais la lecture de ce forum apporte de sacrés éclairages sur l'état du marché de la correction (et de la com et du journalisme) !

La presse se passe de plus en plus des services des correcteurs. Les SR doivent à la fois assumer la correction, le secrétariat de réfaction et maquetter les pages. Ainsi va la presse !

Je ne prétends pas connaître pas le secteur de l'édition, mais il semblerait qu'il n'offre pas des débouchés extraordinaires pour les correcteurs. Ce que je sais c'est que les salaires y sont très bas et les stagiaires non payés ou sous payés très nombreux. Et les auto-entrepreneurs tirent encore les prix vers le bas.

Comment puis-je me permettre d'écrire cela ? Eh bien :wink:, parce que je ces infos, je les ai trouvées en lisant des articles, en participant à des discussions sur des forums, sur les sites communautaires aussi.

Ceci étant je ne me réjouis pas de votre désillusion. Et je vous souhaite de réussir votre reconversion. Evidemment. Bon courage !
Loukoumounette

Re: Formation CEC octobre 2011-juin 2012

Message non lu par Loukoumounette » 03 mars 2012, 20:04

Pour ma part, je m'étais renseignée sur cette formation mais je n'ai connu ce forum qu'après mon inscription. J'avais trouvé de bons échos c'est pour cela que je m'étais lancée. Ce forum m'a ouvert les yeux mais après...

J'ai une licence de lettres et je me doutais que le métier de la correction n'aurait pas beaucoup de débouchés. Malheureusement je pense que c'est le cas pour la plupart des métiers littéraires. Mon rêve est de devenir bibliothécaire et pour l'instant je n'ai pas trouvé le bonheur.
Malgré tout, la formation m'a permis d'apprendre de nouvelles règles que je ne savais pas forcément.
Je pense que ce genre de formation peut toujours servir. Après on verra si je trouve un travail dans ce milieu ou pas.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »