accord participe verbe pronominal, au secours !

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
touslesnomssontdéjàpris
Messages : 29
Inscription : 25 sept. 2010, 11:40
Contact :

accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par touslesnomssontdéjàpris » 13 oct. 2010, 12:52

Bonjour,

J'ai eu à corriger un texte qui comportait la phrase suivante :

Tous ces médicaments se sont révélés avoir un effet athérogène.

Les médicaments n'ayant pas révélé eux-mêmes, a priori, je ne considère pas "se" comme un COD et j'accorde "révélé" au singulier, mais je me trompe peut-être.

C'est un point un peu délicat et si je suis en général quasiment incollable sur le sujet de l'accord des participes passés, là j'avoue avoir soudain un gros doute ! :oops:
Mais quel correcteur digne de ce nom n'a jamais de doutes ?

J'ai eu beau chercher çà et là dans mes livres et sur internet, je n'ai rien trouvé (ou rien su trouver, mea culpa).

Quoi qu'il en soit, même si j'ai raison, je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi à mon interlocuteur et cela est gênant...

J'ai besoin de vos lumières pour... éclairer ma lanterne et la sienne !

Merci d'avance à ceux et celles qui se pencheront sur le sujet... ou sur le COD...
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Catherine_75 » 13 oct. 2010, 13:47

Bonjour,

Vous avez un article très complet sur le participe passé dans le Thomas (entre autres !) qui dit, à propos des verbes pronominaux suivis d'un infinitif (ce qui est le cas ici) :

Participe passé d'un verbe pronominal suivi d'un infinitif. Le participe passé de ce verbe s'accorde comme le participe passé du verbe simple (cf. participe passé suivi d'un infinitif) : ils se sont vu jeter à la porte (ce n'est pas eux qui faisaient l'action : ils ont été jetés à la porte par quelqu'un). Ils se sont vus mourir (c'est eux qui mouraient : ils se sont vus mourants).

Je pense donc, en fonction de cette règle : Tous ces médicaments se sont révélé avoir un effet athérogène. (Ce ne sont pas les médicaments qui font l'action de révéler.)

J'ai cependant un doute sur cette phrase, car il me semble que se révéler doit être suivi soit de l'auxiliaire être, soit d'un adjectif.

Attendons donc d'autres avis.
Tom2000
Messages : 2
Inscription : 29 mars 2005, 13:48
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Tom2000 » 13 oct. 2010, 17:02

Catherine_75 a écrit :Bonjour,

Vous avez un article très complet sur le participe passé dans le Thomas (entre autres !) qui dit, à propos des verbes pronominaux suivis d'un infinitif (ce qui est le cas ici) :

Participe passé d'un verbe pronominal suivi d'un infinitif. Le participe passé de ce verbe s'accorde comme le participe passé du verbe simple (cf. participe passé suivi d'un infinitif) : ils se sont vu jeter à la porte (ce n'est pas eux qui faisaient l'action : ils ont été jetés à la porte par quelqu'un). Ils se sont vus mourir (c'est eux qui mouraient : ils se sont vus mourants).

Je pense donc, en fonction de cette règle : Tous ces médicaments se sont révélé avoir un effet athérogène. (Ce ne sont pas les médicaments qui font l'action de révéler.)

J'ai cependant un doute sur cette phrase, car il me semble que se révéler doit être suivi soit de l'auxiliaire être, soit d'un adjectif.

Attendons donc d'autres avis.

Au contraire Catherine,
Selon Thomas, il faudrait écrire, me semble-t-il :
Ces médicaments se sont révélés avoir un effet athérogène (ce sont eux qui ont produit l'effet).
Mais je crois que, comme tu le dis, se révéler ne se construit pas avec avoir.

b) [Le suj. désigne une chose] Apparaître, se manifester, se laisser voir, se dévoiler. L'autre rive se révélait vaguement et se couronnait de mirages que le cours des heures variait (GIDE, El Hadj, 1899, p. 361). Un secret se dévoile peu à peu, et de plus en plus; mais le problème éternellement problématique qu'on appelle mystère se révèle en une fois. Se révèle pour aussitôt se cacher. Si ce complexe de révélation et d'occultation se répétait continuellement, l'entrevision du mystère se confondrait avec le devenir lui-même (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 48).
En constr. impers. Il ne se révélait dans ce logis la présence d'aucun travail (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 889). Dès qu'on arrive quelque part, il se révèle en vous des ambitions. Moi j'avais la vocation d'être malade, rien que malade. Chacun son genre (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 178).
2. Se révéler (être) + attribut. Apparaître comme. Le problème de la réalité du corps se révèle donc être le problème central, de la solution duquel tout dépend (G. MARCEL, Journal, 1914, p. 125). Je maintins ma décision de renvoyer à l'intérieur les chefs qui se révélaient incapables (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 303):
2. L'esprit, chez nous, a dominé l'intelligence. La vie, toujours, fait craquer les formules. La défaite peut se révéler le seul chemin vers la résurrection, malgré ses laideurs. Je sais bien que pour créer l'arbre on condamne une graine à pourrir. Le premier acte de résistance, s'il survient trop tard, est toujours perdant. Mais il est éveil de la résistance.
SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 332.
Rem. Les grammairiens condamnent l'empl. de se révéler comme dans le cas où le subst. ou l'adj. dont il est suivi à une simple valeur d'attribut (v. supra): ,,Se révéler comme ne doit s'employer qu'au sens de « se révéler de la même façon que se révèle... », et non au sens de: « révéler que l'on est... »; on dira: cette affaire se révéla comme le secret de Polichinelle, mais: cette affaire se révéla une grosse difficulté pour notre héros (sans comme)`` (DUPRÉ 1972). Cette constr. est cependant bien att.: En cette fin de siècle, l'électricité se révélait comme un agent encore mystérieux, mais aux possibilités infinies (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 480). L'école positiviste ouvrait là un magnifique champ d'investigation aux criminologues et se révélait comme très féconde (Traité sociol., 1968, p. 210).
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Catherine_75 » 13 oct. 2010, 17:09

Tom2000 a écrit :Selon Thomas, il faudrait écrire, me semble-t-il :
Ces médicaments se sont révélés avoir un effet athérogène (ce sont eux qui ont produit l'effet).
Mais je crois que, comme tu le dis, se révéler ne se construit pas avec avoir
Les médicaments ont bien un effet athérogène, mais ce n'est pas le sujet. Est-ce que les médicaments se révèlent eux-mêmes, à eux-mêmes ? Non. Ils révèlent qu'ils ont un effet athérogène.
Mais nous sommes d'accord sur le fait que la construction de la phrase n'est pas correcte.
coco47
Messages : 987
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par coco47 » 14 oct. 2010, 03:07

Quand un médicament se révèle, il s'agit de sens figuré, tout comme un jour qui se lève ou une nuit qui tombe. Une fois cela admis, on peut comprendre qu'une chose a révélé elle-même comme étant …, ou comme ayant … Nos médicaments ont donc révélé eux-mêmes comme ayant un effet …. Donc le participe s'accorde : se sont révélés. Et dire que se révéler se construit ou ne se construit pas avec avoir n'a aucun sens. On aurait tout aussi bien : ils se sont révélés efficaces, ou beaux, ou justes, ou faux. (Tant qu'on ne dit pas qu'ils se sont avérés faux…) Donc, pour moi, ils se sont révélés, par quoi que soit suivi révélés.

Revenons au post de Catherine.
Participe passé d'un verbe pronominal suivi d'un infinitif. Le participe passé de ce verbe s'accorde comme le participe passé du verbe simple (cf. participe passé suivi d'un infinitif) : ils se sont vu jeter à la porte (ce n'est pas eux qui faisaient l'action : ils ont été jetés à la porte par quelqu'un). Ils se sont vus mourir (c'est eux qui mouraient : ils se sont vus mourants). Je pense donc, en fonction de cette règle : Tous ces médicaments se sont révélé avoir un effet athérogène. (Ce ne sont pas les médicaments qui font l'action de révéler.)
Que les médicaments ne fassent pas au sens propre l'action de révéler, on s'en fiche*. L'important, c'est qu'ils font l'action d'avoir un effet athérogène. De même que ceux qui se sont vus mourir faisaient l'action de mourir. Ici, révélés et vus ont le même emploi. Il faut respecter le parallélisme, Catherine.

* Il ne faut pas prendre tout au sens propre. Quand je dis : « Ils se sont appliqués à … », est-ce que « ils » fait l'action d'appliquer quoi que ce soit ?
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Catherine_75 » 14 oct. 2010, 12:43

Ouiiii ! Coco et Tom2000, vous avez raison.

Et moi j'ai écrit une belle connerie. En plus, intuitivement, j'aurais mis au pluriel, ça me semble "moche" au singulier. Mais comme l'intuition et "l'esthétisme" ne sont pas des critères valables... j'ai cherché dans le Thomas et je me suis plantée en beauté (si l'on peut dire).

Mais je persiste à penser que cette tournure de phrase, même si elle est correcte, est lourde.
Tom2000
Messages : 2
Inscription : 29 mars 2005, 13:48
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Tom2000 » 14 oct. 2010, 13:05

Catherine_75 a écrit :Ouiiii ! Coco et Tom2000, vous avez raison.

Et moi j'ai écrit une belle connerie. En plus, intuitivement, j'aurais mis au pluriel, ça me semble "moche" au singulier. Mais comme l'intuition et "l'esthétisme" ne sont pas des critères valables... j'ai cherché dans le Thomas et je me suis plantée en beauté (si l'on peut dire).

Mais je persiste à penser que cette tournure de phrase, même si elle est correcte, est lourde.
Tous ces médicaments se sont révélés athérogènes.
C'est moins lourd et ça veut dire la même chose, non ?
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par Catherine_75 » 14 oct. 2010, 13:34

Tom2000 a écrit :
Catherine_75 a écrit :Ouiiii ! Coco et Tom2000, vous avez raison.

Et moi j'ai écrit une belle connerie. En plus, intuitivement, j'aurais mis au pluriel, ça me semble "moche" au singulier. Mais comme l'intuition et "l'esthétisme" ne sont pas des critères valables... j'ai cherché dans le Thomas et je me suis plantée en beauté (si l'on peut dire).

Mais je persiste à penser que cette tournure de phrase, même si elle est correcte, est lourde.
Tous ces médicaments se sont révélés athérogènes.
C'est moins lourd et ça veut dire la même chose, non ?
Il me semble, oui, encore qu'il y a peut-être une petite différence entre "être athérogène" et "avoir un effet athérogène".
Et : Il est avéré que ces médicaments ont un effet athérogène ?
En fait, je crois que c'est le verbe "révéler" qui me gêne, à tort, sans doute.
gouguenheim
Messages : 10
Inscription : 16 sept. 2008, 09:18
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par gouguenheim » 15 oct. 2010, 11:29

"Tous ces médicaments se sont révélés avoir un effet athérogène."

Sous réserve du contexte, peut-être simplement : "Tous ces médicaments avaient un effet athérogène." ou "Finalement, tous ces médicaments avaient un effet athérogène."
touslesnomssontdéjàpris
Messages : 29
Inscription : 25 sept. 2010, 11:40
Contact :

Re: accord participe verbe pronominal, au secours !

Message non lu par touslesnomssontdéjàpris » 05 nov. 2010, 13:37

Merci à tous.
Effectivement, moi aussi j'aurais bien mis "avoir un effet", je vais le proposer. C'est moins lourd de toute façon.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »