Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Invité

Re: Re:

Message non lu par Invité » 21 sept. 2009, 19:18

Invité a écrit :
azucena a écrit :Je sors un peu du sujet, pardon.
Jet ne parviens pas à résister au besoin de corriger !

Une anecdote :
Un jour, alors que je jouais au "scrabble" avec ma soeur, venue me rendre visite, le téléphone sonna. Je décrochai. Notre mère était au bout du fil. Ma soeur, ayant quelque chose à lui dire, écrivit quelques lignes sur la feuille de papier où nous notions nos scores et me la tendit afin que je communique son message à notre mère. Tout en continuant à discuter avec ma mère, je pris le stylo et me mis à corriger les fautes de ma soeur, bêtement, sans vraiment y penser, par habitude, presque un geste réflexe...
:shock: "Tu crois que c'est poli ce que tu fais là ?" me dit-elle, visiblement vexée.
:cry: "Oh pardon ! Déformation professionnelle ! Désolée, je l'ai fait sans y penser..."

Quand on disait que le correcteur reste un correcteur toute la journée durant ! :lol:
J'aurais réagi comme ta soeur. C'est insupportable et impoli.
Ne trouverais-tu pas insupportable qu'un psy se mette à t'analyser "sauvagement" et te fasse part de son analyse, qu'un dentiste dise que tes dents sont pourries et que tu devrais te faire poser des couronnes, qu'une femme de ménage fasse des commentaires sur ton intérieur pas très ordonné etc. ?
Je suis plutôt d'accord. Qu'un correcteur ne puisse s'empêcher de corriger, pour lui, tout ce qu'il lit, c'est une chose, mais corriger systématiquement les textes des autres (qui ne sont pas dans le métier) en est une autre.
Catherine_75
Messages : 697
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Re:

Message non lu par Catherine_75 » 22 sept. 2009, 23:34

Invité a écrit :
Invité a écrit : J'aurais réagi comme ta soeur. C'est insupportable et impoli.
Ne trouverais-tu pas insupportable qu'un psy se mette à t'analyser "sauvagement" et te fasse part de son analyse, qu'un dentiste dise que tes dents sont pourries et que tu devrais te faire poser des couronnes, qu'une femme de ménage fasse des commentaires sur ton intérieur pas très ordonné etc. ?
Je suis plutôt d'accord. Qu'un correcteur ne puisse s'empêcher de corriger, pour lui, tout ce qu'il lit, c'est une chose, mais corriger systématiquement les textes des autres (qui ne sont pas dans le métier) en est une autre.
C'est moi qui ai écrit ce dernier message. Je l'ai envoyé en tant qu'invité croyant être connectée, mais ne l'étant pas.
Invité

Re: Re:

Message non lu par Invité » 23 sept. 2009, 03:42

Catherine_75 a écrit :Je suis plutôt d'accord. Qu'un correcteur ne puisse s'empêcher de corriger, pour lui, tout ce qu'il lit, c'est une chose, mais corriger systématiquement les textes des autres (qui ne sont pas dans le métier) en est une autre.
Cette correctionnite envahissante est un travers courant chez les jeunes correcteurs. En général, après quinze ou vingt ans de métier, ça s'atténue…
Invité

Re: Re:

Message non lu par Invité » 23 sept. 2009, 13:17

Invité a écrit :
Catherine_75 a écrit :Je suis plutôt d'accord. Qu'un correcteur ne puisse s'empêcher de corriger, pour lui, tout ce qu'il lit, c'est une chose, mais corriger systématiquement les textes des autres (qui ne sont pas dans le métier) en est une autre.
Cette correctionnite envahissante est un travers courant chez les jeunes correcteurs. En général, après quinze ou vingt ans de métier, ça s'atténue…
Ca me fait penser à la copine cohabitante et qui était étudiante en psycho. Quand nous faisions des fêtes, elle et ses collègues ne pouvaient s'empêcher de relever les lapsus des uns et des autres (surtout de ceux qui ne faisaient pas psycho) et de les commenter.
Vingt ans plus tard, elle est psy bien installée aujourd'hui et elle ne le fait plus jamais.

Sincèrement, je n'ai guère de sympathie pour les gens qui corrigent - et d'un gros trait de marqueur rageur de préférence :? - les fautes que la gardienne a laissées sur le petit mot expliquant que l'ascenseur resterait bloqué pendant une semaine en attente de l'intervention du dépanneur. Je trouve ça très irrespectueux finalement.
Invité

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Invité » 26 sept. 2009, 18:08

Ouais, bof… Fautes ou pas fautes, quand l'achencheur il marche pache, il marche pache.


Je précise que ma copine est d'origine portugaise et que les gens de son entourage ne parlent pas du tout comme ça.
Luc99
Messages : 1
Inscription : 07 sept. 2009, 12:20
Contact :

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Luc99 » 28 sept. 2009, 15:00

J'ai omis de préciser que je ne connais bien sûr pas le statut qu'a adopté la personne ayant remporté cet appel d'offres (ce n'était pas a priori du salariat, et il s'agissait d'un contrat d'exclusivité avec un ouvrage (voire un peu plus) à corriger mensuellement).
D'autre part, il s'agissait de remplacer une personne partant à la retraite, payée au même tarif "queue de cerise" (j'ignore quel statut elle avait adopté, mais ce n'était pas là non plus du salariat...).

Que faire pour empêcher cela ? Je ne vois pas de solution viable pour ma part...

Si, en voici une peut-être : ouvrir une école formant (?) à la correction, et ne surtout pas évoquer à mes futurs élèves que trouver de quoi assurer sa pitance en embrassant cette profession sera très ardu...
Invité

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Invité » 28 sept. 2009, 17:31

Correction :wink:

(ce n'était pas a priori du salariat, et il s'agissait d'un contrat d'exclusivité avec un ouvrage [voire un peu plus] à corriger mensuellement)
Invité

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Invité » 02 oct. 2009, 16:29

Bonjour,
La même chose s'est produite pour moi : AO maison d'édition, remporté par un correcteur qui a proposé 13 euros de l'heure pour la correction de 12 000 signes (avec facture). Autant demander dès le début leur budget alloué pour ce travail.
Catherine_75
Messages : 697
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Catherine_75 » 02 oct. 2009, 19:25

Invité a écrit :Bonjour,
La même chose s'est produite pour moi : AO maison d'édition, remporté par un correcteur qui a proposé 13 euros de l'heure pour la correction de 12 000 signes (avec facture). Autant demander dès le début leur budget alloué pour ce travail.
Ils ne donneront jamais leur budget ! Ils étaient peut-être prêts à payer davantage, mais quand un gogo propose un tarif ridiculement bas, ils ne vont pas s'en priver.
Invité

Re: Correction à 12 euros de l'heure = dumping ?

Message non lu par Invité » 05 oct. 2009, 08:50

Ce tarif est appliqué au correcteur travaillant régulièrement avec eux.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »