CEC: session 2009-2010 par correspondance

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 16 juil. 2010, 18:33

cupcky a écrit :Bonjour,

J'aimerais savoir si quelqu'un a suivi la formation à la réécriture.
Est-elle intéressante? Est-ce un plus pour la formation de correcteur?

Merci d'avance.

Bonjour Cupcky,

La question a déjà été posée mais aucune réponse.

Elle serait pourtant la bienvenue :)

Cordialement :)
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 17 juil. 2010, 19:46

B sur le 1.
Tb sur le 2.
Tb sur le 3.
"Tb travail" sur le texte, avec un Tb pour l'attaque.

J'attends aussi le résultat du test final avec impatience !

Arwenia, si tu es en la région lyonnaise, on pourrait peut-être se rencontrer ?

Sinon je recherche une personne qui serait en mesure de me faire parvenir un lien ou me donner le cheminement complet de la correction sous Words, entre l'émetteur et le récepteur.


Bien cordialement,

Marie
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 17 juil. 2010, 19:49

- es en la région lyonnaise -

=> en région lyonnaise :roll:

++
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Catherine_75 » 18 juil. 2010, 21:48

prof a écrit :Catherine,
.....Il ne s’agit en aucune façon de rédiger un guide orthotypographique (pour ma part, c’est déjà fait), mais de récapituler dans un document modèle, et pour chaque mission de plus ou moins grande importance, les points d’accord nécessaires ou utiles entre le donneur d’ordres et le prestataire de services, afin que notre travail soit efficace et que les relations se déroulent en toute sérénité.

.....Sous forme d’un questionnaire exhaustif parsemé de cases à cocher et de zones à compléter, le protocole délimiterait le rôle et les engagements de chacune des parties.
.....Pour n’en citer qu’un des premiers éléments : la forme du contrat de services, le montant de la rémunération et la date de paiement…, en contrepartie de l’efficacité et de la ponctualité demandées au correcteur.
.....Le document aborderait en détail les conditions matérielles et les aspects pratiques.
.....Il donnerait enfin toutes instructions susceptibles de chasser les incertitudes, d’éviter le temps perdu et l’effort inutile. Une marche maison bien faite pourrait y contribuer.
.....C’est pour veiller à ce que toutes les questions soient abordées que j’en appelais aux leçons de votre expérience venant compléter celle que j'ai acquise dans l'édition.
.....Cordialement.
Bonsoir Prof,
Désolée d'avoir tardé à vous répondre, je ne venais pas beaucoup sur le forum ces derniers jours.
J'avais donc mal compris votre suggestion.
Le document que vous décrivez serait effectivement très utile aux correcteurs.
Cependant, je doute que les maisons d'édition et les organes de presse soient d'accord pour remplir un tel outil, pour plusieurs raisons :
— manque de temps (il y a quelques jours, j'ai accepté un travail après une conversation de dix minutes avec un éditeur qui partait en vacances et qui n'a eu que le temps de m'envoyer avant son départ les fichiers de l'ouvrage. Il faut espérer que je n'aurai pas de questions à poser, car, le travail devant être terminé au retour de l'éditeur, je n'ai pas d'interlocuteur) ;
— manque de réponses (bien souvent, il n'y a pas de marche, et il m'est arrivé plusieurs fois que l'on me dise « faites comme vous le sentez, l'important c'est d'unifier » quand je pose des questions concernant la typo ou d'autres points du texte) ;
— crainte de se trouver face à un correcteur trop protocolaire.

Pourtant, je sais bien que cela simplifierait le travail et que le donneur d'ordre serait gagnant puisque le travail serait mieux fait et plus rapidement.
Bloo a écrit :Sinon je recherche une personne qui serait en mesure de me faire parvenir un lien ou me donner le cheminement complet de la correction sous Words, entre l'émetteur et le récepteur.
Vous voulez parlez du suivi des modifications sous Word ?
C'est simple. Pour permettre à la personne à qui vous retournerez le texte de voir vos corrections, vous allez dans outils/suivi des modifications/afficher les modifications et vous cliquez sur « signaler les modifications lors de l'édition » (à faire avant la correction). Le destinataire, en suivant le même chemin, ira sur outils/suivi des modifications/accepter ou refuser les modifications.
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 18 juil. 2010, 23:20

C'est simple. Pour permettre à la personne à qui vous retournerez le texte de voir vos corrections, vous allez dans outils/suivi des modifications/afficher les modifications et vous cliquez sur « signaler les modifications lors de l'édition » (à faire avant la correction). Le destinataire, en suivant le même chemin, ira sur outils/suivi des modifications/accepter ou refuser les modifications.

Merci Catherine, vous m'êtes d'un grand secours.


Prof
Pour ce qui est du "document modèle", il est certain que ce serait un minimum, mais aussi un plus, car si je comprends bien les correcteurs travaillent pour beaucoup quasi dans le brouillard ? N'y a-t-il vraiment rien d'établi officiellement, j'entends par le syndicat ?

Une petite levée de boucliers s'impose ! :lol:

Comment font les correcteurs dans ce cas, sommes-nous dans l'impossibilté de proposer un écrit "de base", un contrat ? Ne pourrions-nous demander à faire rédiger des tarifs fixés par le syndicat. Car le travail est bien différent dans ce que l'on peut exiger de nous, de la simple chasse à la coquille, à la recherche minutieuse pour "corriger" (quasi certifier) le document, il y a un océan.

Personnellement je ne suis pas encore inscrite au syndicat des correcteurs car toujours en congé parental d'éducation, donc dans l'impossibilité d'être rémunérée. Mais je ne sais vraiment par quel bout commencer, que demander comme tarifs. Bref, être prête avec un bon schéma de départ pour mars prochain.

Je suis bénévole dans ma commune, mais la pêche aux infos sur la manière d'excercer notre merveilleux métier et d'en tirer quelque "bénéfice" ressemble à la quête du Graal.
Mais ce que j'ai entrevu du métier me passionne.

Je suis quand même très surprise qu'il n'y ait aucun tarif donné par le syndicat. Et personne ne dit rien...

Pardonnez fautes et redondances, je suis sous médicaments ce soir, et pas vraiment (pas du tout) en phase avec ce que je fais.

Cordialement,

Marie.
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Catherine_75 » 19 juil. 2010, 00:23

Bloo a écrit :Comment font les correcteurs dans ce cas, sommes-nous dans l'impossibilté de proposer un écrit "de base", un contrat ? Ne pourrions-nous demander à faire rédiger des tarifs fixés par le syndicat. Car le travail est bien différent dans ce que l'on peut exiger de nous, de la simple chasse à la coquille, à la recherche minutieuse pour "corriger" (quasi certifier) le document, il y a un océan.
Il y a, bien sûr, des tarifs recommandés par le syndicat, en fonction du type de travail, mais il est très rare qu'ils soient mis en pratique dans la réalité.

Par ailleurs, vous pouvez consulter la convention collective de l'édition :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichIDC ... 0005635096
et tout particulièrement l'annexe IV qui concerne les correcteurs à domicile (en fait, les travailleurs à domicile de l'édition, sachant qu'il s'agit principalement des correcteurs).
A la fin de la convention, vous trouverez les barèmes minima. Pour voir le dernier barème mis en ligne (2007), il faut ouvrir l'annexe de la partie "salaires". Il est bien sûr dommage que ces barèmes ne soient pas à jour.
Un correcteur est E8 (employé principal 2e échelon), un lecteur-correcteur est agent de maîtrise ou technicien, je ne sais plus.
Il faut savoir que les salaires sont plus élevés dans la presse.
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 24 juil. 2010, 14:36

Catherine_75 a écrit :
Bloo a écrit :Comment font les correcteurs dans ce cas, sommes-nous dans l'impossibilté de proposer un écrit "de base", un contrat ? Ne pourrions-nous demander à faire rédiger des tarifs fixés par le syndicat. Car le travail est bien différent dans ce que l'on peut exiger de nous, de la simple chasse à la coquille, à la recherche minutieuse pour "corriger" (quasi certifier) le document, il y a un océan.
Il y a, bien sûr, des tarifs recommandés par le syndicat, en fonction du type de travail, mais il est très rare qu'ils soient mis en pratique dans la réalité.

Par ailleurs, vous pouvez consulter la convention collective de l'édition :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichIDC ... 0005635096
et tout particulièrement l'annexe IV qui concerne les correcteurs à domicile (en fait, les travailleurs à domicile de l'édition, sachant qu'il s'agit principalement des correcteurs).
A la fin de la convention, vous trouverez les barèmes minima. Pour voir le dernier barème mis en ligne (2007), il faut ouvrir l'annexe de la partie "salaires". Il est bien sûr dommage que ces barèmes ne soient pas à jour.
Un correcteur est E8 (employé principal 2e échelon), un lecteur-correcteur est agent de maîtrise ou technicien, je ne sais plus.
Il faut savoir que les salaires sont plus élevés dans la presse.

Merci beaucoup, je vais aller consulter tout ceci.

Cordialement,

Marie
Cleme
Messages : 90
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Cleme » 24 juil. 2010, 23:41

Catherine_75 a écrit :Par ailleurs, vous pouvez consulter la convention collective de l'édition :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichIDC ... 0005635096
et tout particulièrement l'annexe IV qui concerne les correcteurs à domicile (en fait, les travailleurs à domicile de l'édition, sachant qu'il s'agit principalement des correcteurs).
A la fin de la convention, vous trouverez les barèmes minima. Pour voir le dernier barème mis en ligne (2007), il faut ouvrir l'annexe de la partie "salaires". Il est bien sûr dommage que ces barèmes ne soient pas à jour.
Un correcteur est E8 (employé principal 2e échelon), un lecteur-correcteur est agent de maîtrise ou technicien, je ne sais plus.
Il faut savoir que les salaires sont plus élevés dans la presse.
Bonsoir Catherine,

J'ai par curiosité essayé de calculer le salaire horaire minimum d'un correcteur débutant, en 2007, d'après le barème de la convention collective de l'édition. Pour le calculer, j'ai divisé comme indiqué le salaire mensuel par 152, puis j'ai rajouté 10 % de congés payés et 8,33 % de supplément de traitement mensuel pour les travailleurs à domicile.

Je trouve 9,66 €/h : ça me semble très peu ! Aviez-vous trouvé le même résultat ? Ai-je bien calculé, ou bien ai-je oublié quelque chose ?

Merci de m'éclairer, car là je tombe des nues !
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Catherine_75 » 25 juil. 2010, 01:42

Cleme a écrit :
Catherine_75 a écrit :Par ailleurs, vous pouvez consulter la convention collective de l'édition :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichIDC ... 0005635096
et tout particulièrement l'annexe IV qui concerne les correcteurs à domicile (en fait, les travailleurs à domicile de l'édition, sachant qu'il s'agit principalement des correcteurs).
A la fin de la convention, vous trouverez les barèmes minima. Pour voir le dernier barème mis en ligne (2007), il faut ouvrir l'annexe de la partie "salaires". Il est bien sûr dommage que ces barèmes ne soient pas à jour.
Un correcteur est E8 (employé principal 2e échelon), un lecteur-correcteur est agent de maîtrise ou technicien, je ne sais plus.
Il faut savoir que les salaires sont plus élevés dans la presse.
Bonsoir Catherine,

J'ai par curiosité essayé de calculer le salaire horaire minimum d'un correcteur débutant, en 2007, d'après le barème de la convention collective de l'édition. Pour le calculer, j'ai divisé comme indiqué le salaire mensuel par 152, puis j'ai rajouté 10 % de congés payés et 8,33 % de supplément de traitement mensuel pour les travailleurs à domicile.

Je trouve 9,66 €/h : ça me semble très peu ! Aviez-vous trouvé le même résultat ? Ai-je bien calculé, ou bien ai-je oublié quelque chose ?

Merci de m'éclairer, car là je tombe des nues !
Je n'ai pas fait le calcul, mais c'est possible. Ça doit être à peu près ce que sont payés les correcteurs à domicile qui bossent pour Gallimard… Ne pas oublier que les barèmes donnés par la convention collective sont des minima. Il faut savoir aussi qu'un correcteur, dans la convention, est quelqu'un qui ne corrige que les coquilles, la grammaire, l'orthographe, la typo. Un lecteur-correcteur (ce que finalement nous sommes tous, plus ou moins) est celui qui vérifie les informations, unifie, fait des propositions de réécriture ou réécrit lui-même, etc. Je ne sais plus quel est son statut exact et son échelon (faut que je me renseigne) mais, comme je le disais plus haut, il est soit technicien soit assimilé cadre et le salaire n'est pas le même.
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 27 juil. 2010, 15:05

Arwenia a écrit :J'ai reçu hier les corrigés du devoir n°18 et du test.
Je me suis un peu plantée sur le 1er exercice du devoir. Décidément, j'ai du mal avec les majuscules, alors que nous travaillons dessus depuis pas mal de temps maintenant !
Appréciation du test final : "Bon test !" (souligné deux fois, c'est important :mrgreen: ). Comme sur le devoir n°17, je n'ai pas supprimé assez de lourdeurs dans le texte. Vraiment pas évident de doser comment alléger un texte sans toucher au style de l'auteur. Quoi que dans ce texte sur les coiffeurs, je doute que l'auteur ait eu le moindre style...

Et j'ai mon attestation de formation au métier de correcteur ! Ça fait très plaisir, après tous ces efforts fournis tout au long de l'année.
J'ai eu la sensation d'avoir enfin la permission de me reposer un peu...
Je vais vous dire, en un an, j'ai fait d'énormes progrès. Je le vois quand j'écris : les mots me viennent plus vite, je formule mes phrases correctement plus facilement, j'arrive même à prendre du plaisir dans les descriptions, alors que ces passages là étaient les plus difficiles pour moi !

Objectif atteint !
Maintenant, je vais me consacrer à mon écriture. :D

Oui Arwenia, cela fait beaucoup de bien !
De mon coté dans l'ordre des exercices : 1/tb; 2/tb; 3/tb; 4/Questionnaire : 3 fautes :'( ; 5/La correction : "de bonnes propositions" souligné deux fois aussi.
Attestation en poche !
Et ça me manque déjà :'(

Cordialement,
Marie
Vanessa_du_Frat

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Vanessa_du_Frat » 27 juil. 2010, 21:39

Pas encore reçu, j'imagine que ce sera demain ou jeudi dans ma boîte... Vous avez des super évaluations, c'est génial ! J'espère avoir été à la hauteur moi aussi... En tout cas, même si la plupart des points abordés ont été pour moi davantage un perfectionnement qu'un apprentissage, le cours sur les majuscules, celui sur la typo (italique, romain, souligné, etc.), celui sur les nombres (je ne savais pas du tout qu'on ne mettait pas d'espace dans les numéros des billets de loterie, par exemple) et celui sur les traits d'union m'ont appris énormément ! J'avoue que j'étais une vraie daube pour tout ce qui était des majuscules... Je vais devoir encore pas mal potasser tout ça. J'avoue que je n'avais pas été confrontée à ces points-là au cours des dernières années. Pour la correction de romans, ce ne sont pas les plus fréquents ^^
Marlinette
Messages : 0
Inscription : 30 mars 2010, 12:11
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Marlinette » 27 juil. 2010, 23:00

Bonsoir,
Pour ma part, je n'ai pas travaillé du tout, pour l'instant, sur ce dernier devoir.
Je ne l'ai même pas regardé. Mon époux est décédé le 18 juillet dans la nuit.
Pendant les trois semaines précédant sa mort, j'étais 20h sur 24 auprès de lui, éveillée, chez nous. Sachant que Jacques Décourt ne corrige aucun devoir en août, je ferai "tranquillement" le dernier devoir autour du 10 août et j'obtiendrai appréciations, note et attestation de formation en septembre.
Peut-être certains d'entre vous connaissaient-ils mon mari : Philippe Faure, directeur du théâtre de la Croix-Rousse, à Lyon ?
Je plombe un peu l'ambiance, désolée, mais je voudrais dire que j'ai passé de bons moments sur ce forum, que j'espère en passer d'autres, encore ; que moi aussi, j'ai l'impression d'avoir beaucoup appris et progressé cette année, etc. A plus tard, tous. Et bravo pour les appréciations que certains ont obtenues.
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Catherine_75 » 28 juil. 2010, 00:39

Je ne sais que dire, Marlinette, je déteste les formules toutes faites, « toutes mes condoléances » et les trucs de ce genre.
Il n'y a d'ailleurs rien à dire.

Votre mari était un très grand monsieur du théâtre. Je le connaissais de nom et de réputation, je m'intéresse de très près au théâtre.

Je vous embrasse.
Bloo
Messages : 0
Inscription : 30 mai 2010, 22:38
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par Bloo » 28 juil. 2010, 02:19

Toutes mes condoléances les plus sincères Marlinette.
Armez-vous de courage, il vous en a fallu avant, beaucoup, vous devrez encore endurer.
La perte de la personne chère est insupportable.
Notre seule consolation, c'est ne plus la voir souffrir et penser aux bons moments passés ensemble, et à son sourire.
Mais rien jamais ne la remplace.
Sincèrement,
Marie.
coco47
Messages : 987
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: CEC: session 2009-2010 par correspondance

Message non lu par coco47 » 28 juil. 2010, 03:08

M. Faure, M. Terzieff, M. Giraudeau. Quelle triste série... De tout coeur avec vous, Marlinette.
J'ai presque honte de nos petits soucis d'orthographe et de "correctionnite".
Bernard M.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »