Perles de journalistes

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Avatar de l’utilisateur
Ségaline
Messages : 49
Inscription : 22 nov. 2013, 11:03
Localisation : Teyssieu
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Ségaline » 05 juin 2014, 10:27

Entendu à l'instant dans la bouche d'une journaliste (enfin c'est ce qu'elle prétend) au cours de l'émission du matin de Sophie Davant, magazine féminin et donc hautement culturel, un vivier de c... et de perles: "nous sommes toujours à la recherche d'actualité rupturante..."
Pour ce qui est de la rupture avec la belle langue, en tout cas, c'est fait!
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 07 juin 2014, 05:14

Collier de perles.
Ça y est ! C'est fait ! C'est acté, comme on dit maintenant. Les anniversaires seront désormais commémorés, et les dictionnaires vont devoir revoir leurs définitions. Ces derniers jours, à propos du D Day dont on nous rebat les oreilles, tous les médias, je dis bien TOUS, nous ont parlé et reparlé de la commémoration du 70e anniversaire du débarquement, des cérémonies commémorant les 70 ans du débarquement, etc. S'il y a eu une exception, merci de me la signaler. En tout cas, après ce déferlement médiatique, il va devenir de plus en plus difficile pour les correcteurs professionnels de corriger cette erreur courante.
Et pourtant…
Pourtant, tout n'est pas noir dans les médias ces temps-ci. Ainsi, lundi dernier, nous avons eu le plaisir de suivre à la télévision la 26e Nuit des Molières, avec un s. De quoi nous faire oublier la cérémonie des César, qui voudrait nous faire croire qu'un nom propre (donc commençant par une capitale) ne prend jamais la marque du pluriel.
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par loony » 13 juin 2014, 14:01

Tout n'est pas tout noir non ! Et puis sans fautes le monde serait moins drôle...

Je suis tombée dans le ELLE Belgique sur un magnifique "Les études à La Cambre non pas qu'un prix financier, elles pèsent aussi sur le quotidien". Ouch. :shock:

Sinon, que pensez-vous de ce titre d'un article de presse web : "vider le plastique des océans" ? :wink:
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 23 juil. 2014, 01:22

En ce jour de premier anniversaire du prince héritier de la couronne d'Angleterre, nous avons entendu un très grand nombre de fois dans les médias sonores que l'on fêtait aujourd'hui « les un an » du prince George.
Comment un cerveau humain normalement constitué peut-il concevoir cette horreur : les un an (mais peut-être faudrait-il écrire « les un ans ») ? Ça donne le vertige…
Syberg
Messages : 10
Inscription : 29 juil. 2014, 16:46
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Syberg » 29 juil. 2014, 23:56

Bonsoir à tous.
Askusez-moi si je vous demande pardon, et surtout si je ne suis pas dans le bon sujet, mais je viens tout juste de m'inscrire (alors que je déteste « graver mon nom au bas d'un parchemin », comme disait le père Georges, et qu'il semblerait que ce forum — que je suis « en silence » depuis des mois — ne reçoit pas d'invités) et je n'ai pas trouvé comment ouvrir un nouveau sujet (si vous savez comment pratiquer, ne vous gênez pas pour me le faire savoir…) Bref (!!?!!), je voulais juste faire remarquer que dans un forum consacré à la correction, ça faisait un peu bizarre de lire : « Avant de pouvoir vous connecter, vous devez être inscrit. L’inscription prend seulement quelques secondes et vous offres de nombreux avantages. » Trouvez l'erreur…
Et puis il y a aussi : « Nous sommes actuellement le 29 Juil 2014 » dont on peut se demander ce que fait là cet « actuellement » (sans parler de la cap à Juil).
Et puis encore : « Mise en garde : votre nom et votre prénom et votre nom d'utilisateur seront visibles sur notre site » ; et pourquoi pas « Vos nom, prénom et nom d'utilisateur… » ?
C'était donc mon entrée en scène… S'il y a parmi vous des pinailleurs, j'accepte sans réticence d'entrer dans le club ( :wink: clin d'œil à Coco, avec qui il me semble partager un millésime qui n'est pas exceptionnel seulement pour les vins…, et que je crois avoir déjà croisé sur une autre forum qui, lui non plus, ne reçoit plus d'invités…)
Je continue à vous lire, mais je vais peut-être “un peu” vous écrire…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 02 août 2014, 03:53

@Syberg : le 47 de mon pseudo n'est pas un millésime mais le numéro de course du voilier de 6 m 50 (de type Coco Archambault) avec lequel j'ai parcouru plus de 33 000 kilomètres.

Aujourd'hui, je vais faire dans la nécro. Pour vous annoncer deux disparitions.

D'abord celle du mot explosion, définitivement enterré par les médias au profit de son successeur : implosion. D'ici à ce que l'on nous parle de moteur à implosion, d'implosion de rires ou de dépenses qui implosent, il n'y a pas loin.

Ensuite, celle du mot entrer, puisque aujourd'hui on ne fait plus que rentrer. C'est fou cette manie qu'ont les médias de tout genre de vouloir faire rentrer les gens dans des endroits dont ils ne sont jamais sortis vu qu'ils ne s'y sont jamais trouvés ! Ainsi, Vincenzo Nibali est rentré dans la légende du Tour de France peu après que la Mannschaft fut rentrée dans l'histoire du Mondial de football. Toujours au football, les remplaçants ont l'habitude de s'échauffer avant de rentrer sur le terrain. Au cinéma ou dans la chanson, il est courant qu'une œuvre toute nouvelle rentre dans le « top 10 ». J'ai eu beau chercher avec attention, il m'a été impossible depuis un mois de trouver un seul entrer. J'ai même entendu cette merveille : en parlant de quelqu'un qui était déjà rentré quelque part une première fois et qui y avais remis de nouveau les pieds, on disait qu'il était re-rentré dans cet endroit. Aussi, quel rafraîchissant plaisir que d'entendre dans un « son » de 1966 que « l'équipe d'Angleterre est entrée dans l'histoire du football en remportant la Coupe du monde ».

Je termine en rappelant un glissement sémantique que j'avais déjà signalé ici. Alors que tout les dictionnaires s'accordent à donner au mot bâtisse un sens péjoratif, en disant qu'il désigne une construction sans caractère, on l'emploie de plus en plus à propos de belles demeures, voire de châteaux. Exemple avec closer.fr, qui nous dit que les parents de Julie Gayet sont propriétaires d'une « bâtisse du XVIIe siècle » qui est « un château imposant » dont « les façades sont classées Monuments historiques ».
Avatar de l’utilisateur
Ségaline
Messages : 49
Inscription : 22 nov. 2013, 11:03
Localisation : Teyssieu
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Ségaline » 02 août 2014, 07:32

Il faut dire que les journalistes des domaines que vous citez, le sport et la musique, ne se formalisent généralement pas de ces détails, ils ne se targuent pas d'être des chantres de la belle langue, on ne leur en demande pas tant hélas. Enfin pour ce qui est de Closer, ont-ils seulement de vrais journalistes? Au vu du niveau (et des attentes) de leurs lecteurs, l'investissement n'est sans doute pas nécessaire!
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 02 août 2014, 15:57

Ségaline a écrit :Il faut dire que les journalistes des domaines que vous citez, le sport et la musique, ne se formalisent généralement pas de ces détails, ils ne se targuent pas d'être des chantres de la belle langue, on ne leur en demande pas tant hélas. Enfin pour ce qui est de Closer, ont-ils seulement de vrais journalistes? Au vu du niveau (et des attentes) de leurs lecteurs, l'investissement n'est sans doute pas nécessaire!
Hélas ! Ségaline, les effets de mode que je cite (imploser, rentrer, bâtisse) atteignent TOUS les types de médias, écrits et audiovisuels, et de TOUS les domaines : politique (combien de fois l'UMP a-t-elle failli imploser en ses diverses composantes ?), histoire, philosophie, littérature, sciences… Prêtez-y attention et vous serez étonnée.
cargo06
Messages : 202
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par cargo06 » 02 août 2014, 16:09

Je dirais même plus… J'ai trouvé - et corrigé - dans nombre d'ouvrages de littérature sur lesquels je travaillais, et donc pas de la presse people, sportive ou musicale, mais des ouvrages "sérieux", et à de nombreuses reprises, les fautes évoquées par Coco 47 : rentrer pour entrer (il faut alors rechercher dans le texte si on est déjà entré, puis ressorti, ce qui n'est en général pas le cas), et bâtisse pour bâtiment (et même quelquefois palais !). Mais bon, là l'éditeur se paie un correcteur !
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 03 août 2014, 10:03

Lu sur LeMonde.fr :
« L'étau se ressert autour de la banque portugaise Espirito Santo »
Vous reprendrez bien une p'tite part monsieur l'étau ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 04 août 2014, 13:51

CathyBerberian a écrit :Lu sur LeMonde.fr :
« L'étau se ressert autour de la banque portugaise Espirito Santo »
Vous reprendrez bien une p'tite part monsieur l'étau ?
Décidément, les correcteurs du monde.fr, par ailleurs auteurs (ou ex ?) du blog Langue sauce piquante, semblent se relâcher.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 18 août 2014, 15:11

Je sais, le pli est pris, et je mène un combat d'arrière-garde. mais je bous encore lorsque j'entends, comme hier sur BFM TV : « Les combattants kurdes tentent de reprendre le barrage de Mossoul au nord de l'Irak », et, trois minutes plus tard : « La situation est très tendue à Donetsk, à l'est de l'Ukraine. » Parce que, en français, au nord de… signifie à l'extérieur de… dans la direction du nord. Pour indiquer que l'on se trouve dans la partie Nord d'une entité géographique, il faut dire : dans le nord de…
Ainsi, la Belgique est au nord de la France, tandis que Lille se trouve dans le nord de la France. Au nord de l'Irak, on est en Turquie, voire en Iran, alors que Mossoul est située dans le nord de l'Irak. De même, la ville de Donetsk se trouve dans l'est et non pas à l'est de l'Ukraine, sinon elle serait déjà russe et il n'y aurait pas de problème !
On me dira que, par définition, les langues vivantes évoluent et que vouloir les figer serait vouloir les tuer. Certes, et j'applaudis à des expressions nouvelles (parfois tirées de l'anglais) quand elles enrichissent le français en lui permettant de dire plus et mieux. Mais en l'occurrence, l'omniprésent au (nord, sud, etc.) de… appauvrit la langue en la rendant moins précise, de sorte qu'il faut maintenant ouvrir un atlas pour comprendre ce que l'on a voulu nous expliquer.
Dernière modification par coco47 le 14 oct. 2014, 03:37, modifié 1 fois.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 28 sept. 2014, 03:09

Perle d'auteur ou perle d'éditeur ?
Hier soir, dans l'émission télévisée de Laurent Ruquier sur France 2, présentation du livre de Bernard Kouchner et Adam Michnik Mémoires croisées. Certes, on me dira qu'il s'agit dans ce titre du mot mémoire au féminin, dans son sens le plus courant, la mémoire de Kouchner ayant croisé celle de Michnik. On peut même imaginer que nous ayons affaire à un subtil jeu de mots entre mémoire au féminin et mémoire au masculin.
Qu'on me permette d'en douter. Je suis peut-être pessimiste, mais je pense plutôt qu'il s'agit ici de cette erreur grossière que l'on rencontre de plus en plus souvent, chez des personnes qui ignorent que dans le sens de « relation écrite des événements d'une période ou de la vie de quelqu'un » le mot mémoire est masculin*. (Par exemple, je me souviens du livre Mémoires salées, d'Olivier de Kersauson, où il s'agissait pourtant sans ambiguïté du mot Mémoire au masculin.)
Qu'en pensez-vous ?

* Thomas dit même qu'il prend alors toujours une majuscule, alors que pour le TLFi la capitale ne s'impose que lorsque le mot figure dans un titre d'ouvrage.
Dernière modification par coco47 le 14 oct. 2014, 03:41, modifié 1 fois.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 01 oct. 2014, 00:59

Entendu mardi à la radio : « Le Barça arborera ce soir un maillot jaune flou qui ne dénoterait pas à la fashion week. »
Ce pauvre verbe détonner n'a vraiment pas de chance ! Après avoir été si souvent confondu avec l'explosif détoner, voici que depuis quelque temps il est systématiquement victime d'une contrepèterie qui le transforme en dénoter. Décidément, quand ça veut pas, ça veut pas…
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par loony » 01 oct. 2014, 12:40

coco47 a écrit :Perle d'auteur ou perle d'éditeur ?
Hier soir, dans l'émission télévisée de Laurent Ruquier sur France 2, présentation du livre de Bernard Kouchner et Adam Michnik Mémoires croisées. Certes, on me dira qu'il s'agit dans ce titre du mot mémoire au féminin, dans son sens le plus courant, la mémoire de Kouchner ayant croisé celle de Michnik. On peut même imaginer que nous aurions affaire à un subtil jeu de mots entre mémoire au féminin et mémoire au masculin.
Qu'on me permette d'en douter. Je suis peut-être pessimiste, mais je pense plutôt qu'il s'agit ici de cette erreur grossière que l'on rencontre de plus en plus souvent, chez des personnes qui ignorent que dans le sens de « relation écrite des événements d'une période ou de la vie de quelqu'un » le mot mémoire est masculin*. (Par exemple, je me souviens du livre Mémoires salées, d'Olivier de Kersauson, où il s'agissait pourtant sans ambiguïté du mot Mémoire au masculin.)
Qu'en pensez-vous ?

* Thomas dit même qu'il prend alors toujours une majuscule, alors que pour le TLFi la capitale ne s'impose que lorsque le mot figure dans un titre d'ouvrage.
Bonjour Coco, :wink:

Pourtant, aucun étudiant ne parlerait de la rédaction ou du rendu de sa mémoire, mais bien de son mémoire… Dans ce cas, personne ne fait l'erreur !
Je pense qu'au delà du genre, le nombre influe dans cette erreur de féminisation du mot. On parle plus facilement d'un mémoire au masculin, que de mémoireS au masculin. Même si le Thomas est clair là dessus (pour ceux qui nous lisent, vous trouverez un petit topo très clair dans le dictionnaire des difficultés de la langue française).
Vous avez raison, il s'agit de toute évidence d'une faute, même si, comme vous le dites, les auteurs sont libres de jouer sur les deux sens (après tout, Kersauson pourrait affirmer qu'il a écrit ce titre comme il écrirait Souvenirs salés, même si j'en doute puisqu'on a bien qu'une seule mémoire, mais plusieurs souvenirs…).
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »