Perles de journalistes

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 27 mai 2012, 05:01

Dans l'émission On n'est pas couché (je ne me ferai jamais à ce singulier !), samedi soir, l'éminent Jean-Paul Brighelli, qui ne dit pas que des bêtises mais qui, à la télévision, est particulièrement imbuvable, imbu de lui-même, donneur de leçons et pontifiant, a commis ceci : « Une génération entière n'arrive qu'à jouir en filmant avec son portable. » En bon français, il eût fallu : « n'arrive à jouir qu'en filmant ».
Patrick Poivre d'Arvor, autre éminent imbu de lui-même et hier encore candidat à l'Immortalité, a parlé récemment sur RTL de « trucs glaciaux ». La Coupole a évité le pire.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Catherine_75 » 27 mai 2012, 13:09

coco47 a écrit :Dans l'émission On n'est pas couché (je ne me ferai jamais à ce singulier !)
Ce singulier ne me choque pas du tout, "on" étant ici indéfini. Même s'il est permis de supposer qu'il veut dire "nous" (l'équipe de l'émission ? les téléspectateurs ? On ne sait pas quelle est l'intention exacte, s'il en avait une, du créateur du titre de l'émission).

D'autre part, il existe une grande marge de liberté avec cet accord. Les auteurs eux-mêmes sont partagés, par exemple :
Elle ne sera heureuse que lorsqu’on sera mariés. (Marguerite Duras)
On ne s'est jamais aimé. (Simone de Beauvoir)
prof
Messages : 526
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par prof » 27 mai 2012, 15:06

Catherine_75 a écrit :[…] Les auteurs eux-mêmes sont partagés
Bonjour !
.....Pourquoi toujours en appeler à la caution des écrivains, alors que nous savons d'expérience que les décisions sont prises par le correcteur auquel l'auteur fait confiance, et que celui-ci intervient rarement lui-même sur l'orthographe après les relectures ?
.....Il n'est peut-être pas inutile de rappeler que d'autres personnes peuvent encore aisément, en toute conscience ou par maladresse, modifier les fichiers après nous.
.....Cordialement.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Catherine_75 » 27 mai 2012, 16:32

prof a écrit :
Catherine_75 a écrit :[…] Les auteurs eux-mêmes sont partagés
Bonjour !
.....Pourquoi toujours en appeler à la caution des écrivains, alors que nous savons d'expérience que les décisions sont prises par le correcteur auquel l'auteur fait confiance, et que celui-ci intervient rarement lui-même sur l'orthographe après les relectures ?
.....Il n'est peut-être pas inutile de rappeler que d'autres personnes peuvent encore aisément, en toute conscience ou par maladresse, modifier les fichiers après nous.
.....Cordialement.
D'accord, Prof ! Je voulais seulement illustrer mon propos par des exemples, mais j'avoue que ce n'était pas forcément une bonne idée.
Ce qui n'enlève rien au propos en question.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 28 mai 2012, 04:34

prof a écrit :Pourquoi toujours en appeler à la caution des écrivains, alors que nous savons d'expérience que les décisions sont prises par le correcteur auquel l'auteur fait confiance, et que celui-ci intervient rarement lui-même sur l'orthographe après les relectures ?
Bien vu, Prof. Par ailleurs, je n'ai pas dit que le couché de On n'est pas couché était fautif. Je n'ai même pas dit qu'il me « choquait ». Les fautes que je visais étaient ailleurs, dans les propos de Brighelli et de PPDA. J'ai simplement dit, « en passant », que je ne me ferais jamais à ce singulier. Tant, pour mon oreille et mon cerveau, il est évident, criant, que nous ne sommes pas couchés nous tous, ceux qui font l'émission et ceux qui la regardent.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Catherine_75 » 28 mai 2012, 12:47

coco47 a écrit :
prof a écrit :Pourquoi toujours en appeler à la caution des écrivains, alors que nous savons d'expérience que les décisions sont prises par le correcteur auquel l'auteur fait confiance, et que celui-ci intervient rarement lui-même sur l'orthographe après les relectures ?
Bien vu, Prof. Par ailleurs, je n'ai pas dit que le couché de On n'est pas couché était fautif. Je n'ai même pas dit qu'il me « choquait ». Les fautes que je visais étaient ailleurs, dans les propos de Brighelli et de PPDA. J'ai simplement dit, « en passant », que je ne me ferais jamais à ce singulier. Tant, pour mon oreille et mon cerveau, il est évident, criant, que nous ne sommes pas couchés nous tous, ceux qui font l'émission et ceux qui la regardent.
Je sais bien, Coco, que vous releviez d'autres fautes — sur lesquelles je n'ai rien à ajouter. J'ai bien le droit, moi, de relever ce détail de votre commentaire, parce ce qu'il m'a un peu étonnée.
Ce "on" est pour moi indéfini de façon criante, alors qu'il représente pour vous un "nous" de façon criante… Cela me conforte dans l'idée qu'une large part de liberté est nécessaire dans ce cas de figure. Pour une fois que la grammaire française laisse un choix (logique) au rédacteur — et au correcteur —, j'aurais tort de ne pas me saisir de cet espace de liberté.
Navrée d'avoir cru que vous étiez "choqué". Cette malheureuse interprétation est due au fait que, quand je n'arrive pas "à me faire" à une formulation X ou Y, c'est parce qu'elle me choque grammaticalement, orthographiquement ou syntaxiquement. J'ai donc — mal — supposé qu'il en était de même pour vous, et j'en suis marrie.

Bonne journée.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 29 mai 2012, 03:47

Catherine_75 a écrit :Ce "on" est pour moi indéfini de façon criante, alors qu'il représente pour vous un "nous" de façon criante…
C'est comme les illusions d'optique. Par exemple, on voit une chose « en creux » entre deux choses « en plein ». On ferme les yeux, on les rouvre, et on voit la même chose « en plein » entre deux choses « en creux ». C'est magique ! Le problème, c'est que le couchés de Ruquier, je le vois toujours au pluriel !
Alors qu'il est des on que je vois singuliers. Ainsi, le On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de notre cher Arthur est pour moi indéniablement singulier — même si ça ne se voit pas. Si je lis : Quand on est malade on se soigne, je vois aussi un criant singulier. Dans ces cas, on, c'est tout le monde, les gens, l'espèce humaine. Donc, quand on n'est pas couché, on est assis ou debout, c'est sûr. Mais ceux qui ne sont pas près d'être couchés le samedi soir, ce sont uniquement ceux qui regardent France 2. (Enfin, il y en a d'autres, c'est certain, mais c'est une autre question…)
Si on faisait un jeu ? Qui penche pour On n'est pas couchés ? Qui est pour On 'est pas couché ? On fait les comptes dans quinze jours. Et de toute façon on est tous gagnant(s) !
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par FlorentT » 02 juin 2012, 20:00

coco47 a écrit :Qui penche pour On n'est pas couchés ? Qui est pour On 'est pas couché ? On fait les comptes dans quinze jours. Et de toute façon on est tous gagnant(s) !
Personne ne répond ? Je verrais plutôt un pluriel. Le singulier ne me choque pas, mais ce « on » pour moi semble naturellement remplacer un nous ; dans un texte à corriger j'y mettrais une note pour demander à l'auteur s'il ne souhaite pas changer. J'ai d'ailleurs observé que certains auteurs sont persuadés que l'accord ne doit se faire qu'au singulier et sont presque soulagés de pouvoir mettre un « s » après une remarque du correcteur.
Avatar de l’utilisateur
aureloise
Messages : 29
Inscription : 16 janv. 2010, 12:25
Localisation : Le Mans
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par aureloise » 04 juin 2012, 10:17

coco47 a écrit : Si on faisait un jeu ? Qui penche pour On n'est pas couchés ? Qui est pour On 'est pas couché ? On fait les comptes dans quinze jours. Et de toute façon on est tous gagnant(s) !
Bonjour à tous. Personnellement, je serais comme coco et Florent, je mettrais le pluriel. Je trouve ce singulier assez malvenu, vu le sens. Entre les personnes sur le plateau et les personnes derrière leur écran à regarder l'émission, ça fait beaucoup de personnes qui ne sont pas couchées. D'instinct, et par logique, je l'écrirais donc au pluriel.
Joëlle, 40 ans, correctrice et joueuse de billard anglais.
http://www.laplumecorrectrice.eu
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par ann65 » 05 juin 2012, 12:55

coco47 a écrit : Si on faisait un jeu ? Qui penche pour On n'est pas couchés ? Qui est pour On 'est pas couché ? On fait les comptes dans quinze jours. Et de toute façon on est tous gagnant(s) !
*

J’espère que personne ne sera pour : « on ’est pas couché » ! :wink:

Parce que pour le coup, ce serait une faute énorme. :)
Dernière modification par ann65 le 05 juin 2012, 18:03, modifié 4 fois.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Catherine_75 » 05 juin 2012, 13:22

Je participe rarement à ce fil de discussion, mais là je me lance, car je suis tombée samedi, au journal du soir de France 3, sur une coquille énorme.

Juste avant (ou après, je ne sais plus) le journal, il y a la météo qui indique le nom du saint du jour, les heures de lever et coucher du soleil, etc. Samedi soir, on pouvait lire : "Dimanche 3 juin, Fêtes de mères".
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Re: Perles de journalistes

Message non lu par PascalSR » 05 juin 2012, 14:30

Ah... dans un monde idéal, ils engageraient des correcteurs pour faire le travail de typistes dans l'audiovisuel (prompteurs, légendage infographie et cartographie, sous-titrage, traditionnelle éphéméride...).

Tiens, en parlant de fête des Mères, insigne honte dans « Les 5 dernières minutes » du journal de 13iheures du jour, France 2 ; Élise Lucet demande au fils de Sagan, qui vient de commettre un livre parlant de sa mère :

« Et ces mots d'amour, vous avez pu lui dire ou vous lui disez dans le livre ? »
Ces technologies fabriquent une société qui détruit ce qui permet une vie décente.
Sous nos yeux, on voit le monde plonger dans le libéralisme.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par ann65 » 05 juin 2012, 18:22

Catherine_75 a écrit : Samedi soir, on pouvait lire : "Dimanche 3 juin, Fêtes de mères".
Le s était bien là... Mais pas à la bonne place. L'intention y était !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 06 juin 2012, 05:15

PascalSR a écrit :Tiens, en parlant de fête des Mères, insigne honte dans « Les 5 dernières minutes » du journal de 13iheures du jour, France 2 ; Élise Lucet demande au fils de Sagan, qui vient de commettre un livre parlant de sa mère :« Et ces mots d'amour, vous avez pu lui dire ou vous lui disez dans le livre ? »
La honte est double, Pascal ! Parce que non seulement dites est devenu disez, mais on trouve ici un nouvel exemple de la disparition du pronom personnel COD qui devrait précéder le COI (ou complément d'attribution du temps de mes écoles) : vous avez pu les lui dire ou vous les lui dites […]
Aujourd'hui, on ne dit plus : Mon avis, je vais le lui donner, mais : Mon avis, je vais lui donner.
On ne dit plus : Son cadeau, tu le lui as offert ? mais : Son cadeau, tu lui as offert ?
Et tout à l'avenant…
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Climousse » 07 juin 2012, 14:37

Et l'ENÔRME faute qui s'affiche en 4x3 pour le retour de "Madagascar", elle vous plaît ? "Bien partis... pas prêts d'arriver !" :shock: :evil: Ca la fout mal...

Et une question : en une de 20 Minutes hier (ou était-ce un autre gratuit ?), "Tsonga privé de demies". J'ai trouvé ça bizarre. Vu que ce sont des demi-finales ? Est-ce qu'on dit "une demie" pour une demi-finale ?
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »