Perles de journalistes

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
veroskro
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2005, 20:56
Contact :

Re: coco

Message non lu par veroskro » 03 févr. 2012, 18:51

coco47 a écrit :Embrassons-nous Folleville !

PS : Mon pseudo est un hommage à un voilier que j'ai possédé pendant dix ans, avec lequel j'ai parcouru vingt-cinq mille milles et qui courait sous le numéro 47.
"Coco 47" : "Coco" était le diminutif que Lazaref donnait à ses journalistes quand " Coco tu crois que ton info est intéressante?" A cette époque il fallait tout vérifier, ses sources, ses chiffres et faire attention à la façon de s'exprimer dans ses papiers. Chaque mot avait son importance.
Et que pensez vous de "ce midi" le Président de la République a inauguré...? Alors qu'il faut dire ou écrire "à midi", ou "aujourd'hui à midi". Et aussi c'est un "évènement conséquent", conséquent à quoi? en conséquence...pourquoi ne plus utiliser "important", énorme, fabuleux, gigantesque...
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 05 févr. 2012, 05:05

Dans la récente émission de France 2 où François Fillon est venu pendant deux heures justifier la politique de son gouvernement et de son président, David Pujadas a employé cinq ou six fois la formule « un binôme de questions », expliquant la première fois que cela signifiait « une paire de questions ».
Voilà donc une nouvelle acception du mot binôme ! Si elle venait à faire florès, on aurait bientôt droit à des binômes d'yeux, des binômes d'oreilles, des binômes de jambes, des binômes de seins et de beaux binômes de miches ! Et peut-être qu'après l'élection d'un nouveau pape le cardinal chargé de vérifier que l'élu est bien un homme dirait : « Binomum habet » au lieu de « Duas habet »…
Je sais bien que, outre son sens premier en mathématiques, binôme désigne aussi un étudiant de grande école qui fait équipe avec un autre pour des révisions, des devoirs, des préparations d'exposé. Et que les policiers de diverses obédiences ont repris le mot pour parler de celui qui travaille avec un autre. Mais chacun est alors le binôme de l'autre. En aucun cas le mot binôme, qu'il s'agisse d'étudiants ou de policiers, ne désigne un ensemble de deux. Ainsi, dans L'Arme fatale, Danny Glover est le binôme de Mel Gibson et réciproquement, mais l'équipe qu'ils forment n'est pas un binôme.
L'histoire nous dira si cette coquetterie prétentieuse de Pujadas (t'as vu comme je manie la langue, coco !) « prend » ou non. Si elle marche et se répand, il faudra s'y faire. L'usage, quand il dépasse l'effet de mode passager, devient la règle. C'est ainsi. (Juste un exemple : quand j'étais plus jeune, on disait un alvéole ; maintenant c'est féminin. Ce n'est pas plus mal.)
des Esseintes

Re: Perles de journalistes

Message non lu par des Esseintes » 05 févr. 2012, 20:27

A l'instant, Laurent Delahousse au JT de France 2 : « […] la population mormon […] »
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 06 févr. 2012, 04:04

Quelle pêche perlière aujourd'hui !

Marine Le Pen a déclaré : « Je ne suis pas prête de me laisser faire. » Apparemment, son papa, qui s'exprime, lui, dans un français très correct, ne lui a pas transmis l'ensemble de ses compétences.

De l'inénarrable site Gentside, dont on se demande si ses rédacteurs ont le français pour langue maternelle, cette nouveauté : « Une crevette géante a été découverte en Nouvelle-Zélande, les chercheurs ne savent pas encore si c'est une nouvelle espèce animalière. »
Ce qui est instructif dans cet exemple, c'est qu'il montre où peut conduire l'irrépressible besoin de certains journalistes de remplacer un mot simple par un mot plus complexe et plus long, comme si la « culture » se mesurait au nombre de syllabes. On a ainsi vu naître problématique dans le sens de problème, thématique dans celui de thème, pétrolifère au lieu de pétrolier. J'ai rencontré récemment volumétrie au lieu de volume et un hélicoptère en vol géostationnaire au lieu de stationnaire. Voici donc le nouveau mutant : animalier pour animal.

Terminons avec ce titre de France-Soir : « Affaire Tron : Les plaignantes accusent un policier de subordination ». Le mot subordination est repris dans le chapô et dans le texte. Quand on a comme moi corrigé France-Soir pendant vint ans, ça fait mal.
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Re: Perles de journalistes

Message non lu par PascalSR » 09 févr. 2012, 02:05

Après la Marine et la crevette, voici le requin-baleine ! Je vous fais confiance pour vous manifester quand cétacé... :mrgreen:

Pour changer, une vidéo. Cherchez-y l'erreur !
Ces technologies fabriquent une société qui détruit ce qui permet une vie décente.
Sous nos yeux, on voit le monde plonger dans le libéralisme.
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 09 févr. 2012, 12:43

PascalSR a écrit :Après la Marine et la crevette, voici le requin-baleine ! Je vous fais confiance pour vous manifester quand cétacé... :mrgreen:

Pour changer, une vidéo. Cherchez-y l'erreur !
En matière de poissons, il faut laisser mamie faire !
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Catherine_75 » 09 févr. 2012, 15:47

PascalSR a écrit :Après la Marine et la crevette, voici le requin-baleine ! Je vous fais confiance pour vous manifester quand cétacé... :mrgreen:

Pour changer, une vidéo. Cherchez-y l'erreur !
Facile… À quelques secondes d'intervalle, on parle d'un "mammifère", puis d'un "poisson". Peut-être que, dans le doute, la commentatrice n'a pas voulu se mouiller… Il n'est pourtant pas bien difficile d'apprendre que le requin baleine est un poisson.
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Climousse » 09 févr. 2012, 16:39

Dans le même genre, j'ai entendu récemment sur France Info le navigateur Bruno Peyron gloser sur le temps qu'il pourrait passer, depuis le pont de son bateau, à admirer les goélands, ces magnifiques... mammifères. Personne n'a relevé. Alors que même moi, qui suis pourtant une vraie buse en matière animalière, j'ai tiqué devant mon autoradio.
Zybe
Messages : 34
Inscription : 13 août 2009, 08:14
Localisation : Jura
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Zybe » 09 févr. 2012, 19:28

Réponse du Grand Robert :
Loc. adv. Par contre. è Compensation (en), contraire (au), mais, revanche (en). | Le magasin est bien situé, par contre il est assez exigu.

REM. Par contre a été condamné par certains pédagogues puristes; cependant il n'est pas toujours remplaçable. Il introduit un avantage ou un inconvénient, alors que en compensation et en revanche n'introduisent qu'un avantage. Si on peut les employer dans la phrase « S'il n'a pas de cœur, par contre il est intelligent », il est impossible de les substituer à par contre dans celle-ci : « S'il est intelligent, par contre il n'a pas de cœur ». Mais n'insiste pas assez sur l'opposition. Au contraire marque une opposition trop précise.
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 11 févr. 2012, 13:19

Zybe a écrit :Réponse du Grand Robert :
Loc. adv. Par contre. è Compensation (en), contraire (au), mais, revanche (en). | Le magasin est bien situé, par contre il est assez exigu.

REM. Par contre a été condamné par certains pédagogues puristes; cependant il n'est pas toujours remplaçable. Il introduit un avantage ou un inconvénient, alors que en compensation et en revanche n'introduisent qu'un avantage. Si on peut les employer dans la phrase « S'il n'a pas de cœur, par contre il est intelligent », il est impossible de les substituer à par contre dans celle-ci : « S'il est intelligent, par contre il n'a pas de cœur ». Mais n'insiste pas assez sur l'opposition. Au contraire marque une opposition trop précise.
Euh… quel est le rapport avec ce qui précède ?
Zybe
Messages : 34
Inscription : 13 août 2009, 08:14
Localisation : Jura
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par Zybe » 11 févr. 2012, 18:01

Oups Je reprenais la question-réponse du 2 février... 2009 postée à la p. 2 de ce post :
je n'arrive pas à citer Archaud qui a écrit :
"Tiens, une question, puisque tu touches trop grave : es-tu certain qu'il faille dire par contre et non en revanche ? Ma maman -
ex-maîtresse d'école (sourire) - me reprend à chaque fois, lorsque je dis par contre. Mais elle peut avoir tort !"
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par FlorentT » 22 févr. 2012, 14:46

Dans Libération ce jour :

« Comme les armements ne sont pas contraints de publier des bilans, le plus grand flou entoure l'importance de l'activité. »

Ils voulaient écrire « armateurs », une belle association d'idées ! Mais on les pardonne pour le titre amusant : « L'Église et la marine marchandent ».
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par FlorentT » 22 févr. 2012, 18:15

coco47 a écrit :Natacha Polony a placé trois fois en deux minutes le mot qui fait fureur chez les intellos (et les journalistes) depuis quelques mois : solaire ! James Blunt était solaire, son album était solaire, telle chanson était solaire. Ça me gonfle grave ce tic ! Il y a quelques jours, dans je ne sais quel média, c'était Omar Sy qui était solaire.
Tiens, encore dans Libération de ce jour : « Chronicle est vif, mais jamais solaire. » Je crois comprendre que ce n'est pas un compliment !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 23 févr. 2012, 02:51

FlorentT a écrit :
coco47 a écrit :Natacha Polony a placé trois fois en deux minutes le mot qui fait fureur chez les intellos (et les journalistes) depuis quelques mois : solaire ! James Blunt était solaire, son album était solaire, telle chanson était solaire. Ça me gonfle grave ce tic ! Il y a quelques jours, dans je ne sais quel média, c'était Omar Sy qui était solaire.
Tiens, encore dans Libération de ce jour : « Chronicle est vif, mais jamais solaire. » Je crois comprendre que ce n'est pas un compliment !
Oui, on peut penser que solaire doit équivaloir à lumineux, qui irradie, un peu comme le Christ… Non solaire doit vouloir dire, chez ces gens-là, terne, sans éclat, sans « aura ».
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 23 févr. 2012, 03:04

FlorentT a écrit :Dans Libération ce jour :
« Comme les armements ne sont pas contraints de publier des bilans, le plus grand flou entoure l'importance de l'activité. »
Ils voulaient écrire « armateurs », une belle association d'idées ! Mais on les pardonne pour le titre amusant : « L'Église et la marine marchandent ».
L'un des pièges qui guettent le correcteur est la satisfaction, la quasi-jubilation qui s'empare de lui quand il croit en avoir repéré une belle, de bourde. Un peu comme le médecin qui a diagnostiqué un « beau » cancer. De m'être parfois ainsi planté m'a rendu vigilant. Avant de m'égosiller comme une poule qui vient de pondre, je vérifie. Pour armement*, je n'ai pas eu à le faire. Etant marin, je savais que ce mot peut désigner l'exploitation d'un ou de plusieurs navires, l'entreprise appartenant à un armateur. On parlera ainsi de l'armement Costa, de l'armement Seafrance. Pour une fois, Libération ne s'était pas trompé.
* « Armer » un bateau, c'est le rendre propre à naviguer. Quand j'avais mon voilier, je le « désarmais » tous les ans à l'automne et le « réarmais » au printemps.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »