Tarif des piges au mois ??

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Beryl
Messages : 4
Inscription : 07 déc. 2005, 17:02
Contact :

Tarif des piges au mois ??

Message non lu par Beryl » 28 févr. 2006, 16:08

Bonjour à tous,

Quelqu'un aurait-il la réponse à la question suivante : existe-t-il un tarif mensuel pour les piges ? Le site de SNJ ne fournit aucune indication à ce propos. Peut-être pourriez-vous éclairer ma lanterne... Merci d'avance à toutes les personnes qui voudront bien m'aiguiller.
zoom
Messages : 332
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 28 févr. 2006, 20:45

Par définition, il ne peut y avoir de "tarif" mensuel pour des piges, puisque les pigistes sont payés à la tâche (au signe, au feuillet, à la page publiée, à la minute d'antenne etc...).
Le pigiste n'est payé que lorsqu'il travaille, à la différence du salarié en poste (humour, je précise avant l'avalanche d'insultes :-))

Si tu veux être remunérée "au mois", il te faut avoir un contrat de travail du type CDD ou CDI classique ! Il peut être à plein temps ou à temps partiel...
Et là, on retombe sur les grilles tarifaires définies pour les journalistes, je crois qu'elles sont d'ailleurs disponibles sur le site du SNJ ? :roll:

Si ton employeur ne veut pas compter en heures de travail, mais en volume, il peut aussi te garantir un certain volume de piges par mois (c'est peut être ce que tu voulais dire). Les tarifs sont alors ceux des piges, soit 63 euros bruts minimum (minimum !) le feuillet, etc... Et tu as intérêt alors à faire mettre par écrit le volume de pige garanti ... :twisted:
De trois lignes par mois à 200 pages textes et photos, tout est possible !
jolimouton
Messages : 10
Inscription : 09 févr. 2003, 18:38
Contact :

Message non lu par jolimouton » 01 mars 2006, 08:40

zoom a écrit : Le pigiste n'est payé que lorsqu'il travaille, à la différence du salarié en poste (humour, je précise avant l'avalanche d'insultes :-))
Il n'y a que la vérité qui fache et là c'est la vérité. Calcule le nombre d'heure ou de feuillet que tu dois faire par moi pour atteindre un salaires équivalent à quelqu'un en poste et compare avec le volume de travail du dît quelqu'un ...
Parfois je me demande si ce n'est pas pour préserver leur situation confortable que les salariés acceptent que plus de la moitié d'une publication soit réalisée par des pigistes. D'ailleurs il n'y a qu'à voir l'empressement avec lequel les représentants syndicaux (en majorité en poste ) défendent les droits des pigistes et se battent pour leur intégration pour en être persuadée.
Quant à la soi-disant liberté des pigistes mon C ! C'est vrai en Grande-Bretagne par exemple pour les freelance qui sont plus payés que les intégrés car ils acceptent les risques. En France nous prenons les risques d'une situation précaire et on en retire des clopinettes!
Beryl
Messages : 4
Inscription : 07 déc. 2005, 17:02
Contact :

Message non lu par Beryl » 01 mars 2006, 11:54

Bon bon, c'est bien ce que je pensais, pas de tarifs applicables au mois, mais j'avais besoin d'une confirmation. Mon employeur m'avait posé la question, comme quoi tous ne sont sans doute pas mal intentionnés ! Merci pour ces réponses. Mieux vaut parfois poser des questions idiotes que de rester dans le noir (d'ailleurs à question idiote, on peut obtenir réponse intelligente, la preuve !).
Certes, la situation des pigistes est bien précaire, mais entre précarité et précarité, nous laisse-t-on véritablement le choix... C'est un autre débat (ou combat ?), et les hasta la victoria, siempre, ça ne se scande qu'au moment des grandes révolutions, et on n'en est vraiment pas là...
Beryl
Messages : 4
Inscription : 07 déc. 2005, 17:02
Contact :

Message non lu par Beryl » 01 mars 2006, 11:54

Bon bon, c'est bien ce que je pensais, pas de tarifs applicables au mois, mais j'avais besoin d'une confirmation. Mon employeur m'avait posé la question, comme quoi tous ne sont sans doute pas mal intentionnés ! Merci pour ces réponses. Mieux vaut parfois poser des questions idiotes que de rester dans le noir (d'ailleurs à question idiote, on peut obtenir réponse intelligente, la preuve !).
Certes, la situation des pigistes est bien précaire, mais entre précarité et précarité, nous laisse-t-on véritablement le choix... C'est un autre débat (ou combat ?), et les hasta la victoria, siempre, ça ne se scande qu'au moment des grandes révolutions, et on n'en est vraiment pas là...
zoom
Messages : 332
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 01 mars 2006, 14:56

Il est facile a ton employeur de te proposer une remuneration mensuelle... A vous ensuite de negocier ce que tu dois faire en temps de travail ou en quantité (pige !) pour le salaire proposé.
C'est pas compliqué de faire un CDI a temps partiel, ou a temps complet d'ailleurs. A moins que l'employeur n'ait derriere la tete de te payer en droits d'auteurs ou en factures et autres joyeusetés...

Pour 100 euros par mois, je vous fait un feuillet et demi, pour 10000 euros par mois, j'habite dans mon bureau à la redaction et je fais tout le magazine :-))

Le pigiste est par essence un travailleur "précaire": malgré son statut de salarié, son fonctionnement est celui d'un indépendant. Est-ce péjoratif, dit-on des avocats, des médecins, des plombiers et de bien d'autres professions artisanales ou libérales, qu'ils sont précaires ?
Bon le niveau de rémunération est rarement le même, on est bien d'accord... :twisted:
Mais le bonheur ne passe pas toujours par un poste avec CDI sur papier à en tête ! :oops:
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »