Page 1 sur 1

Tarif

Publié : 16 août 2005, 14:38
par westside
Bonjour ! Quelqu'un pourrait-il me dire quel est le tarif du feuillet pour
-une chronique d'un feuillet et pour
-une enquête de deux feuillets
le tout dans un mag bimensuel national ? En net avec fiche de paie, bien sûr! merci.

Publié : 16 août 2005, 16:20
par farrell2
Ça veut rien ta question.
Les tarifs sont libres d'un titre à l'autre. Demande en fonction de ce que tu vaux, ce que vaut ton travail, et ce que peut raisonnablement payer le titre.

Une enquête de deux feuillets ! Ah ah. En steno, alors ?

Quand je pense qu'au New Yorker les enquêtes font 20 feuillets minimum.

G

merci

Publié : 16 août 2005, 16:56
par westside
Merci Xöl !

Avec quel mépris traite-t-on ceux que l'on suppose débutants , monsieur Farrell "journaliste dans le domaine culturel"... je me renseignais sur les tarifs minimum. Une enquête de deux feuillets ? Eh bien oui, Monsieur, il se pourrait que cela devienne courant. J'en fais régulièrement. Des haïkus de l'enquête en quelque sorte.
Je ne sors pas d'un moule, je n'ai aucune certitude, alors je demande.
Précision: sur mes feuilles de paie, c'est marqué "journaliste"...

Publié : 16 août 2005, 17:23
par archaud
Faut pas s'énerver ! :lol:
Bien sûr que les tarifs du feuillet varient d'un titre sur l'autre, et parfois du simple au triple ! Mais attention, le prix qui te sera donné doit s'entendre brut, uniquement ; mais il convient de préciser si la somme indiquée inclut ou pas le 13e mois et les congés payés prorata temportis, soit grosso modo 10% en sus du montant de la pige. Dans tous les cas, le 13e mois et les congés payés sont obligatoires ! Suffit juste de se faire préciser les choses, auparavant.
Farrell2 a tort sur un point : en général, les tarifs sont préalablement fixés par chaque titre, et rares sont les cas où c'est une affaire de marchands de tapis.

Publié : 16 août 2005, 18:51
par farrell2
Westside a raison. je me suis mal exprimé. Ne "demande" pas, car les tarifs sont effectivement fixés à l'avance. "Estime" plutôt si leurs tarifs chantent en chœur avec le travail, sa nature, le temps que ça coûte, que ça exige. En-dessous de 75 € le feuillet, ça sent le caca.

G

Publié : 16 août 2005, 18:52
par farrell2
Je voulais dire Archaud a raison. Bref, je vais prendre une douche et manger mon gratin de poisson. Tout ira mieux après,

G

Publié : 16 août 2005, 18:58
par archaud
Oui, disons que 75 € doit être considéré comme un bon prix. Moins de 60 €, non seulement c'est bas, mais cela sent la boîte qui n'a pas bcp de moyens. A moins que les volumes commandés soient particulièrement importants. Mais c'est une autre histoire.
Mais la "vraie" presse mag, adossée à un grand groupe, propose, en général, des tarifs bien supérieurs à ceux dont nous parlons. A titre d'exemple, bcp de mag du groupe Prisma (VSD, Management, Capital, Géo, Femme Actuelle, Gala, Voici, Télé Loisir, Télé 2 semaines) propose autour de 120 € le feuillet ! J'ai entendu parler également de 220 € à Télé Loisirs !
Face à des mag qui paient correctement, très correctement, voire avec générosité, hélas ! des tas de tites qui paient avec un lance-pierres, notamment la presse - très - spécialisée de type culturelle et la PQN !

Publié : 29 août 2005, 22:51
par cancaline
Oui, mais Zurban, qui appartient à Hachette (VRAI groupe de presse, si je ne m'abuse) paie seulement 60 net le feuillet. Comme quoi vendre des armes (Lagardère) ça ne paie plus son homme...une bonne guerre, voilà ce qu'il nous faudrait mon bon monsieur...
Bien à vous,

Cancâline

Publié : 30 août 2005, 10:10
par cilou
Salut,

Je bosse pour plusieurs journaux. Certains ont en effet un tarif fixe non négociable, d'autres payent différemment les pigistes selon leur expérience (ça se comprend : y'a moins de boulot derrière un journaliste de 10 ans d'exp que derrière un débutant). Malheureusement, dans ces journaux, il est difficile de connaître le prix qu'on peut obtenir. Dans ce cas, discuter avec d'autres pigistes est utile, mais c'est pas toujours facile, les langues se délient peu.
Enfin, il ne faut pas uniquement compter au tarif, mais aussi au boulot nécessaire pour chaque article. Les journaux et les sujets sont plus ou moins exigeants.