free lance à l'étranger

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
garden.girl
Messages : 29
Inscription : 10 mai 2005, 23:08
Contact :

free lance à l'étranger

Message non lu par garden.girl » 11 mai 2005, 00:06

Bonjour !

Je suis à la recherche de témoignages de journalistes qui bossent en free lance à l'étranger, et qui pourraient me raconter un peu leur expérience. Je me dis que ça vaut parfois le coup de prendre ses valises et de tenter sa chance en s'installant ailleurs, pour ensuite revendre des sons et des papiers à des rédactions en France...
Certains, parmi vous, sont-ils partis travailler à l'étranger ? En Europe, hors Europe ? Comment êtes vous entré en contacts avec les rédactions ? Quel bagage aviez-vous avant de partir (école, expérience, etc...) ? Quelles galères avez-vous rencontré ? Est-ce une bonne solution pour commencer ?

Merci d'avance pour vos réponses !
garden.girl
Messages : 29
Inscription : 10 mai 2005, 23:08
Contact :

Message non lu par garden.girl » 13 mai 2005, 13:59

Personne....?
lhirtzmann
Messages : 13
Inscription : 27 mai 2005, 00:03
Contact :

Pigiste au Canada

Message non lu par lhirtzmann » 27 mai 2005, 00:19

Bonjour,

C'est mon cas au Canada depuis une bonne dizaine d'années.
Ludovic Hirtzmann
Auteur Vive la pige - Ed. MultiMondes - www.multim.com
nour
Messages : 11
Inscription : 06 oct. 2002, 07:33
Contact :

Message non lu par nour » 08 juin 2005, 22:20

c'est le cas d'une amie. Avec un Dess journalisme de l'IFP en poche et quelques stages, dont un à Radio Orient qui lui a permis de prendre des contacts, elle est partie au MAroc. elle a d'abord bossé pour la presse locale et une radio. Puis stage à l'AFP locale et maintenant elle bosse pour l'AFP à 100% à Casablanca, plus des piges radio pour Radio Orient à PAris.
Voilà, elle s'en sort bien, c'est pas loin de la France. l'avantage c'est que le Maroc est francophone, donc on peut proposer ses services à la presse locale.
J'ai tâté le terrain pour l'Algérie. mais l'état n'autorise pas aux journalistes étrangers de bosser pour plus d'un titre à la fois...
la Tunisie, n'y pensons pas. reste le Liban très francophone, où des journaux ou des mags locaux peuvent peut-être avoir des besoins ? le Québec aussi sans doute.
Sinon partir seul dans un pays à risque longtemps ne vaut pas le coup. Mieux vaut une structure derrière il me semble pour assurer en cas de pépin.
bon courage !
lhirtzmann
Messages : 13
Inscription : 27 mai 2005, 00:03
Contact :

piges Québec - Maroc

Message non lu par lhirtzmann » 10 juin 2005, 15:16

Bonjour,

Pour le Québec, pas de quoi faire des folies quant aux tarifs piges (plus bas que la France et sans avantages sociaux) mais il reste tout de même possible d'en vivre correctement à condition d'écrire aussi pour l'Europe. Dans le cas du Maroc, quels sont les tarifs pratiqués, peut-on vivre de façon réaliste comme pigiste là bas ? (sans que les piges France, Belgique ou Suisse représentent une grosse partie des revenus).


Ludovic Hirtzmann
Auteur de Vive la pige (Québec)- éditions MultiMondes - www.multim.com . :arrow:
nour
Messages : 11
Inscription : 06 oct. 2002, 07:33
Contact :

Message non lu par nour » 11 juin 2005, 09:39

aucune info sur les tarifs des piges au Maroc. Radio ORient paye une misère sa correspondante, mais comme je l'ai dit elle a trouvé sur place du boulot à l'AFP, etc...visiblement elle vit bien, surtout que le pays n'est pas cher. voilou
bernardeau
Messages : 9
Inscription : 03 janv. 2003, 15:42
Localisation : angers
Contact :

Message non lu par bernardeau » 14 juin 2005, 12:04

Moi je pars en chine. Et je cherche des contacts avec la presse francophone pour piger. Si certains ont des contacts, cela m'aiderait. A savoir que je pars sous le statut etudiant à Nankin.
La patience est la science de toutes les vertus
eliza

Message non lu par eliza » 21 juin 2005, 14:24

Bonjour,
Je vis depuis 7 ans en république tchèque et c’est vraiment seulement maintenant que les choses commencent à s’envoler pour moi. Je suis diplômée d’une école de journalisme mais malgré une bonne expérience, j’ai travaillé comme prof jusqu’à l’année dernière, mon salaire de journaliste pour un canard francophone que j’ai crée à ‘’A Tout Prague’’ et des piges ne suffisant pas à me faire vivre :roll: . Maintenant, je collabore pour diverses publications françaises ou étrangères mais beaucoup de rédactions ont le sentiment que je vis dans une République bananière où l’on n’a pas besoin de fiches de paye et où l’on peut facilement discuter le prix des piges. :!: Donc, c’est une expérience fabuleuse mais qui demande beaucoup d’énergie. Surtout pour apprendre une langue ! Mais, je ne regrette pas ma vie parisienne où la vie des journalistes est une guerre permanente. Ici, c’est plutôt la conquête de l’Est ! :P
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »