Page 1 sur 1

Rupture conventionnelle et piges

Publié : 14 mai 2016, 10:10
par kefta
Bonjour à tous
je viens vers vous pour receuilir vos avis/expériences. Jeune maman journaliste, j'ai la chance d'être en CDI. Mais bébé et boulot s'avère difficilement conciliable actuellement. J'ai donc pris la décision de renoncer à mon CDI (sans trop de légèreté d'esprit, mais bon...) et de tenter négocier une rupture conventionnelle avec mon employeur tout en lui proposant de piger pour lui...
Est-ce possible légalement, de de rompre de la sorte puis de piger ?
Comment négocier au mieux ? L'avez-vous déjà fait ? Car j'ai bien conscience que ce qui risque d'arriver, c'est quand même que je me vois contrainte de démissionner et que mon employeur refuse de me faire piger ensuite... :|
Bref, bonne journée à vous !
-

Re: Rupture conventionnelle et piges

Publié : 16 mai 2016, 13:33
par cilou
Bonjour,

Pourquoi ne pas plutôt prendre un congé parental ? Parce que comme vous le soulignez, un CDI est plutôt une chance par les temps qui courent. Et peut-être aurez-vous envie de reprendre votre poste une fois passés les premiers mois ou premières années avec un bébé.
De plus, pas sûr qu'il soit plus facile pour vous de piger que d'être en poste. Il est très difficile, par exemple, de piger avec un bébé à la maison (l'interview téléphonique pendant que bébé pleure à côté, c'est pas top).

Re: Rupture conventionnelle et piges

Publié : 17 mai 2016, 09:05
par Zybe
Bonjour Cilou,

Il est préférable d'étudier toutes les solutions en effet avant de te décider.

L'avenant au contrat pour modification des clauses (horaires, temps de travail...). C'est l'employeur qui décide. Il n'est pas exigible par l'employé.

Le congé parental peut être une solution pour toi et ton employeur. Il ne peut pas être refusé si tu as un an d'ancienneté.
* Il peut être total. Le contrat est suspendu dont pas de pige.
* À temps partiel (au moins 16 H). C'est l'employeur qui fixe la répartition des horaires et les conditions de travail.
Dans ces cas, voir avec la C.A.F. les conditions des prestations qui peuvent être versées (PreParE ou complément libre choix).


La rupture conventionnelle n'oblige pas l'employeur a un nouveau contrat avec l'employé qui décide de rompre le contrat. Le risque existe en effet.
Elle peut ouvrir des droits au chômage (voir les conditions).