Page 1 sur 1

Piger pour la presse jeunesse

Publié : 07 juil. 2012, 11:44
par accolade
Bonjour,

Je me demandais, si certains d'entre vous pigent en presse jeunesse, si le fonctionnement est le même que pour le reste de la presse.
Recrutent-ils également leurs pigistes sur des propositions de sujets ? Et surtout, pour quel type de contenu font-ils appel à des pigistes ?

Merci !

Re: Piger pour la presse jeunesse

Publié : 09 juil. 2012, 09:14
par Nanamotte
+1 pour accolade !
Si quelques spécialistes pouvaient éclairer notre lanterne ! :)

Re: Piger pour la presse jeunesse

Publié : 13 juil. 2012, 00:32
par isabelleB
Bonjour,

je ne suis absolument pas spécialiste mais j'ai travaillé quelques mois en tant que pigiste pour un mag scientifique destiné aux 7-10 ans. Ca tourne beaucoup sur ce magazine et la rédac chef est assez bizarre mais ça vous donnera peut-être une bonne idée.

J'ai commencé à travailler pour eux car elle a fait suivre un mail à mon ancienne école de journalisme (ESJ Lille) et demandé un petit "article test" sur une actu. Après, elle m'a donné tous les sujets et ne souhaitait pas que j'en propose. C'était souvent une ou deux pages (soit 3/4 à 1,5 feuillet). La recherche d'info est assez classique mais il faut vraiment cibler les infos pour apporter quelque chose tout en ayant un style léger (plein de points d'exclamation, de questions... ) et un vocabulaire adapté. C'est les piges les mieux payées que j'ai faites (100 euros net le feuillet!) mais vu le travail que ça m'a demandé et les très nombreuses réécritures, c'était pas si rentable que ça. Les articles sont vraiment très courts pour des recherches qui restent approfondies.

Juste une dernière remarque : moi qui suis habituée à la presse spécialisée.... j'ai trouvé ce travail vraiment plus difficile. Ce n'est pas du tout évident d'expliquer avec des mots simples des concepts compliqués. Et sans oublier que les enfants n'ont pas tout notre vocabulaire. Je relisais mes articles mot à mot mais la rédac chef considérait toujours qu'il restait quelques expressions trop complexes.

Finalement, je ne sais pas réellement pourquoi la collaboration s'est arrêtée mais je n'étais pas vraiment à l'aise avec cette écriture.

Peut-être que des pigistes réguliers en presse jeunesse pourront apporter une vision plus précise de leur travail.

Bon courage
Isabelle

Re: Piger pour la presse jeunesse

Publié : 13 juil. 2012, 12:41
par accolade
Bonjour Isabelle,

Merci pour ce témoignage. Effectivement, je serais curieuse de savoir si votre expérience est représentative de la presse jeunesse en général.
Comme il s'agissait d'articles scientifiques, peut-être la vulgarisation à l'extrême rendait-elle le travail plus difficile. Pour le ton, j'imagine - j'espère ! - que tous les magazines n'adoptent pas systématiquement un style hyper léger.

Merci en tous cas.
Coline

Re: Piger pour la presse jeunesse

Publié : 13 juil. 2012, 15:04
par Nanamotte
J'ai fait un stage en presse jeunesse de quelques semaines (j'aimerais travailler dans ce domaine).
Effectivement l'écriture pour la jeunesse est spécifique : il faut simplifier sans être simpliste. Je travaille en parallèle avec des enfants, et cette expérience m'a beaucoup aidé pour mes article.
Il est fondamentale de rendre le texte vivant (par des interjections, ou des adresses au lecteur), de jouer sur les cinq sens, et sur des codes maîtrisés par les enfants. Par exemple, pour exprimer une taille difficile à concevoir, on peut comparer avec des éléments de quotidien des enfants : des terrains de football, des étages de maisons...
En bref, il faut réussir à impliquer l'enfant lecteur dans le propos...

C'est vrai que c'est une écriture qui prend beaucoup de temps, d'autant plus que images et textes sont très liés, la plupart du temps, ce qui implique pas mal de mises au point, de réunions et de coups de fil.
Mais elle est assez gratifiante : l'objet fini est attrayant, et surtout les domaines abordés peuvent être d'une grande diversité (ou, si ce n'est pas le cas, les traitements originaux sortent de la monotonies, surtout ceux qui implique le lecteur avec des découpage, des coloriages, des recettes...)

Voila, je pourrais en parler pendant des heures...

Pour ma part j'aurais aimé savoir si vous étiez payé en piges ou en droits d'auteurs pour les articles que vous avez écrit ? J'ai cru comprendre que la question faisait polémique dans le milieu de la presse jeunesse...
Merci d'avance :)

Re: Piger pour la presse jeunesse

Publié : 13 juil. 2012, 15:23
par isabelleB
Bonjour,

oui, c'est vrai qu'il faut passer son temps à donner des exemples très concrets et faire des parallèles car les enfants n'ont pas vraiment de notion de taille, par exemple un cm ou un m3.

Même si elle est compliquée, l'écriture reste tout de même un vrai plaisir car on peut faire des blagues, des phrases sympas, des titres accrocheurs qui ne sont pas permis dans la presse traditionnelle.

Sinon le magazine appartient à un gros groupe de presse et j'ai été payée en salaire. Je ne vois pas pourquoi on serait payé en droits d'auteur, pour moi ça reste vraiment du journalisme. Après, c'est peut-être différents quand on a des histoires comme pour "j'aime lire".

Dernière chose, je ne me souviens plus des titres mais j'ai compris que certains groupes de presse jeunesse sont en train d'être démantelés et on y réutilise uniquement le contenu. J'ai croisé une ancienne rédac chef d'un mag jeunesse au pôle emploi journaliste à Paris et elle m'a dit qu'ils font du chantage pour pousser tout le monde par la sortie.

Bon courage en tout cas!
Isabelle