Pas rémunérée de mes piges, quels recours ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Incidence
Messages : 11
Inscription : 03 déc. 2004, 13:01
Contact :

Pas rémunérée de mes piges, quels recours ?

Message non lu par Incidence » 26 mai 2009, 09:31

Bonjour à toutes et tous,

Je viens vers vous car j'ai un souci de rémunération de piges et je viens vous demander conseil.

En janvier j'ai été contacté par un journaliste (ancien rédacteur en Belgique)) pour me proposer une collaboration. Il s'agit de rédiger des articles et de faire des photos pour Le journal des Halles à Nîmes.

Lors de notre RDv, le rédac chef m'a demandé de réaliser deux papiers. Un portrait et des photos. L'autre sur un marché avec des clichés également.
Cet entretien nous a permis aussi de parler tarif de piges. Il m'a remis des documents avec le prix de chaque photo et article.

Pour confirmer le tout, j'ai reçu un mail avec les directives sur les angles de mes deux papiers et le nombre de signes.

Je pars en reportage pour faire mes deux papiers.

Entre temps j'apprends qu'une autre pigiste doit réaliser les mm sujets. Cela m'interpelle. Je contacte donc le redac chef par tel, qui m'assure que tout me sera payé mm si l'un de mes reportages n'est pas publié.
En grande naive, je lui fait confiance. En tout, je devais être payée 450 euros environ.

Je réalise mes articles, prends des clichés, et conserve précieusement mes mails de correspondance avec le journaliste.

Le n° est paru. Pas de nouvelles de mes piges, je reviens donc vers eux. Et là, bien sur, un reportage sur les deux, publié, sans photo. Je demande des comptes. La réponse ? "Merci de nous envoyer une facture de 90 euros ". Le choc. Je réponds que je n'ai pas à envoyer de facture pusique je suis pigiste et que je ne dois pas être payée en honoraires.
Je lui rap aussi que le rédac chef m'avait dit que je serai payée de l'ensemble de mes reportages aussi.

Bien sur, pas de réponse à ce jour. Marre de me faire arnaquer, j'ai bien l'intention de ne pas me laisser faire. quel recours pour ma situation ?

Merci par avance pour votre aide !

Incidence (je porte bien mon pseudo, tiens).
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 27 mai 2009, 21:25

Hello,

D'abord, tu as raison de te laisser faire. Ensuite, il faut agir graduellement.
- Tu ne dis pas qui t'a demandé la facture de 90 euros : le rédac'chef ? la compta ? Parfois, il arrive que la compta fasse des coups en douce, et que le rédac'chef se range du côté des pigistes et exige un payement en salaire. Donc première chose à faire : essayer de joindre ton rédac'chef et lui expliquer la situation. Tu verras bien s'il est de bonne foi ou s'il essaie de t'entuber.
- deuxième étape : la lettre recommandée avec AR. Tu expliques qu'on t'a commandé un papier (en précisant "par votre mail de telle date..." afin qu'il sache que tu as conservé les preuves). Tu rappelles la loi Cressard et l'article de la Convention collective précisant que tout papier commandé doit être payé. Et tu exiges d'être payée sous huitaine, avec bulletin de salaire.
- troisième étape si la seconde échoue : tu vas aux prud'hommes en référé. Ca paraît beaucoup de tracas pour deux papiers non payés, mais en fait c'est très simple et gratuit. Tu vas au tribunal des prud'hommes dont dépend ton boulot, tu demandes un formulaire pour un recours en référé, tu le remplis, et tu es convoquée ainsi que ton employeur dans les deux mois. Tu peux te défendre seule, et comme tu as l'air de connaître la loi, ça ne devrait pas poser de problème. Tu viens avec les preuves : mail, article paru, ... et avec la Convention collective. Mais généralement, le seul fait de recevoir la convocation au tribunal fait tout à coup réfléchir l'employeur... étrange, non ?
Bon courage.
chalu
Messages : 14
Inscription : 12 juil. 2007, 11:38
Contact :

Message non lu par chalu » 28 mai 2009, 10:08

j'en suis exactement au second stade avec un magazine féminin haut de gamme. J'ai envoyé ma lettre en Ar il y a deux semaines, si vendredi rien au courrier, ben prud'hommes... pour 120 euros. Mais pas de pitié. Ils me les doivent.
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 28 mai 2009, 10:27

Bravo !
Si tous les pigistes faisaient de même, il y aurait peut-être moins de mauvais payeurs.
Tu me bats : moi, je l'ai fait pour 240 euros, que le journal prétendait me payer en droits d'auteur.
LUCSAINT
Messages : 48
Inscription : 25 mars 2005, 10:40
Contact :

Message non lu par LUCSAINT » 28 mai 2009, 12:24

un peu moins de mauvais payeurs ? mais vous leur ouvrez un boulevard aux mauvais payeurs ! la plupart du temps vous ne parlez pas des tarifs, des modalités, du remboursement des frais, vous ne parlez pas aux bonnes personnes par timidité, vous êtes là tout tremblants, impatients et excités à l'idée de faire un reportage de m...
il faut dire aussi que quelquefois le boulot rendu est à faire pleurer (je généralise Incidence pour toi je ne sais pas), photos nulles, non numérotées, non légendées, non triées, textes ringards, incomplets et gavés de fautes, bref faut pas s'étonner !
alors oui les mecs, quelquefois ils en profitent un peu.

je vais vous dire comment on se fait payer quand on a fourni du bon boulot qui nous a coûté du temps et de l'argent : le mec qui veut pas payer on le menace une 1ère fois, et si rien n'arrive on lui pète la gueule. Sinon on fout le souk dans son bureau et on pousse des cris stridents (version fille). Vous êtes là à pleurer sur un forum, mais allez voir votre interlocuteur au moins, face à face, et parlez-lui comme à un clébard. Il va comprendre tout de suite (et pire, généralement, ils aiment !).

mais ne vous racontez pas de char. généralement quand vous allez avoir du mal à être payé, vous le savez confusément avant mm de commencer à bosser !
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 28 mai 2009, 13:13

Le plus sûr moyen de ne pas être payé et de se retrouver avec un procès pour violences est d'utiliser les méthodes de Lucsaint.
Quant à tes considérations sur le travail des pigistes... vaudrait mieux que tu aies vu ce qu'Incidence a rendu, plutôt que de lancer des généralités méprisantes. D'autre part, lorsqu'un article est mauvais, le rédac'chef peut (doit) exiger qu'il soit réécrit, qu'on rajoute des infos... mais en aucun cas, il ne peut refuser de payer.
Incidence
Messages : 11
Inscription : 03 déc. 2004, 13:01
Contact :

Message non lu par Incidence » 28 mai 2009, 14:24

Tout d'abord, je vous remercie du temps consacré pour me répondre.

Celui qui a exigé que je fasse une facture c'est le belge, soit pas la rédac chef (C) mais l'autre homme ( P). P m'a donc envoyé un mail.

Lors de notre RDv pour discuter du chemin de fer et des reportages que j'allais faire, C a été clair, il m'a donné le chemin de fer et mes contacts pour mes papiers. Nos relations étaient cordiales.

Quand j'ai fait les reportages, j'ai envoyé les photos, j'ai rédigé et envoyé aussi les textes. je ne suis pas laxiste. J'ai donc mis dans le mail, que je restais à dispo pour des modifs ou corections.

P après une première lecture m'a demandé de modifier qq trucs dans mon article. Ce que j'ai réalisé. J'ai renvoyé le texte corrigé.

Pas de news; je suis revenue vers P qq semaines plus tard pour savoir où cela en était. il m'a donné la date de parution.

Je ne suis pas née de la dernière pluie mais de là à penser que j'allais complètement me faire avoir, c'est navrant. De mm que l'incitation à la violence.

Pour ta gouverne Lucsaint, j'ai parlé avec C de toutes les modalités du tarif, des frais de déplacement et des photos à C, le rédac chef. Donc si ça c'est pas la bonne personne !
Seulement, voilà, c'est une petite structure qui pense, peut-être, que ses pigistes ne se rebifferont pas.


Du coup, merci Cilou, je vais procéder par étapes. Bon courage à Chalu aussi.
C'est justement en ne se laissant pas faire que d'autres seront enfin payés correctement la prochaine fois.
chalu
Messages : 14
Inscription : 12 juil. 2007, 11:38
Contact :

Message non lu par chalu » 29 mai 2009, 10:06

lucsaint, mon article est passé sans corrections (mis à part ortho et encore...) sur une page entière. Si c'était de la merde, il n'aurait pas été diffusé et le RC ne s'en serait pas servi pour faire sa pub dans un mailing avant la parution du mag...
LUCSAINT
Messages : 48
Inscription : 25 mars 2005, 10:40
Contact :

Message non lu par LUCSAINT » 31 mai 2009, 08:54

LUCSAINT a écrit :il faut dire aussi que quelquefois le boulot rendu est à faire pleurer
Chalu tu sais peut-être écrire mais tu ne sais pas lire.
Ayant été RC pendant 4 ans (pour redresser un titre), je peux vous dire que trouver des pigistes/correspondants régionaux (par exemple) n'est pas du gâteau. Pour un qui fait du bon boulot, vous en avez trois qui envoient des "reportages" de m... en mm temps que des notes de frais hallucinantes et la demande de carte de presse :). d'autre part il suffit de regarder le niveau de certains articles de la PQR pour s'apercevoir qu'il existe qd mm un problème d'éthique et de qualité du boulot.
alors il y a des directeurs de publication et autres RC qui sont des saligauds, mais il existe aussi des responsables qui paient vite et bien, et qqfois en prise à certains pigistes qui vivent, disons, dans un monde parallèle, et qui n'ont que ce qu'ils méritent...
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 01 juin 2009, 09:52

Lucsaint, un nouveau pigiste, on le teste d'abord sur une petite actu, puis sur un article court, et enfin sur un article plus long. S'il n'est pas bon, on ne lui commande plus d'article, point.
Alors ton histoire des pigistes nuls, je n'y crois pas, ou alors une seule fois, lors du test. A moins que les journaux en questions payent tellement mal que tous les journalistes sérieux s'en détournent, et qu'il ne récupère plus que les "bras cassés" du métier. C'est sûr qu'à 20 ou 30 euros du feuillet, on n'a pas le temps de fignoler (voire pas le temps de se déplacer), et on est tenté de se rattraper sur les notes de frais !
Un des journaux pour lesquels je bosse paye 80 à 100 euros du feuillet. Mais les exigences sont à la hauteur du montant. C'est bizarre, ils ne se plaignent jamais que leurs pigistes soient nuls !
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Message non lu par ann65 » 04 juin 2009, 15:49

LUCSAINT a écrit :Ayant été RC pendant 4 ans (pour redresser un titre), je peux vous dire que trouver des pigistes/correspondants régionaux (par exemple) n'est pas du gâteau. Pour un qui fait du bon boulot, vous en avez trois qui envoient des "reportages" de m... en mm temps que des notes de frais hallucinantes et la demande de carte de presse :). d'autre part il suffit de regarder le niveau de certains articles de la PQR pour s'apercevoir qu'il existe qd mm un problème d'éthique et de qualité du boulot.
alors il y a des directeurs de publication et autres RC qui sont des saligauds, mais il existe aussi des responsables qui paient vite et bien, et qqfois en prise à certains pigistes qui vivent, disons, dans un monde parallèle, et qui n'ont que ce qu'ils méritent...
Si je rendais un papier et si mon RC me disait "ton papier est nul à chier, il ne correspond pas à ce que je t'ai demandé, il est impubliable en l'état il va falloir que je refasse tout" . Et si je constatais effectivement que ce qui est publié ne correspond pas du tout à ce que j'ai envoyé, je pense que je ne me la ramènerais pas en demandant d'être payée. J'aurais bien trop honte.

Mais à partir du moment où le papier a été rendu dans les temps,où 'il correspond à ce qui a été commandé et où il est publié quasiment tel quel, je ne vois aucune raison qui puisse justifier un non-paiement dans les temps de la pige.

C'est un peu facile de "salir" le pigiste et le traiter de nullard... a posteriori, c'est à dire après publication de ses papiers pour justifier qu'on l'arnaque.

Je suis quand même affolée de lire sur ce forum l'énergie déployée par de trop nombreux pigistes pour être simplement payés (et souvent très mal en plus). Quelle autre profession accepterait cela ?
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »