Journaliste cherche piges

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
sarah.a
Messages : 16
Inscription : 13 nov. 2008, 15:27
Contact :

Journaliste cherche piges

Message non lu par sarah.a » 13 nov. 2008, 15:44

Bonjour,
Journaliste autodidacte, je suis à la recherche de nouvelles collaborations. Je reste ouverte à toute proposition de piges. Polyvalente dans mon écriture, je sais m'adapter au tavail que l'on me confie. Photographe avertie, je travaille aussi les visuels pour mes papiers.
Vous pouvez me contacter au courriel suivant: sarah.anthoine@hotmail.fr ou au 06 82 61 22 26 :D
zoom
Messages : 332
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 13 nov. 2008, 20:47

Sans vouloir te décourager, ce n'est pas sur un forum de pigistes que tu vas trouver des piges :lol: mais tu y rencontreras plutot de futurs concurrents ! :twisted:

De plus si tu t'adresses aux redactions comme tu le fais dans ton message, çà a peu de chances de marcher: quelle est ta spécialité, ton expérience, tes publications ??

Pour trouver des piges, c'est directement aux journaux (ou radios ou teles) qu'il faut s'adresser, faire des courriers, envoyer des propositions d'articles, essayer de décrocher un rendez vous, pour leur montrer ce que tu as fait, proposer un synopsis, des images, voire un sujet complet déjà prêt à paraitre...
Des propositions de pige, tu n'en recevras que des medias avec lesquels tu as deja travaillé; pour décrocher une collaboration, ou même pour la poursuivre, ce sera presque toujours à toi de proposer...
Bon courage :roll:
sarah.a
Messages : 16
Inscription : 13 nov. 2008, 15:27
Contact :

Message non lu par sarah.a » 13 nov. 2008, 21:03

Oui, je sais, mais si quelqu'un passe par là qui sais. . . Ne t'inquiète pas, je n'attends pas que ca me tombe tout cuit dans le bec! Mais bon, il faut TOUT essayer! Il y a tellement de concurrence que c'est assez dur de trouver des nouvelles collaboration! :) surtout quand on est pas encarté!

Le bouche à oreille fonctionne m'a t'on dit. . . Mais pas que!
carolyn.s
Messages : 28
Inscription : 08 sept. 2008, 10:24
Contact :

Message non lu par carolyn.s » 14 nov. 2008, 11:50

Hello Sarah, je parcourais le forum et ton message m'a interpellée !

Parce que moi aussi je suis une pigiste qui débute, à la recherche de nouvelles collaborations...Pour l'instant je collabore à un webzine internet pour lequel j'ai été stagiaire avant et je bosse également pour une agence de presse qui fournit du contenu à des journaux ou des mags, j'ai été recrutée après avoir répondu à une de leurs annonces. Mais je suis encore loin de gagner ma vie avec ça et je sais que pour décrocher de nouvelles collaborations, il ne suffit pas de répondre aux annonces !

J'envisage donc de proposer des sujets à des rédactions mais n'ayant encore jamais pratiqué cet exercice, je me demandais justement si les pigistes chevronnés de ce forum pouvait nous donner des conseils !

J'ai pensé par exemple qu'avant d'envoyer des synopsis, je pouvais envoyer un mail aux rédactions en leur demandant si elles travaillent avec des pigistes (parce qu'elles ne le font pas toutes) et si oui, quels thèmes d'articles seraient susceptibles de les intéresser...Qu'est-ce que vous en pensez ?

Sinon, Sarah, tu l'as peut-être déjà mais je te conseille le Guide de la Pige, c'est une autre membre de ce forum qui me l'a recommandé, et je dois dire que depuis c'est devenu ma Bible !!!
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 14 nov. 2008, 18:09

carolyn.s a écrit :J'ai pensé par exemple qu'avant d'envoyer des synopsis, je pouvais envoyer un mail aux rédactions en leur demandant si elles travaillent avec des pigistes (parce qu'elles ne le font pas toutes) et si oui, quels thèmes d'articles seraient susceptibles de les intéresser...Qu'est-ce que vous en pensez ?
Bonne idée... mais plutôt qu'un mail, je préconise un coup de fil. C'est parfois difficile à décrocher, mais ça permet de mieux marquer son interlocuteur qu'un mail perdu parmi les 300 de la journée, auquel il a peu de chances de répondre. Ca te permet aussi de proposer déjà oralement plusieurs sujet, et de ne développer en synopsis que ceux qui semblent le tenter. Ca montre aussi que tu sais décrocher ton téléphone (indispensable pour un(e) pigiste).

A Sarah : je comprends que tu souhaites multiplier les chances, mais ce type de proposition généraliste, c'est une bouteille à la mer, ça n'a aucune chance d'aboutir.
Tane
Messages : 23
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

La pige, ça passe mieux avec un coup de fil...

Message non lu par Tane » 17 nov. 2008, 18:24

Entièrement d'accord avec Cilou.

Le mail n'est pas le meilleur moyen d'atteindre une rédaction. Rien ne vaut le téléphone, même si les rédac-chefs sont parfois difficiles à joindre. Mais au moins, il y a moyen de se présenter rapidement et surtout de proposer des sujets à l'interlocuteur, voire de les défendre.

Cela dit, pour que ça morde, il ne faudra pas hésiter à rappeler, re-rappeler, insister. En gros, je compte presque trois mois entre un premier contact de ma part et une vraie pige.

C'est pas facile la pige... Mais il faut savoir insister si on sent que, de l'autre côté, il y a un peu de répondant.
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: La pige, ça passe mieux avec un coup de fil...

Message non lu par cilou » 17 nov. 2008, 18:39

Tane a écrit :En gros, je compte presque trois mois entre un premier contact de ma part et une vraie pige.
... et trois mois de plus avant de recevoir son salaire.
BOUSSICOT
Messages : 344
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 18 nov. 2008, 00:56

Cilou, tu veux casser le moral des journalistes autodidactes ? 8)

Ca veut dire quoi au fait journaliste autodidacte ?
Qui ne sort pas d'une école de journalistes "prêts à piger" ?

On doit être nombreux dans ce cas... :lol:
carolyn.s
Messages : 28
Inscription : 08 sept. 2008, 10:24
Contact :

Message non lu par carolyn.s » 18 nov. 2008, 11:08

bah oui, exactement ! moi par exemple, j'ai un master d'anglais, carrément rien à voir avec le journalisme !!! et vous ?!!!
sarah.a
Messages : 16
Inscription : 13 nov. 2008, 15:27
Contact :

Message non lu par sarah.a » 18 nov. 2008, 11:38

Pour ma part, j'ai fait des études de communication puis je suis partie en Australie pour intégrer la School(école de journalisme). Mais je n'ai pas pu allez jusqu'au diplôme (il me manquait 1 mois) car je me suis faites rapatriée pour raison médicale. . .
Du coup je ne possède pas le "diplome" mais je suis quand même fonctionnelle. Je suis débrouillarde et mes articles sont lus. Donc j'estime sans avoir de diplome être à même de faire publier des papiers! voilà le pourquoi de autodidacte! Je me suis faite la main en écrivant et photographiant!
J'ai bien pensé à chercher un contrat e professionnalisation pour intégrer une école reconnue et y avoir un enseignement théorique et une pratique de deux années. . .Mais le contrat ne parle pas a beaucoup de rédaction. . Dommage ca m'aurait bien plus! :D
sarah.a
Messages : 16
Inscription : 13 nov. 2008, 15:27
Contact :

Message non lu par sarah.a » 19 nov. 2008, 14:34

ah la la. . . Je commence à déprimer serieusement. . . :roll:
Je desespere de trouver un jour une rédac qui accepte mes piges (je parle de bulletin de salaire, parceque les piges payées en indemnité je n'en veux plus!). Je veux obtenir la carte de presse et dans ces conditions là. . . Pourtant j'ai de bonnes idées, un style à moi. . . Mais peut etre pas assez de culot. . . J'ai le guide de la pige qui m'aide beaucoup! Mais je pense que je n'ai pas encore eu le "déclic", l'audace qui me permettra de contacter les redac' chefs en toute confiance. Comme je n'ai pas fait d'école reconnue, on me claque souvent la porte au nez! Alors a force de prendre des vents (Sarah l'éolienne c'est moi), je n'ai vraiment plus aucune confiance!
Ah la la. . . Dépression quand tu nous tiens! :twisted:
Quelqu'un a t'il des conseils, des contacts, des ruses?
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 19 nov. 2008, 15:17

Attention au "style à toi". Les rédactions recherchent au contraire des gens qui savant s'adapter à leur style.
Pas forcément besoin de culot pour décrocher des piges. En revanche, le coup de téléphone, ou mieux passer voir la rédaction, demeure une étape indispensable.
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 19 nov. 2008, 15:35

sarah.a a écrit :ah la la. . . Je commence à déprimer serieusement. . . :roll: Je desespere de trouver un jour une rédac qui accepte mes piges (je parle de bulletin de salaire, parceque les piges payées en indemnité je n'en veux plus!).
La pige est un travail passionnant, enrichissant par la diversité des sujets que l'on peut aborder ; la pige est aussi un boulot difficile, précaire, pas toujours bien vu par les journalistes en poste, qui soit voient les pigistes comme des dangers pour eux-mêmes soit comme des collaborateurs de seconde zone ; les tarifs sont rarement jugés satisfaisants ; les droits sont le plus souvent réduits à leur plus simple expression ; lorsqu'un journal traverse une tempête financière, c'est le budget piges que l'on diminue en premier lieu ; bref, être pigiste, c'est aussi accepter de n'être hélas ! qu'une valeur d'ajustement, au gré des fluctuations du marché. Bref, être journaliste, qui plus est pigiste, ce n'est pas être assuré des lendemains, comme peuvent l'être certaines corporations professionnels dépendant de la seule manne publique.

Si de tout ça, tu es consciente, si tu as de la pugnacité, si tu es volontaire et motivée, aucune raison que tu ne fasses pas ton trou.
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 19 nov. 2008, 17:42

Dans le public aussi il y a des variables d'ajustement : tous les contractuels (=CDD dans le public), qui sont de plus en plus nombreux.
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 19 nov. 2008, 18:10

Absolument, Cilou, et c'est honteux que le service public, censé montrer l'exemple a minima, multiplie ces contrats précaires. Ce qui fait que, dans une même entreprise publique, cohabitent des fonctionnaires bien au chaud dans leur place et des galériens, embauchés à durée très déterminée, et le plus souvent payés avec un lance-pierre. :cry:
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »