Pigiste rémunéré en droits d'auteur

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
LLM
Messages : 5
Inscription : 09 août 2007, 21:26
Contact :

Contrat d'auteur mais pas de fiches de paie ?

Message non lu par LLM » 12 mars 2008, 23:48

Merci pour votre éclaircissement...

Seule objection : je ne reçois qu'un contrat d'auteur en double exemplaire à chaque pige écrite, ok... mais ma rédac chef ne m'a jusqu'à présent, jamais fournit de fiche de paie en bon et due forme, est-ce réglo ? Je bosse en télétravail...

Faut dire aussi que les Assedic n'ont pas apprécié la première fois que je leur ai déclaré les sommes gagnées à travers la photocopie de deux pages contractuel ! Vous me comprenez ?

Merci de me répondre
Loulette
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 13 mars 2008, 08:45

Non, ce n'est pas réglo. Qui dit salaire dit forcément feuille de paye. Si tu n'en as pas, c'est que tu n'es pas payé en salaire. Contrat d'auteur, ça veut dire que pour ta rédac'chef, tu es auteur, pas pigiste. Normal que les Assedics n'aient pas aimé : pour elles, tu n'existes pas, un auteur ne cotise pas au chômage. Si ça se trouve, elle ne cotise même pas aux Agessa (dont dépendent les auteurs), ce qui est illégal.
Bref, il faut que tu t'expliques avec ta rédac'chef, que tu lui précises bien que tu es journaliste professionnel et que la loi exige donc que tu sois payé en salaire. Mais attention, elle risque de ne pas aimer, et de ne plus faire appel à toi. D'un autre côté, as-tu vraiment envie de continuer à te faire entuber ?
LLM
Messages : 5
Inscription : 09 août 2007, 21:26
Contact :

Aïe aïe aïe !

Message non lu par LLM » 13 mars 2008, 09:36

Aïe ça se complique en effet !! Dois-je continuer de déclarer aux Assedic ? Sinon à qui ? Je suis perdue, help me ! Lila
LLM
Messages : 5
Inscription : 09 août 2007, 21:26
Contact :

Zéro retraite !

Message non lu par LLM » 13 mars 2008, 10:21

Nous devons être des milliers dans ce cas ! L'honnêteté ne passerait donc que par un chemin... Si je comprends bien, le pigiste-auteur est payé en "argent de poche" et nous ne cotisons pas... Elle va être chouette notre retraite, dis donc !

Sur ce, croisons les doigts pour de meilleurs jours... Bon courage à toi, à tous et vive nos galères de pigeons comme le dit si bien, Boussicot (mess du 11.03.0 ! LLM
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 13 mars 2008, 10:45

Il ne sert à rien de déclarer ce que tu touches comme droits d'auteur aux assedics. Tu n'as pas à les déclarer, sauf aux impôts.
Tout ce que je peux te conseiller, c'est soit d'essayer de te faire payer en salaires par cet employeur (mais c'est pas gagné, y'a peu de chances que tu y parviennes si tu as déjà accepté des DA), soit de chercher ailleurs et de laisser tomber sans état d'âme cet employeur arnaqueur dès que tu trouves mieux. Avantage du DA dans ce cas : tu n'es pas lié à l'employeur, tu peux le laisser tomber du jour au lendemain sans qu'il puisse t'attaquer.
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 13 mars 2008, 10:52

LLM a bien résumé la situation : ceux qui se font payer ainsi n'auront pas de retraite !

D'autre part, pour corser les choses, il ne suffit pas d'avoir une fiche de paie pour que le cotisations patronales soient versées réellement aux différentes caisses ! Donc, pour ceux qui disposeraient de fiches de paie et qui auraient quelques doutes sur l'honnêteté de leurs employeurs, je ne saurais trop les inviter à appeler chaque année la caisse de retraite complémentaire des journalistes (www.audiens.org) pour vérifier que les cotisations de l'année N-1 ont bien été encaissées !

Un des cas les plus classiques est celui de l'entreprise de presse qui met la clé sous la porte. Fréquemment, les liquidateurs judiciaires, chargés de liquider les actifs de l'entreprise, ignorent que les pigistes sont salariés, et oublient de faire les déclarations adéquates.

Un exemple ? J'ai la chance de ne travailler qu'avec des employeurs sérieux, et de gagner bien ma vie en tant que journaliste. Sauf que, par erreur, un de mes employeurs s'était trompé en recopiant mon numéro de sécurité sociale ! Si je n'avais pas vérifié auprès d'Audiens, mes points retraite n'auraient jamais été crédités !

J'ai déjà tiré la sonnette d'alarme, sur ce forum, à deux ou trois reprises, sur cet aspect de choses....Sans écho.
Sol
Messages : 5
Inscription : 09 juil. 2007, 11:11
Contact :

Message non lu par Sol » 13 mars 2008, 13:12

Merci pour vos réponses mais la boîte (le site Internet) qui utilise mes services n'est pas un organe de presse ! D'où mes interrogations...
En tout cas, merci à tous pour votre aide.
On va y arriver Lisa!
:wink:
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »