Page 17 sur 17

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 22 oct. 2013, 17:31
par Paul_Tergeist
OBrien a écrit :Bonjour à tous, à mon tour de partager mon expérience.
Je déconseille FORTEMENT Elsevier-Masson (revues médicales) - pour y avoir subi du harcèlement moral dans deux services, de la part de deux responsables dont l'un sévit toujours... et a même grimpé des échelons, alors que la hiérarchie était parfaitement au courant.
A bon entendeur...
Les cordonniers seraient mal chaussés, à en croire le catalogue fourni que cet éditeur propose sur le sujet.
Au passage, vous voulez dire que, l'un des deux harceleurs est maintenant dans la nature ?? Bientôt une nouvelle entrée dans la black-list...

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 24 oct. 2013, 09:47
par bera
Une initiative indispensable pour éviter les déconvenues

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 17 janv. 2014, 00:21
par jeanberthelot
Je contribue à mon tour à cette black list sans avoir hélas les coordonnées de l'entreprise qui propose cette annonce, mais elle me parait être la plus belle de toutes celles que j'ai vues.

"Recherche rédacteur/trice web Langue française (secteur tourisme)

Le rédacteur(trice) devra rédiger des textes en français sur des lieux touristiques.

Chaque texte devra contenir un minimum de 300 lettres et un maximum de 500 lettres.

1.Chaque texte devra contenir un minimum de 300 lettres et un maximum de 500 lettres.
2. Pas de copié collé des textes sur un site internet
3. Pas de fautes d'orthographe

Je vous donnerai une liste de site sur lesquels vous devrez effectuer les résumés.
Prix fixe entre 0.02$ et 0.1$ par résumé. Notre objectif est de 20 000 résumés."


Entre 0,02 et 0,1 dollar par texte de 300 à 500 lettres. Oui oui.
Donc il y en a 20 000. Etant un peu vicelard, je me suis amusé à faire ce petit calcul: au mieux, il est possible de gagner grâce à ce super plan 0,1x20 000, soit 2000 dollars, soit environ 1470 euros si l'on parle en dollars américains. Au pire, on gagne 400 dollars, soit 293 euros environ.
Or, si l'on compte disons une moyenne de 400 signes (et non lettres, mais bon, simplifions) multipliés par 20 000, cela nous donne exactement 8 millions (!) de signes. Si on le convertit en feuillet, ça fait 5333 feuillets. Disons (rêvons) qu'on nous paie le feuillet au tarif minimum défini par le SNJ, soit 53 euros, cela nous ferait la bagatelle de... 282 649 euros.
Je n'ai pas réussi à trouver l'identité des gens qui proposent de bosser pour 293 euros au lieu de 282 649 (j'ai eu l'annonce par Indeed, qui relayait Odesk qui a depuis supprimé l'annonce), mais si quelqu'un y est parvenu qu'il n'hésite pas à nous en faire part!

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 18 janv. 2014, 09:58
par julienjoly
J'ai trouvé ce sujet en faisant une recherche sur FJM. C'est vrai que quand j'étais plus jeune, je me demandais pourquoi ils lançaient un canard différent tous les mois, qui s'arrêtait parfois au numéro 1, avec des pseudos de rédacteurs qu'on ne retrouvait dans aucun autre de leurs titres. N'empêche, ils ont quand même édité Gameplay RPG, une initiative remarquée à l'époque, menée par une chouette équipe de passionnés.

J'ai été surpris de voir que FJM demandait des "textes d'essai" qu'ils publiaient ensuite sans rémunération. Toute pige commandée est due, normalement !

Cette pratique du texte d'essai semble courante dans tous les milieux. Pour s'en garder, vous pouvez protéger votre manuscrit (votre pige, donc), en l'envoyant à un organisme spécialisé ou à vous-même dans une enveloppe scellée, avant de l'envoyer à l'éditeur. Le cachet de la Poste faisant foi, s'il réutilise votre travail sans votre permission, ça peut être considéré comme du plagiat. J'ai déjà utilisé cette technique (quand j'ai "travaillé" avec l'éditeur de guides de voyages Mondeos) je la recommande.

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 22 janv. 2014, 03:07
par PYLG
Pourquoi tu ne previens pas Greg pour qu'il vire ce stage à 400€ ...les 3 mois ?

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 22 janv. 2014, 12:43
par berardmarion
A moi d'allonger la black-list des rédactions avec D!CI TV et D!CI Radio à Chorges (05) près de Gap.

Même directeur que Alpes 1 à ses débuts : un fou furieux qui considère qu'une journée de travail commence à 8h30 et se termine à 23h, que vous êtes joignables 24h/24 et 7j/7. Et une entreprise où vous n'êtes pass embauché pour vos compétences journalistiques mais parce qu'il y a du boulot à abattre et qu'il faut bien que quelqu'un le fasse. Vous n'avez jamais tenu une caméra de toute votre vie ? C'est pas grave vous allez apprendre sur le terrain ! Jamais présenté un journal radio ? Y a un direct à 18h c'est le moment d'apprendre !
A moins que vous n'ayez envie de finir chèvre évitez le plus possible cette boîte !!

Embauchée comme JRI j'y ai fait (dans le désordre) : documentaliste, archiviste, chargée des programmes, chargée de diffusion, chargée de programmation, community manager, assistante de rédaction et accessoirement journaliste radio et 3-4 fois JRI sur le terrain ....

A bon entendeur.

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 23 janv. 2014, 01:23
par julienjoly
Tout ça ? Et pour des clopinettes j'imagine...

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 01 avr. 2014, 15:30
par eowyn316
oh l'autre eh, on le forme gratos et il râle :lol: :lol:

Plus je le lis, plus ce topic me file la frousse. Je vais peut-être changer de boulot moi....

Re: LA BLACK-LIST DU JOURNALISME

Publié : 02 avr. 2014, 00:14
par PYLG
Eowyn,mon but n'était pas de t'effrayer...mais seulement de te conseiller de toujours faire signer un BON de commande AVANT une pige'. Si l'employeur refuse, change de crèmerie!