Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
Hélène 44
Messages : 3
Inscription : 27 août 2009, 18:26
Contact :

Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par Hélène 44 » 08 févr. 2011, 20:48

Bonsoir/bonjour tout le monde,

Voilà, j'ai 27 ans à peine et j'ai terminé mes études en juin 2007. Depuis, j'en bave pas mal !!! En gros, j'ai travaillé un an et demi en presque quatre ans ! Je suis dans la presse écrite et j'ai même eu la chance de travailler dans mon domaine de prédilection : la presse culturelle !!! Je suis même passionnée de cinéma et j'ai eu la chance d'écrire des critiques de films comme pigiste ou autre ! J'ai écris pendant un peu plus d'un an comme chroniqueuse pour des mag culturels, mais ils vont très mal et je ne peux pas en vivre !

Mes points faibles : je n'ai pas la carte de presse, ni de grosses relations sur Paris (j'habite Nantes), je n'ai du coup pas énormément d'expérience et je n'ai pas fait de formation dans une grande école !

Je ne suis pas ici pour me plaindre, mais je dois ajouter que je suis écoeurée par l'attitude de certaines personnes avec lesquelles je me prends de gros vents malgré tous les mails et les coups de fil que j'ai passé et passe encore ! Bref, je m'accroche mais je commence vraiment à saturer ! Je sais bien que mon cas est loin d'être unique !

Je commence donc à réfléchir à l'éventualité de partir quelques mois voire plus à l'étranger (Angleterre ou Irlande) ! D'abord pour parfaire mon anglais mais aussi, pourquoi pas, pour travailler pour des journaux là-bas (j'ai envie de proposer mes services là-bas à des journaux français) ! Je suis au chômage depuis trois mois et je n'ai guère d'argent de côté ! Quelques conseils et avis ? Connaissez-vous des aides pour ce type de projet ? J'étudierai toutes les pistes !

Merci pour votre attention et désolée pour la longueur de ce post !
bastiend
Messages : 101
Inscription : 16 déc. 2010, 12:01
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par bastiend » 09 févr. 2011, 11:55

Déjà, essaie de lever un peu le pied sur les points d'exclamation, ça n'est juste pas du tout agréable à la lecture :)

Proposer tes services, pourquoi pas. Même si généralement, les journaux ont déjà des correspondants en Angleterre (et vu l'actu de l'Irlande, ça n'est pas vraiment une priorité pour les médias français). De plus, ils préfèrent généralement prendre des journalistes des pays en question capable d'écrire en français.
Si ton idée est de partir pour parfaire ton anglais, pourquoi pas. Mais il faut que tu aies de bonnes raisons de le faire, par rapport à ton orientation professionnelle.

Après, n'oublies pas que le journalisme n'existe pas qu'à Paris, et que dans ce métier, il faut aussi pouvoir être mobile. Le travail se trouve généralement plus en province!

Si ce n'est pas indiscret, quand tu dis "pas de formation dans une grande école", tu es passée par où?
Ex-IJBA.
Hélène 44
Messages : 3
Inscription : 27 août 2009, 18:26
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par Hélène 44 » 09 févr. 2011, 14:47

Merci pour ta réponse. :)

Déjà, essaie de lever un peu le pied sur les points d'exclamation, ça n'est juste pas du tout agréable à la lecture

Soit, je ne le voyais pas comme cela, et puis je ne le fais pas plus que cela d'habitude, cela devait être l'état de déprime d'hier soir.


Après, n'oublies pas que le journalisme n'existe pas qu'à Paris, et que dans ce métier, il faut aussi pouvoir être mobile. Le travail se trouve généralement plus en province.

Je sais cela. J'essaie d'ailleurs aussi beaucoup (et même surtout) en province, j'ai cité Paris par rapport à mon domaine de prédilection. J'ai du faire quasiment tout le Grand Ouest et j'ai même un Guide de la Presse, j'élargis donc peu à peu mon champ de candidatures spontanées en plus des offres sur lesquelles tout le monde se jette.

Si ce n'est pas indiscret, quand tu dis "pas de formation dans une grande école", tu es passée par où?

Ce n'est pas indiscret, et ta question est bien naturelle. Mais je préfère ne rien dire sur l'établissement dans lequel j'étais. J'ai révélé mon âge, mon prénom à travers mon identifiant et ma ville, c'est déjà beaucoup). Je n'ai rien à me reprocher, mais si d'anciens professeurs et/ou de futurs employeurs potentiels se retrouvent sur ce forum et me "reconnaissent", je n'ai pas spécialement envie de passer pour la fille déprimée et critique (ce que je ne suis qu'à moitié, y compris en ce moment).

Si ton idée est de partir pour parfaire ton anglais, pourquoi pas. Mais il faut que tu aies de bonnes raisons de le faire, par rapport à ton orientation professionnelle.

Oui, mais cercle vicieux : pas de niveau élevé en anglais (je me débrouille pas mal mais bon, mon anglais n'est pas fantastique), pas de poste là-bas dans des journaux. Je pensais d'abord à un ou deux mois de cours en école, mais financièrement ça va être dur.

Que ceux qui connaissent des organismes qui aident pour ce type de projets m'en parle, je suis toute ouïe !
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par Climousse » 09 févr. 2011, 15:22

Et pourquoi chercher des aides ? Pourquoi ne partirais-tu pas simplement chercher du boulot dans ces pays qui t'attirent, des boulots peut-être plus ingrats mais qui t'offriront une vraie immersion dans la vie des gens, c'est-à-dire une vraie familiarité avec leur culture, leur façon de penser, leurs difficultés, leurs préoccupations, et des notions de langue qu'aucun cours ne pourra te fournir ! Frotte-toi à leur quotidien, bosse comme eux pour des clous, sors au pub, lis les journaux du coin, apprends le slang... Ensuite, tu pourras peut-être plus facilement te prévaloir de cette expérience, me semble-t-il.
Bob des 7 mers
Messages : 1
Inscription : 09 févr. 2011, 16:26
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par Bob des 7 mers » 09 févr. 2011, 16:53

Bonjour Hélène,

je me suis inscrit juste pour répondre :
c'est la dernière c.... à faire ! Surtout pas.
Désolé d'être si direct. Mais ce qui pouvait se faire il y a 20 ans ne peut pas s'envisager aujourd'hui. Quelques vérités pas bonnes à entendre :
-les journaux français se moquent pas mal de ce qui se passe en Irlande et ailleurs (à moins que le Prince Charles ait été vu à poil sur la plage). Depuis combien de temps avez vous vu un sujet culture ou société sur ce genre de pays. Ex : que sont devenus les anciens de l'iRA (par exemple..) ?
-les supports se basent sur les agences (avec lesquelles ils ont des contrats que vous ne connaissez pas) ou utilisent (pillent, c'est selon) le Web. Certains(e) font leurs "enquêtes" dans Google. Je ne vous dirai pas où...
Résultat : à moins de travailler gratuitement, vous coutez trop cher.

Pour les Indépendants, il y avait deux pistes pour travailler à l'étranger ; la presse pro (qui demande des connaissances dans le secteur) et les sujets commandés (qui supposent d'être connu des supports). C'est ce que j'ai fait un peu partout dans le monde pendant des années pour la presse française, suisse et canadienne. Verdict :
-si vous ne faites pas les images, impossible aujourd'hui, de s'en sortir. Si vous en faites, impossible aussi : le support piquera des images sur le Net (Je ne vous fais pas la liste de ceux qui s'abreuvent chez FlickR, d'autant que des procès sont en cours...)
-les frais à l'étranger sont devenus exorbitants. Ce n'est plus rentable, sauf sujet de superniche.

Plus généralement, beaucoup de supports sont dans le "rouge" et les chefs de service ont la trouille de prendre la moindre initiative.
L'international se travaille par ailleurs à temps plein. C'est aussi un état d'esprit. Tout le monde n'apprécie pas d'écrire, nu pieds, face à l'océan Indien...

Je serais Hélène dans le 44 avec de l'énergie, je partirais en Asie (où il y a des infos qui tombent toutes les secondes), avec un projet et un petit budget (quand même). Ou je regarderais les offres de job au Québec : les Québécois sont en avance sur nous sur la convergence Web/écrit. Mais il y a beaucoup de postes sans intérêt (et l'hiver est long).
Il n'y a pas que la presse française, et heureusement. Mais... langue étrangère indispensable.

Signé : un ancien du lycée Clémenceau.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2011, 10:08

Bob des 7 mers a raison sur bien des points : le marché français est sur-encombré (c'est dire !) par des postulants journalistes, plus ou moins bien formés, plus ou moins opérationnels, plus ou moins exigeants... Et tant qu'à faire, puisque parmi eux, nombreux sont ceux prêts à bosser gratos, les titres ou les sites ne vont pas se gêner.

En revanche, pourquoi serait-il une mauvaise idée que d'aller en Angleterre (ou en Australie si tu as les moyens de t'offrir le billet d'avion) pour parfaire ton anglais ? Mieux vaut ça que peigner la girafe en déprimant dans ton coin et en restant, qui plus est, sûrement à la charge de ta famille.

Mais je pense que tu rêves éveillée en te disant que tu auras moins de difficultés à trouver de piges ou un job là bas... surtout en ne maîtrisant pas bien pas bien l'anglais. Personne ne t'attend nulle part, avant ou sans carte de presse.

Et pour les aides... je crains que tu rêves, là aussi, toute éveillé. Aucun organisme ne va te financer un séjour linguistique de longue durée ou un projet professionnel tel le tien. Il ne s'agit pas de créer une entreprise susceptible de créer des emplois et qui pourrait donc être subventionnée par les pouvoir publics.
Et je ne vois pas pourquoi la "collectivité" te le financerait ta recherche d'emploi, autrement que par le versement d'alloc chômage si tu y as le droit.
Donc à moins de trouver un mécène...

Les conseils de Climousse me semblent donc judicieux. Même si j'imagine bien qu'après X année d'étude et à 17 ans, tu n'as pas envie de te retrouver à la plonge ou au service dans un resto de Londres ou de Sidney. Mais c'est mieux que ne rien faire. Et surtout c'est mieux que bosser gratuitement ou presque !

Enfin, puisque tu sais quel est la situation de la presse culturelle, ne t'attends pas à vivre du journalisme culturel, sauf si tu est VRAIMENT très pointue dans un domaine particulier. Il ne suffit pas d'aimer le cinoche pour s'en déclarer spécialiste. As-tu pris contact avec les mag TV, les agences qui réalisent des magazines pour les enseignes culturelles ou les journaux UGC Gaumont and Co ?

Bon courage !
Hélène 44
Messages : 3
Inscription : 27 août 2009, 18:26
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par Hélène 44 » 10 févr. 2011, 12:13

Tout d'abord, merci à vous pour vos réponses et vos conseils.

Ann65, pour te répondre :

Il ne suffit pas d'aimer le cinoche pour s'en déclarer spécialiste.

Je sais bien voyons, et je reste modeste sur mes capacités. J'ai simplement l'audace de croire que je pourrai vraiment l'être un jour (j'ai à peine 27 ans, et on se cultive toute sa vie, j'ai déjà un diplôme dans le domaine soit dit en passant et je vois beaucoup de films).

De même, je ne rêve pas éveillée, c'est d'ailleurs pour cela que je me renseigne et que je ne fonce pas à l'aveuglette. Je n'ai simplement pas la science infuse, et je crois bon d'étudier le maximum de possibilités et de conseils, j'apprécie d'ailleurs les vôtres.

As-tu pris contact avec les mag TV, les agences qui réalisent des magazines pour les enseignes culturelles ou les journaux UGC Gaumont and Co ?

J'y travaille, j'y travaille (plusieurs refus déjà). Les mag TV, bah j'y crois moyen d'ailleurs. De même que les journaux UGC Gaumont and Co.

Je vais persister sur diverses pistes, et sinon je reprendrai peut-être une formation.

Merci en tout cas encore une fois pour vos remarques.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2011, 15:15

Hélène 44 a écrit : J'y travaille, j'y travaille (plusieurs refus déjà). Les mag TV, bah j'y crois moyen d'ailleurs. De même que les journaux UGC Gaumont and Co.

Je vais persister sur diverses pistes, et sinon je reprendrai peut-être une formation.
Ta façon de te "vendre" n'est peut-être pas bonne.
Proposes-tu des sujets (ITW/portrait de tel artiste ou de tel auteur, couverture de telle manifestation culturelle, enquête sur telle ou telle pratique ou phénomène, etc.) ou bien te "contentes"-tu d'envoyer une lettre de motivation et un CV ?


Quant à reprendre une formation... Laquelle et dans quel but ? Pour te reconvertir ?
andee
Messages : 4
Inscription : 18 janv. 2011, 10:58
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par andee » 11 févr. 2011, 16:05

Bonjour Hélène 44,

tu as déjà eu pas mal de retours qui je pense sont pleins de bon sens. Si je puis me permettre de partager mon expérience:

- la carte de presse...en quoi est-ce un désavantage de ne pas l'avoir? ça fait des années que je travaille (plus ou moins, tout le monde en bave) dans le journalisme et personne ne m'a jamais demandé de carte de presse, ni refusé de me faire bosser sous prétexte que je n'en ai pas. Ne te focalise donc pas là-dessus.

- partir à l'étranger: pourquoi pas? comme l'ont déjà fait remarquer différents utilisateurs de ce forum, les journaux français ont déjà leurs correspondants ou pigistes réguliers (ou utilisent des articles et photos d'agence), donc pas la peine d'espérer grand-chose de ce côté-là. Après, proposer un sujet intéressant à un canard ou un autre, ça peut toujours se faire, sans aucune garantie qu'on te le publie.
Maintenant, si tu as besoin de t'aérer après des années de galère, as les moyens d'aller te promener dans un pays anglophone (voire y faire un petit boulot) juste pour quelques mois, et avec l'objectif de perfectionner ton anglais...eh bien, vas-y! tout est possible avec un peu de débrouille. De mon humble avis, voyager est toujours une bonne expérience...même si elle ne te servira pas forcément sur le marché de la presse en France à ton retour.

Bon courage
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par ann65 » 11 févr. 2011, 17:25

Une autre solution est de prendre un boulot alimentaire salarié en long CDD , par exemple hôtesse d'accueil (les agences recherchent en permanence de jeunes femmes à la tête bien faite pour assurer ces fonctions) et de travailler suffisamment longtemps pour t'ouvrir des droits aux Assedics. Tu pourras alors te remettre à chercher des piges en ayant qq mois de revenus de remplacement assurés.
angelaba
Messages : 11
Inscription : 27 févr. 2006, 13:52
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par angelaba » 12 févr. 2011, 13:17

Salut Hélène,

Voici ma petite contribution si tu cherches encore. Ce sera peut être un début de piste pour partir à l'étranger si tu es inscrit en tant que demandeur d'emploi. voilà, il existe le programme Leonardo da Vinci.
Ce prog' favorise la mobilité à l'étranger et est soutenu par PôleEmploi, le Conseil Régional etc. Oui oui il existe encore des dispositifs financé par le collectivité. C'est ce qu'on appelle la solidarité nationale.... :)

Par ailleurs, je tiens à exprimer ma fatigue au regard de certaines réponses sur ce forum, tellement condescendantes... Du genre : "Arrêtes les points d'exclamation c'est fatiguant." pffff Faut arrêter de se prendre au sérieux, faut respirer on est pas en train de demander une correction d'un SR ou, "Arrête de rêver je vois pas pourquoi la collectivité financerait de tels dispositifs... " Pffff ah oui et pourquoi pas ? Soit dit en passant, cet avis plus que personnel ne fait en rien avancer le sujet. C a dire, répondre à la question posé !
Bref assez blasant toute cette science infuse qui dissimule si mal un lourd sac à dos rempli de frustrations et de jalousie... Ms bon on est sur le net, dc s'est facile de se répandre donc j'arrête ici.

Mini coup de gueule ! Ca fait des années que je navigue sur ce site et je trouve les réponses de certains tellement snobs et mal aimable que je n'y viens presque plus. Vs n'apportez rien messieurs dames emplis d'ondes négatives.

Courage à toi Hélène et bonne chance ds tes démarches. Les chemins les plus sinueux et aventureux sont les plus formateurs.
angelaba
Messages : 11
Inscription : 27 févr. 2006, 13:52
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par angelaba » 12 févr. 2011, 13:20

Ah oui le dit programme ne t'aidera certainement pas à bosser ds un canard ms au moins à trouver un job et improve you english !
Mr et Miss les SR à vos crayons rouge... ohlalalala j'ai fait pleins de fautes !!! ;)
cfandos
Messages : 27
Inscription : 06 sept. 2006, 17:05
Contact :

Re: Partir à l'étranger sans carte de presse et au chômage ?

Message non lu par cfandos » 26 juin 2011, 20:11

Venant de suivre un atelier de "sensibilisation à la mobilité internationale" assuré par Pôle emploi international (et oui, ça existe !) je réponds à ce vieux message pour signaler que j'y ai découvert plein de possibilités d'obtenir des visas et de bosser à l'étranger, surtout pour les jeunes, que je ne soupçonnais pas ! A votre dispo pour toute précision si comme moi vous êtes journaliste et vous préparez à partir vivre à l'étranger.
Répondre

Revenir à « Général / divers »