rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retraite

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
koolashaker
Messages : 17
Inscription : 10 juin 2005, 11:29
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par koolashaker » 18 févr. 2011, 14:29

Bonjour à tous,

Je plante le décor:

Fauché comme les blés en ce moment, j'ai répondu à une annonce Ubiqus pour être rédacteur en province...Je préfère rester vague sur la localisation...

Bon, je me doutais bien que c'était pas folichon comme taf (pour avoir lu des réactions sur le forum) mais vu la conjoncture...la crise...et tout ça....je me suis dit: "pourquoi pas, on verra bien".

Et puis, j'avais bossé par le passé chez H2Com donc je savais un peu à quoi m'attendre...(j'ai aussi des actions Eurotunnel à vendre si ça intéresse qqun...?)

Là ça me fout un peu le blues...

J'ai eu un contact téléphonique. Je dois passer un test puis me rendre à Paris pour 1/2 journée de formation si c'est concluant...

J'ai demandé des détails sur la rémunération, la prime de précarité et de congés payés...

Au final, la réponse est grosso modo que les primes sont incluses dans la rémunération annoncée...(c'est bien commode)

Quand on passe du brut au net ça fait pas rêver...je crois que je vais aller bosser au Mac Do...
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par cilou » 18 févr. 2011, 15:24

koolashaker a écrit :je crois que je vais aller bosser au Mac Do...
Ce sera sûrement plus rémunérateur.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 20 févr. 2011, 19:57

Cela fait des années que le Comité d'Entreprise d'Ubiqus alerte la direction sur les problèmes des freelances (pas de Sécu, pas d'Assedic, très peu de points de retraite). Sans réaction...

Pour Ubiqus, quelle importance ? La seule chose qui compte, c'est le taux exceptionnel de rentabilité (20 % !)
Dernière modification par rapports le 26 févr. 2011, 23:42, modifié 3 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 20 févr. 2011, 21:25

Un point intéressant sur les CDD d'usage :
http://www.village-justice.com/articles ... ,7522.html

Les abus peuvent permettre une requalification rétroactive en CDI, avec versement d'indemnités à la clé. C'est fort intéressant pour les ex-freelances.

Avis aux anciens !
Dernière modification par rapports le 01 avr. 2012, 22:59, modifié 2 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 20 févr. 2011, 21:27

La récidive est punie par la loi lorsque la réglementation sur les CDD n'est pas respectée.
Dernière modification par rapports le 26 févr. 2011, 01:08, modifié 1 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 20 févr. 2011, 21:32

Je précise que D'UNE MANIÈRE GÉNÉRALE, TOUS LES CDD PEUVENT ÊTRE REQUALIFIÉS EN CDI :
http://www.village-justice.com/articles ... e,388.html

A noter une information fort importante sur la QUESTION DES DELAIS :
"Une procédure spécifique devant le Conseil de Prud’hommes (art. L. 122-3-13 CT).

- PROCEDURE ACCELEREE.
- La demande est présentée directement devant le Bureau de Jugement du Conseil de Prud’hommes. Le passage préalable en Bureau de conciliation n’est pas obligatoire.
- Les juges sont tenus de statuer dans le délai d’UN MOIS après la saisine du Conseil de Prud’hommes.
- Les décisions du Conseil de Prud’hommes relatives à la requalification du CDD en CDI sont exécutoires par provision.
- La compétence du Conseil de Prud’hommes saisi d’une demande de requalification du CDD en CDI est très large puisque le Conseil peut statuer sur toute demande qui dérive du même contrat de travail (Cass. soc., 4 déc. 2002, n¡ 00-40.255, Bull. civ. 2002, n¡369, p. 364).

Le salarié peut donc demander le paiement de l’indemnité spéciale de requalification prévue à l’article L. 122-3-13 du Code du Travail, mais aussi des indemnités dues au titre de la rupture du contrat de travail, des rappels de salaire, des indemnités de congés payés, etc..."

Et voilà ! C'était une petite consultation juridique gratuite ! Peut-être y en aura-t-il d'autres car ce dossier s'annonce passionnant et particulièrement touffu...
Dernière modification par rapports le 06 mars 2011, 01:30, modifié 1 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 06 mars 2011, 01:25

Si vous avez travaillé en freelance pour Ubiqus il y a plus de cinq ans, il semble a priori que le délai de prescription vous empêche de demander un recalcul de vos bulletins de salaire.

Il semble TOUTEFOIS logique qu'un autre type de recours juridique soit possible, même vingt ans après. Je pense :
- aux points de retraite. Dans la mesure où le préjudice n'est effectif que beaucoup plus tard, Ubiqus pourrait être contraint de verser une compensation pour le manque à gagner.
- aux indemnités Assedic dont les freelances ont été privés. Ubiqus pourrait également être contraint de verser une compensation, cette fois-ci a posteriori.

Cette idée demande bien sûr à être validée par un avocat (et une action groupée serait intéressante si elle s'avère possible).
Quant à ceux qui ont travaillé pour The Script Factory (filiale mise en liquidation en 2007), la continuité juridique avec Ubiqus devrait être facile à prouver (voir les éléments dans la première page de messages). Si vous tapez sur Google : The Script Factory Ubiqus, vous trouvez rapidement sur le site de l'AMF un document émanant d'Ubiqus. Ce document prouve la qualité de filiale de The Script Factory. J'en ai d'ailleurs gardé une copie au cas où il disparaîtrait du Web.

D'où l'intérêt de cette page pour fédérer des anciens (en bas à gauche de ce message, des liens permettent de me contacter). Un club de réflexion juridique pourrait éventuellement se former...
xd69

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par xd69 » 08 mars 2011, 22:55

Bonsoir,

Je viens de lire l'enfilade de messages sur le cas Ubiqus, société pour laquelle j'ai moi aussi travaillé en tant que rédacteur freelance entre 2004 et 2006... Avec, dans mon cas, le plus souvent des missions nocturnes ou le week-end. Quand la société a commencé à appliquer des coefficients en fonction de la qualité du travail (avec prime hypothétique de 20 % quand le boulot était nickel, ce qui n'arrivait bien entendu jamais), j'ai jeté l'éponge.

Bref, ce qui est dit dans ce fil se rapproche beaucoup de la manière dont fonctionnent certaines grandes agences de communication éditoriale parisiennes avec leurs pigistes... CDD d'usage, sous-estimation du nombre d'heures de travail, non remboursement des frais de fonctionnement et de déplacement, non versement de la compensation pour télétravail (pourtant obligatoire), non prise en compte dans les effectifs salariés pour le respect des seuils sociaux et fiscaux, non convocation aux élections des délégués du personnel... Et j'en passe.

Pour la question des conséquences sur la retraite, je pense qu'il faut attaquer par un autre biais : celui du travail dissimulé par dissimulation totale ou partielle d'emplois salariés (voir ici).

Quelqu'un aurait-il pensé à demander les Déclarations Uniques d'Embauche à Ubiqus (ou aux Urssaf de vérifier qu'elles avaient bien été faites comme le prévoit l'article L.8223-2 du Nouveau Code du Travail) ? Il y a fort à parier que le décalage entre les montants perçus et les montants pris en compte pour les droits à la retraite vient de là. En d'autres termes, certaines missions ont sans doute fait l'objet d'une DUE d'autres non.

En tout état de cause, attaquer par le biais du travail dissimulé permettrait sans doute d'avoir plus de poids, collectivement, auprès de l'administration et de la justice. De plus, il me semble que le travail dissimulé n'est pas soumis à une prescription quinquennale comme pour la plupart des litiges prudhommaux mais à une prescription trentenaire (à vérifier auprès d'un juriste). Ce dernier élément permettrait, le cas échéant, aux anciens rédacteurs qui ont beaucoup travaillé avec Ubiqus de récupérer quelques sous et, sans doute, de faire valider quelques trimestres de cotisation supplémentaires.

A vous lire.

XD
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 20 mars 2011, 21:43

Merci pour votre témoignage. J'ai aussi lu avec intérêt vos messages sur le thème "Rédacteurs en agence de com' : jamais déclarés ?" : http://www.categorynet.com/boards/viewt ... 19&t=21775

J'ignore si Ubiqus respecte la législation sur les Déclarations Uniques d'Embauche, je n'ai pas d'informations sur ce point. Je pense qu'Ubiqus économise beaucoup de charges en jouant sur le plafond de la Sécurité sociale et en concentrant la rémunération sur quelques heures de travail grâce à son système de sous-déclaration (plafond salarial pour le calcul des charges sociales : 162 euros par jour ou 22 euros par heure pour une durée du travail inférieure à 5 heures) Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plafond_de ... A9_Sociale
C'est peut-être pour cela que le contrat de travail antidaté ne prend en compte que la durée de la réunion et pas les heures de déplacement (comptabilisées...) ni les heures d'attente avant et durant la réunion ("disponibilité passive" dans le jargon Ubiqus)..
C'est cette histoire de plafond de la Sécurité sociale qui crée le préjudice énorme pour les retraites, tout est lié...
anatole

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par anatole » 22 mars 2011, 00:24

Bonsoir,
Pourriez-vous me préciser le tarif/horaire d'un rédacteur chez Ubiqus selon qu'il est employé en cdd ou freelance ?
Chez H2com, en cdd et quel que soit le type de compte-rendu, il est de 70e brut. C'est-à-dire qu'un rédacteur H2com est extrêmement mal payé.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 27 mars 2011, 21:47

Fort, fort intéressante question...

Je rappelle tout d'abord aux non-initiés que cette rémunération horaire ne prend évidemment pas en compte le très long travail de rédaction qui est ensuite effectué au domicile.

Je peux répondre en ce qui concerne les freelances qui signent des CDD. La rémunération des synthèses varie selon le nombre de pages par heure (1 page Ubiqus = 410 mots). Selon la demande du client, la synthèse va d'1 page par heure à une douzaine de pages par heure. La rémunération horaire varie entre une trentaine d'euros brut par heure (pour 1 page/heure) et un peu plus de 100 euros/heure.

Prenons un exemple assez courant : du 6 pages/heure. La rémunération horaire est alors d'environ 60 euros brut (selon la note accordée par Ubiqus au document). De son côté, Ubiqus facture cette prestation selon les clients entre 400 et 800 euros par heure ... C'est ce qu'on appelle le partage de la valeur ajoutée !
Dernière modification par rapports le 30 juin 2012, 19:04, modifié 1 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 27 mars 2011, 22:20

Abordons maintenant le cas des transcriptions (c'est-à-dire le simple mot-à-mot, sans travail de synthèse). Ubiqus préfère vendre des synthèses mais répond également à ce type de demande.

Témoignage de collègue : "j'avais passé 24 ou 25 heures à retranscrire 2 heures de réunion, à partir de l'enregistrement extrêmement mauvais effectué par quelqu'un d'autre... Ubiqus m'avait confirmé que c'était normal de passer autant de temps sur une transcription (ça m'avait désespéré !)". En CDD, dans ce cas, la transcription est rémunérée 60 euros brut par heure. Pour 2 heures de réunion, 120 euros brut ont donc été payés pour 24 ou 25 heures de travail effectif. Cela correspond à environ 5 euros brut par heure, soit un peu plus de la moitié du SMIC horaire... Comme les heures de frappe à la maison ne sont pas comptabilisées, Ubiqus reste officiellement dans la légalité (le bulletin de paie n'indique que 2 heures de travail). De son côté, Ubiqus facture la transcription au client environ 350 euros HT par heure.

Ubiqus facture également au client une "prise en charge", c'est-à-dire un montant forfaitaire qui s'ajoute au coût du rapport. Cette prise en charge s'élève à 60 euros HT ; le freelance perçoit pour sa part 8 ou 9 euros brut.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 29 mars 2011, 20:43

Un élément supplémentaire permet à Ubiqus de maximiser sa marge.

Lorsqu'Ubiqus prévoit avec un client une mission pour (par exemple) 5 h de réunion, le freelance reçoit une fiche de mission qui réserve son temps pour cette durée précise et qui prévoit une rémunération (hors bonus de notation du document). Cette fiche de mission a valeur contractuelle. Ensuite, si la réunion n'a par exemple duré que 52 minutes, Ubiqus envoie au freelance un contrat antidaté qui ne prend en compte que la durée réelle de la réunion (à la minute près !). UBIQUS RÉSERVE EN FAIT GRATUITEMENT LE TEMPS DES FREELANCES PUIS NE PAIE FINALEMENT QUE CE QUI EST UTILISÉ, ce qui n'est pas légal. De son côté, Ubiqus facture au client la durée prévue au départ, même si elle est bien supérieure à la durée réelle.

Si la réunion est plus longue que prévu (par exemple 7 h 40 au lieu de 5 h), le freelance est toujours payé à la durée réelle, à la minute près. Ubiqus facture en supplément au client chaque demi-heure entamée non prévue, avec un tarif majoré - alors que le freelance ne bénéficie jamais d'un tarif majoré, même s'il doit passer chez le client un temps bien plus long que prévu.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 29 mars 2011, 20:55

Les freelances ne peuvent pas bénéficier du DIF (Droit Individuel à la Formation) car le nombre d'heures déclarées est trop faible. Le très long travail de rédaction à domicile n'est en effet pas comptabilisé, comme je l'ai indiqué dans mon premier message.
Dernière modification par rapports le 29 mars 2011, 21:07, modifié 1 fois.
rapports
Messages : 27
Inscription : 27 nov. 2010, 05:08
Contact :

Re: rédacteurs freelances Ubiqus : attention à votre retrait

Message non lu par rapports » 29 mars 2011, 20:57

A noter qu'Editelor, un concurrent de plus faible taille, a été racheté par Ubiqus il y a quelques années.
Répondre

Revenir à « Général / divers »