master professionnel de journalisme bilingue

Forum à propos de la Sorbonne Nouvelle
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 28 oct. 2007, 22:38

Super ! Merci d'avoir répondu si vite. En plus ce que tu m'annonces me paraît de bon augure. Je vais y penser pour l'année prochaine. Merci encore.
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 01:58

slt a tous!

moi g fait ce DESS il ya deux ans (2004-05) en fait donc c deja de l'archéologie mais apparemment ca n'a pas trop l'air d'avoir changé, le meme concours... les meme profs...

petite parenthese: j'espere que Farah.news a été pris! on a pas la réponse...

donc voila comme j'ai un peu de recul, je dirais que, je pense, que cette formation ne vaut pas une école reconnue, mais par contre, sans doute est elle appréciable pour le coté bilingue, meme si tout le monde est loin d'y etre bilingue , c pas moi qui le dit c monsieur Sergeant ^^ ca répond a la question est qu'une licence d'anglais suffit. c surtout un bon niveau en anglais sans etre bilingue de naissance qui suffit. si tu es moyen mais que tu eleves ton niveau le jour du concours voire de l'oral, ca peut passer, mais globalement les promotions ont quand meme un niveau superieur a la moyenne nationale, clairement.
apres, c sur que une fois sorti de cette formation, vous pouvez, et devez d'ailleurs jouer sur ce fait que la formation dispense des cours avec des profs anglais, que l'anglais est tres mis en avant... heureusement d'ailleurs parce que ce DESS a un gros soucis niveau logistique, absence totale de formation à la télévision (audiovisuel donc assez craignos, vous enregistrez des sons mais apres ya plus d'archives, pas de possibilité d'avoir un support CD ou une démo comme on dit, a moins que cela se soit amélioré)?

C'est sur que c'est une généralité ce que je vais dire mais c le milieu qui est difficile, cette formation n'est sans doute pas la meilleure, mais peut etre qu'elle se rapproche de certains ecoles, qu'il y a moins bien.
si on y bosse de facon correcte, on obtient le diplome, il faut etre assidu montrer de la motivation, rendre le travail, bien faire les traductions, les exposés :o et ca passe. ils ont quand meme une politique de notation tres floue. tu arrives a l'oral final en fin d'année suivante et ta ton diplome, ta mention, mais... t'as pas de note. forcement, tu as pas de note durant l'année... mais bon, personne ne sait jamais foutu de moi pour ce diplome lors de mes entretiens donc bon.
heureux qu'il y ait une bonne ambiance dans l'actuelle promotion, ca a pas forcement toujours été le cas... aussi le soucis, c que la direction divise une promotion d'une vingtaine de personnes en deux donc tu te retrouves a la fin de l'année avec une ou deux personnes qui, n'etant pas dans le meme groupe, que tu connaitras quasiment pas car il y a assez peu de cours communs, moins d'heures me semble t ils que les ateliers separes. c une bonne chose pour enregistrer des sons en radio etc mais deja qu'on est pas nombreux le fait de encore diviser la promo en deux ca aide pas pour bien se connaitre, surtout au debut. apres bon chacun fait sa formation, c'est sur.

bon courage et puis si je peux donner des infos plus precises, pas de soucis. bye
Mahiah
Messages : 16
Inscription : 25 juil. 2006, 18:19
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mahiah » 29 oct. 2007, 09:45

Menfin Lyonnet, nous sommes 16 donc 2 groupes de 8 mais on s'y connait pour aller boire des verres ensemble, etc. Je pense qu'avec un peu de bon sens, tout le monde peut réussir à se connaître sans tension entre groupe A et B... En matière de formation, bien sûr que c'est différent d'une école reconnue, mais tout le monde ne peut (ou ne veut) pas y entrer... Alors je pense que ce master pro n'est pas à négliger... Mais ce n'est que mon avis.
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 13:42

ce n'etait qu'anecdotique et tant mieux pour vous si la mayonnaise prend mieux forme mais ce n'etait pas le cas quand j'y etais et cela ne concernait pas juste une ou deux personnes: la scission en deux quand on est deja pas nombreux donne l'impression qu'il y a deux promos en une, mais encore une fois tant mieux pour vous si ca se passe mieux a ce niveau...
je dénigre pas la formation, elle a du bon et du moins bon, comme je l'ai dit des avantages par rapport aux ecoles, surtout au niveau de l'anglais, et des inconvenients. plus concretement, les cours de meilleurs qualités, de maniere subjective mais d'autres en tout cas l'ayant fait en meme temps que moi diraient je pense a peu pres pareil: cours general du directeur (traductions, exposés, "civilisation anglo-saxonne"), depeches, et presse ecrite (encore que ca depend des intervenants...), voila pour les cours les plus "pros". en revanche je mets un bémol pour les ateliers radio mais la encore certains journalistes intervenants se demenent mieux que d'autres, face aux lacunes du studio d'enregistrement notamment, la radio fait moins "pro" mais on apprend pas mal de choses aussi, on s'essaye a la voix, on fait des sujets, reportages radio types etc.

il y aussi un cours appelé traitement de l'information internationale assez interessant aussi, ce ne sont que des exposés sur un theme de son choix par rapport a l'actualité du moment, il faut prendre un sujet assez costaud pour en parler une 20aine de minutes et il peut etre fait seul ou a deux, contrairement a l'exposé de civilisation britannique qui lui se fait seul, et en anglais bien sur!)

en résumé: presse ecrite, depeches d'agence, actu anglophone, traduction, traitement de l'info internationale: +
radio: - , et il n'y a pas de télévision.
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 15:45

lyonnet a écrit :ce n'etait qu'anecdotique et tant mieux pour vous si la mayonnaise prend mieux forme mais ce n'etait pas le cas quand j'y etais et cela ne concernait pas juste une ou deux personnes: la scission en deux quand on est deja pas nombreux donne l'impression qu'il y a deux promos en une, mais encore une fois tant mieux pour vous si ca se passe mieux a ce niveau...

finalement apres discussion avec un collegue de la meme promo c'est vrai que ce n'est pas la faute du DESS si tout le monde ne voit pas tout le monde... disons que peut etre que y avait moins de relationnel l'année où j'y etais, car l'année d'avant ou apparemment encore cette année ca se passe bcp mieux! donc ben tout dépend des gens et comment le feeling passe entre eux...
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 29 oct. 2007, 16:02

Merci pour toutes ces précisions. Sans indiscrétion, tu fais quoi Lyonnais aujourd'hui ? Tu as bifurqué vers un autre domaine ou tu as pu trouver quelque chose dans un journal, une radio ou autre ?

Le système de notation m'a un peu étonnée, mais après tout ça me changera de sciences po où il n'y a que les notes qui comptent.

Sinon, petite question pratique mais pas dénuée d'intérêt : étant donné que l'oral est prévu en septembre (c'est tard!), n'est-il pas compliqué de trouver un logement à loyer "modéré" en cas d'acceptation dans le Master ? Je ne viens pas de Paris moi, et j'ai entendu parler des prix prohibitifs des logements étudiants (je ne suis pas boursière). Et puis dernière chose : à l'oral on vous a interrogé sur l'actualité nationale ou internationale ? Et ça se passe entièrement en anglais ? Merci d'avance ;)
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 17:54

le concours ecrit est tel qu'il a été explicité plus haut et pour l'oral ben en fait ya de tout: des questions en français, ou en anglais, a peu pres de maniere egale si je me rappelle bien, voila le directeur se met au milieu, effectivement ya que des messieurs la table est tres grande, y sont tous face a toi a une distance de 2 metres! y faut aussi savoir jouer du regard regarder les sept intervenants en alternance, c vrai que c pas si facile cet oral, comparativement a l'ecrit, enfin tu as le temps mais au moins tu sauras deja des details assez techniques comme ca! les questions, ben elles sont celles d'un entretien de motivation habituel, il faut savoir enchainer du tac au tac quand un intervenant se met a parler en anglais repondre en anglais et reenchainer en francais etc. tous les intervenants ne prendront pas necessairement la parole, mais bien evidemment ils ecoutent et prennent des notes... les questions portent sur la culture anglophone, les médias anglophones, l'actualité du moment, pas de question vraiment piege mais comme tout entretien pour une formation de journaliste il y a ce genre de question, mais ils peuvent tres bien prendre un candidat au pif et lui poser une question d'actu plus corsée. moi a l'epoque g t sorti le plus détendu ils etaient tous sciés, mais c'est parce que j'avais pas eu le sentiment d'avoir été destabilisé, a la difference d'autres, mais au final je pense que, une fois ton dossier retenu si tu en as la chance, le gros de la selection se fait a l'ecrit. si tu reussis l'ecrit, sauf grosse bourde il y a pas trop de soucis. je le dis parce que on avait du etre une grosse vingtaine a passer et on etait je crois 21 au final. apparemment la y sont 16, bon ben ca y est c plus dur maintenant!! c pas plus mal. il faut dire que c quand meme un systeme type fac de base et que meme la certains pouvaient le faire sans prendre conscience que comme disent les intervenants la finalité dans le DESS est bcp plus professionnelle. il faut prendre conscience que le DESS, c pas comme une premiere année de licence a la fac classique. on te traite pas comme un etudiant mais comme un journaliste, et il faut l'assimiler et le montrer des la premiere semaine de cours, etre present, assidu, cela donne d'entrée une bonne impression dans l'optique du diplome final. comme ya pas de notes et que ya bcp de subjectivité des "profs", de feeling avec l'eleve au niveau individuel il faut avec chaque prof etre present, rendre le travail et montrer de l'interet et du dynamisme aussi.

moi par exemple g pas trop bien compris g rempli tous les criteres mais comme je suis de nature assez reservé, et bien g eu que passable au final, avec un faux suspense de Monsieur Sergeant, enfin c passé, mais il a fallu que je me déchire sur les rapports!! ceci pour montrer que a la difference de la fac il n'y pa de note "qui compte vraiment", mais par contre, il y a bcp de ressenti de la part des journalistes intervenants, donc il faut leur montrer que c vraiment le metier qu'on veut faire. ca aide a savoir ce qui nous attend par la suite. savoir se vendre dans le DESS, cela prepare a se vendre dans les entretiens d'embauche par la suite...

pour ma part depuis le DESS g fait pas mal de stages mais pas remunérés, je cherche toujours dans la presse mais j'essaie aussi de bifurquer avec mes competences. de ma promo je pense que c un peu du 50/50 au niveau de la persévérance, g pas trop d'echos, mais pas mal ont du bifurquer, d'autres ont trouvé au moins des piges, meme en télé alors que on y est pourtant pas formé. de toute facon c toujours plus simple de degoter des stages, c ensuite que ca se complique, mais deja a l'epoque du DESS tu peux avoir du mal a trouver ton stage, surtout anglophone, c assez stress certains vont arriver en mars sans stage!! donc le stress on y est vite confronté. :wink:

au plaisir.
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 29 oct. 2007, 19:36

Lyonnais, je te nomme responsable du service relations publiques de l'ex-DESS journalisme bilingue ! Merci pour tout ce bilan bien fouillé et détaillé qui me permet désormais de mieux appréhender ce diplôme.

Je pense que l'anglais ne sera pas un problème pour moi (mon copain est américain et donc je le pratique tous les jours). Après, il va falloir que je me mette à lire la presse plus sérieusement mais avec mes études à côté, c'est pas forcément évident. En même temps, j'ai vraiment envie de me professionnaliser et de savoir pourquoi travailler dans un canard me tente, donc c'est le bon moment.

Je te souhaite beaucoup de courage et de chance dans la suite de ta carrière journalistique. Le monde du journalisme n'est pas toujours facile d'accès, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle. Merci en tout cas;)
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 29 oct. 2007, 19:42

oups...désolée d'avoir écorché l'orthographe de ton pseudo...
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 20:24

pas grave... enfin :? , c mon nom quand meme, mais bon j'y tiens, depuis que g t été mis au piquet par un prof de maths une fois qui m'a demandé d'aller faire un tour à Lyon, mais meme si ca s'ecrit ET y a forcement un lien, je digresse... merci et puis cette formation m'a quand meme bien plu, quelle que soit la formation de toute facon le metier reste difficile, faut juste se dire ca et se vendre (plus facile a dire qu'a faire malheureusement), se vendre et avoir de la chance aussi!!

bien parler anglais ca t'aidera dans cette formation si tu la choisis.

sinon, quand j'y etais a l'epoque, apres la premiere semaine on avait eu deux intervenants d'anciennes promos encore avant, je ne sais pas si ca a été reconduit. comme vous le voyez j'aurais été assez a l'aise pour le faire. bon la de toute facon les cours ont repris depuis 3 semaines donc c trop tard, mais on ne m'avait jamais proposé de la faire, je sais pas... en plus j'habite a 800km de Paris. (et oui comme toi je n'etais pas du coin et c'est galere de trouver un logement au début. dans ma promo la plupart etait quand meme de la région IDF, de normandie ou du nord, mais il y vait une fille de Béziers, un carcassonnais et un Grassois (moi en fait)!

Quand j'y etais aussi, le probleme de lire les journaux c t récurrent déjà aussi, parce que ya un truc aussi: on te donnera bcp de travail, les deux exposés plus les traductions (une vingtaine mais tu dois obligatoirement en rendre une dizaine je sais plus, moi j'avais fait toutes celles obligatoires et apres plus aucune je crois :lol: , bah oui faut contourner la difficulté! parce que avec ces exposés notamment tu as pas mal de travail.) pour d'autres modules en revanche notamment la radio, le travail se fait surtout en cours, mais il faut aussi faire des recherches meme en radio, se voir repeter avec son groupe... pour le cours de radio en anglais: se familiariser avec des termes (et des techniques) tres pointus, en plus le prof on le comprend pas toujours donc moi j'avais pas mal flippé quand meme. c simple: le premier jour le directeur te dit que si t la au cours c dans la poche et puis ensuite tu te rends compte que c pas tout a fait ca. drole de technique, mais bon. meme a la fin de l'année avec mon groupe pour un petit dossier de presse ecrite on a du se farcir une réunion jusqu'à 19h quand meme donc le tiers de la promo encore en train de bosser au DESS à 19h!! donc dans ces conditions tu trouves pas trop le temps de lire les canards, et pourtant... il le faut car tu as des QCM d'actu une fois par semaine. soit tu prends 1/10 soit tu fais comme certains et tu triches en demandant les reponses quand tu croises l'autre groupe, mais bon le prof il le capte a la fin, a force... apres il faut aussi adapter une demarche moin scolaire comme tu le dis, lire les journaux c pour rentrer dans le milieu, s'informer et c tout a fait normal et logique.

it was a good fun this DESS, eventually...
supermag
Messages : 148
Inscription : 26 juin 2004, 16:25
Contact :

Message non lu par supermag » 29 oct. 2007, 21:30

D'un autre côté, presque tout le monde est bilingue aujourd'hui. Donc tu ne peux pas mettre en avant cet aspect de la formation , mais plutôt les autres points forts.
Par exemple, je connais des personnes qui bossent pour le International Herald Tribune à Paris et ils sont tous native english.
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 29 oct. 2007, 21:59

hum... tous les français, non quand meme pas!
g postulé au IHT et effectivement, meme si on parle tres bien anglais, y prennent que des native, il faut deja essayer d'etre journaliste dans un média français c evident, car le métier etant dur, il reste assez "nationaliste". Les journaux/médias français embauchent des françcais, les anglais des anglais, etc.
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 02 nov. 2007, 11:18

Est-ce que les journaux anglais permettent vraiment aux stagiaires français de faire du travail de rédaction ?
Parce que ça me paraît un peu impossible, même avec un excellent niveau d'anglais, d'égaler le style d'écriture d'un natif qui utilisera des tournures idiomatiques, trouvera les titres appropriés etc...
lyonnet
Messages : 13
Inscription : 05 déc. 2005, 17:17
Contact :

Message non lu par lyonnet » 02 nov. 2007, 18:14

ben oui Marie, c pour ca qui en prennent pas, enfin pas tous, mais c le cas du Herald justement, c sur c une deception sur le coup, car c'est un grand titre!

c pour cela que tu auras certainement, si tu choisis cette formation, plus de difficultés pour trouver un stage anglophone que francophone. les intervenants conseillent d'ailleurs de commencer les recherches début décembre pour envoyer les candidatures début janvier (une semaine avant noel ca fait pas serieux; disent ils). et c notamment valable pour le stage anglophone. mais pas de panique les cours finissent en mars et les rapports idealement doivent etre rendus en septembre, puis soutenus en octobre novembre... au moment ou commence la promo suivante!

moi c encore plus chelou, parce que je suis plus fait pour la presse ecrite et pourtant g fait mon stage anglais dans une ... radio.

ensuite il faudra rendre deux rapports disctincts: un en francais et un autre a part en anglais, c a d rédiger le stage francais en francais et le stage anglais en anglais, ca parait evident mais faut pas l'oublier quand meme :oops:
MarieHerbet

Message non lu par MarieHerbet » 02 nov. 2007, 18:34

Tu l'as fait dans quelle radio ton stage ? C'était bien ?
Répondre

Revenir à « Sorbonne Nouvelle »