Page 1 sur 1

Journalisme scientifique : quelques questions

Publié : 11 janv. 2006, 22:10
par Titoche
Bonjour tout le monde!

Je souhaiterais avoir quelques témoignages qui pourraient m'éclairer sur mes interrogations.

J'ai 18 ans et je suis étudiant en 1ère année de Licence Sciences et Technologies dans le parcours BGPC (Biologie, Géologie, Physique, Chimie) à Paris 6. Je souhaiterais travailler dans le domaine du journalisme scientifique. J'envisage de passer une Licence de Sciences de la Vie et m'orienter vers le Master de journalisme scientifique de Paris 7.

J'ai plusieurs questions à vous poser. Tout d'abord, le secteur du journalisme scientifique est-il si aussi bouché que l'on dit? Décrocher un CDI à la fin de ses études est-il une utopie? Demeure-t-on longtemps pigiste?

Je sais que ce métier fonctionne beaucoup sur les relations et le carnet d'adresses, entout cas c'est ce que l'on en dit. Et pour savoir en quoi consiste concrètement ce métier, je désirerais faire un stage d'observation cet été dans une revue de vulgarisation de scientifique cet été. Ai-je vraiment une chance d'en décrocher un à mon âge et avec mon faible niveau d'étude?
En tout cas, je me mettrais activement à la recherche d'un stage après mes examens de mi-janvier.

Enfin, comme je l'ai préciser précédemment, je souhaiterais m'orienter vers le Master professionnel Biogéomédia : production et diffusion des savoirs scientifiques, spécialité journalisme scientifique de Paris 7, ex DESS CISTEM il me semble.
Que pensez-vous cette formation?

Merci pour vos réponses :wink:

Re: Journalisme scientifique : quelques questions

Publié : 11 janv. 2006, 22:58
par cilou
Salut Titoche,
Titoche a écrit :J'ai plusieurs questions à vous poser. Tout d'abord, le secteur du journalisme scientifique est-il si aussi bouché que l'on dit? Décrocher un CDI à la fin de ses études est-il une utopie? Demeure-t-on longtemps pigiste?
oui, le journalisme scientifique est bouché. Je ne sais pas s'il l'est plus ou moins que le reste du journalisme. Je sais en revanche que les journaux scientifiques sont en perte de vitesse, davantage que les autres journaux. Néanmoins, il est possible de faire son trou.
Oui, décrocher un CDI à la fin de tes études est peu probable. C'est vrai pour tout le journalisme. Le journalisme scientifique étant peu étendu, tu auras vite fait le tour de tous les journaux scientifiques et des rubriques scientifiques des journaux généralistes, il y a peu de chance que tu décroches un poste, encore moins en CDI. Cela dit, il y a des places pour les pigistes, ce n'est pas déshonnorant, et c'est très formateur. Le temps que l'on reste pigiste dépend de beaucoup de choses, et notamment de ses goûts : personnellement, je reste pigiste par choix (travail chez soi, liberté, écriture dans des journaux différents...), même si c'est parfois un peu pesant.

Je sais que ce métier fonctionne beaucoup sur les relations et le carnet d'adresses, entout cas c'est ce que l'on en dit.

Mouais, ça ne me semble pas très vrai. Enfin, c'est vrai après plusieurs années de métiers, avec le carnet d'adresse qu'on se fait. Mais c'est faux pour les débutants (pas besoin de connaître du monde pour faire son trou).
Et pour savoir en quoi consiste concrètement ce métier, je désirerais faire un stage d'observation cet été dans une revue de vulgarisation de scientifique cet été. Ai-je vraiment une chance d'en décrocher un à mon âge et avec mon faible niveau d'étude?
Très bonne idée. Pour un stage d'observation, je ne pense pas que le niveau d'études soit un frein.
Enfin, comme je l'ai préciser précédemment, je souhaiterais m'orienter vers le Master professionnel Biogéomédia : production et diffusion des savoirs scientifiques, spécialité journalisme scientifique de Paris 7, ex DESS CISTEM il me semble.
Je ne sais pas. La formation la plus connue pour le journalisme scientifique est celle de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille. Mais ce n'est pas indispensable.

Bon courage.

Publié : 11 janv. 2006, 23:11
par Titoche
Merci pour tes réponses cilou.

En fait, pour le stage d'observation, je me demandais surtout si les revues de vulgarisation scientifique prenait des étudiants l'été dans le cadre d'un stage d'observation. De toute façon, je m'en rendrai compte lors de mes demandes, c'est juste pour ne pas me faire de faux espoirs.
Si quelqu'un a déjà fait un tel stage, qu'il n'hésite pas à me faire part de son expérience!

Pour la formation, je vais me renseigner sur l'ESJ de Lille.

Publié : 12 janv. 2006, 10:11
par delsol1
tu n'auras à priori aucun probleme pour decrocher un stage. Pour commencer je te conseille science et vie junior, où le boulot de stagiaire est très encadré. Tu peux aussi te tourner vers science et vie tout court mais ça risque d'être un peu plus compliqué. Ce sera à toi de proposer des sujets, d'argumenter. Pas forcément évident au début mais ça ne dépend que de toi. Tu as ensuite science et avenir, le nouveau Euréka, ça m'intéresse, la recherche...Mais aussi les mags sur l'agriculture, l'agronomie, la santé ... Il y a le choix !
Le secteur du journalisme scientifique n'est ni plus ni moins bouché que celui de la culture, de la politique, de l'éco... Il faut se lancer, faire des piges, comme partout. Mais tu peux aussi panacher les plaisirs et ne pas faire que de la science. C'est l'interêt d'être pigiste, tu peux écrire sur ce que tu choisis : du tourisme, de la culture, de la broderie... Ca aère l'esprit.

"Je sais que ce métier fonctionne beaucoup sur les relations et le carnet d'adresses, entout cas c'est ce que l'on en dit"
C'est partiellement vrai. Tu peux décrocher une première pige parce qu'on t'a présenté mais ça ne se renouvelera pas si tu rates cette première opportunité. Le plus important à mon avis sera de garder contact avec tes collègues de promo. Ca aide de connaitre les expériences de chacun, de pouvoir discuter des difficultés du métier, de se faire passer des opportunités de boulot, de faire relire ses papiers...

Bonne chance ! :wink: