Page 1 sur 3

Ecoles non reconnues par la profession

Publié : 08 juil. 2009, 18:12
par stéphanie95
Voilà, je sais qu'ici beaucoup ont un avis négatif sur les écoles non reconnues privées, mais svp pas de réfléxion marxiste du genre, c'est scandaleux de payer son année 5000 euros, comment pensez-vous que ça se passe aux USA ?
donc voilà je n'ais pas réussis les concours des grandes écoles pour plusieurs raisons et je compte rentrer dans une école privée non reconnue par la profession, je voudrais savoir votre avis sur plusieurs écoles privées et répondent seuls ceux qui les connaissent vraiment :
Que vaut l'Institut européen du journalisme (http://www.iej-paris.com/) ex ITAIM ?
La nouvelle école EFJ (http://www.efj.fr/) ?
l'IICP ?
ISCPA ?
l'IFJ
ESJ de Paris ?


pouvez vous m'éclairer au sujet de la reconnaissance de l'Etat de chaque formation, à ne pas confondre avec un diplome homologué, par exemple j'ai vu que l'ISCPA n'était pas reconnu par l'Etat mais en revanche elle donnait un diplome certifié par l'Etat, en revanche l'ISFJ voit sa formation reconnue par l'Etat mais pas son diplome. Je n'y comprend plus rien, pour ceux qui connaissent un peu ces écoles, quelles sont celles qui sont reconnues réellement par l'Etat ?

merci de vos réponses

Publié : 08 juil. 2009, 18:29
par boutbat
Désolé d'avance mais

je pense qu'il y a suffisamment d'écoles reconnues par la profession pour éviter d'aller se ruiner dans des trous à fric qui ne forment pas à grand chose.
Si certains trouvent du boulot en sortant de ces écoles, c'est d'abord parce qu'ils ont des qualités et qu'ils se bougent le cul. Pas grâce aux écoles...

Re: Ecoles non reconnues par la profession

Publié : 08 juil. 2009, 18:37
par alchimie
stéphanie95 a écrit :mais svp pas de réfléxion marxiste du genre, c'est scandaleux de payer son année 5000 euros, comment pensez-vous que ça se passe aux USA ?
J'ai préféré arrêter la lecture de ton message à cette réflexion complètement ridicule.
Pour le reste, je suis d'accord avec Boutbat. De toute manière, d'après ce que j'ai pu lire du forum, vous ne trouverez personne pour louer les mérites de telle ou telle école non reconnue.

Publié : 08 juil. 2009, 18:42
par juelz86
Mieux vaut peut être "perdre" un an supplémentaire pour vraiment tout faire pour intégrer une école reconnue. Ton cursus te suivra au long de ta future carrière, ne sois pas trop pressée simplement parce que tu as échoué cette année.

Cela dit faire une école non reconnue n'est pas rédhibitoire, ça se jouera sur ton réseau, les recontres que tu feras, tes stages, etc... Parmi ces écoles je pense que la moins cradingue reste l'ESJ Paris, ancienne et tout de même bien implantée. Sinon, éventuellement l'ex ITAIM. Les autres... :?
boutbat a écrit :Si certains trouvent du boulot en sortant de ces écoles, c'est d'abord parce qu'ils ont des qualités et qu'ils se bougent le cul. Pas grâce aux écoles...
Remarque qui vaut également pour le écoles reconnues, donc remarque sans intérêt. Ce n'est pas non plus "grâce" à ton école reconnue que t'auras du taff, y'a pas un CDD de glissé dans ton enveloppe de diplôme de fin d'études.

Publié : 08 juil. 2009, 18:49
par boutbat
Bien évidemment, je n'ai pas dit le contraire :wink:

Publié : 08 juil. 2009, 19:23
par daline
c'est bien agressif et sectaire tout ça !!!!
mon analyse c'est qu'il y a des bonnes écoles reconnues et non-reconnues et des mauvaises dans les deux catégories également
et des gratuites et des payantes dans les deux groupes etc

la guerre scolaire fait rage ?

Publié : 08 juil. 2009, 19:25
par daline
ca serait comme dire Dauphine c'est bien c'est gratuit et HEC c'est une boite à fric or les meilleures sont quasiment toutes payantes (CFJ, ESJ Lille, IPJ), non ?

Publié : 08 juil. 2009, 19:31
par juelz86
daline a écrit :c'est bien agressif et sectaire tout ça !!!!
mon analyse c'est qu'il y a des bonnes écoles reconnues et non-reconnues et des mauvaises dans les deux catégories également
et des gratuites et des payantes dans les deux groupes etc
Humpf... L'essentiel, c'est la reconnaissance de l'école par la profession. Et ça, ça change quand même pas mal la donne aux yeux des recruteurs.

Publié : 08 juil. 2009, 20:17
par adomio
La réponse de Dadine est débile, on peut pas comparer les écoles de journalisme aux écoles de commerce. c'est pas la même logique.

Quand à stéphanie machin, j'ai envie de te dire que ton discours "arrêter votre discours marxiste comment ça se passe aux etats unis gna gna gna" est complètement bidon

comment ça se passe aux etats unis: pas de sécu, systeme de retraite favorisant les riches etc... pas de comparaison donc

Publié : 08 juil. 2009, 20:23
par stéphanie95
merci de vos réponses très précises sur les écoles que j'ai cité, je vois bien l'esprit sectaire et corporatiste autour du snj !
Y-a t-il vraiment des gens qui sont capables de me renseigner sur ces écoles privées, c'est comme même pas horrible de vouloir rentrer dans une école privée. Je rappelle que seul 15 % des journalistes viennent d'une école reconnue par la profession et alors arrêter avec la sacro sainte reconnaissance de la profession.

Publié : 08 juil. 2009, 20:29
par juelz86
stéphanie95 a écrit :merci de vos réponses très précises sur les écoles que j'ai cité, je vois bien l'esprit sectaire et corporatiste autour du snj !
Y-a t-il vraiment des gens qui sont capables de me renseigner sur ces écoles privées, c'est comme même pas horrible de vouloir rentrer dans une école privée. Je rappelle que seul 15 % des journalistes viennent d'une école reconnue par la profession et alors arrêter avec la sacro sainte reconnaissance de la profession.
:lol: Pas faux.

Publié : 08 juil. 2009, 20:32
par boutbat
stéphanie95 a écrit :merci de vos réponses très précises sur les écoles que j'ai cité, je vois bien l'esprit sectaire et corporatiste autour du snj !
lol
t'iras loin avec des préjugés pareil :?

Publié : 08 juil. 2009, 20:49
par daline
pour stéphanie95,
la réponse d'adomio c'est l'insulte et le participe "passer" (sic) et le cliché à deux balles sur les USA (qu'il ne doit connaître qu'à travers les Experts), j'espère pour les écoles dites reconnues (par le SNJ !) qu'il n'en fait pas partie ...

mon avis après enquête c'est que dans les écoles non-reconnues, Sc Po, ESJ Paris et ISCPA sortent vraiment du lot, les autres, à toi de voir (avant d'invectiver, je me renseigne, je crois que c'est une partie de la déontologie)

Publié : 08 juil. 2009, 20:53
par juelz86
Sciences Po Paris vient d'avoir son sésame, et puis de toute manière c'est un cas un peu particulier parce que bien non-reconnue son école de journalisme bénéficiait du grand prestige de l'IEP Paris.

Publié : 08 juil. 2009, 20:56
par adomio
stéphanie95 a écrit : Je rappelle que seul 15 % des journalistes viennent d'une école reconnue par la profession et alors arrêter avec la sacro sainte reconnaissance de la profession.
Hors sujet

Dans la population de journaliste en exercice il y a de toutes les générations et de tous les âges.Il y a donc une bonne proportion qui ont connu un accès à la profession beaucoup plus facile qu'actuellement (beaucoup de grands directeurs de redac et de publi parisien n'ont meme pas de diplome de journalisme)
Les temps sont plus incertains, le secteur du journalisme à connu et connaît encore de graves problèmes, voilà pourquoi les études en école de journalisme reconnues sont déjà un atout (qualité enseignements, stages, partenariat, anciens...)
Ceci dit comme l'a dit Juelz, c'est pas pcq on est y est admis qu'on doit se laisser porter par le courant, la motivation, la capacité a se faire des contacts, la plume restent les critères de réussites les plus importants.

Avant de te la péter avec tes petits chiffres apprend à les analyser et les interpréter d'abord donc

signé: le méchant corporatiste gauchiste proche du snj

:lol: