Ecoles non reconnues par la profession

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
zitruc
Messages : 6
Inscription : 04 juil. 2009, 16:32
Contact :

Message non lu par zitruc » 08 juil. 2009, 20:57

juelz86 a écrit :
daline a écrit :c'est bien agressif et sectaire tout ça !!!!
mon analyse c'est qu'il y a des bonnes écoles reconnues et non-reconnues et des mauvaises dans les deux catégories également
et des gratuites et des payantes dans les deux groupes etc
Humpf... L'essentiel, c'est la reconnaissance de l'école par la profession. Et ça, ça change quand même pas mal la donne aux yeux des recruteurs.
I'm not sure...
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 08 juil. 2009, 21:30

qui aurait cru qu'un jour le SNJ serait accolé au terme marxiste et gauchiste :lol:
merci, ça m'a fait beaucoup rire !
:lol:

sinon, grand bien fasse à ceux qui ont 5000 € à investir dans une école privée ou pas...
(pour info dans le public une licence pro intégrée en formation continue ça coute 3500 € si on n'arrive pas à décrocher un financement public payé par les impôts de tout le monde, y compris la tva ...)
:roll:

ah euh, j'vais quand même rectifier quelque chose, c'est pas l'école qui est reconnue mais un cursus de formation. Le DUT d'une école peut être reconnu et pas sa licence pro...
anthopsg
Messages : 44
Inscription : 01 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par anthopsg » 08 juil. 2009, 21:36

Vous êtes tous obsédés par les écoles, c'est dingue....
Le plus important reste les capacités de la personne, son charisme, son dynamisme... On peut très vite évoluer si on est BON ! Bonne école ou pas.
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 08 juil. 2009, 21:44

anthopsg a écrit :Vous êtes tous obsédés par les écoles, c'est dingue....
Le plus important reste les capacités de la personne, son charisme, son dynamisme... On peut très vite évoluer si on est BON ! Bonne école ou pas.
vrai, mais de moins en moins... :?
La petite porte d'entrée de la profession, sur le tas, a tendance, à se réduire à un chas d'aiguille... :?
De même, avoir fait une école reconnue (ou pas) n'assure aucunement une stabilité de l'emploi à la sortie...
faut voir ça comme une première marche grâce aux stages auxquels cela donne accès, moi je crois...
anthopsg
Messages : 44
Inscription : 01 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par anthopsg » 08 juil. 2009, 21:50

gavroche a écrit :
anthopsg a écrit :Vous êtes tous obsédés par les écoles, c'est dingue....
Le plus important reste les capacités de la personne, son charisme, son dynamisme... On peut très vite évoluer si on est BON ! Bonne école ou pas.
vrai, mais de moins en moins... :?
La petite porte d'entrée de la profession, sur le tas, a tendance, à se réduire à un chas d'aiguille... :?
De même, avoir fait une école reconnue (ou pas) n'assure aucunement une stabilité de l'emploi à la sortie...
faut voir ça comme une première marche grâce aux stages auxquels cela donne accès, moi je crois...
Après je parle surtout au niveau de mon domaine (le journalisme sportif).... C'est sûr que pour bosser au Monde, c'est une autre histoire :)
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 08 juil. 2009, 22:00

pour entrer au monde ou juste dans la PQR... voir la PHR !
je regarde mes collègues de trente trente cinq ans, peu n'ont pas fait une école...
kaeak
Messages : 234
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 08 juil. 2009, 23:09

gavroche a écrit :pour entrer au monde ou juste dans la PQR... voir la PHR !
je regarde mes collègues de trente trente cinq ans, peu n'ont pas fait une école...
+ 1
Mais pour vendre des piges, nul besoin d'une école sur son CV...
cremer

Message non lu par cremer » 08 juil. 2009, 23:27

Humpf... L'essentiel, c'est la reconnaissance de l'école par la profession. Et ça, ça change quand même pas mal la donne aux yeux des recruteurs.[/quote]


Les recruteurs dont tu parles, ils savent bien que 70 à 75% des journalistes en place n'ont pas fait la moindre école... Reconnue ou pas. Il y a environ 40 à 50 écoles de journalisme en France, qui ont formé, toutes ensemble, disons 9000 journalistes ces 40 dernières années sur les 37000 encartés à ce jour. C'est juste une catastrophe à mon avis. Les plus employables des journalistes, ce sont ceux qui savent se démerder et ne pas rester les deux pieds dans le même sabot. De toutes les manières, si nous formions des journalistes de talent, la presse ne traverserait pas la crise qu'elle connaît aujourd'hui. Et qu'on cesse de me dire que c'est la faute à Internet et autre niaiseries de ce genre. Les journaux anglais, eux, ils se vendent. Mais sans doute sont-ils écrits par des journalistes, non formatés, qui aiment leurs lecteurs, et qui ne sont pas juste là pour protéger leur carrière et leurs fameux acquis sociaux.
Loreleidubs

ESJ Paris...Warning!

Message non lu par Loreleidubs » 08 juil. 2009, 23:31

Bonsoir (oui je suis polie)
Alors simplement, l'ESJ Paris : à éviter. J'en sors donc je sais de quoi je parle. Bon, le concours est facile. Mais l'école ne se base que sur l'apparence. Le niveau qualité/prix laisse vraiment à désirer. Organisation pitoyable, ambiance peu agréable...Bref, j'en passe.
Seul petit avantage : avoir le nom de l'école sur le cv aide, parce que référence à l'ESJ Lille(bien mieux côtée). (Et j'affirme que posséder un diplôme assure de rester un peu moins longtemps sur la case chômage)
Mais quitte à mettre 15 000 euros dans une école, mieux vaut en choisir une autre.
Idem pour l'IEJ, encore plus chère. C'est là où l'ESJ vous balance quand ces messieurs dames de l'administration ne souhaitent plus de votre présence.
Bon courage ;)
anthopsg
Messages : 44
Inscription : 01 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par anthopsg » 08 juil. 2009, 23:46

L'IEJ, depuis sa fusion avec l'ECS, est bcp mieux que l'ESJ PARIS. Mais bon.. niveau rapport qualité/prix, c'est toujours pas çà.
theeraser
Messages : 18
Inscription : 09 juin 2009, 11:56
Contact :

Message non lu par theeraser » 08 juil. 2009, 23:50

je te déconseille aussi l'ISCPA (Lyon). Je connais pas mal de monde de la promo 2007 et 2008 et la grande majorité est aujourd'hui en galère (sans emploi pour la plupart, en "petit" CDD, dans une branche sans rapport avec leur spécialité et/ou, surtout, après avoir tourné des mois et des mois dans toute la France à vendre sans succès leurs qualités aux rédactions.)
Certains regrettent même d'être passés par cette école qui leur a fait perdre leur temps tout en faisant naître de l'espoir pour l'avenir. La chute n'en est que plus brutale.
anthopsg
Messages : 44
Inscription : 01 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par anthopsg » 08 juil. 2009, 23:52

theeraser a écrit :je te déconseille aussi l'ISCPA (Lyon). Je connais pas mal de monde de la promo 2007 et 2008 et la grande majorité est aujourd'hui en galère (sans emploi pour la plupart, en "petit" CDD, dans une branche sans rapport avec leur spécialité et/ou, surtout, après avoir tourné des mois et des mois dans toute la France à vendre sans succès leurs qualités aux rédactions.)
Certains regrettent même d'être passés par cette école qui leur a fait perdre leur temps tout en faisant naître de l'espoir pour l'avenir. La chute n'en est que plus brutale.
Ce qui est dur pour les gens de l'ISCPA, c'est que souvent certains trouvent des stages plutot pas mal dans des grands médias.... (bon point) mais pour ce qui est de se faire embaucher après la formation, walou...
La chute est d'autant plus brutale.
adomio

Message non lu par adomio » 08 juil. 2009, 23:54

cremer a écrit : Et qu'on cesse de me dire que c'est la faute à Internet et autre niaiseries de ce genre. Les journaux anglais, eux, ils se vendent. Mais sans doute sont-ils écrits par des journalistes, non formatés, qui aiment leurs lecteurs, et qui ne sont pas juste là pour protéger leur carrière et leurs fameux acquis sociaux.
Ouais et tant mieux: vive les acquis sociaux!

En revanche t'as raison sur le fait qu'il y en a certain qui sont carrément carrièriste. Et pour la presse britannique ce que tu oublie de dire c'est que c'est qu'ils sont beaucoup plus indépendants et donc plus critique.

Là on peut véritablement parler de 4e pouvoir (contrairement à la france)
juelz86
Messages : 60
Inscription : 26 mai 2009, 05:00
Contact :

Message non lu par juelz86 » 09 juil. 2009, 01:27

cremer a écrit :
Humpf... L'essentiel, c'est la reconnaissance de l'école par la profession. Et ça, ça change quand même pas mal la donne aux yeux des recruteurs.

Les recruteurs dont tu parles, ils savent bien que 70 à 75% des journalistes en place n'ont pas fait la moindre école...
Je sais bien, dans mes expériences profesionnelles en rédac, c'est simple, je ne me souviens pas avoir croisé de journaliste en poste ayant suivi un cursus reconnu. Simplement lorsque je postule on me demande de plus en plus et illico : faites-vous une école reconnue? Dans ce tri sélectif qui se renforce avec la conjoncture, je pense tout de même que les diplomés de formations reconnue partent avec une courte avance.
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 09 juil. 2009, 09:16

cremer a écrit :
Les recruteurs dont tu parles, ils savent bien que 70 à 75% des journalistes en place n'ont pas fait la moindre école... Reconnue ou pas. Il y a environ 40 à 50 écoles de journalisme en France, qui ont formé, toutes ensemble, disons 9000 journalistes ces 40 dernières années sur les 37000 encartés à ce jour.
et ces dix dernières années, la tendance s'inverse... majorité de journalistes sortis des écoles.
c'est bien de donner toutes les données... ( et le constat m'emballe aps plus que toi, je trouve un certain formatage dû à cela... )

pour la personne qui parlait de piges, je ne suis pas spécialement au fait de comment ça se passe, mais la encore un fait, une majorité des nouveaux encartés sont précaires : cdd ou piges. Et comme une majorité de ces encartés sortent d'une école...

le mythe du journaliste formé sur le tas a du plomb dans l'aile; y'a encore dix ans c'était vrai. j'ai une floppée d'amis journalistes qui sont arrivés dans le métier comme ça... notamment en 97-99 au moment de la mise en place des 35 h... aujourd'hui, je trouve limite démago de faire croire que ça existe encore réellement (oui, pour quelques individus ayant la chance d'avoir un petit réseau professionnel grâce à papa pou maman par exemple... ) sinon faut pas se voiler la face. l'embauche se fait parce que le patron a entendu parler de toi par untel , etc.. Et à ce petit jeu les nombreux stages obligatoires durant les formations mettent les étudiants des écoles en bien meilleure place... et vu l'explosion du nombre de formations... (y'a 15 ans quand je me renseignais sur les écoles, allez y'avait tours, bordeaux, lille et et l'ESJ, à tout casser... aujourd'hui une quarantaine ? )

bref une collègue a fait une formation dans une école privée non reconnue. Ma foi, elle se démerdait bien au boulot... plusieurs mois de stages obligatoires et voilà !
Répondre

Revenir à « Forum général »