dilemme iscpa

Forum à propos de l'ISCPA
Howardhughes
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2008, 11:54
Contact :

dilemme iscpa

Message non lu par Howardhughes » 09 juil. 2008, 12:04

bonjour je vous expose de la facon la plus synthetique possible mon problème.je n ' ai qu ' un niveau bac plus 1 malgré le fait que j 'ai passé mon bac voila huit ans deja,donc j ' ai passe cette année le concours de l'iscpa. J 'ai eu les resultats hier , je suis admissible et donc maintenant ils mettent la pression pour que tu leur renvoyes le dossier le plus vite possible. J 'ai entendu un peu de tout sur cette ecole, du tres mauvais au pas mal et j 'aimerais en savoir plus. Concernant mes impressions personnelles, je suis allé à une journée portes ouvertes et je suis retourné dans les locaux pour passer le concours. Ce qui m a inquiété lorsque j 'ai passé le concours , c 'est la relative facilité des tests ( je trouvais pas ca selectif, j 'avais tenté le concours commun l'an dernier il n' y a aucune comparaison possible....) ensuite j 'ai trouve que l'entretien de motivation etait egalement assez simple et lors de mon oral d 'anglais j ai appris par la bouche de l 'examinateur que cet entretien (anglais ) n ' etait en rien selectif mais qu' il determinerait juste dans quel groupe d'anglais je me situerais l'an prochain si je venais a etre sélectionné par l 'ecole.Vu les frais de scolarité, moi et ma famille sommes un peu dubitatifs pour le moment, et je n ' ai pas envie de faire le mauvais choix, cette ecole delivre elle un diplome valable permettant de trouver une bonne place à la sortie de l 'ecole, il n 'est toujours pas reconnu ni par l 'etat ni par la profession je crois bien? Que me conseillerez vous, sachant que je passe aussi l 'esj paris en septembre mais il faudra que j ai donne ma reponse a l 'ecole de lyon avant, entre l 'esj et l'iscpa laquelle des deux est la plus cotée
je vous remercie d'avance pour vos reponses
au revoir
BEHEMA
Messages : 39
Inscription : 25 févr. 2008, 17:57
Contact :

ISCPA ? institut supérieur de pognon ?

Message non lu par BEHEMA » 09 juil. 2008, 12:27

Un petit conseil d'ami : fuir !
le concours n'est qu'un pis-aller. Il n'y a pratiquement pas de recalés. L'école a un quota d'entrées (environ une centaine). Pas un quota de qualité, un quota financier !
Quant au concours, je sais comment il est fait ! Mêmes les erreurs dans les questionnaires sont prises en compte. !!!!
Il est vrai qu'un étudiant à près de 6000 euros par an (c'est peut-être plus maintenant ! ) pendant trois ans est un "bon" étudiant.
Il faut savoir aussi que l'école prend 100 étudiants en première année, et 100 en sortent diplômés. Il ne faut pas s'étonner que dans ces conditions, l'école ne sera jamais reconnue.
Pour plus de précisions, merci me contacter par message perso.
Howardhughes
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2008, 11:54
Contact :

Message non lu par Howardhughes » 09 juil. 2008, 15:58

personne d 'autre n ' a d 'avis a me donner, j'avoue que je me sens stréssé. Merci d'avance
vicris
Messages : 80
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Fuir

Message non lu par vicris » 10 juil. 2008, 07:49

Aucune des deux n'est bonne.

Ce sont des attrappes-pigeon. Lis les commentaires sur les divers forums de Categorynet qui ont déjà traité ce sujet.

Tu sembles avoir suffisamment de doute pour avoir déjà une idée sur ce genre d'écoles...

Bonne chance.

PS : si tu peux te faire rembourser les frais de concours de l'esj Paris, tente le coup. Il me semble que c'est autour de 100 euros. Pas négligeable pendant les soldes et vacances ;)
Howardhughes
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2008, 11:54
Contact :

Message non lu par Howardhughes » 11 juil. 2008, 18:32

je up le sujet, sachant que je suis inscrit a la session de septembre de l'esj paris, je voudrais avoir d 'autres avis si possible
merci d 'avance
Jio75
Messages : 12
Inscription : 19 nov. 2006, 15:52
Contact :

Message non lu par Jio75 » 12 juil. 2008, 16:08

c'est parfaitement diffamatoire de traiter et l'ISCPA et l'ESJ Paris d'attrapes-pigeons ! j'invite ceux qui croient ces ragots à les visiter et à voir Sc Po Journalisme aussi et aller sur leurs sites ...
Howardhughes
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2008, 11:54
Contact :

Message non lu par Howardhughes » 13 juil. 2008, 05:07

Jio75 a écrit :c'est parfaitement diffamatoire de traiter et l'ISCPA et l'ESJ Paris d'attrapes-pigeons ! j'invite ceux qui croient ces ragots à les visiter et à voir Sc Po Journalisme aussi et aller sur leurs sites ...

Merci infiniment jio pour ta reponse . Peux tu neanmoins m'en dire plus? Tu sais etant de la ville de grenoble, j ' ai visité les locaux de l'ISCPA Lyon lors d'une journée portes ouvertes, la présentation etait séduisante, mais depuis j 'ai passé l 'examen, etait accepté et depuis ce temps je doute beaucoup et je pense plutot me tourner vers l'esj paris qui semble en tout cas avoir meilleure réputation? Que sais tu de cette école, as tu déjà visité ces locaux, la qualité de l 'enseignement qui y est dispensé est il d' un bon niveau? Stp si tu en sais plus tiens moi au courant
Merci d'avance et encore merci d 'avoir déjà donné ton avis , je les ecoutes tous quel qu'ils soient
vicris
Messages : 80
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Message non lu par vicris » 13 juil. 2008, 19:23

Jio75 a écrit :c'est parfaitement diffamatoire de traiter et l'ISCPA et l'ESJ Paris d'attrapes-pigeons ! j'invite ceux qui croient ces ragots à les visiter et à voir Sc Po Journalisme aussi et aller sur leurs sites ...
J'ai passé les concours de ces écoles. Je parle donc en connaissance de cause ! J'y ai été acceptée. Pas difficile... Je me suis vue proposée un autre concours à l'ESJ, soi-disant plus avantageux mais plus cher aussi.

Après quelques doutes sur ces deux écoles, j'ai décidé de ne pas y aller et y laisser mon argent.

Par la suite, j'ai rencontré des étudiants de l'ESJ Paris et de l'ISCPA qui m'ont raconté comment se déroulaient les "cours", quels étaient les moyens des écoles, l'enseignement des prof et j'en passe. Bon pour le matos, il paraît que l'ISCPA est un peu mieux équipé que l'ESJ... quand ça fonctionne.

Les professionnels que j'ai rencontrés étaient unanimes sur la question. Pas mal d'anciens étudiants de ces écoles se sont tournés vers d'autres formations ou écoles pour parfaire leur connaissance. A la sortie, ce qui compte, c'est de trouver du travail ! Et donc, d'être bien formé.

Après, je n'expose que mon expérience et ce que j'ai entendu. Si d'autres personnes ont des éléments à mettre en avant pour valoriser ces écoles, je suis toute ouïe !
kaeak
Messages : 248
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 13 juil. 2008, 19:44

Encore une fois, une formation n'aura de la valeur que si celui qui la reçoit en fait quelque chose... Il y a des anciens de ces écoles qui réussissent très bien, comme il y a des anciens des écoles reconnues qui ne s'en sortent pas. Exactement, d'ailleurs, comme il y a d'excellents journalistes qui ne sont pas passés par une école.
Généraliser ne sert à rien.

Le "label" donné par la convention collective garantit une certaine qualité de façon générale, mais ça n'est pas non plus la garantie que tous les intervenants des écoles reconnues seront géniaux.
L'inverse est aussi vrai : les écoles non reconnues peuvent parfaitement avoir des intervenants impliqués et très bons.

L'ISCPA a une sacrée dose de mois de stages dans sa formation, c'est très important à prendre en compte, parce que c'est ce qu'il y a de plus important pour avoir un pied dans le journalisme. (Je n'ai pas regardé le site de l'ESJ Paris). Après, c'est un choix : on paie cher pour être sûr d'avoir cette formation-là, ou on paie cher sans être sûr de réussir aux concours des écoles "reconnues".

Que ces écoles soient une série de "boites à fric" qui vous font payer et payer encore, certes. Mais regardez le prix du concours PEMEP, regardez le prix d'une année dans une des écoles privées reconnues, et dites-moi si n'importe qui peut se le payer. La réponse est évidemment non.
Et puis, les polémiques pour les écoles de Grenoble et de Marseille n'en finissent pas, sur la réputation, la qualité du matériel, etc. Est-ce que ça freine les candidats ? La réponse est toujours non.
vicris
Messages : 80
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Message non lu par vicris » 14 juil. 2008, 20:19

kaeak a écrit :Encore une fois, une formation n'aura de la valeur que si celui qui la reçoit en fait quelque chose... Il y a des anciens de ces écoles qui réussissent très bien, comme il y a des anciens des écoles reconnues qui ne s'en sortent pas. Exactement, d'ailleurs, comme il y a d'excellents journalistes qui ne sont pas passés par une école.
Généraliser ne sert à rien.

Le "label" donné par la convention collective garantit une certaine qualité de façon générale, mais ça n'est pas non plus la garantie que tous les intervenants des écoles reconnues seront géniaux.
L'inverse est aussi vrai : les écoles non reconnues peuvent parfaitement avoir des intervenants impliqués et très bons.

L'ISCPA a une sacrée dose de mois de stages dans sa formation, c'est très important à prendre en compte, parce que c'est ce qu'il y a de plus important pour avoir un pied dans le journalisme. (Je n'ai pas regardé le site de l'ESJ Paris). Après, c'est un choix : on paie cher pour être sûr d'avoir cette formation-là, ou on paie cher sans être sûr de réussir aux concours des écoles "reconnues".

Que ces écoles soient une série de "boites à fric" qui vous font payer et payer encore, certes. Mais regardez le prix du concours PEMEP, regardez le prix d'une année dans une des écoles privées reconnues, et dites-moi si n'importe qui peut se le payer. La réponse est évidemment non.
Et puis, les polémiques pour les écoles de Grenoble et de Marseille n'en finissent pas, sur la réputation, la qualité du matériel, etc. Est-ce que ça freine les candidats ? La réponse est toujours non.
C'est justement ça. Payer aussi cher pour 3-4 mois de cours, quand ils ont tous lieux, ça fait mal. On omet trop souvent ce dernier point.
Dans les écoles "reconnues", la présence des prof est assuré alors que c'est loin d'être le cas à l'ISCPA. Du moins pour la 2e et 3e année... Il semblerait que les étudiants soient satisfaits de leur première année "généraliste" mais les années de spécialisations seraient... mortellement ennuyeuses.

Un ami à moi m'a informée qu'une de ses profs, originaire d'Amérique latine, ne parvenait pas à se faire comprendre par ses élèves parce qu'elle parlait mal français... Il y a un problème de poids. On n'est pas censé avoir ce genre de problème dans un établissement correct.
laly85

Message non lu par laly85 » 14 juil. 2008, 21:49

Ah, l'éternel débat des écoles non reconnues...
Le fait est que dans de nombreuses rédactions ces écoles ne sont pas aussi mal vues qu'on veut bien le croire. J'ai même rencontré la DRH d'un très grand groupe de médias qui avait du mal à comprendre que venir de l'ESJ Lille était mieux que de venir de l'ESJ Paris (si si c'est vrai..).
Beaucoup des étudiants de ces écoles s'en sortent parfaitement bien, sont motivés et aussi compétents que des étudiants d'écoles reconnues. C'est important de le souligner.

Ce qui peut poser problème, ce sont les méthodes de ces dites écoles.
Je m'explique. Le tout nouveau directeur des études de l'ESJ Paris (ex directeur de l'ISCPA), donne également des cours de communication et de relation-presse dans une fac parisienne... (Ces écoles sont en effet très bonnes en com). Cet homme n'a jamais été journaliste, même s'il le revendique haut et fort.

Autre point douteux, les intervenants. Ces écoles cherchent à avoir une belle liste de profs venant de médias prestigieux. Elles n'hésitent donc pas à payer une fortune pour un grand nom du journalisme qui viendra seulement faire un conférence de 3/4 d'heure. Les autres profs quant à eux sont nettement moins pros et ont souvent une vision contestable du métier...

Le fait est que ces écoles ne sont absolument pas dirigées par des journalistes, mais par des financiers ou des communicants qui ignorent tout de la déontologie.. En cela, se sont de vraies boites à fric. Et comme il y en a de plus en plus, et de plus en plus mauvaises, leur image aux yeux des rédactions risque d'en prendre un coup...

Les écoles reconnues ne sont elles non plus pas parfaites. Mais aucune ne gagne de l'argent grâce à la formation en journalisme. Même pas Lille ou le CFJ qui font leurs bénéfices grâce à l'apprentissage ou la formation continue (et perdent de l'argent avec la formation initiale).
future grande journaliste
Messages : 507
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 15 juil. 2008, 07:25

Je suis une ancienne de l'ISCPA Lyon... j'ai pas mal râlé sur cette école quand j'y étais et en en sortant... mais aujourd'hui j'ai un peu changé d'avis... C'est une boîte à fric, oui (et encore plus maintenant). Mais quand tu regardes où sont les anciens étudiants, tu te dis que finalement, l'enseignement n'y est pas mauvais. La plupart de ceux qui se sont réellement impliqués dans cette formation, qui ont pris des initiatives, qui se sont pas contentés des seuls cours, ont aujourd'hui un taf, en presse locale ou nationale (RTL, France info, TLM, OL TV, 8 Mont Blanc, Radio Scoop, Le Progrès, la presse spécialisée, des médias à l'étranger, etc). Bref, ça dépend aussi de toi. Ceux qui ont rien foutu pendant 3 ans, bein ouais, ils rament encore, des années après, mais bon, je pense que c'est pareil dans n'importe quelle école !!!!!
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
flo69
Messages : 36
Inscription : 28 janv. 2008, 12:39
Contact :

Message non lu par flo69 » 16 juil. 2008, 20:49

Etant passé à l'ISCPA-Lyon pendant 6 mois, je ne peux malheureusement pas te conseiller l'une ou l'autre ne connaissant pas la seconde école.
Je peux néanmoins te dire en quelques mots comment fonctionne l'école.
En gros, plus tu as de l'argent, plus tu seras apprécié par le directeur pédagogique.
Sur la promo entrée en 2006, nous sommes plus d'une quinzaine à avoir arrêté ou à arrêter cette fin d'année. La faute au diplôme non reconnu, la faute à la sélection faite par l'argent. La faute aussi à une formation qui est plutôt médiocre. Si tu aimes l'ambiance collège, tu seras servi. Si tu poses une question, on te regardera comme un forcené car tu oses t'intéresser à un truc!
La tricherie pendant les partiels n'est même pas punie, même si l'acte est pris sur le fait. En partiel d'Histoire l'an dernier, un étudiant a été pris la main dans le sac par la surveillante avec une "feuille de pompe"! Le directeur pédagogique a déboulé en trombe, accompagné de la directrice. Leur réaction : déchirer la pompe et demander à l'étudiant (en larmes, faut-il le préciser?!!! à 22 ans...) de se calmer pour réussir son exam!

Ce n'est qu'un exemple mais celui-ci prouve bien le fonctionnement de l'école...

Ceci dit, paraît-il que le seul intérêt de l'école est la période "stage"... Oui! Payer 6000€ pour 18 mois de stage, ça fait chier! Autant aller taper à la porte des rédac. Tu galèreras pendant un an mais au moins, tu n'auras pas perdu 18.000€, au final!
BEHEMA
Messages : 39
Inscription : 25 févr. 2008, 17:57
Contact :

Message non lu par BEHEMA » 18 juil. 2008, 22:59

laly85 a écrit :Ah, l'éternel débat des écoles non reconnues...
Le fait est que dans de nombreuses rédactions ces écoles ne sont pas aussi mal vues qu'on veut bien le croire. J'ai même rencontré la DRH d'un très grand groupe de médias qui avait du mal à comprendre que venir de l'ESJ Lille était mieux que de venir de l'ESJ Paris (si si c'est vrai..).
Beaucoup des étudiants de ces écoles s'en sortent parfaitement bien, sont motivés et aussi compétents que des étudiants d'écoles reconnues. C'est important de le souligner.

Ce qui peut poser problème, ce sont les méthodes de ces dites écoles.
Je m'explique. Le tout nouveau directeur des études de l'ESJ Paris (ex directeur de l'ISCPA), donne également des cours de communication et de relation-presse dans une fac parisienne... (Ces écoles sont en effet très bonnes en com). Cet homme n'a jamais été journaliste, même s'il le revendique haut et fort.

Il s'appelle comment ce célèbre directeur à l'ESJ ex directeur de l'ISCPA ? Ca serait une bonne info à donner ! merci

Autre point douteux, les intervenants. Ces écoles cherchent à avoir une belle liste de profs venant de médias prestigieux. Elles n'hésitent donc pas à payer une fortune pour un grand nom du journalisme qui viendra seulement faire un conférence de 3/4 d'heure. Les autres profs quant à eux sont nettement moins pros et ont souvent une vision contestable du métier...

Le fait est que ces écoles ne sont absolument pas dirigées par des journalistes, mais par des financiers ou des communicants qui ignorent tout de la déontologie.. En cela, se sont de vraies boites à fric. Et comme il y en a de plus en plus, et de plus en plus mauvaises, leur image aux yeux des rédactions risque d'en prendre un coup...

Les écoles reconnues ne sont elles non plus pas parfaites. Mais aucune ne gagne de l'argent grâce à la formation en journalisme. Même pas Lille ou le CFJ qui font leurs bénéfices grâce à l'apprentissage ou la formation continue (et perdent de l'argent avec la formation initiale).
BEHEMA
Messages : 39
Inscription : 25 févr. 2008, 17:57
Contact :

ESJ

Message non lu par BEHEMA » 18 juil. 2008, 23:02

Il s'appelle comment ce célèbre directeur à l'ESJ ex directeur de l'ISCPA ? Ca serait une bonne info à donner ! merci
Répondre

Revenir vers « ISCPA »