De tête à tête, Tous idiots face à la justice

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
SacriPanard

De tête à tête, Tous idiots face à la justice

Message non lu par SacriPanard » 12 juil. 2006, 14:36

Si l'on peut assimiler un joueur de foot, à un homme public, et avoir à commenter ses actions bonnes ou mauvaises, on pourrait dire « par provocation », arme de la femme battue, qui n'a rein fait de mal, mais s'en prend plein la figure, que M.Zidane, a eu « une volonté mue par un manque maternel de se retrouver dans une matrice conceptuelle et protectrice ».

"Nouveau Coup de boule" de circonstance. Les Juristes, sans erreur de ma part, ont retiré des lignes juridiques la provocation. Il n'y plus : « l'évaluation d'une situation », par une personne qualifiée comme interprète d'une valeur juste ou fausse admise et retrouvée dans son intention - de normalisation de la punition- dans un texte, mais l'application d'un « texte d'usage connu » présumé correspondre à une situation, dans un fatras administratif de conventions, de 'savoir' et de fautes à ne pas commettre.

Nous sommes ainsi, Tous « idiots » devant la justice, devant une hermine perchée et tonitruante au franchissement du marquage au sol. Le croaayez-vous ?
« L'a mis un coup de boule », n'est pas compris du juge suprême, ce n'est pas marqué dans le livre.
« La politique ne se fait pas dans rue », est litanie d'usage et d'abus, abondamment réchauffée par nos politiques, de même « les valeurs de justices et de république ne se font pas dans un stade, ni par les règlements de la Fifa ».
« J'ai chanté la marseillaise en regardant Zidane jongler avec un ballon, je suis un bon républicain Français. »

L'assimilation du « jeu d'artiste », dans son prétexte d’identification à la personne « vue à la télé » ou de sa situation matérielle, est une incohérence opportuniste d'un point de vu politique, par rapport à la liberté dans la diversité, humaine, sociale, de pensée, et « d'être », de la citoyenneté.
« L'art du jeu politique » aujourd'hui tend à nous faire confondre institutionnellement l'un et l'autre.
Il n'y d'exemplarité que le cadre déterminé du « jeu », le politique et l'intérêt de la personne, veut vous le faire étendre négativement à porter une responsabilité d'ordre générale et éducative.
L'intérêt Politique est évident, l'interventionnisme éducatif généralisé du tiers, dans le cadre de vos libertés individualisées, et la dévalorisation de vos libres « valeurs de justices », en font un moyen de conditionnement et d'assujettissement des masses.

« Faites ce qu'il fait, soyez ce qu'il est, dites ce qu'il dit, n'y pensez pas on vous le montre, vous, vous n'êtes rien... »
HollyGolightly
Messages : 84
Inscription : 07 mars 2006, 09:44
Localisation : Paris ou presque
Contact :

Message non lu par HollyGolightly » 13 juil. 2006, 13:47

Cette lucidité dans l'analyse, cette fulgurance dans la pensée et cette clarté dans la formulation me surprendront toujours. Tant de qualités réunies en un seul homme, ça me laisse rêveuse...
PierreAndré
Messages : 787
Inscription : 29 mai 2006, 15:09
Contact :

Message non lu par PierreAndré » 13 juil. 2006, 16:51

Il est des choses devant lesquelles nous ne pouvons que nous incliner.
Chapeaux bas, messieurs.
SacriPanard

Hè wouai

Message non lu par SacriPanard » 13 juil. 2006, 18:05

Pas vrai... a bon chat bon rat...
PierreAndré
Messages : 787
Inscription : 29 mai 2006, 15:09
Contact :

Message non lu par PierreAndré » 14 juil. 2006, 14:39

Oui, mais quand le chat n'est pas là, les souris dansent.

(Alors faisons attention quand même un peu)
(un minimum)
SacriPanard

Ho !

Message non lu par SacriPanard » 15 juil. 2006, 14:34

Ho ! La belle bleue, l’artifice est de mise, c’est un art respectable mais je préfère la rudesse de ne pas m’engager plus en avant dans un jeu déjà circonscrit.
Je vous dis ainsi « Merde » pour votre avenir…
Répondre

Revenir à « Discussion générale »