A l'échelle de la Terre...

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 09 déc. 2005, 21:45

Un ptit vaccin pour ceux qui enragent ?
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 695
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 09 déc. 2005, 22:24

:D Bravo grouik pour ce petit cours de médecine ! ....Des élèves sages qui ne se posent pas trop de questions, c'est formidable ! on en fait ce qu'on veut... :(
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 10 déc. 2005, 15:29

De la Terre à la Lune.. On étudie les effets d'un tel voyage sur l'organisme féminin

mardi 6 décembre 2005, 13h44
Les membres de l'Esa donnent la priorité aux lanceurs européens
BERLIN (AFP) - Les ministres chargés de l'espace des 17 pays membres de l'Agence spatiale européenne (Esa) ont décidé mardi à Berlin de donner la priorité aux lanceurs européens pour leurs satellites afin de soutenir la technologie du continent, selon des sources proches des négociations.

Les ministres sont également tombés d'accord pour maintenir le financement de la station spatiale européenne (ISS), dont le sort est incertain, à la hauteur prévue de 650 millions d'euros jusqu'en 2008, selon les mêmes sources.

Ils ont en outre accepté le principe d'une augmentation annuelle jusqu'en 2010 de 2,5% de l'enveloppe consacrée à la recherche scientifique, programme "obligatoire" de quelque 500 millions d'euros dont tous les pays membres doivent assurer le financement. Cet accroissement permettra de compenser l'inflation.

La "préférence européenne" portera sur les lanceurs développés par l'Esa (soit aujourd'hui les gros lanceurs comme Ariane-5 et les petits comme Véga, dont le premier vol est prévu fin 2007), puis les russes Soyouz (moyens porteurs), lorsqu'ils seront tirés depuis le centre spatial de l'Esa à Kourou, en Guyane française, à l'horizon 2008-09.

Selon le principe retenu, le coût par lancement déterminé entre l'Esa et l'opérateur sera considéré comme une base de prix "raisonnable", seule une différence de plus de 25% pouvant être prise en compte pour recourir à des lanceurs non-européens.

Cet engagement vise à faire face aux services bon marché offerts par l'Inde, ou par la Russie depuis la base de Baïkonour, au Kazakhstan, tout en ne privant pas les opérateurs de satellites de l'utilisation d'autres lanceurs.

Celui-ci reste également possible si les services requis pour un satellite donné ne sont pas disponibles en Europe, ou si le lanceur n'offre pas de garantie suffisante "d'adaptabilité".

En acceptant, sur l'insistance de l'Allemagne, de continuer à financer la station spatiale internationale, les ministres ont souhaité préserver les compétences industrielles en attendant que le sort de l'ISS soit fixé.

Celui-ci dépend notamment de l'avenir de la navette américaine, dont les vols prévus sont reportés au moins jusqu'à mai 2006. Le laboratoire européen Columbus de recherche en apesanteur (un milliard d'euros) attend ainsi de pouvoir être emporté sur la station.

L'Esa dispose toutefois, fait rare à l'agence, d'une validation année par année des fonds à débloquer, de façon à garder une certaine flexibilité.

Peu de soutien a en revanche été trouvé pour une participation de l'Esa dans le projet russe d'"avion de l'espace" Clipper, qui aurait pu à terme desservir l'ISS, même si la porte n'est pas fermée.

Les ministres ont très largement souscrit au programme de préparation de l'Esa pour participer à une future base lunaire habitée et envoyer un robot d'exploration sur Mars, à la recherche de traces de vie présente ou passée.

Le remplacement de Cryosat, le satellite d'observation climatique détruit en septembre lors de son lancement, sera également financé, ainsi que le développement d'un futur lanceur "réallumable", qui pourrait emporter plusieurs satellites à la fois.

Les ministres sont d'accord pour commencer à préparer le terrain pour un réseau européen de surveillance de la Terre (environnement et sécurité), réclamé par l'Union européenne. Ce programme sera lancé en attendant que l'UE sorte de son impasse budgétaire et puisse débloquer les fonds adéquats.




lundi 5 décembre 2005, 8h13
L'Europe décide à Berlin de l'avenir de sa science spatiale
PARIS (AFP) - Les 17 pays membres de l'Agence spatiale européenne (Esa) doivent s'engager pour les programmes d'exploration et de recherche des cinq ans à venir, lors d'une réunion ministérielle lundi et mardi à Berlin cruciale pour l'Europe spatiale.

"L'Europe a besoin de se renforcer dans l'espace", souligne le porte-parole de l'Esa, Franco Bonacina. L'agence basée à Paris veut poursuivre l'exploration de la Lune et de Mars et se préparer pour aller "au-delà". L'Union européenne compte en outre sur elle pour créer une capacité européenne de surveillance de la Terre, tant en matière d'environnement que de sécurité.

Télécommunications, recherche scientifique en apesanteur, technologie de lancement : politiques et industriels européens attendent beaucoup de l'Esa.

Mais, note M. Bonacina, l'agence doit opérer dans un "mouvement général" de tarissement des sources financières, tandis que s'accroissent les dépenses publiques consacrées à l'espace aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et en Inde.

Le budget de la Nasa pour 2006 est en augmentation de 2,4%, à 16,5 milliards de dollars, en dépit d'un contexte de restrictions budgétaires. Les Etats-Unis mettent l'accent sur l'exploration spatiale, les vols habités avec une nouvelle mission sur la Lune en 2018, et les systèmes de sécurité et de défense.

La Russie, puissance qui envoie le plus d'objets dans l'espace, dispose d'un maigre budget en comparaison (220 millions de dollars pour 2006) mais l'a accru de 160% en un an. La Chine vient de réussir son premier vol habité et est très active dans l'observation terrestre et les télécommunications. L'Inde se place au premier rang du contrôle environnemental.

L'Esa, dont le budget annuel moyen s'établit à 2,8 milliards d'euros (3,3 milliards de dollars), propose aux ministres réunis à Berlin une enveloppe sensiblement égale pour 2006-2010, soit 8,8 milliards d'euros en nouveaux financements (10,4 mds USD).

Un tiers environ devrait aller aux programmes "obligatoires", financés par tous les pays membres et le Canada, membre associé. Il s'agit de la poursuite des missions d'exploration du système solaire et de détection des exoplanètes, de recherche sur les origines de la vie et la formation de l'univers.

Parmi les programmes "optionnels", auxquels chaque pays décide de participer ou non, le remplacement du satellite d'étude du climat et de l'environnement Cryosat, détruit en octobre lors de son lancement par la fusée russe Rockot.

"Tout le monde est d'accord" pour reconstruire ce satellite essentiel pour la surveillance des glaces des pôles, victimes du réchauffement climatique, souligne le porte-parole.

L'Esa devrait pouvoir compter sur un même soutien unanime pour la préparation de futures missions sur la Lune (vol habité) et Mars (ExoMars, envoi en 2011 d'un robot à la recherche de traces de vie passée ou présente sur la planète rouge).

Mais le sort de deux autres programmes reste suspendu à une décision lors d'un prochain rendez-vous ministériel, en 2008. L'Esa devrait en effet se contenter de commencer à préparer la première phase du Système mondial de surveillance de l'environnement et de la sécurité (GMES), qui devait être co-financé par l'UE. L'agence devra attendre de savoir à quoi s'en tenir sur le budget de l'Union européenne, gelé faute d'accord politique.

Quant à l'avenir du laboratoire spatial Columbus, qui devait rejoindre la station spatiale internationale (ISS) en décembre 2006, il est étroitement lié à celui de la navette spatiale américaine, dont les vols prévus ont été reportés...






mercredi 7 décembre 2005, 16h42
Douze femmes alitées en conditions "d'impesanteur" se relèvent
PARIS (AFP) - La seconde expérience d'alitement pendant deux mois de 12 femmes européennes à Toulouse pour simuler "l'impesanteur des voyages spatiaux" est arrivée à sa fin, a annoncé mercredi l'Agence spatiale européenne (Esa) dans un communiqué.

Les femmes, venant de France, de Grande-Bretagne, de Finlande et de Suisse sont restées alitées 60 jours à l'hôpital de Rangueil dans des lits inclinés à 6 degrés, la tête plus bas que les pieds.

Un autre groupe de 12 femmes avait effectué la même expérience au printemps dernier dans le cadre de l'étude Wise (Women International Space Simulation for Exploration).

Cette étude réalisée par la Clinique spatiale de l'Institut français de médecine et de physiologie spatiale (Medes) vise à tester les moyens de lutter contre les effets de l'impesanteur sur l'organisme des astronautes féminines, tels que la perte de muscles, de masse osseuse ou de fluides.

Les femmes étaient ainsi divisées en trois groupes, dont un dit de "contrôle", un autre soumis à des exercices physiques et un troisième qui bénéficiait d'un régime renforcé en protéines.

L'étude Wise est menée pour le compte des agences spatiales européenne (Esa), française (Centre national d'études spatiales - Cnes), américaine (Nasa) et canadienne.


mercredi 7 décembre 2005, 8h51
Une société chinoise se voit interdire de vendre des terrains sur la Lune

PEKIN (AFP) - Une société chinoise s'est vu interdire de vendre des terrains sur la Lune par les autorités de contrôle du commerce, qui ont estimé que si c'était "un beau rêve", cela ressemblait surtout à de la fraude.

Selon le journal China Daily, l'entreprise, qui se présentait sous le nom de "L'Ambassade de la Lune", proposait des terrains au prix de 298 yuans (37 dollars) pour 0,4 hectare.

Pour les autorités de contrôle citées par le journal, "la vente de terrain sur la Lune par l'Ambassade de la Lune à ses clients est une sorte de fraude". "Posséder un bout de terrain sur la Lune ne concorde avec aucun article d'un règlement en Chine, ce n'est qu'un beau rêve".

Trente quatre personnes s'étaient laissées tenter avant que les activités de la société ne soient suspendues le 28 octobre, une décision confirmée en appel, a précisé mardi le China Daily.

Le propriétaire, Li Jie, estimait être dans son bon droit, affirmant qu'"aucune loi ou règlement en Chine n'interdit la vente de terrain sur la Lune".
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 695
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 15 déc. 2005, 19:18

:D Allo ! allo ! Grouik ...ici planète terre transposée dans une autre galaxie ...loin de la lune

Elle sera mieux ici bas....il y a pleins de jeux...et la rosée du matin dans cette herbe fraîche est délicieuse. :wink:
mariabox
Messages : 272
Inscription : 10 févr. 2004, 11:16
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par mariabox » 16 déc. 2005, 21:42

"This is Major Tom to Ground Control
I'm stepping through the door
And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today"
David Bowie in Space Oddity
Bien contente que ce sujet soit enfin libéré du joug journalistiquement correct. On va peut-être enfin pouvoir s'éclater?
le_migou

Message non lu par le_migou » 17 déc. 2005, 00:42

Le premier article est intéressant et bien construit. trop fatigué pour tout lire cependant.

Quant au deuxième.....Mariabox tu exagères....Même si c'est du second degrés. Attirer l'attention des gens sur ce genre d'article sans mise en garde, sans études du "phénomène", etc.... est vraiment le fait d'une personne irresponsable.

Quand je pense que tu affirmes toi avoir "failli" être prise dans les filets d'une secte et que tu ouvres ici les portes des théories "des grands êtres". Je trouve ta blague de très mauvaix goût alors qu'arrive l'anniversaire des morts de l'OTS.

irresponsable.
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 17 déc. 2005, 13:53

On dirait un message du Christ.
Même si on n'y croit pas, c'est intéressant.
Le Migou a raison : Soyons responsables, étudions le phénomène...
Vous êtes à l'aube d'une Ère entièrement nouvelle. Une conception de la vie inconnue jusqu'ici, où l'existence s'écoulera dans une joie de vivre absolue, voilà ce qui vous attend. Pour cette raison, la reconstruction sera comme un jeu et se fera avec une aide très puissante de l'extérieur. En même temps, à la place de la haine sans fin, Nous mettrons l’Amour infini. Je vous ai dit que ceci était un message de joie. Aussi graves que puissent paraître les circonstances, c’est un message de joie ! Je vous promets que Je ne représente rien d’autre que le bonheur et la joie de vivre. Si vous prenez la peine de lire attentivement le Nouveau Testament, vous verrez qu'il en est ainsi.
À l’avenir, le monde sera gouverné depuis un seul endroit et par des hommes ayant atteint une compréhension spirituelle complète. Le monde sera gouverné, non pas seulement par des paroles, mais par la démonstration de l’Amour infini répandu par ses dirigeants. C’est la différence définitive avec les formes actuelles de gouvernement. Quand Je parle à ce sujet d'un gouvernement mondial, il ne s'agira pas d'un gouvernement du genre que vous connaissez de nos jours. Il fonctionnera comme un bureau d'information gigantesque afin de guider l'homme et l'amener à la compréhension totale. Ce n'est que le jour où tous les hommes marcheront dans l'Amour Infini que nous pourrons dire avec raison que la seconde venue du Christ - MA SECONDE VENUE - aura été accomplie.
grouik
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 08 avr. 2006, 03:01

On en avait besoin, des fois qu'il faille l'élire. Et puis c'est plus beau à lire que les conneries des journaux.

CHEF SEATTLE
Comment peut-on acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre; cette idée nous semble étrange; la fraîcheur de l'air et le scintillement de l'eau ne nous appartiennent pas. Comment pouvez-vous nous les acheter ? Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple, chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque brume dans les bois sombres, chaque clairière ou chaque insecte bourdonnant est sanctifié dans la mémoire et l'expérience de mon peuple; la sève qui court à travers les arbre charrie les souvenirs de l'homme rouge. Nous faisons partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos sœurs; le cerf, le cheval, le grand aigle, ceux-là sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs de la prairie, la chaleur du corps du cheval sauvage et l'homme, tout cela appartient à une même famille. L'eau étincelante qui court dans les torrents et les rivières, n'est pas que de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons notre terre, vous devrez vous souvenir qu'elle est sacrée et que chaque reflet dans l'eau limpide des lacs parle des évènements et des traditions qui ont marqués la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau, c'est la voix du père de mon père. Les rivières sont nos sœurs, elles étanchent notre soif, elles portent nos canoës, et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, il faudra vous en souvenir; et il faudra apprendre a vos enfants que les rivières sont nos sœurs et les vôtres, et désormais vous devrez donner aux rivières la tendresse qu'on accorde à toutes sœurs. Dans les villes de l'Homme Blanc il n'y a pas de coin tranquille, nulle part on ne peut y écouter bruire les feuillages du printemps ou le froissement d'ailes des insectes, mais peut-être est-ce pour cela que je suis un sauvage et ne comprend pas. Le fracas me semble insulter mes oreilles, et qu'y-a-t-il dans la vie d'un homme, s'il ne peut écouter le cri solitaire d'un engoulevent ou les discussions des grenouilles autour d'un étang, la nuit ? Je suis un Homme Rouge et je ne comprend pas; l'indien préfère le bruit subtil du vent qui ride la surface d'un étang et l'odeur du vent, purifié par la pluie de midi ou parfumé par le pin pignon. L'air, l'air est précieux à l'Homme Rouge, parce qu'il sait que toute chose partage le même souffle; la bête, l'arbre et l'homme. Ils partagent tous le même souffle.
grouik
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 10 avr. 2006, 22:59

Après notre séquence les cochons dans l'espace (dixit Kermit la grenouille) voici un site s'ti pô bô hostie spécialement pensé pour un meilleur lifestyle lô:
http://www.passeportsante.net/fr/Accuei ... cueil.aspx
C'est pour Mariabox surtout qui appréciera. :idea:
mariabox
Messages : 272
Inscription : 10 févr. 2004, 11:16
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par mariabox » 10 avr. 2006, 23:19

En toute modestie (les dp font la moitié du boulot) je te préciserai à ce sujet que ça fait des années que je parle des qualités nutritionnelles de l'oeuf sur Acomactive. Perso, c'est un aliment que je consomme exclusivement bio.
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 avr. 2006, 15:24

Acomactive. Le rendez vous des femmes actives... :lol:
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 12 avr. 2006, 15:58

Que l'on soit partisan du seul discours scientifique, ou du seul discours spirituel, (ou même des deux, c'est mieux), ce dialogue est passionnant et aide honnêtement à la réflexion.
grouik
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2814
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- Prédic@teurs -

Message non lu par dani l » 12 avr. 2006, 16:05

_ et ç@ aussi, c'est à l'échelle de la terre !!!...
....
...............
:roll:
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
TroupeauAveugle
Messages : 208
Inscription : 05 déc. 2005, 14:23
Localisation : ratée
Contact :

Message non lu par TroupeauAveugle » 12 avr. 2006, 16:08

Genre ça ?

"De même que certains avions furtifs peuvent maintenant échapper aux systèmes de détection radar, ce qui paraissait totalement impossible il y a seulement quelques années, je pense que l'existence de cavités souterraines est volontairement cachée par leurs occupants. Etant donné qu'ils sont beaucoup plus évolués que nous et possèdent une technologie très en avance sur la nôtre, il est tout à fait vraisemblable qu'ils aient conçu un système de protection tel que nos instruments de mesure de surface ne puissent détecter aucun signal laissant supposer la présence de ces cavités. "

"Il y a un autre point que vous avez soulevé et qui est également à prendre en compte : certains de ces êtres sont multidimensionnels et savent échapper aux lois physiques qui prévalent dans la 3D. "


:lol:
TroupeauAveugle
Messages : 208
Inscription : 05 déc. 2005, 14:23
Localisation : ratée
Contact :

Message non lu par TroupeauAveugle » 12 avr. 2006, 16:10

Là, va falloir argumenter...
Répondre

Revenir à « Discussion générale »