Droit à rien? ...et maintenant?

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
plouf

Droit à rien? ...et maintenant?

Message non lu par plouf » 07 oct. 2004, 12:35

Bonjour à tous!

J'ai comme l'impression de me faire avoir...
Pendant 15 ans, j'ai bossé comme pigiste: d'abord dans la presse, puis faute de mieux pour des agences de communication. Avec des hauts et des bas, mais franchement sans avoir à me plaindre...
Et puis début mai, grosse galère de santé, avec à la clé 1 mois 1/2 d'arrêt de travail. Les indemnités journalières ridicules (je ne comprends vraiment pas leur façon de calculer!) ont commencé à me mettre dans une situation financière difficile.
Mais une fois fini l'arrêt de travail, grosse désillusion : plus de boulot pour moi dans l'immédiat. J'avais été remplacée dans les 4 agences pour lesquelles je travaillais pourtant régulièrement.
Encore plus ou moins convalescente, je me suis dit "ok, vive les assedic"... Raté! Sur mes 4 ex-employeurs, 3 m'ont fait ma p'tite feuille assedic... pas le 4ème. Si j'insiste, il veut bien me remplir la feuille, mais en notant "démission" (donc aucun droit). En revanche, ils m'ont royalement confié une pige (à 200 euros) qui sera payée fin novembre...

Résultat : les Assedic ne veulent ni me donner la moindre allocation, ni le papier attestant que je suis non-indemnisée : il faudrait que j'ai les attestations des 4 employeurs pour que mon dossier soit complet parait-il. Donc pas de RMI non plus, puisque je ne peux pas prouver que je suis non indemnisée.

C'est vraiment comme ça que ça marche, ou je suis tombée sur des incompétents ? Sans aucun revenu depuis 3 mois, j'ai revendu mes meubles et mon appareil photo pour payer le loyer le mois dernier, mes CD pour acheter les croquettes du chien et du chat... et ça fait 15 jours que je bouffe des pommes, des figues et des châtaignes que je ramasse ! (si j'étais à Paris, ce serait dans les poubelles que je trouverais de la bouffe?)
Il ne me reste plus que le congelo à vendre (si ça intéresse quelqu'un... :wink: ), donc je ne vois pas comment payer le loyer et les factures...
Alors si vous avez des conseils à me donner, viiiiite... avant que l'électricité et le téléphone ne soient coupés (pis sinon je bouffe le chat! :evil: )

Plouf !
Shinji

Message non lu par Shinji » 07 oct. 2004, 21:11

Je ne peux que te souhaiter bon courage... Et n'hésite pas hurler auprès des Assédics, de la Caf, essaye de voir une assistance sociale compréhensive, il faut que l'on t'aide, tu as travaillé, tu as été malade, tu as le droit d'avoir des droits, justement. Tu as cotisé, il faut gueuler, encore et encore. Ce n'est pas juste ! Il faut que tu remettres sur papier, clairement, toute ton histoire, chronologiquement, pour que tu y voies bien clair quand tu vas écrire aux assedics, quand tu vas rencontrer l'AS... ne te décourage pas !
popik
Messages : 13
Inscription : 18 nov. 2002, 13:03
Contact :

Message non lu par popik » 08 oct. 2004, 11:28

Ne les laisse surtout pas te balader comme ça ! Pour ma part, après deux ans de piges, j'ai intenté un procès à mon employeur principal pour divers abus, résultat évident: plus de piges avec lui. Je me suis démenée pour obtenir quand même la fameuse attestation Assedic, un conseiller Assedic m'avait dit qu'on pouvait mettre en motif "fin de piges" - ceci dit en rapportant le dossier complet la personne qui m'a reçue n'était pas du même avis et m'a dit qu'elle n'était pas certaine que ça passe. Bref, j'ai eu de la chance, j'ai finalement réussi à être indemnisée.
Essaie d'avoir le papier avec "fin de piges" mais sinon l'Assedic peut se charger de le réclamer à l'employeur qui te le refuse (c'est aussi ce qu'on m'avait dit).
Dans tous les cas si tu n'es pas indemnisée fait un dossier RMI, je ne vois pas comment l'Assedic peut te refuser un papier prouvant que tu n'es pas indemnisée puisqu'effectivement tu ne l'es pas !!

Courage, les temps sont durs, pour ma part je suis toujours en galère mais j'ai la chance d'avoir un mari qui travaille dans un milieu stable, lui, ça aide !
Popik
popik
Messages : 13
Inscription : 18 nov. 2002, 13:03
Contact :

Message non lu par popik » 08 oct. 2004, 11:30

Petite question à mon tour : comment étais-tu payée quand tu pigeais dans la com? Les agences de com peuvent-elles faire des fiches de paye de pigiste ??
Popik
Mozaik

Message non lu par Mozaik » 08 oct. 2004, 13:58

Les gens des assedics t'ont mal renseigné. Tu peut avoir le dit papier sur le champ, mais pour celà tu doit renoncer (même provisoirement) à tes droits.

Par ailleurs, si plus tard tu recupère tes 4 certificats, tu pourras toujours te pointer avec aux assedics et récuperer tes droits aux allocs.
Avatar de l’utilisateur
cochongrouik
Messages : 353
Inscription : 22 déc. 2003, 07:56
Localisation : Sur ma chaise, sur Terre, dans l'Espace, et on tourne
Contact :

Message non lu par cochongrouik » 08 oct. 2004, 19:04

1 - rédiger toute l'affaire très clairement noir sur blanc
2 - alerter par courrier A/R l'entreprise que devant leur refus, tu te réserves la possibilité de demander par voie légale ce papier qu'ils ont obligation de te fournir
3 - transmettre copie de ton dossier à l'inspection du travail, l'urssaf et à la direction de tes assedic, en informant ces derniers du refus d'un de leurs employés de merde
4 - expliquer ton problème à un agent de police bienveillant qui t'informera très clairement de la suite à donner à ton affaire.

Utilise la bonne vieille technique : tu demandes gentiment, et tant qu'on ne te réponds pas comme il faut, tu restes immobile, avec un sourire doux, et tu reposes ta question niaisement. L'abruti en face va sentir ce langage non verbal qui signifie : trouducul, je ne bouge pas tant que tu ne fais pas ton travail, sale parasite de fonctionnaire fainéant (pardon pour le pléonasme).

PS : j'oubliais, si ton dernier employeur veux écrire que tu as démissionné, tu dénonces par écrit ce document en leur indiquant qu'il leur faudra répondre de cette erreur auprès des services de l'état compétent. Ils n'ont pas ta lettre de démission, et les flics leur passeront un coup de fil si tu portes plainte. Efficace, rapide, gratuit.
grouik
moi
Messages : 309
Inscription : 29 août 2004, 09:09
Contact :

Message non lu par moi » 12 oct. 2004, 21:24

cochongrouik a écrit :1 - rédiger toute l'affaire très clairement noir sur blanc
2 - alerter par courrier A/R l'entreprise que devant leur refus, tu te réserves la possibilité de demander par voie légale ce papier qu'ils ont obligation de te fournir
3 - transmettre copie de ton dossier à l'inspection du travail, l'urssaf et à la direction de tes assedic, en informant ces derniers du refus d'un de leurs employés de merde
4 - expliquer ton problème à un agent de police bienveillant qui t'informera très clairement de la suite à donner à ton affaire.

Utilise la bonne vieille technique : tu demandes gentiment, et tant qu'on ne te réponds pas comme il faut, tu restes immobile, avec un sourire doux, et tu reposes ta question niaisement. L'abruti en face va sentir ce langage non verbal qui signifie : trouducul, je ne bouge pas tant que tu ne fais pas ton travail, sale parasite de fonctionnaire fainéant (pardon pour le pléonasme).

PS : j'oubliais, si ton dernier employeur veux écrire que tu as démissionné, tu dénonces par écrit ce document en leur indiquant qu'il leur faudra répondre de cette erreur auprès des services de l'état compétent. Ils n'ont pas ta lettre de démission, et les flics leur passeront un coup de fil si tu portes plainte. Efficace, rapide, gratuit.
Dans le cochon, tout est bon :lol: :lol: :roll:
breizh

s

Message non lu par breizh » 13 oct. 2004, 07:55

salut plouf et tout le monde,

Plouf, tu pourrais vérifier auprès de la loi (SNJ) si tu ne peux pas logiquement reprendre tes collaborations précédentes car j'ai cru lire que les pigistes avaient les même droits et protections que les autres salariés. C'est à dire que tu ne peux pas perdre une collaboration REGULIERE du jour au lendemain. Ton employeur doit te prévenir et motiver sa décision !!! Surtout que dans ton cas, il s'agit d'un arrêt de travail, donc tes compétences ne sont pas remises en cause.
S'ils ont pris des remplaçants (logique), ils DOIVENT te reprendre et ils ont dû, normalement, expliquer aux types qui t'ont remplacé que ce n'était QUE temporaire...

Surtout, contacte le SNJ.

Bonne chance.
*Didier*
Messages : 1
Inscription : 13 oct. 2004, 09:37
Contact :

Message non lu par *Didier* » 13 oct. 2004, 10:06

Salut Plouf, (salut les autres aussi :) )il faut d'abord que tu précises le contexte de tes piges avant maladie. En effet selon les cas, l'arrêt de commande de piges peut ou non s'apparenter à un licenciement abusif :
- agence de comm ou éditeur de presse ? ou les deux ?
- fréquence des piges pour chacun de tes employeurs
- ancienneté chez chacun de tes employeurs
- saliares sous convention collective journaliste ou non ?

En général les agences de comm ne paient pas de vraies piges (sous convention collective journaliste), mais si tes collaborations étaient très régulières (bulletin de paie chaque mois par exemple) et depuis plus de trois mois (à vérifier à l'inspection du travail ou auprès d'un syndicat) et que tu n'avais pas de contrat de travail écrit, tu es réputée avoir un contrat de travail à durée indéterminée. Un de tes empoyeurs dit vouloir mentionner "démission" sur l'attestation Assedic. Pourquoi ? Lui avais tu transmis copie de l'arrêt de travail ?
Le meilleur conseil que l'on peut te donner est de ne pas rester isolée et donc effectivement de contacter d'une part une assistante sociale et d'autre part un Syndicat (SNJ ou autre) qui t'aidera à mettre de l'ordre dans ton dossier et pourra selon le cas t'apporter une aide juridique.

On attend de tes nouvelles

Didier
plouf

Message non lu par plouf » 13 oct. 2004, 21:10

Bonsoir tout le monde

Merci pour vos réponses.
Ma situation n'a pas beaucoup évolué : je continue à ramer parce que je suis en province et mes ex-employeurs à Paris. Donc tout se fait par courrier et téléphone, ce qui ne simplifie pas les choses (mais évite aussi que je ne sois tentée d'utiliser des arguments... frappants. parce que je commence à bouillir).

Pour répondre à vos questions, parmi mes ex-employeurs, deux étaient occasionnels (resp. 5 et 7 piges sur l'année), mais deux agences de comm me faisaient travailler très régulièrement, tous les mois ou presque (en fait, lorsque les piges étaient peu nombreuses, elles étaient cumulées sur le mois suivant). Elles m'employaient respectivement depuis 3 et 2 ans... et la plus "ancienne" représentait plus de 60% de mes revenus annuels.
C'est justement cette agence qui me refait travailler... mais à un rythme qui me laisse franchement le temps de ruminer! (youpi, deux demi-feuillets cette semaine...)
J'étais payée en bulletins de salaire : l'une des agences mentionne sur les bulletins de salaire "convention collective du journalisme", l'autre "convention collective entreprises de la publicité".

J'avoue avoir laissé tomber provisoirement tout ça pour parer au pire en faisant une demande de HLM (bingo, je quitte ma maison à la fin du mois pour un miiiiinuuuuuuscuuuuuule appart :( ... j'ai bien fait de vendre mes meubles), des demandes d'aides d'urgence au conseil régional (refus non motivé...), négocier avec les impôts et mon proprio... Et surtout pour répondre à tout ce qui se présentait comme petite annonce de recrutement.

Je vais suivre vos conseils... mais faut que je me secoue, j'ai un peu trop tendance à pleurnicher depuis qq jours, le moral a du mal à suivre. Quoiqu'aujourd'hui c'était orgie : j'ai retrouvé 3.50 euros dans le fond d'un sac. (le premier qui rigole sera condamné à jeuner 3 jours... et à écouter l'abominable "Y'en a marre des pauvres" de Didier Super, qu'un ami m'a envoyé en MP3 pour me faire rire. Je précise que ça a marché, c'est bon signe, j'suis pas encore totalement aigrie)

Donc dès demain je tente de trouver un conseil juridique avisé (et gratuit) pour me défendre un peu mieux. Si je trouve une bonne raison de me sortir du lit.

Encore merci à tous
Plouf!
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 16 oct. 2004, 18:53

En général l'intervention d'un médiateur de la république auprès d'une administration se révèle efficace. Ce précieux auxiliaire se charge de les activer un peu, et hop ton dossier est rapidement débloqué, des fois, ils prennent même la peine de t'appeler chez toi, l'air affolé...
Lui, ne pourra rien faire auprès de ton employeur pour obtenir la feuille jaune, chose a priori impossible maintenant puique tu refais des piges dans cette boîte de com (si j'ai bien compris). Par contre, tu devrais faire en sorte que l'Assedic ne tienne plus compte de cet employeur là (sans leur dire qu'il te fait piger, de toutes façons, tu peux travailler en étant au chomage en deça d'un certain salaire) et donc faire ouvrir tes droits sur la base des trois feuilles jaunes que tu as fournies. En cas de refus de la part de l'Assedic, le médiateur pourra intervenir. Après deuxième cas de figure, si ça bloque encore, il pourra leur demander cette attestation comme quoi tu ne perçois rien. Au pire, débloquer ton dossier auprès des service sociaux pour une demande de RMI.
Tu contactes la mairie du lieu de résidence qui te donneras les coordonnées du médiateur dont tu dépends (sénateur ou député ou...), je crois qu'il en y a un par département.

Pour des infos

http://www.mediateur-de-la-republique.fr/
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 16 oct. 2004, 18:57

Bien entendu, une fois que tu percevras tes allocations chomâge, ce qu'on te souhaite, tu pourrras et devras au regard de la loi, déclarer tes piges chaque mois auprès de l'Assedic aussi maigres qu'elles soient.( Ce que je te conseille de faire)
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 18 oct. 2004, 07:48

ratone invitée a écrit :Bien entendu, une fois que tu percevras tes allocations chomâge, ce qu'on te souhaite,
Euh, on peut envisager mieux : bien entendu, une fois que tu retravailleras, ce qu'on te souhaite.. :)
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

Message non lu par Duc » 21 oct. 2004, 15:15

Quelle région, Plouf, au cas où l'un de nous peut t'aider directement ?
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 21 oct. 2004, 20:04

Bon courage,
On est avec toi !
Répondre

Revenir à « Discussion générale »