Page 1 sur 1

Géniale Discussion au zinc... (le retour)

Publié : 26 mai 2004, 19:11
par mary31
Eclipse ? a écrit :Salut Marcel, ça va ? Mets moi un 102, steup.

Ah, tiens, Bouly, Avy, ça roule ?

(et, LE truc phénoménal) Quelqu'un a des feuilles ?
J'ai retrouvé ça dans le vieux grenier plein d poussiére....
Ca m'a fait sourire...
Ca m'a rappellé le bon temps....

C'était chouette, quand-même, non?

Marcel ouvre ses portes à nouveau... La devanture est refaite. Repeinte en rouge, pour rendre hommage au costard du T...
avec de belles lettres noires, pour saluer l'éventuel retour de Bara qui ne peut que renaître de ses cendres, puisque c'est un phénix!



Salut à toi, homme libre... entre ici et bois un coup...
Salut à toi, femme insoumise entre ici et bois un verre...

J'commence...

"Marcel! Un coca-light!!! Et qu'ça saute!!! Les affaires reprennent!"

Publié : 26 mai 2004, 20:18
par Clo
Et hop ! Un Madiran, à trinquer avec l'amateur et le coca light de la belle Mary !

Publié : 27 mai 2004, 00:09
par Kitano
Un calva pour la digestion !

Elle est paf ! La girafe !
Il a bu ! Le zébu !
Il est rond ! Le dindon !

Publié : 27 mai 2004, 00:57
par clopinette
Bon, puisque l'endroit semble éphémère, peut-être oserai-je avancer un orteil ou deux?

Imposants ballons de rhum aromatisé pendus au-dessus de d'entrée

Oh, z'en ont à l'hydromel aussi! Le proprio serait-il breton?

Par habitude, Clop' fait disparaître dans sa poche les 27 carrés de chocolat noir qui, dans leur écuelle, attendaient depuis plusieurs mois qu'un hypothétique client commande un café.

Mince, à qui on s'adresse? La silhouette affalée au comptoir, bien qu'avenante, paraît absorbée dans ses pensées... Et pis fait noir....

Tant pis pour le rhum-chouchen, Clop' n'est pas d'humeur à déranger un inconnu qui médite. Elle se glisse par la porte restée entrouverte et retrouve le vacarme rassurant de la rue. "Tout de même, se dit-elle encore en s'éloignant entre les voitures, mais pourquoi donc qu'ils l'ont prémodérationné?"

Publié : 27 mai 2004, 10:30
par Kitano
Discussion et pensée libre, bar self-service...

Ne fuis pas clop' ! Et surtout n'emporte pas toute la réserve de chouchen, pitié !

Bon alors, après cette belle et douce nuit, quelqu'un a-t-il décourvert la réponse à la question qui nous hante ?

Pourquoi cette pré-modération robotisée ?

Et puis, Shibia est-elle encore de ce monde ? Fait-elle partie du complot, ou bien a-t-elle été limogée pour faire place à la nouvelle politique de Groland ?

Publié : 27 mai 2004, 10:41
par Clo
Rien, toujours rien, mais finalement, c'est pas si grave, si on excepte le mérpis cuisant avec lequel M. Catégo nous reçoit.

Bah ouais, pas si grave parce qu'on a réouvert le zinc, tout beau, tout nouveau, et qu'il n'est pas verrouillé de l'intérieur !

Bref on fait ce qu'on veut, on pose des questions si on veut : "Pourquoi le forum de catégo est-il pré-modéré ?",

et puis voilà !

Reviens, Clopi, c'est ma tournée, pour remercier les compagnons de lutte.

Par contre, j'm'inquiète un poil pour Shibia...c'est bizarre quand même...

Publié : 27 mai 2004, 14:02
par Avenger
Pour info, Azote a ouvert un forum libre, pour nous, dans des coloris bleu pastel (ça apaise). Une poignée de transfuges a déjà établi ses quartiers là-bas. On n'attend plus que vous...

Publié : 03 juil. 2004, 23:22
par mickou
Avouez que le forum est devenu plus calme et les appels aux procés moins fréquents ... donc finalement c'est pas plus mal un peu de modération à priori. Je rapelle en outre qu'il a été ouvert voilà maintenant plusieurs années pour DONNER LA PAROLE A CEUX QUI NE L'ONT PAS...depuis, il a permis aux gestionnaires du site qui l'héberge d'avoir à subir différents démélés avec la loi et les avocats et de perdre temps et argent dans des soucis juridiques qu'ils n'auraient jamais eu en n'ouvrant pas ce lieu.

A présent, un petit rappel : cet espace de libre discussion est basé sur le même principes que tous les autres sur la toile : il ne vit que pour et par vous !.

A chacun de voir si ça lui dit de rester et de discuter avec des milliers de membres ou de délaisser catégo.