Une proposition de collaboration qui fait peur...

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Lettra Elise

Message non lu par Lettra Elise » 05 mars 2009, 14:28

Nano Publishing LTD est une entreprise qui gère et publie différents blogs dans le monde entier. Nous sommes des journalistes de rue ndlc à la rue :o b] , nous sommes des photographes, nous sommes des personnes qui vivent les propres villes. Nous croyons que l'information doit venir du bas ndlc (comme le montant des piges !!! :cry: )[/b] , être libre et indépendante. Nous croyons dans la force créatrice de nos auteurs. Nous croyons dans la passion de nos lecteurs. Ce n'est pas seulement un travail, c'est l'amour pour l'information et pour l'écriture. ndlc (sur qu'il faut pas être amoureux des euros :roll: . [/b][/i]
groland44
Messages : 12
Inscription : 13 févr. 2009, 13:02
Contact :

Message non lu par groland44 » 13 avr. 2009, 02:47

ah ben non, j'ai 50 000 signes à écrire pour demain. pour 500 euros. GGGGGRRRRRRRR !!!!!
euh rassure-moi tout de suite faust, le "GGGRRRR..." n'était quand même pas du dépit ???

... Parce qu'à 500€ les 50 000 signes, moi je signe de suite !!!!!
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 13 avr. 2009, 04:11

groland44 a écrit :
ah ben non, j'ai 50 000 signes à écrire pour demain. pour 500 euros. GGGGGRRRRRRRR !!!!!
euh rassure-moi tout de suite faust, le "GGGRRRR..." n'était quand même pas du dépit ???
... Parce qu'à 500€ les 50 000 signes, moi je signe de suite !!!!!
Je ne voudrais pas jouer les vieux cons, mais, il y a une quinzaine d'années, le magazine pour lequel je pigeais payait 300 F le feuillet, soit 45 €. (D'autres, plus riches, allaient jusqu'à 500 F : 75 €.) Faites le calcul : 50 000 signes, c'est 33 feuillets, donc, "de mon temps", de 1 500 à 2 800 euros, avec feuille de paie, cotisations sociales à déduire, mais congés payés et prorata du 13e mois à ajouter, ce qui compensait.
Normal quand on pense qu'un journaliste mensualisé gagnait 25 000 F (3 800 euros environ), avec 13e mois et six semaines de congés payés, pour produire 35 à 40 feuillets. Il est vrai que, entre les voyages souvent très lointains pour les reportages, les conférences de presse, la documentation, ça l'occupait à plein temps.
Alors, quand je vois quelqu'un bondir de joie à l'idée de gagner 500 € pour écrire 50 000 signes, je me dis que les temps ont vraiment bien changé. A moins que ce quelqu'un pense que l'on peut sérieusement écrire 50 000 signes en quinze heures, recueil de l'information compris…
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 13 avr. 2009, 09:44

En effet, 500 euros les 50 000 signes, ça fait 15 euros du feuillet. Qui peut vivre avec de tels tarifs ??? Et qui a donc l'indécence de les proposer ?
focus
Messages : 53
Inscription : 17 nov. 2007, 17:37
Contact :

Message non lu par focus » 13 avr. 2009, 12:13

Lettra Elise a écrit :Nano Publishing LTD est une entreprise qui gère et publie différents blogs dans le monde entier. Nous sommes des journalistes de rue ndlc à la rue :o b] , nous sommes des photographes, nous sommes des personnes qui vivent les propres villes. Nous croyons que l'information doit venir du bas ndlc (comme le montant des piges !!! :cry: )[/b] , être libre et indépendante. Nous croyons dans la force créatrice de nos auteurs. Nous croyons dans la passion de nos lecteurs. Ce n'est pas seulement un travail, c'est l'amour pour l'information et pour l'écriture. ndlc (sur qu'il faut pas être amoureux des euros :roll: . [/b][/i]


Elle a bon dos la passion... Et on vit de quoi ? D'amour et d'eau fraîche ? Elle est bonne celle-là. Je ne savais pas que la passion excluait la rémunération. D'autant plus que, soyons honnêtes : j'aime mon métier, mais de là à parler de passion, il faut arrêter les conneries ! C'est un métier comme les autres avec des moments sympas et d'autres parfois chiants à mourir, comme les conférences de presse interminables, les interviews où l'on ne peut rien tirer de l'interviewé, avec toujours un papier à écrire ensuite...

Il ne faut pas oublier que ce que l'on cherche dans ce métier, comme dans tout métier, c'est pas un boulot, c'est de l'argent. Preuve en est le sujet de ce post et de nombreux posts sur ce site... Si en plus le taf n'est pas trop désagréable...

On passionné pour les choses que l'on fait gratuitement et naturellement...

c'est quoi un journaliste de rue ? Un journaliste de terrain ? Par définition, nous le sommes tous à plus ou moins grande échelle. Les journaliste de PQR, en particulier...

Bref, à part du mépris, je n'ai pas grand chose à accorder à ce genre de propos...
Répondre

Revenir à « Discussion générale »