fraude dans le réglement de pige en tant que correspondant

Débats & questions à propos des droits d'auteur : comment percevoir des droits d'auteur ? Droits d'auteur & impôts ? Violations des droits d'auteur ? Etre payé en droits d'auteur pour un article ?
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par liliboniche » 09 mars 2010, 15:14

La solidarité ça serait de dénoncer les abus dans leur systématisation et accompagner celles et ceux qui en ont besoin au lieu de faire le tri pour savoir qui peut être aidé et qui ne doit pas l'être. Il y aura toujours des gens pour profiter des bienfaits de la solidarité, ce qui compte c'est que celle ci existe. Ce n'est pas le cas en PQR.

Cordialement Lili.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par ann65 » 09 mars 2010, 15:42

liliboniche a écrit :La solidarité ça serait de dénoncer les abus dans leur systématisation et accompagner celles et ceux qui en ont besoin au lieu de faire le tri pour savoir qui peut être aidé et qui ne doit pas l'être. Il y aura toujours des gens pour profiter des bienfaits de la solidarité, ce qui compte c'est que celle ci existe. Ce n'est pas le cas en PQR.
Cordialement Lili.
Nous sommes un certain nombre à le faire sur ce forum : dénoncer les abus, les margoulins et les escrocs qui proposent des conditions de travail et de rémunération scandaleuses... Et à indiquer quels sont les recours possibles et les démarches à suivre : référé, inspection du travail, syndicats. Et c'est ce qui me vaut très souvent d'être taxée de moralisatrice à deux balles ou d'archaïque arqueboutée sur la préservation d'acquis d'un autre temps.
Faudrait savoir...
Cordialement aussi Lili.
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par zoom » 09 mars 2010, 17:10

Ah on les retrouve ces deux là, Liliboniche et Groland, ils font la paire !
Alors soyons clairs, être CLP, c'est accepter de se faire entuber en toute légalité. On peut le faire par plaisir, par intérêt financier (mais alors la rentabilité est bien faible), mais c'est une version à peine améliorée du bénévolat ou du stagiaire.

Si le méchant dans l'histoire est bien le canard qui tire profit au maximum de ce petit statut bricolé pour faire plaisir à la PQR, les CLP sont quand même des victimes bien consentantes (et nombreuses à se bousculer au portillon pour se faire plumer). Les quelques journalistes professionnels qui de leur plein gré continuent à alimenter le système sont eux carrément suicidaires ... Mais on ne va pas vous donner de conseils, car "vous n'avez pas le choix" : pas le choix de faire un autre boulot (c'est pas le cas de Groland non ?), ou pas le choix si vous voulez continuer a rentrer gratos au stade, serrer la paluche des joueurs et vous prendre pour Nelson Montfort même si cela suppose d'être payé des clopinettes et d'entretenir un système de merde ?

Mes piges marchent pas trop mal merci , elles ont même augmenté ces dernières années, chose qui m'étonne vu le contexte de la presse :shock: . J'ai même eu récemment un employeur qui était assez satisfait de mon travail pour me payer plus que ce que nous avions convenu ! :shock: (bon, c'est une première en 15 ans de métier :lol: ).
Je ne travaille pas avec la PQR (Midi Libre, c'est mon coin !) non par choix , j'aimerais bien travailler dans ma ville, mais simplement parceque dans la PQR, et même la PHR, le tarif CLP est systématiquement proposé aux pigistes qui cherchent à y passer leurs papiers ! Et comme les nouvelles vont vite, les sites web et les gratuits voire les magazines locaux ont vite adopté ce même tarif ... De quoi décourager n'importe quel jeune qui débute et qui veut gagner sa vie, pas seulement son argent de poche en tant que journaliste (ou photographe, parcequ'en photo c'est presque pire !)

Merci qui ? Merci à tous ceux qui travaillent pour rien ou pas grand chose !
Et spéciale dédicace à ceux qui font du travail de pro pour ce prix ! :evil:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par ann65 » 09 mars 2010, 17:19

zoom a écrit : Je ne travaille pas avec la PQR (Midi Libre, c'est mon coin !) non par choix , j'aimerais bien travailler dans ma ville, mais simplement parceque dans la PQR, et même la PHR, le tarif CLP est systématiquement proposé aux pigistes qui cherchent à y passer leurs papiers ! Et comme les nouvelles vont vite, les sites web et les gratuits voire les magazines locaux ont vite adopté ce même tarif ...

Merci qui ? Merci à tous ceux qui travaillent pour rien ou pas grand chose !
Et spéciale dédicace à ceux qui font du travail de pro pour ce prix ! :evil:
Ben oui, c'est le serpent qui se mord la queue.
Tant qu'il y aura des "alouettes" qui acceptent de se faire plumer pour quelques euros et trop contents d'avoir leur signature en bas d'un article (en espérant que ça leur ouvrira grand les portes du monde merveilleux du journalisme)... il y aura des margoulins pour leur proposer ces "piges".
Et effectivement 1 de perdu 10 de retrouvés.

Le statut du CLP a été totalement dévoyé. Quand j'étais gamine en Province, les CLP étaient des retraités, des instits, des agents municipaux qui faisaient ça pour le plaisir sur leur temps libre. Aujourd'hui, j'apprends que ce sont de journalismes encartés ou des jeunes sortis d'une formation de journalisme depuis plusieurs années !
C'est un cercle vicieux. Et le seul moyen de le transformer en cercle vertueux, c'est de refuser de travailler pour des clopinettes quitte à prendre un boulot alimentaire à côté. Mais je sais que c'est de l'utopie.
groland44
Messages : 12
Inscription : 13 févr. 2009, 13:02
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par groland44 » 09 mars 2010, 19:36

zoom a écrit : j'aimerais bien travailler dans ma ville, mais simplement parceque dans la PQR, et même la PHR, le tarif CLP est systématiquement proposé aux pigistes qui cherchent à y passer leurs papiers ! Et comme les nouvelles vont vite, les sites web et les gratuits voire les magazines locaux ont vite adopté ce même tarif ... De quoi décourager n'importe quel jeune qui débute et qui veut gagner sa vie, pas seulement son argent de poche en tant que journaliste (ou photographe, parcequ'en photo c'est presque pire !)
C'est beau ce que vous dites, mais qu'est-ce qui vous empêche d'y travailler? Qu'est ce qui vous empêche de concilier les deux? Votre activité de pigiste et une autre de CPL ? Et vous le dites vous-mêmes, le tarif CLP est systématiquement proposé aux pigistes... Alors si, bien sûr, on a effectivement le choix de ne pas y bosser. Simplement, quand on apprécie ce que l'on fait, et bien on le fait, parce qu'en définitive, c'est aussi comme ça qu'on se crée un réseau, qu'on cotoie le milieu professionnel en dehors d'un stage basique où on se contente de regarder ce que les autres font... Vous avez peut-être eu la chance d'avoir rapidement des piges bien rémunérée, ce n'est pas le cas de tous, et ce n'est pas, contrairement à ce que vous pouvez penser, un manque de volonté.


"On ne peut pas en même temps s'attendre à des témoignages de solidarité quand on prône "le chacun sa merde"..."

Et pour répondre à ann65, si je prone en effet le chacun sa merde, c'est précisément parce qu'à force de cotoyer les gens de ce métier, on se rend compte qu'il n'y a quasiment que ça qui tienne. On est certes bien content de nous trouver lorsqu'il s'agit de dépanner, mais comme on n'a aucun statut valable à côté des grands journalistes titularisés, au moindre soucis, c'est ni vu ni connu... Et penser qu'en allant aux prudhomme cela va se régler c'est être particulièrement naïf. Parce qu'effectivemnt, le soucis sera réglé, mais vous serez grillé dans la profession car les fouille-merdes, on déteste ça.

Quoi qu'il en sit, on a tous une conception bien personnelle du métier. Je ne prétend pas avoir la meilleure ni que celle des autres est sans intérêt. Après tout, tant que chacun parvient à s'en tirer un minimum, l'essentiel est là.
rrico
Messages : 8
Inscription : 22 juil. 2005, 12:44
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par rrico » 09 mars 2010, 19:56

Ola... perso je trouve que le débat part dans tous les sens...

Je suis désolé, mais CLP n'égale pas pigiste. Ce n'est pas le même travail ni les mêmes attentes de la part d'une rédaction.

La PQR emploie bien des pigistes: par exemple, un journaliste à Bruxelles ou dans les grandes capitales.

Un pigiste étant un journaliste: quel intérêt pour les journaux de la PQR à employer des cartés en plus des rédactions?

Car les pigistes, pour les mags / hebdos / PQN jouent le rôle d'une force d'appoint et de proposition

Qu'on m'explique comment un journal de PQR pourrait survivre financièrement en rémunérant au tarif pigiste tous leurs CLP? Je sais que ça va faire hurler certains, mais je comprends très bien un journal qui paye 10 euros pour le compte-rendu du match de pétanque d'un petit bled... Ce n'est pas possible.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par cilou » 09 mars 2010, 20:44

groland44 a écrit :C'est marrant mais quand ladite collaboration a pris fin, unilatéralement évidemment, aucun syndicat ou collègue n'a trouvé quoique ce soit à redire. Ben oui, ça se passe comme ça dans nos jolis médias.
Un syndicat n'est pas là pour faire les choses à ta place. Il est là pour t'aider si toi, tu décides de te défendre. Pareil pour les collègues, à ceci près qu'ils risquent beaucoup s'ils te défendent. Certains sont peut-être quand même parfois prêts à aider un collègue viré, mais leur as-tu seulement demandé ?
Enfin, ce n'est pas vrai qu'on est "grillé dans la profession" quand on va aux prud'hommes. C'est une rumeur propagée par certains journaux aux méthodes de requins, et facilement gobée par les journalistes qui n'ont pas envie de se remuer le c.. pour faire valoir leurs droits. Au contraire, c'est en ayant une démarche pro et en ne se laissant pas marcher sur les pieds (sans être non plus l'emmerdeur de service) qu'on se fait respecter. C'est marrant, d'ailleurs, il me semble que, sur ce forum, ce sont ceux qui plaident le plus pour le strict respect des droits qui s'en sortent le mieux. J'y vois, pour ma part, un rapport de cause à effet.
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par liliboniche » 10 mars 2010, 11:06

Salut Zoom,
je fais donc la paire. Et toi lonesome shooter, toujours seul ?
Je ne me suis jamais pris pour Nelson Montfort, à vrai dire.

Je ne suis pas certains que tu maitrises bien ton sujet. Aujourd'hui, hélas, être fauxCLP ce n'est plus comme tu le dis "On peut le faire par plaisir, par intérêt financier (mais alors la rentabilité est bien faible), mais c'est une version à peine améliorée du bénévolat ou du stagiaire", mais dans de nombreux cas c'est un travail à plein temps et dans plein comprendre au delà des 35h, c'est les soirs, les week-ends et j'en passe.

Ricco pareil pour toi quand tu dis que pigiste c'est pas "égal" que CLP. Tu es das une réalité qui a 15 ans de retard. Pour quelqu'un qi doit rester au contact de la réalité, de l'info, c'est ballot. Chercher,traiter,vérifier,mettre en forme, calibrer,envoyer,illustrer. Que fais tu de plus ? Tiens fais donc comme Aubenas et mets toi en immersion dans la peau d'un CLP, ponds nous une enquête mais avec de la vraie info cette fois pas du discours vieux de plus d'une décennie brouillant la compréhension de toutes et de tous, ce qui arrange bien les DRH. Ricco on ne parle pas des CLP nous parlons des faux clp employés à dessein par les RH.

Aujourd'hui,ce que j'étais, un CLP qui dissimule en fait un journaliste prend l'info à sa source, la vérifie, la calibre,la met en forme, la fait transiter, l'illustre... Bref tout comme un "Grand".

L'animosité dont tu fais preuve Zoom est, non pas mal placée mais mal dirigée. Jeune(??) Obiwan ta rage tu dois te servir pour dénoncer les vrais fautifs. C'est ton coin le Midi Libre ? Mais vas donc voir qui tient et pour quel salaire le bureau du côté de Pézenas. Travail quotidien, semaine et week-end, rédac/photo/SR/Pub...Nous sommes bien d'accord nous bordons ici la problématique des faux clp/vrais journalistes. La plupart du temps ls CLP restent effectivement cantonnés à leur rôle de relais et tout reste dans l'ordre. Au delà de cette pratique on tombe dans tout autre chose et nous devrions plutôt être ensemble pour le dénoncer plutôt qu'opposés.

Les entreprises sont seules fautives des abus. Proposer un simple poste de CLP n'est pas interdit, en revanche ce qu'il l'est c'est de contourner les lois de tordre un (non) statut à l'origine aide indirecte à la presse pour y dissimuler derrière une activité journalistique (la dissimulation de salariat est condamnable) avec tous les conséquences que ça peut avoir.

Zoom, merci qui? Merci les titres, merci les journalistes qui s'écrasent eux même sous une chape de mutisme en continuant de dire "ohééé attention hein c'est pas pareil hein CLP c'est pas journaliste" en faisant semblant d'ignorer le vrai problème mais en sachant très bien que leur employeur utilise sereinement des fauxCLP en lieu et place de journalistes. Voyez du côté du CCIJP ce qu'il s'en dit, les témoignages nombreux sur le web, les jurisprudences...

Ann65 ton utopie en est bien une, en revanche si de plus en plus à l'intérieur du système les employés eux mêmes abordaient le sujet de ces faux clp les titres s'apercevraient bien qu'il y a de la part des professionnels du secteur une prise de conscience des abus (abus à l'endroit des faux clp mais également à destination des journalistes en place ou en devenir à qui l'on interdit le recrutement ou la reconduction d'un contrat car on aura trouvé une personne prête à travailler "plus" pour gagner 3 à quatre fois moins. Ce n'est pas que l'affaire des fauxCLP/vraisjournalistes, c'est l'affaire de la profession).

Cordialement, Lili.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par cilou » 10 mars 2010, 11:27

Nous sommes bien d'accord, les entreprises sont les principales fautives pour l'emploi des faux CLP.
MAIS un CLP qui sait, comme tu dis, "chercher,traiter,vérifier,mettre en forme, calibrer,envoyer,illustrer", est aussi fautif d'accepter de telles conditions de travail. Car il ne lui reste presque plus rien à faire, juste diversifier les journaux pour lesquels il bosse, en proposant et vendant des vraies piges.
Même si tu essuies 9 refus sur 10 sujets proposés, le payement en pige du sujet restant te permettra de mieux vivre qu'avec 10 sujets traités comme CLP.
Bien sûr, ça implique une remise en cause de ses méthodes de travail. D'abord, ne plus se contenter de sujets locaux hyper-locaux du type tournois de pétanque ou repas des anciens, mais chercher des sujets susceptibles d'intéresser des médias nationaux (qui, eux, n'ont pas le droit d'employer des CLP). Ensuite, adopter une démarche commerciale : peaufiner l'idée de sujet, faire un synopsis, étudier les journaux susceptibles d'être intéressés, les contacter, les relancer...
Mais ce n'est qu'à ce prix qu'on devient un vrai pigiste. Donc un vrai journaliste.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par ann65 » 10 mars 2010, 11:30

groland44 a écrit : C'est beau ce que vous dites, mais qu'est-ce qui vous empêche d'y travailler? Qu'est ce qui vous empêche de concilier les deux? Votre activité de pigiste et une autre de CPL ?
Ce qui m'en empêche ? Tout simplement mon amour propre l et le fait que je sais ce que je vaut. et Jamais je n'accepterai de bosser pour 30 euros le feuillet. JAMAIS.
Vous avez peut-être eu la chance d'avoir rapidement des piges bien rémunérée, ce n'est pas le cas de tous, et ce n'est pas, contrairement à ce que vous pouvez penser, un manque de volonté.
Je n'ai pas eu de chance. J'ai bossé beaucoup pour en arriver où je suis, en refusant les compromissions
Et pour répondre à ann65, si je prone en effet le chacun sa merde, c'est précisément parce qu'à force de cotoyer les gens de ce métier, on se rend compte qu'il n'y a quasiment que ça qui tienne.
Comme disait ma grand-mère, "on est un con"...
J'ai régulièrement eu des boulots grâce au réseau que je me suis constitué et régulièrement renvoyé l'ascenseur aussi.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par ann65 » 10 mars 2010, 11:32

rrico a écrit : Qu'on m'explique comment un journal de PQR pourrait survivre financièrement en rémunérant au tarif pigiste tous leurs CLP? Je sais que ça va faire hurler certains, mais je comprends très bien un journal qui paye 10 euros pour le compte-rendu du match de pétanque d'un petit bled... Ce n'est pas possible.
Et c'est bien pour cela que le statut de CLP a été créé et qu'il est destiné, à l'origine, à faire réaliser les petits reportage de terrain par des gens du cru... pas par des journalistes professionnels.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par ann65 » 10 mars 2010, 11:36

liliboniche a écrit : Aujourd'hui,ce que j'étais, un CLP qui dissimule en fait un journaliste prend l'info à sa source, la vérifie, la calibre,la met en forme, la fait transiter, l'illustre... Bref tout comme un "Grand".
C'est bien le problème, la PQR demande à des pros de faire un travail de pro sans les payer à leur juste valeur. Et tant que des pros accepteront ces conditions minables et dévalorisantes, ça ne risquera pas de changer.
Les entreprises sont seules fautives des abus.
Et les journalistes qui acceptent de bosser pour des clopinettes se tirent une balle dans le pied et entretiennent un système PERVERS ET POURRI.
TheDude44
Messages : 0
Inscription : 11 mars 2010, 14:33
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par TheDude44 » 11 mars 2010, 17:30

Ann65, Cilou, Zoom. Vous êtes extrêmement moralisateurs, ce qui en soit ne regarde que vous. Je ne veux pas rentrer dans votre débat. Je me permets juste de venir vous signifier, que personne n'aura finalement répondu à la question initiale de Djebemle, votre côté nombriliste vous orientant pendant deux pages sur l'éternel débat des règlements de piges (qui est, pardon de le préciser, un peu spécifique en plus dans le monde du média sportif).

Pour en revenir à la question première, je collabore avec Djembele dans le titre mis en cause. Et suis donc concerné tout comme lui par cette affaire. Plusieurs éléments à vous apporter.
1) Djembele ne m'en voudra pas (je l'espère) mais votre débat de deux pages n'a pas de raison d'être puisque, en fait, il est en attente de sa première carte de journaliste et du même coup, c'est bien en tant que correspondant qu'il se place dans cette affaire (je conçois qu'il n'aurait pas dû utiliser le terme de "pige" dans le libellé du forum).
2) Cette "histoire" concerne en fait une quinzaine de correspondants (nous avons formé une sorte de "collectif" pour mener notre enquête). L'histoire est simple : notre chef du service des sports et une des correspondantes (eh, ouais, ayant le même statut que nous !) se sont "répartis" les différents titres avec lequel notre journal travaille. Ils envoient des correspondances extérieures, sans que l'on soit tenu au courant que ces dernières soient réclamées et se les font payer sur "notre dos"... et ce depuis au moins 2005 (à la vue des premières preuves - relevés de piges par exemple - récoltées). Un vrai scandale.

Donc, pour des personnes si "à cheval" sur les principes (en s'attaquant même directement à Djembele qui vient chercher des réponses, en lui disant que c'est lui qui ne respecte pas les "règles élémentaires du métier" : un comble !) ou si prêtes à défendre leurs droits journalistiques (en fait pécuniers, "tu vas en récupérer que des clopinettes"), je vous trouve bien légères.
Je tenais juste à vous signaler que notre démarche n'est pas vénale mais bien justement morale et déontologique, à l'image de nos revendications (nous ne réclamons même pas les arriérés mais souhaitons purement et simplement l'arrêt de toute collaboration avec la correspondante mise en cause et une sanction envers le chef de service, que nous laissons au bon jugement de la direction, ex. un reclassement, ou un licenciement).

On parle ici de violation de propriété intellectuelle, de contrefaçon (pénalement cela peut aller jusqu'à 300 000 d'amende et 3 ans de prison), de la part d'un chef de service en PQR et d'une simple correspondante, au détriment d'un troupeau de correspondants (qui c'est vrai, pardon, ne sont pas des journalistes, donc cela ne vous regarde pas)... et vous, vous "attaquez" Djembele sur son FUTUR statut d'encarté, tout en minimisant l'acte mis en cause.

Bravo. Et merci pour vos réponses SI constructives :( . Heureusement, que nous avons su avancer seuls (rendez-vous avec le rédacteur en chef, prise de contact avec une avocate spécialisée dans la propriété intellectuelle, préparation d'un mouvement de grève si nos revendications ne sont pas entendues).

PS : en trois ans d'encartage dans le milieu de la presse sportive locale, j'ai été payé une seule fois en tant que pigiste... par l'Yonne Républicaine ! Mais bizarrement, je n'ai aucune envie d'aller vivre à Auxerre :lol:
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par cilou » 11 mars 2010, 18:57

TheDude44 a écrit :Ann65, Cilou, Zoom. Vous êtes extrêmement moralisateurs, ce qui en soit ne regarde que vous.
Non, on rappelle juste les bases du métier, c'est tout. Après, ce que chaque personne fait ne regarde qu'elle. Tu peux me relire, je ne dis jamais "c'est mal d'être payé en CLP quand on est journaliste", je dis juste que ceux qui font ça se font avoir (d'ailleurs ils le disent eux-mêmes), et qu'il existe des moyens de faire autrement. Ce n'est pas moralisateur, c'est de l'information.
Je me permets juste de venir vous signifier, que personne n'aura finalement répondu à la question initiale de Djebemle,
Tu as mal lu : regarde le premier message après celui de Djebemle. Si ce n'est pas une réponse, c'est quoi ? Et ma réponse est tout sauf théorique, je lui dis concrètement quoi faire : accumuler les preuves, se renseigner pour voir si c'est réellement illégal,... et surtout voir si le jeu en vaut la chandelle.
Donc, pour des personnes si "à cheval" sur les principes (en s'attaquant même directement à Djembele qui vient chercher des réponses, en lui disant que c'est lui qui ne respecte pas les "règles élémentaires du métier" : un comble !) ou si prêtes à défendre leurs droits journalistiques (en fait pécuniers, "tu vas en récupérer que des clopinettes"), je vous trouve bien légères.
Désolée, je ne vois pas en quoi. Une démarche en justice, c'est lourd, sauf dans quelques cas spécifiques. Il faut donc auparavant bien réfléchir pour savoir si ça vaut le coup de passer des années (si, si) en procédure, de payer des milliers d'euros en frais d'avocat, si au final, les chances de gagner son petites, ou les sommes à récupérer faibles. Ce n'est pas être légère, au contraire. Ce qui est léger, c'est d'attaquer un titre bille en tête sans savoir où on va.
Je tenais juste à vous signaler que notre démarche n'est pas vénale mais bien justement morale et déontologique, à l'image de nos revendications (nous ne réclamons même pas les arriérés mais souhaitons purement et simplement l'arrêt de toute collaboration avec la correspondante mise en cause et une sanction envers le chef de service, que nous laissons au bon jugement de la direction, ex. un reclassement, ou un licenciement).
Là encore, est-ce que le jeu en vaut la chandelle. Imaginons que tu aies gain de cause : ça changera quoi, pour toi ? pas grand chose, je le crains. Faire virer quelqu'un est rarement une cause suffisante pour aller en justice, quels que soient les griefs contre cette personne.
On parle ici de violation de propriété intellectuelle, de contrefaçon (pénalement cela peut aller jusqu'à 300 000 d'amende et 3 ans de prison), de la part d'un chef de service en PQR et d'une simple correspondante, au détriment d'un troupeau de correspondants (qui c'est vrai, pardon, ne sont pas des journalistes, donc cela ne vous regarde pas)... et vous, vous "attaquez" Djembele sur son FUTUR statut d'encarté, tout en minimisant l'acte mis en cause.
Eh, ho, mollo. On n'attaque personne, bon sang de bonsoir. On donne quelques conseils de bon sens, libre à toi ou à Djembele de ne pas les suivre. Mais quand on vient poser une question, on ne se braque pas si les réponses ne sont pas celles attendues.
Bravo. Et merci pour vos réponses SI constructives :( . Heureusement, que nous avons su avancer seuls (rendez-vous avec le rédacteur en chef, prise de contact avec une avocate spécialisée dans la propriété intellectuelle, préparation d'un mouvement de grève si nos revendications ne sont pas entendues).
Bravo. Et il est où, alors, le problème ?
Soit vous avez besoin de conseils, ce qui semble être le cas, au moins de Djembele. Soit vous n'en n'avez pas besoin, puisque vous "avez su avancer seuls", auquel cas je ne vois pas l'intérêt de ce post.

Je comprends très bien que les CLP aient la peau à vif, vu leurs conditions de travail. Ce n'est pas une raison pour agresser ceux qui répondent en donnant de simples conseils de bon sens.
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: fraude dans le réglement de pige en tant que corresponda

Message non lu par zoom » 12 mars 2010, 00:11

Oui, on est moralisateurs, si défendre sa PROFESSION est être moralisateur !
Cher Dude, si tu lis bien les messages depuis le début, tu verras qu'au début, Cilou et Ann65 (moi, j'étais un peu resté sans voix ... :shock: ) ont donné des pistes pour votre problème, bien que M. Djembele ait annoncé d'entrée qu'encarté (depuis peu certes), il continuait à être correspondant de presse...
Je les trouve bien gentilles d'aider de manière totalement désinteressée quelqu'un qui affiche clairement, comme toi d'ailleurs, sa volonté, ou tout du moins, sa résignation à, comment dire cela sans te vexer plus, saboter le métier que nous, nous essayons de faire le plus "moralement" possible.
Dans quelle autre profession laisserait-on s'exprimer quelqu'un qui accepte un salaire dérisoire, bien en-dessous des normes fixées par la loi (le smic) et la profession, pour faire un travail que l'on imagine professionnel (puisque vous avez réussi à avoir une carte de presse par ailleurs) ?

Revenons donc à ton affaire de départ. Elle est bien triste, car si j'ai bien compris (c'est pas super clair, mais je suis un peu bouché aussi), vous avez découvert que votre supérieur (et son acolyte, correspondante elle aussi, la honte de la corporation :twisted:, peut-être sa copine ? :shock: Un grand classique dans les rédactions) revend vos comptes rendus sportifs à d'autres supports en empochant au passage le montant de la vente. C'est un escroc à la petite semaine, mais çà dure depuis 5 ans, et vous remuez çà seulement maintenant ? Vous avez pas été lui causer deux mots d'abord au type ? Vous lui avez pas cassé sa (sale ?) gueule, pété les genoux :o ?
Vous avez peur de quoi, de perdre votre poste de CLP ? (eh oui, je sais, yen a vingt qui attendent :oops: ... les pauvres). Vous l'avez pas signalé à son supérieur à lui, vu que le montant de la vente devrait également revenir en partie au canard ? :?:
Faut se mettre à sa place au gars, depuis des années, il vous voit vous laisser entuber par votre canard sans vous plaindre, en en redemandant même, alors il s'est dit que lui aussi, il pouvait s'y mettre ... :lol:
Vous avez quand même bien lu votre contrat de correspondant, au cas où il n'y aurait pas une petite clause qui permette cette revente sans contrepartie (c'est pas légal, mais beaucoup de canard essayent ...) ? N'oubliez qu'en tant que CLP, vous n'êtes légalement que des fournisseurs payés sur facture, pas des journalistes ou des auteurs, même si le droit d'auteur s'applique à tous ...
En gros, vous êtes largement sous-payés, en plus, vous vous faites voler, et vous êtes encore là à chercher des conseils sur un forum au bout de 5 ans...
Simple curiosité, qu'est-ce qui vous retient dans ce merdier depuis si longtemps ? Quand je lis çà, j'aimerais comprendre : "en trois ans d'encartage dans le milieu de la presse sportive locale, j'ai été payé une seule fois en tant que pigiste... par l'Yonne Républicaine !"
Vos "piges sportives", c'est juste un hobby, de l'argent de poche, c'est pour les matchs gratuits ?
Mais comment vous gagnez vraiment votre vie les gars, pour avoir une carte de presse ? Tiens d'ailleurs, vous l'avez dit au canard qui vous emploie comme CLP que vous étiez encartés ? J'espère que non, parceque çà risque de ne pas leur plaire :twisted: .

Alors bravo pour vos initiatives courageuses, faites la grêve un week end tous ensemble, vous n'avez pas grand chose à perdre :D et là, peut-être que votre canard réalisera ce que vous valez. Ce qui ne veut pas dire qu'il vous paiera enfin au juste prix de votre travail, mais si c'est la passion qui vous guide...


PS: avec l'âge (je suis vieux), j'essaie d'être cool avec les CLP "amateurs" qui restent dans leur rôle d'info très locale, mais c'est marrant comme les malheurs des CLP "professionnels", leurs contrôles fiscaux, tout çà, ont tendance à me divertir. La prochaine fois, venez en discuter sur le forum pigistes qu'on rigole encore plus, plutôt que de vous cacher sur celui du droit d'auteur en espérant échapper à la patrouille des "moralisateurs" ... :twisted:
Répondre

Revenir à « Droits d'auteur »