Page 1 sur 1

article publié librement repris dans un journal local payant

Publié : 26 août 2009, 13:18
par Theolyse
Bonjour à tous !

J'ai publié un article sur mon blog, sous une licence creative commons de type paternité-pas d'utilisation commerciale-pas de modifications. J'ai ensuite publié cet article dans un site journalistique bien connu où les internautes rédigent eux-mêmes le contenu.

Deux jours plus tard, j'ai retrouvé cet article tronqué dans un journal local payant. En revanche, mon nom est bien cité en tant qu'auteur de l'article.

Il y a donc d'une part publication sans autorisation, avec modifications et exploitation commerciale, et d'autre part mon nom se trouve associé à une ligne éditoriale que je n'ai pas validée en amont.

Enfin, je ne suis lié à aucun groupe de presse ni aucune corporation, car je travaille en tant que consultant auto-entrepreneur.

Le journal, contacté par mes soins, propose de me rémunérer à l'amiable a posteriori, seulement je ne suis pas en mesure d'évaluer financièrement le préjudice.

Que feriez-vous à ma place ?

Merci d'avance

Publié : 26 août 2009, 22:41
par audeladupont
Si le journal te propose de te rémunérer pourquoi ne pas accepter à tes tarifs de consultant ? et peut être négocier d autres articles au coup par coup ou que sais - je ça peut devenir une source de revenus supplémentaires...

Il ne faut pas systématiquement penser à la procédure ça risque d être long et bien souvent cela n abouti jamais à ce que l on croyait.

Un arrangement vaut mieux qu un mauvais procès.

Publié : 27 août 2009, 00:46
par Theolyse
Oui, tu as raison. C'est ce que je compte faire.

Je ne me sens pas l'âme d'un procédurier :D

Mais je n'ai pas trop l'habitude de tout ça alors je souhaitais recueillir différents avis !

Re: article publié librement repris dans un journal local payant

Publié : 31 janv. 2010, 20:37
par KimCarsons
Moi j'ai eu la blague avec un de mes articles en ligne libre d'accès copié par un prof de fac qui se l'est approprié et l'a utilisé pour un de ses cours, et l'a inclu dans un livre de son cru, sans citer ses sources bien sur.

J'ai commencé par lui envoyer un avocat et lui proposer un arrangement : pas de réaction.

Alors j'ai mis une page en ligne avec une copie de son cours et en face mon article (qui était en ligne depuis des années), avec les dates, les preuves de la copie, et des notes contenant des corrections de ses erreurs, démontrant qu'il ne savait pas de quoi il parlait.

Maintenant, quand on tape son nom dans Google, on tombe sur son nom associé à "contrefaçon". Le type est ridiculisé et grillé sur le sujet pour le restant de ses jours.
Depuis, je n'ai plus de problème de cet ordre.
:lol:

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 16 mars 2010, 15:27
par audela
les textes et autres cassations ont débouté pour ce genre de procédure le demandeur en dommages: pour les raisons que le texte figure déjà sur un site internet donc paru publiquement, et ensuite tu as été cité même pour un texte tronqué.

Les journalistes ou journaux qui font cela le savent bien

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 16 mars 2010, 19:32
par cilou
Il ne s'agit pas de citation : une citation ne doit représenter qu'une part minime d'un article. Clairement, il s'agit de contrefaçon (reprise d'un texte sans l'accord de l'auteur).
Mais comme il est dit ici, ça ne vaut pas le coup d'attaquer en justice. D'ailleurs, le journal est correct, puisqu'il te propose (certes après-coup) une rémunération amiable.
Tu peux lui demander un montant "classique" pour un pigiste : 80 euros le feuillet, en salaire (feuillet = 1500 signes espaces comprises).

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 17 mars 2010, 08:50
par cilou
audela a écrit :pour les raisons que le texte figure déjà sur un site internet donc paru publiquement
Tu confonds "paru publiquement" et "libre de droits". Ca n'a rien à voir.
ensuite tu as été cité même pour un texte tronqué
Pour ce qui concerne de droit de citation, je t'invite à lire ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_courte_citation et ceci : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCod ... e=20100317
Citer, ça n'a rien à voir avec piquer un texte, même avec le nom de l'auteur. C'est prendre une petite partie d'un texte existant, pour une raison bien précise. La loi autorise "Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées". Le terme "incorporé" montre bien que la citation est inclue dans un texte original.
Les journalistes ou journaux qui font cela le savent bien
Oui, la plupart des journalistes et journaux connaissent bien la loi sur le droit d'auteur, mais pas toi.

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 17 mars 2010, 09:45
par audela
Theolyse a écrit :Bonjour à tous !

J'ai publié un article sur mon blog, sous une licence creative commons de type paternité-pas d'utilisation commerciale-pas de modifications. J'ai ensuite publié cet article dans un site journalistique bien connu où les internautes rédigent eux-mêmes le contenu.

Deux jours plus tard, j'ai retrouvé cet article tronqué dans un journal local payant. En revanche, mon nom est bien cité en tant qu'auteur de l'article.


Le journal, contacté par mes soins, propose de me rémunérer à l'amiable a posteriori, seulement je ne suis pas en mesure d'évaluer financièrement le préjudice.

Que feriez-vous à ma place ?

Merci d'avance
Cilou tu ne changeras pas
tu es sorti du moule toi! alors propose lui d'aller lui casser la figure

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 17 mars 2010, 10:09
par cilou
???

Re: article publié librement repris dans un journal local pa

Publié : 17 mars 2010, 12:57
par ann65
audela a écrit : Merci d'avance

Cilou tu ne changeras pas
tu es sorti du moule toi! alors propose lui d'aller lui casser la figure
Vous non plus Audela ! :wink:
Vous devriez changer de lunettes. :D

Cilou a justement expliqué à Théolyse sur quelle base se faire rétribuer puisque le journal plagiaire lui a proposé un "dédommagement".