Correctrice à domicile

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
piafette

Message non lu par piafette » 30 mars 2004, 23:56

Pour la formation, je ne sais que te dire.
Personnellement, je suis entrée dans le journalisme via la correction (SR), tout simplement parce que, et cela va rejoindre ce que disait angustia, il faut un certain « œil » qui fait qu’on voit les trucs qui clochent. J’arrive d’instinct à voir le fond ET la forme, ce qui, je pense, me rend l’exercice moins ardu qu’à d’autres. (Si vous saviez les emmerdements que j’ai eus dans ma vie avec les profs de tout poil, en repérant leurs fautes sans même les chercher ! Et maintenant, avec l’instit de ma gosse, je bous !)
J’ai donc cet instinct, mais, comme disait Georges Brassens, « sans technique, un don n’est rien qu’une sale manie », j’ai perfectionné ce don. Mais je l’ai fait dans mon coin et par l’expérience sur le tas. Ce qu’on n’apprend pas à l’école, c’est à voir l’espace entre la puce et le texte, c’est la bonne césure, c’est la typo ; j’ai appris avec de bons autres collègues correcteurs au fur de mes emplois et avec des bouquins. Mon livre de chevet est « Le Robert, dictionnaire d’orthographe et d’expression écrite ». Je l’ai toujours sous la main car oui, il faut toujours douter, même de quelque chose dont on est sûr. Il comprend aussi des règles typos. Et maintenant encore, j’en relis fréquemment des passages, notamment tous les accords des participes passés, il est très précis sur le sujet, et ces bon sang d’emmerdements que sont les mots composés. C’est excitant de bien connaître un sujet et d’en apprendre toujours.
Donc, à ta question, Lu, je ne peux que répondre : « Cela dépend de ton don de départ. »

Quand plus haut je parlais de galère, elle l’est sur deux plans :
- la recherche de clients ;
- la forme de paiement (je crois bien qu’il en est question quelque part dans ce forum).
De plus, il m’est arrivé de ne pas être payée, et allez faire un procès pour 3000 F !

L’idéal, pour la tranquillité, est d’être mensualisé, mais là, gros rêve…
Pour reprendre le fameux article que j’avais mis en lien, le correcteur est un dinosaure utile dont plus grand monde maintenant ne reconnaît l’utilité…
Lu

Message non lu par Lu » 05 avr. 2004, 12:09

Merci pour ta réponse, je vais y aller très très doucement et prudemment...

Lu
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »