Page 1 sur 1

mini/maxiMUM

Publié : 07 août 2018, 11:10
par EDcorrection
Bonjour
on est bien d'accord que l'on doit écrire salaire minimal, taille maximale, etc et non salaire minimum, taille maximum ?
On voit l'erreur tellement partout que des fois je doute ! :roll:

Re: mini/maxiMUM

Publié : 07 août 2018, 13:15
par Ilola
Courageuse, mais pas téméraire, je privilégie de répondre par un parapluie largement ouvert !

Voici un article du Monde, dont on sait les correcteurs à cheval sur la qualité... On voit que le problème n'est pas simple ! En parcourant un peu vite l'article, j'ai cru déceler que ces confrères avaient choisi "minimal" dans le corps de l'article, tout en laissant "minimum" dans les propos cités...

https://www.lemonde.fr/europe/article/2 ... _3214.html

Pour ma part, hum ! J'avoue tanguer un peu entre l'orthodoxie et l'usage... Et entre le choix de l'orthodoxie et le choix de l'unification...

Il est tout de même difficile de ne pas respecter le développement du sigle "SMIC", qui, lui, est officiellement "salaire miniMUM interprofessionnel de croissance"...

Après, eh bien... c'est chaque correcteur qui avise... quand il doit trancher, pas de bol :-).

Dans mon intimité de non-linguiste patentée, je me pose parfois la question : n'y aurait-il pas une minuscule nuance de sens entre : (pardon pour les deux "deux-points", je fais vite)
- Je reçois le salaire minimal que j'avais prévu d'accepter... ("minimal" serait ici un adjectif correspondant à la mesure que j'estime juste...)
- Je reçois le salaire minimum fixé ("minimum" serait ici le substantif mis en apposition : le salaire qui représente le minimum...)

Mais, bon, je reconnais que c'est ténu, ténu, cette distinction-là ! :twisted:

Re: mini/maxiMUM

Publié : 07 août 2018, 14:24
par EDcorrection
Merci Ilola pour votre réponse détaillée.
Mon rédacteur laisse systématiquement salaire minimum, je vais p-e arrêter de l'embêter alors ! Pareil pour accueil minimum (en cas de grève dans les écoles) puisque c'est l'expression employée par les instances. Je vais lui reposer la question !