SOS – Correctrice en détresse !

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

SOS – Correctrice en détresse !

Message non lu par Lara Croft » 12 févr. 2004, 03:31

Bonjour,
Je suis correctrice dans l'édition, payée généralement en droits d'auteur ou en vacations. Un de mes employeurs me demande désormais d'émettre des factures, d'où cette question existentielle : faire des factures sans être inscrit en indépendant, c'est possible ??? Bon, et sinon j'ai bien fait une recherche sur le forum, mais ça n'a pas éclairé ma lanterne et ça reste un bon gros sac de nœuds ! En gros, pour s'inscrire à la Maison des artistes, faut être essentiellement graphiste (ce qui n'est pas mon cas, même si je fais parfois de la maquette), les Agessa, c'est pour les auteurs, et y'a bien un syndicat des correcteurs, mais il est muet sur la question...
:(
Et pour ce qui est de créer une microsociété, c'est hors de question vu le montant des charges !
Il paraît qu'on peut passer par des sociétés de portage, vous avez des infos ?
Bianca, t'es dans le coin ? (je crois que c'est toi la correctrice vedette du forum !)
Merci d'avance pour toutes les réponses. (J'rigole pas, y'a vraiment de la détresse là, je compte sur vous !)
Violaine
Messages : 61
Inscription : 12 déc. 2003, 17:46
Contact :

Re: SOS – Correctrice en détresse !

Message non lu par Violaine » 12 févr. 2004, 12:24

[quote="Lara Croft"]Bonjour,
Je suis correctrice dans l'édition, payée généralement en droits d'auteur ou en vacations. Un de mes employeurs me demande désormais d'émettre des factures, d'où cette question existentielle : faire des factures sans être inscrit en indépendant, c'est possible ???

Pour pouvoir émettre des factures, il faut être inscrit au registre du commerce comme indépendant. Depuis l'année dernière on peut s'inscrire en tant que personne physique.
Seul problème : est-ce que tu peux cumuler les statuts et continuer par ex. à être rémunérée en même temps en droits d'auteur par tes autres employeurs ? Mieux vaut te renseigner.
Je ne comprends pas l'intérêt de ton employeur à te demander ça. Mais bon, il doit avoir ses raisons...
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 12 févr. 2004, 12:47

Au contraire, l'intérêt de l'employeur est simple : il ne paie plus aucune charge, c'est l'employé qui prend tout sur son dos meurtri.

Lara, le portage salarial, oublie. Enfin, si tu as déjà fait une recherche sur le forum, tu as déjà dû tomber sur une de mes diatribes contre le procédé, je ne vais donc pas recommencer.

Bon courage dans tes négociations, en tout cas.
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Bianca
Messages : 748
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 12 févr. 2004, 13:09

Tout est dit !!
Les factures, connais pas. Mais j'ai cru comprendre que tu perdais la moitié !! Pour les droits d'ateur, c'est interdit mais très répandu. J'étais moi-même payée en DA au tout début. Mais après, stop, fini, la débutante ne débute plus !!
Je n'ai pas trop de conseils à te donner puisque cet employeur a tout faux. Mais garde au moins tes droits d'auteur, ça me semble être un moindre mal.
Comme dit Kitano, fais des recherches en tapant "facture" ou "portage", il y a de nombreux sujets sur la question. Bon courage !
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

Re: SOS – Correctrice en détresse !

Message non lu par Duc » 12 févr. 2004, 16:03

Violaine a dit :
"Pour pouvoir émettre des factures, il faut être inscrit au registre du commerce comme indépendant. Depuis l'année dernière on peut s'inscrire en tant que personne physique.
Seul problème : est-ce que tu peux cumuler les statuts et continuer par ex. à être rémunérée en même temps en droits d'auteur par tes autres employeurs ? Mieux vaut te renseigner."


En réalité, tu n'as aucunement besoin d'être inscrite au RC, mais à l'URSSAF de ton secteur. En effet, tu ne sera pas commerçante, mais tu factureras des honoraires pour prestation de service. C'est à peine plus simple! L'URSSAF transmet à l'INSEE qui t'envoies "dans la foulée" - ne pas être trop pressée et ne pas attendre d'avoir le n° pour commencer à bosser et facturer - un n° SIRET. Dans l'intervalle, indique "immatriculation URSSAF en cours".

Cela fait, le statut d'indépendant implique de facturer le double de ce que tu touches habituellement en net parce que tu devras allonger tes propres charges sociales, taxe professionnelle,... Si pas immédiatement, au bout de qq mois...

Renseigne-toi également auprès des impôts pour savoir si tu dois facturer de la TVA - à reverser bien sûr! S'ils te disent non, ça dépend des professions, demande-leur le n° du décret ou de la loi et indique-le bien dans tes factures : "prestation dispensée de TVA selon décret n° tant".

En gros, ça vaut la peine à condition d'en faire une partie importante de tes ressources. Sinon, c'est proprement désespérant! :?

Quant au cumul de statuts, pas de problème au regard de la loi française, tant qu'il n'y pas d'incompatibilité entre deux de tes fonctions/statuts - du genre fonctionnaire et commerçant.
Bianca
Messages : 748
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Re: SOS – Correctrice en détresse !

Message non lu par Bianca » 12 févr. 2004, 16:33

Lara Croft a écrit :y'a bien un syndicat des correcteurs, mais il est muet sur la question...
Je viens seulement de lire ÇA ! Je suis très très étonnée... Tu es allée les voir ? Sinon, déplace-toi, ça vaut toujours mieux.
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 12 févr. 2004, 18:24

Merci pour toutes ces infos. Effectivement, le gros problème si on s'inscrit en indépendant, c'est le montant des charges à payer. À ce que je crois comprendre, c'est assez simple finalement d'obtenir un n° SIRET, le truc c'est qu'on s'en mord les doigts quelques mois plus tard. :evil: Je me demandais juste s'il n'existait pas un organisme pour les correcteurs, comme la Maison des artistes (16 % de charges au lieu de 45 % je crois en indépendant, ce qui serait déjà moins désespérant). Mais apparemment non ? Euh Bianca, c'est vrai qu'il est sans doute pas muet, le syndicat des correcteurs, je voulais dire son site, en fait. Eux, c'est juste qu'ils veulent pas décrocher le téléphone, ni répondre à mes mails ! :cry: Et pour ce qui est de se déplacer, c'est que là je jongle entre deux boulots déjà, j'ai pas trop le temps ! Au fait, tu te fais payer comment alors ? Je sais bien que c'est pas très légal de se faire payer en DA, mais c'est rare les maisons qui proposent autre chose (forcément, c'est tout bénéf pour elles). Enfin, pour l'employeur en question, il me payait jusque-là en vacations (c'est une revue éditée par un organisme public, les droits d'auteur c'est pas possible apparemment, et pour les vacations, ils ont un plafond et normalement ces fonds sont alloués à autre chose qu'au paiement des corrections). Bon, et sinon, vraiment, Kitano, le portage salarial faut oublier ? Parce que c'est la seule solution que j'ai trouvée pour l'instant (j'ai pris contact avec une boîte d'intérim, et ils proposent de me dépanner en facturant et en me réglant avec des chèques-emploi). Faute de mieux, je crois que je vais accepter : j'ai pas trop envie de perdre ce boulot, et vraiment ils refusent de continuer à me payer en vacations. En gros, si je facture pas, ils vont chercher ailleurs. Bon, OK, OK, je vais quand même faire une recherche "facture" et "portage" avant pour savoir à quoi m'en tenir, et j'espère tomber sur une de tes diatribes !!
MERCI !
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 12 févr. 2004, 19:45

Lara Croft a écrit :Bon, et sinon, vraiment, Kitano, le portage salarial faut oublier ? Parce que c'est la seule solution que j'ai trouvée pour l'instant (j'ai pris contact avec une boîte d'intérim, et ils proposent de me dépanner en facturant et en me réglant avec des chèques-emploi). Faute de mieux, je crois que je vais accepter : j'ai pas trop envie de perdre ce boulot, et vraiment ils refusent de continuer à me payer en vacations. En gros, si je facture pas, ils vont chercher ailleurs. Bon, OK, OK, je vais quand même faire une recherche "facture" et "portage" avant pour savoir à quoi m'en tenir, et j'espère tomber sur une de tes diatribes !!
MERCI !
Mais de mieux en mieux, l'intérim ! Et pourquoi ils paieraient pas en chèques-cadeaux FNAC, tant qu'ils y sont ? En plus comme ça, tu consommes tout de suite, pas le choix !

Pour résumer l'arnaque du portage : tu ne toucheras jamais plus de 60 % du montant facturé (et c'est une estimation optimiste).
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
vincentd
Messages : 44
Inscription : 26 août 2003, 21:04
Contact :

Message non lu par vincentd » 13 févr. 2004, 16:02

Des factures !
On est où ? sur la Lune ?
Une correctrice, comme un pigiste, un SR, une personne qui se déplace dans une entreprise pour y travailler.
Toi tu es dans ce cas. Tu a des horaires, des contraintes, tu dois faire ton travail dans les formes. Il y a donc en droit un lien de subordination entre toi et ton employeur.
Et qui dit lien de subordination dit salariat. Tu es salariée et donc tu dois en conséquence être payée en fiche de paie avec la mention de ta convention collective !
En aucun cas, des honoraires et encore moins des factures.
Les factures, c'est pour celui qui vient dans cette même entreprise réparer la photocopieuse. Lui, n'a pas de lien de subordination, il offre une prestation, un service, il dépend d'un employeur... le sien et pas le directeur de ta publication !

Je comprends, il veut que tu acceptes les factures pour ne rien payer en charge sociales, etc.
C'est scandaleux, illégal, et je dirais meme qu'en cas d'inspection du travail, c'est du travail dissimulé (donc du pénal)...

J'ai un bon conseil : défend toi ! Renseigne toi auprès de l'inspection du travail de ton département, ils ont des permanences. tu y vas et si tu es convaincue, ils peuvent passer dans ton entreprise lorsque tu es présente et dresser un PV à ton patron ! Attention, ils sont tenus au secret et ne dévoileront jamais l'identité de celui ou celle qui leur a demandé d'intervenir...
De tte façon, l'inspection du travail fait souvent des controles inopinés.
A mon avis, c'est la meilleure solution !
si tu as un souci :
vi_deby@yahoo.fr

Bon courage !

PS : Vincent journaliste (j'ai une maitrise de droit du travail, ça aide parfois !!! ) :lol:
Bianca
Messages : 748
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 13 févr. 2004, 19:40

A vouloir être salariée, elle perdra son boulot, c'est sûr... La seule solution est de rester en droits d'auteur, c'est encore ce qui peut arriver de mieux. On y est tous passé ou presque par les DA, c'est pas la panacée, c'est interdit mais quand tu n'as que ça, tu ne craches pas dessus. A toi Lara Croft (c'est un faux nom hein ????) :D de te défendre et de demander des fiches de paie en tant que salariée la(es) prochaine(s) fois. Je ne sais pas si tu es débutante mais si oui, alors tu as tout l'avenir d'une salariée devant toi !!!
Et dis donc, ton boulot de correctrice un peu maquettiste, ça ressemble à du SR ça, hmmm ???
piafette

Message non lu par piafette » 13 févr. 2004, 21:46

Lara, si j’ai bien compris, tu es correctrice en free-lance ?
Moi aussi.
Le plus beau cas de figure sur lequel je sois tombée est un éditeur qui, à chaque fois, m’a fait un CDD, genre de 10 jours. Et en fait, la personne avec laquelle j’avais négocié çà était la comptable elle-même.
Moi aussi, j’avais fait ma petite enquête, et facturer, en étant donc à mon compte, triplait à peu près leur douloureuse. Un comptable est sensible à ce genre d’argument.
Un autre éditeur, les premiers travaux que j’avais faits, j’avais des feuilles de paie, et un jour ils m’ont annoncé qu’ils me paieraient dorénavant en droits d’auteur. à prendre ou à laisser… Quand on doit manger, on prend…
Il m’est même arrivé de recevoir un chèque, sans aucun papier l’accompagnant, sans avoir fourni un semblant de facture, je ne savais même pas dans quelle colonne ils justifiaient cette dépense chez eux ! Ben j’ai encaissé et fait le mort, même pour les impôts… On en revient toujours à remplir le frigo…
Je passerai sous silence la fois où je n’ai jamais été payée…
La solution ? ? ? Je n’en ai pas vraiment.
Il y a bien les organismes de télétravail… j’en ai approché quelques-uns : sache qu’il faut d’abord payer, sous prétexte qu’ils te fournissent le matériel, genre cartes de visite et papier à entête… Je n’ai pas été au-delà. Leur seul avantage est qu’ils facturent ton client et te font des feuilles de paie.
À toutes fins utiles, voici quelques liens :


http://cyberworkers.com/



http://www.teletravail.fr/
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

de retour !

Message non lu par Lara Croft » 16 févr. 2004, 19:01

un faux nom, ben non, quelle idée !! :lol: Désolée de ce long silence, et merci pour ces nouvelles réponses, en fait Lara Croft était en mission spéciale, et a eu aussi quelques soucis de connexion (pas tout à fait résolus d'ailleurs, mon ordi n'arrête pas de planter).
Pour en revenir à mon problème, je ne peux pas "rester" en droits d'auteur, Bianca, parce qu'ils ne m'ont jamais payée en droits d'auteur mais en vacations (= salaire) : ils ne veulent plus continuer en vacations, sans doute parce que ça leur coûte trop cher, et ne veulent pas entendre parler de DA (ce que j'avais suggéré)... peut-être pour rester dans la légalité ? (l'organisme qui publie la revue en question dépend d'un ministère). Bref, j'ai proposé de passer par une assoc. pour facturer, en augmentant les tarifs pour ne pas perdre au change. (Je sens que certains vont hurler... oui mais qd c'est ça ou rien ? je cite : "remplir le frigo", "qd on doit manger"...)
Au fait, je retire tout ce que j'ai dit sur le syndicat des correcteurs, ils m'ont rappelée et se sont creusé les méninges avec moi, mais je crois que tout le monde en arrive au même constat : pas vraiment de solution ! (pour info, ils disent la même chose que Ratone et vincentd : le correcteur est un salarié, les DA c'est illégal – mais là je crois que là tout le monde est d'accord... – question pour vincentd : est-ce que ce que tu dis s'applique aussi au travail à domicile ? (je bosse à domicile pour cette revue.) Quoi qu'il en soit, qd on bosse dans l'entreprise, être payée en DA c'est illégal ? Bon à savoir, mais trop tard !!!)
Et sinon, en fait à la base j'ai suivi une formation de secrétaire d'édition, mais à défaut de trouver un poste, je me suis spécialisée correctrice, et puis je fais de la maquette quand ça se présente (plus rarement). Je pense pas débuter, mais j'ai bien peur que le passage du DA au salaire ne dépende pas de l'ancienneté, plutôt de la combativité (et là, question négociation, ch'uis pas super forte :cry:). Bon, j'ai une maquette sur le feu, faut que j'y retourne ! Merci piafette pour les liens sur le télétravail, je vais aller y faire un tour (là j'ai pas pu, pour cause de plantage, aaargh !). Au fait, dis-moi, t'aurais pas pris un faux nom, des fois ?!!! :P
Merci à tous ceux qui ont répondu.
P. S. : moi, je trouve ça cool les chèques-cadeau Fnac ! (bon, c'est vrai, en salaire c'est tout de suite moins cool :P !!!)
vincentd
Messages : 44
Inscription : 26 août 2003, 21:04
Contact :

Message non lu par vincentd » 16 févr. 2004, 19:10

au sujet de ta question "est ce que cela change qq chose si je travaille de chez moi ?"
je te réponds : non, ça ne change rien du tout.
Un pigiste en presse écrite travaille de chez lui, c'est un salarié, il y a un lien de subordination.
Pour les corrections c'est la meme chose...
tu dois figurer dans leur compte de résultats à une ligne bien précise en tant que salariée, comme un sr, un pigiste, un maquettiste (1/2 temps)...
tu fais partie de l'entreprise, tu as des contraintes, soumise aux volontés du patron !
donc tu dois te battre, si tu le fais pas pour toi, fais le pour ceux qui te succéderont
rends toi à une permance de l'inspection du travail (gratuit)
bon courage
vincentd
Messages : 44
Inscription : 26 août 2003, 21:04
Contact :

Message non lu par vincentd » 16 févr. 2004, 19:10

au sujet de ta question "est ce que cela change qq chose si je travaille de chez moi ?"
je te réponds : non, ça ne change rien du tout.
Un pigiste en presse écrite travaille de chez lui, c'est un salarié, il y a un lien de subordination.
Pour les corrections c'est la meme chose...
tu dois figurer dans leur compte de résultats à une ligne bien précise en tant que salariée, comme un sr, un pigiste, un maquettiste (1/2 temps)...
tu fais partie de l'entreprise, tu as des contraintes, soumise aux volontés du patron !
donc tu dois te battre, si tu le fais pas pour toi, fais le pour ceux qui te succéderont
rends toi à une permance de l'inspection du travail (gratuit)
bon courage
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »