Madame, Monsieur

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Madame, Monsieur

Message non lu par loony » 01 oct. 2013, 19:09

M'ssieurs dames bonsoir,

Une question qui risque d'avoir du mal à trouver une réponse, tant les règles sont flottantes à ce sujet.
Je suis en train de rédiger une lettre de motivation, et, tout d'un coup, je me demande quand mettre une majuscule à "madame" ou "monsieur" dans une telle missive. C'est fou, jamais avant je ne m'étais posée cette question...

Bref, j'ai fait des recherches sur le sujet, sur internet et dans des ouvrages de référence (règles typo de l'IN entre autres).
Ma conclusion est qu'il convient d'écrire : "Madame, Monsieur," en début de lettre, mais de laisser la minuscule en fin de lettre : "je vous prie d’agréer, madame, monsieur"... contrairement à ce que je faisais avant, où je laissais les majuscules à la fin.

Qu'en pensez-vous ?

ps : veuillez m'excuser encore une fois pour ces trois petits points au lieu des points de suspension de rigueur mais, comme je vous l'avais déjà expliqué, le raccourci clavier de mon pc ne fonctionne pas sur les forums... Hum...
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par loony » 01 oct. 2013, 19:12

Je me demande quand même s'il ne serait pas mieux de laisser les majuscules en fin de lettre (puisqu'on adresse la parole aux personnes). Le doute m'habite !
LauraLMR
Messages : 2
Inscription : 27 sept. 2013, 11:18
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par LauraLMR » 02 oct. 2013, 11:13

Bonjour,

Je suis écrivain public, correctrice.
Il est d'usage de mettre des majuscules en début de lettre mais aussi en fin de lettre. :)

Madame, Monsieur,
.....

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression...
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par Lextraterrestre » 02 oct. 2013, 13:59

Confirmé. La règle est simple : la cap quand on s'adresse à des personnes, mais madame, monsieur Machin quand on cite la personne. Rappel toujours utile : M., Mme, Mlle.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par Catherine_75 » 02 oct. 2013, 14:26

Lextraterrestre a écrit :Confirmé. La règle est simple : la cap quand on s'adresse à des personnes, mais madame, monsieur Machin quand on cite la personne. Rappel toujours utile : M., Mme, Mlle.
Où avez-vous trouvé cette règle ? Je serais curieuse d'avoir la référence…
Extraits du Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale, page 119 :
– Ces termes s'abrègent devant le nom ou le titre des personnes dont on parle et qu'on désigne (MM. les conseillers sont en conférence avec M. le préfet).
– Ils s'écrivent au long avec une initiale bas de casse quand on s'adresse à la personne (dialogues, discours, lettres, adresses).
Bonjour, monsieur le maire.
Je vous écoute, madame Durand.
Veuillez agréer, monsieur, madame, l'expression de mes salutations distinguées.
– Ils s'écrivent au long avec capitale initiale lorsqu'ils constituent un titre honorifique consacré par l'histoire (Madame Mère, la Grande Mademoiselle).
Ioony a écrit :Une question qui risque d'avoir du mal à trouver une réponse, tant les règles sont flottantes à ce sujet.
La règle me semble claire, pourtant.
MaraDesBois
Messages : 89
Inscription : 04 sept. 2012, 15:18
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par MaraDesBois » 02 oct. 2013, 14:57

Notre bon ami Grevisse nous écrit dans Le bon usage la chose suivante :

"Quand on s'adresse à une personne par écrit, on met ordinairement la majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monseigneur, Maître, Docteur, Sire et aux noms des dignités, titres, fonctions. Lorsqu'on reproduit par écrit des paroles prononcées, l'usage est assez flottant, mais la minuscule l'emporte. Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monseigneur s'écrivent souvent avec une majuscule à propos de personnes dont on parle, surtout si on croit leur devoir de la déférence et quand les mots ne sont pas suivis du nom propre."

Et pour une référence plus concrète, je laisse la minuscule en fin de lettre !
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par loony » 02 oct. 2013, 15:44

Catherine_75 a écrit :
Ioony a écrit :Une question qui risque d'avoir du mal à trouver une réponse, tant les règles sont flottantes à ce sujet.
La règle me semble claire, pourtant.
:wink:
Claire pour l'imprimerie nationale certes, je n'en doute pas, mais lors de mes recherches, je suis tombée sur d'autres règles, dont celle fournie à l'instant même par Mara. J'ai aussi lu que les règles à ce sujet sont parfois très discutées (comme beaucoup d'autres, soit dit en passant), et qu'effectivement, si la minuscule est en principe de rigueur, on peut mettre une majuscule pour marquer la déférence : http://www.orthotypographie.fr/volume-I ... logie.html

Rah un p'tit débat comme je les aime, ça m'avait manqué sur ce forum ! J'ai bien fait de poser la question. :mrgreen:

Merci à tous pour vos réponses !
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par Porcile » 02 oct. 2013, 16:44

loony a écrit :Je suis en train de rédiger une lettre de motivation, et, tout d'un coup, je me demande quand mettre une majuscule à "madame" ou "monsieur" dans une telle missive. C'est fou, jamais avant je ne m'étais posée cette question...
loony a écrit :Rah un p'tit débat comme je les aime, ça m'avait manqué sur ce forum ! J'ai bien fait de poser la question. :mrgreen:
Pour le coup, je pense qu’il n’y aura pas de débat concernant l’accord du participe… :D
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par Catherine_75 » 02 oct. 2013, 16:54

loony a écrit : Claire pour l'imprimerie nationale certes, je n'en doute pas, mais lors de mes recherches, je suis tombée sur d'autres règles, dont celle fournie à l'instant même par Mara. J'ai aussi lu que les règles à ce sujet sont parfois très discutées (comme beaucoup d'autres, soit dit en passant), et qu'effectivement, si la minuscule est en principe de rigueur, on peut mettre une majuscule pour marquer la déférence : http://www.orthotypographie.fr/volume-I ... logie.html
Lacroux est en accord avec l'Imprimerie nationale (je n'ai pas cité l'intégralité du texte du code typo). Il y a des cas, pour marquer la déférence, où la cap est recommandée. Mais c'est somme toute assez rare. Et il n'y a aucune raison d'en mettre dans une lettre, sauf (et encore !) si l'on écrit au président de la République ou au pape.
Partout où je bosse, presse, édition, communication, on me demande de respecter le code typo de l'Imprimerie nationale, sauf marches internes spécifiques. Et quand j'ai des doutes, je vais voir ce qu'en dit Lacroux. Ces deux sources sont mes références en matière de typo. Dans ce domaine, je ne me préoccupe pas des avis des grammairiens.
loony a écrit :Rah un p'tit débat comme je les aime, ça m'avait manqué sur ce forum ! J'ai bien fait de poser la question. :mrgreen:
Parfois, en posant une question anodine en apparence, on déclenche une discussion passionnée ! J'aime bien aussi.
Porcile a écrit :Pour le coup, je pense qu’il n’y aura pas de débat concernant l’accord du participe… :D
Ben non, pas besoin de débattre là-dessus ! C'est une faute d'étourderie, n'est-ce-pas, Ioony ?
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par loony » 02 oct. 2013, 18:28

Roh oui... Complètement. Chui confuse. :oops:
Et pour le coup ma faute m'a fait mal aux yeux là. :?

Je me suis tellement concentrée ces derniers jours sur des textes que mon cerveau lâche un peu parfois... quand je me laisse aller, alors que je suis sur un forum de correcteurs.

Catherine, tu as bien raison de t'en tenir aux règles typo de l'IN et à Lacroux, sinon on ne s'en sortirait pas et effectivement on entrerait dans des débats de grammairiens, et croyez-moi c'est quelque chose. Je me souviens d'une prof de fac de grammaire ancienne (oui oui, j'ai fait ça :shock: ), qu'on appelait "la psychopathe de la grammaire". Parfois elle ressemblait à un savant fou, devant son tableau noir, à écrire des évolutions grammairiennes complexes telles des formules mathématiques. Et dès qu'on essayait de discuter un point avec elle, elle devenait rouge comme une tomate et fulminait...

Merci encore à tous pour vos réponses, bonne soirée ! ;)
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par Lextraterrestre » 03 oct. 2013, 17:15

Catherine, en réponse à votre question.
Votre référence est le Code de l'Imprimerie nationale. Vous avez raison. Le mien, comme Maradesbois, est Grevisse (et il n'est pas seul de cet avis). Et nous avons raison. Par pitié, pas de bagarre de codes ni de références ! L'orthotypographie n'est pas une science exacte et ses gourous le montrent assez. À partir du moment où l'on s'adresse à une personne directement, il est logique, comme Grevisse et le "bon usage" des auteurs qu'il cite le soulignent, de choisir la cap, tout comme l'on en dispense une aux Français et aux Italiens.
La réserver au "Président" et au "Pape" est une incongruité. La moralité du débat, comme toujours, est : il existe des règles et des usages, et un rédacteur/trice, correcteur/trice ne sera pas sanctionné(e) pénalement par "le Code" s’il/elle choisit une règle et un usage validé. C'est l'anarchie d'un choix arbitraire ou sans marche maison qui justifie nos métiers, pas un code unique omnipotent. Même nos codes législatifs et pénaux disposent d'une marge d'interprétation (qui justifie les gens de loi !).
Et franchement, la marque d'une certaine politesse dans un courrier personnel vaut mieux parfois qu'une minuscule, même si la typo française a raison de la privilégier a priori. ;-)
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par loony » 03 oct. 2013, 17:57

Bien sûr Lextraterrestre, le code typo ne fait loi. Il s'agit des règles de l'imprimerie nationale.
Je suis aussi une adepte du Grévisse, c'est ma Bible depuis mes années fac. Pour en revenir à notre débat, en gros, que je mette des cap ou des minuscules, rien n'est faux. Il est vrai qu'instinctivement, j'ai laissé les cap. Peut-être sont-elles parfaitement superflues, mais je suis au moins certaine que ça ne sera pas une faute. :wink:

Bonne soirée à tous !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par coco47 » 04 oct. 2013, 16:55

Lextraterrestre a écrit :Par pitié, pas de bagarre de codes ni de références ! L'orthotypographie n'est pas une science exacte et ses gourous le montrent assez. À partir du moment où l'on s'adresse à une personne directement, il est logique, comme Grevisse et le "bon usage" des auteurs qu'il cite le soulignent, de choisir la cap, tout comme l'on en dispense une aux Français et aux Italiens.
La réserver au "Président" et au "Pape" est une incongruité. La moralité du débat, comme toujours, est : il existe des règles et des usages, et un rédacteur/trice, correcteur/trice ne sera pas sanctionné(e) pénalement par "le Code" s’il/elle choisit une règle et un usage validé
Et franchement, la marque d'une certaine politesse dans un courrier personnel vaut mieux parfois qu'une minuscule, même si la typo française a raison de la privilégier a priori.
Bien d'accord. Pour info, mon vieux code typo, édité jadis par le SNCTL (Syndicat national des cadres et techniciens du Livre CGT) et qui fut longtemps le code officiel du Syndicat des correcteurs, professe que dans les formules de politesse on met une CAP à Monsieur, Madame et aux titres de civilité. D'où : Recevez, Monsieur Dupont ; Veuillez croire, Madame ; Je vous prie, Monsieur le Député, d'agréer…
S'agissant justement de politesse, la capitale semble un minimum, non ?
prof
Messages : 527
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par prof » 04 oct. 2013, 21:54

coco47 a écrit :S'agissant justement de politesse, la capitale semble un minimum, non ?
Bonsoir !
     Aussi ne suis-je jamais surpris lorsque les éditeurs pour lesquels je travaille s'adressent toujours ainsi à moi : Je vous prie, Monsieur le Relecteur-Correcteur, de bien vouloir...
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: Madame, Monsieur

Message non lu par FlorentT » 07 oct. 2013, 17:45

coco47 a écrit :Pour info, mon vieux code typo, édité jadis par le SNCTL (Syndicat national des cadres et techniciens du Livre CGT) et qui fut longtemps le code officiel du Syndicat des correcteurs, professe que dans les formules de politesse on met une CAP à Monsieur, Madame et aux titres de civilité. D'où : Recevez, Monsieur Dupont ; Veuillez croire, Madame ; Je vous prie, Monsieur le Député, d'agréer…
Et c'est toujours le cas dans son successeur édité par la CFE/CGC en 1997. Je mets pour ma part toujours la cap dans les salutations finales.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »