Gagnant-gagnant ou gagnants-gagnants ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
sinequanon
Messages : 7
Inscription : 03 déc. 2007, 15:09
Contact :

Gagnant-gagnant ou gagnants-gagnants ?

Message non lu par sinequanon » 09 sept. 2008, 15:20

Bonjour,
Feriez-vous l'accord avec un nom commun masculin pluriel et gagnant-gagnant ?
D'autre part, connaissez-vous l'abréviation pour mètre linéaire ?
J'ai trouvé ml sur Internet mais c'est l'abréviation pour millilitre.
Merci pour vos promptes réponses. :)
prof
Messages : 527
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

gagnants-gagnants

Message non lu par prof » 09 sept. 2008, 16:48

Bonjour !
L'accord de ce double adjectif est indispensable avec un nom. N'oubliez pas que le participe présent homographe et invariable est un temps du verbe, qu'on distingue en le faisant, mentalement ou non, précéder de la préposition ‹ en ›.
Le symbole officiel de mètre linéaire est tout simplement ‹ m › en bas de casse et sans point abréviatif.
Cordialement.
Petifolio
Messages : 78
Inscription : 21 janv. 2007, 16:10
Contact :

Re: gagnants-gagnants

Message non lu par Petifolio » 11 sept. 2008, 01:24

prof a écrit :Bonjour !
L'accord de ce double adjectif est indispensable avec un nom. N'oubliez pas que le participe présent homographe et invariable est un temps du verbe, qu'on distingue en le faisant, mentalement ou non, précéder de la préposition ‹ en ›.
Le symbole officiel de mètre linéaire est tout simplement ‹ m › en bas de casse et sans point abréviatif.
Cordialement.

Bonjour prof,
Mais, ce que vous appelez "double adjectif" est une locution, invariable au féminin singulier, pour le Robert entre autres, "une négociation, une solution gagnant-gagnant". Ce qui légitime pour le moins la question initiale sur l'accord au masculin pluriel.
N'est-ce pas comparable, d'une certaine façon, aux appositions évoquées par Grevisse, du genre "ils ont plaidé coupable" ou "ils ont plaidé coupables" ? L'une et l'autre se rencontrant, comme le dit fréquemment Grevisse, sous de bonnes plumes. Quelle est alors la nature de "coupable" ? Quelle est ici la vraie nature de "gagnant-gagnant" ?
Qu'en pensez-vous, prof ? Votre avis m'intéresse. Auriez-vous, éventuellement, des références sur l'analyse de cet accord qui étayent votre réponse.
D'avance merci.

Cordialement,

petifolio
prof
Messages : 527
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: gagnants-gagnants

Message non lu par prof » 11 sept. 2008, 13:06

Petifolio a écrit : [...] Quelle est ici la vraie nature de "gagnant-gagnant" ? [...] Auriez-vous, éventuellement, des références sur l'analyse de cet accord qui étayent votre réponse. [...]
Bonjour !
Je n'ai jusqu'à présent que mon intuition pour expliquer mon choix de l'accord, ainsi que je le ferais de : « Je joue un cheval [pour] gagnant, une jument [pour] gagnante », mais je n'ai trouvé chez aucun auteur consulté (Hanse, Girodet, Grevisse) précisément matière à le confirmer ou à l'infirmer.

Si je considère gagnant comme adjectif, je ne vois nul inconvénient à parler de joueuses gagnantes-gagnantes pour indiquer qu'elles l'emportent à tour de rôle et que le score est serré ; de même que pour considérer que des négociations gagnantes-gagnantes sont prometteuses pour les deux parties.

‹ gagnant-gagnant › semble plutôt s'aligner sur ‹ donnant donnant ›, qui suppose, pour exister comme participe présent invariable, l'ellipse de ‹ chacun ou chacune › [donnant ou y gagnant].
Une question subsidiaire reste celle de la présence ou de l'absence de trait d'union.

Joseph Hanse, dans son Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, Duculot, 1987, prend parti pour l'accord de l'adjectif ‹ coupables › à l'article ‹ Plaider ›.
Cordialement.
Jojomigrateur
Messages : 59
Inscription : 17 janv. 2007, 14:39
Contact :

Message non lu par Jojomigrateur » 11 sept. 2008, 17:27

Il serait peut-être plus judicieux d'écrire "gagnant-perdant"...! Vouloir faire croire que tout le monde sera gagnant dans un arrangement est bien un truc de technocrate !

Georges
Petifolio
Messages : 78
Inscription : 21 janv. 2007, 16:10
Contact :

Re: gagnants-gagnants

Message non lu par Petifolio » 11 sept. 2008, 22:59

prof a écrit :
Petifolio a écrit : [...] Quelle est ici la vraie nature de "gagnant-gagnant" ? [...] Auriez-vous, éventuellement, des références sur l'analyse de cet accord qui étayent votre réponse. [...]
Bonjour !
Je n'ai jusqu'à présent que mon intuition pour expliquer mon choix de l'accord, ainsi que je le ferais de : « Je joue un cheval [pour] gagnant, une jument [pour] gagnante », mais je n'ai trouvé chez aucun auteur consulté (Hanse, Girodet, Grevisse) précisément matière à le confirmer ou à l'infirmer.

Si je considère gagnant comme adjectif, je ne vois nul inconvénient à parler de joueuses gagnantes-gagnantes pour indiquer qu'elles l'emportent à tour de rôle et que le score est serré ; de même que pour considérer que des négociations gagnantes-gagnantes sont prometteuses pour les deux parties.

‹ gagnant-gagnant › semble plutôt s'aligner sur ‹ donnant donnant ›, qui suppose, pour exister comme participe présent invariable, l'ellipse de ‹ chacun ou chacune › [donnant ou y gagnant].
Une question subsidiaire reste celle de la présence ou de l'absence de trait d'union.

Joseph Hanse, dans son Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, Duculot, 1987, prend parti pour l'accord de l'adjectif ‹ coupables › à l'article ‹ Plaider ›.
Cordialement.
Bonjour,

Et merci pour votre réponse. Nous avons consulté exactement les mêmes sources et n'y avons effectivement pas trouvé de réponse. Ce qui me surprend c'est que même Grevisse, dont on se demande encore comment il a pu recenser autant de tours et d'expressions, ne dise rien là-dessus… Votre parti pris semble donc tout à fait légitime. D'autant plus que "gagnant" cumule quand même la triple fonction de participe présent, d'adjectif et de substantif ! Ces deux dernières plaidant en votre faveur.
Quant au trait d'union, c'est dans l'exemple donné par le Robert que je l'ai trouvé, exemple où il envisage l'invariabilité au féminin singulier, ce qui n'a fait qu'alimenter mon questionnement et mon doute.
Enfin pour l'accord de "coupable", qui vaudrait aussi pour "présent" (Elles ont répondu présent ; Elles ont répondu présente – on pourrait imaginer ici une typographie telle que "Elles ont répondu 'Présente'" – ou Elles ont répondu présentes) je pense que les usages, comme dans bon nombre de cas, sont fluctuants.

Merci encore, et si je trouvais ailleurs (mais où ?!) des éléments de réponse je ne manquerais pas de vous les transmettre.

Cordialement,
petifolio
sinequanon
Messages : 7
Inscription : 03 déc. 2007, 15:09
Contact :

Gagnant-gagnant

Message non lu par sinequanon » 12 sept. 2008, 08:57

Merci pour vos réponses. J'ai dû faire un choix et j'ai opté pour gagnant-gagnant en partant de l'idée que chacun était gagnant.
Merci à Mme Royal qui a (je crois) lancé pour la première fois cette expression que l'on ne trouve encore nulle part mais qui nous permet de nous triturer les méninges !
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »