Page 1 sur 1

Quand la pub va mal les journalistes trinquent

Publié : 10 juin 2009, 07:23
par labelle
Bonjour

Reçu ce mail dun copain pubard !
Etonnant, non :

"Bonjour,

J’ai le plaisir de vous faire profiter d’une très belle opportunité au sein des magazine Télé Loisirs & TV Grandes Chaînes IDF à paraître le 22/06 à un emplacement préférentiel :

TÉLÉ LOISIRS + TV GRANDES CHAINES ILE DE France du 22/06

1 page quadri dans Télé Loisirs + 1 page quadri dans TV Grandes Chaînes
Couverture = Ile de France
Diffusion = 260 000 exemplaires (OJD 07/08)
Audience = 1 194 000 lecteurs (AEPM 08)
Tarif net net HT = 4 160 € au lieu de 22 000 € brut
Soit seulement 2 080 € HT l’insertion

EMPLACEMENT OFFERT = CONTRE TEXTE NATIONAL !

Bouclage commercial = MERCREDI 10/06
Remise des éléments techniques = Ce jeudi 18h"

Comment un acanrd de ce type peut vivre avec aussi peu ! Même s'il ne s'agit que de l'île de France. Vous imaginez les titres qui vendent leurs pages à 5 ou 6000 euros dans des spécialisés. Ils sont pulvérisés et ferment.
Quid des équipes journalistiques.

C'est effrayant.
LB

Publié : 10 juin 2009, 13:20
par focus
Vous êtes au courant qu'en rendant publiques ce genre d'informations, vous exposez votre copain pubar à de sérieux problèmes potentiels ?

Ah bon, vous le connaissez ?

Publié : 10 juin 2009, 16:24
par labelle
Il faut toujours tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer, ce qui évitera de dire des bêtises !
Où avez vous lu son nom, son adresse, sa fonction, son métier, son entreprise ?
Vous êtes sans doute journaliste à bouledecristal.com ?
Cdt
LB

Publié : 10 juin 2009, 16:30
par Sandorf
Ce qui démontre que les journaux et autres publications ne se font pas sans publicité et que dans cette période où les "temps sont durs" :
- il faut bien revenir sur bien des "certitudes" et "principes" pour continuer à faire tourner la "boutique", entre autres faire des "soldes" sur les pages de pub...
Tout le monde n'est pas subventionné !