Pige pour un label de musique : quel tarif ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
GinaFizzz
Messages : 10
Inscription : 24 avr. 2006, 17:26
Contact :

Pige pour un label de musique : quel tarif ?

Message non lu par GinaFizzz » 03 août 2006, 21:09

Bonsoir :D

On m'a proposé de réaliser la plaquette presse d'un groupe.
Le texte fait en gros 2000 signes.

Combien puis-je demander pour ce boulot, sachant que le label est "relativement" modeste ?
Les tarifs de presse écrite (60 euros le feuillet, minimum) sont-ils applicables ou bien puis-je espérer mieux ?

Merci de vos avis éclairés :wink:
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 04 août 2006, 01:40

c'est pas les tarifs des piges
mais de la PUB REDACTIONNELLE,
que tu dois appliquer.

beaucoup plus chers !
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2823
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- Hors-médi@ -

Message non lu par dani l » 04 août 2006, 05:32

_ Publireportage (pub) ou dossier de presse (RP) ?.....

..................
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 04 août 2006, 11:19

Bonjour,

Dans le cas présent, on ne parle pas de pige. Ce n'est pas un travail de journaliste qui t'est demandé mais un job de communicant. Le travail est celui d'un rédacteur ou d'un copywritier. Tu peux donc demander bien plus que les taux de piges. Dans la com, tu triples facilement les tarifs par rapport à la presse. Là ou pigiste sera payé 60€ pour un texte X, pour le même texte, un copywriter sera payé 120, 180; voire plus. Mais ne mélangeons pas tout, ce n'est pas le même métier, les mêmes objectifs et les mêmes moyens de rémunération. On est souvent payé en honoraires dans la com'. Dans le cas présent, je pense que le label te demandera une facture... donc d'emblée, ce n'est pas une pige. J'espère avoir été clair.
PS : je parle d'expérience, j'ai fait mes premiers pas en écrivant les bios des artistes d'une maison de disque prestigieuse. Ils m'envoyaient des infos sur des artistes et je devais écrire une bio. C'était pas un travail de journaliste mais de rédacteur et j'étais payé en ... honoraires. (aie, aie, tapez pas )
PolluxPrinter
Messages : 19
Inscription : 14 janv. 2006, 11:55
Contact :

Message non lu par PolluxPrinter » 08 août 2006, 02:27

aie aie tapez pas...

dans ce genre de job (que j'ai fait, j'avoue, non, pas la tête...), la valorisation n'est pas en terme de caractères. c'est un job, pardon, un vrai travail de "consultant", en français c'est mieux : de conseil : il est tard je m'égare.
Tu compiles, tu proposes un texte et son articulaton visuelle, pour un forfait de conseil. Illustration : mieux valent 1500 caractères bien maquettés que 3000 caractères illisibles et mal foutus. En résumé : nous ne vendons pas des manuels d'orthographe et de syntaxe, nous vendons - das ce cas j'insiste - une prestation de synthèse.
Une plaquette de Cd ? Une demi-journée à 300 €. Avec une facture d'honoraires il te reste 150 € moins les impôts. Les autres 150 payent ta santé, les retraites, les magouilles des partis et des syndicats. Eh oui.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »