tarif rédaction

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
sametalph2
Messages : 3
Inscription : 08 mai 2005, 21:35
Contact :

tarif rédaction

Message non lu par sametalph2 » 01 août 2006, 22:43

Bonjour,

Une association vient de me proposer d'être rédactrice en chef pour sa publicationqui fait 40 pages. Il y a 3 ou 4 numéros par an. L'ancienne rédac chef touchait 3 000 euros par numéro. Cela vous semble t-il correct ?
Je n'ai jamais travaillé en free-lance et je ne sais pas comment m'y prendre. Ils m'ont dit que je serais payée sur facture. Et après , dois-je cotiser quelque part ?

Merci pour vos réponses.
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 01 août 2006, 22:52

clairement que tu vas devoir cotiser...
mais j'ai pas les infos sous la main pour cela. Ce que je pense c'est que si c'est job full time, 3000 en facture c'est léger.
Une amie free-lance a fait une mission d'une semaine et elle a facturé 2000€ (journalisme scientifique)... A mon sens, tu peux monter facile à 3500 voire 4.000 en fonction des cotisations et taxes que tu vas payer. Compte entre 1/3 jusqu'à la moitié en taxes et cotisations. 2/5 serait un bon pourcentage. Pour le reste, y a-t-il des freelance parmi nous pour éclairer notre consoeur.

PS : d'avance, je te le dis, si il y a des aigris qui passent par ici, tu vas te faire démonter. Bosser dans la presse en tant que journaliste ou RC et être payé en facture ca va à l'encontre de l'éthique et des règles de la profession... Tu risques de te faire des ennemis parmi nous. Sans jugement aucun de ma part.
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 01 août 2006, 23:02

Garde en tete que sur un rédacteur en chef payé en facture, l'éditeur ne paye AUCUNE CHARGE. Pas d'assurance, pas de sécu. Tout est à ta charge. Tu as donc de le marge pour négocier.
lafactory.com
Messages : 289
Inscription : 27 avr. 2005, 21:50
Contact :

Re: tarif rédaction

Message non lu par lafactory.com » 02 août 2006, 00:16

sametalph2 a écrit :Bonjour,

Une association vient de me proposer d'être rédactrice en chef pour sa publicationqui fait 40 pages. Il y a 3 ou 4 numéros par an. L'ancienne rédac chef touchait 3 000 euros par numéro. Cela vous semble t-il correct ?
Je n'ai jamais travaillé en free-lance et je ne sais pas comment m'y prendre. Ils m'ont dit que je serais payée sur facture. Et après , dois-je cotiser quelque part ?

Merci pour vos réponses.
si c'est une association et que le journale n'a pas de commission paritaire, il n'est pas illégitime d'être payé en honoraires. Dans ton cas, je te recommande le portage salarial et tu toucheras environ la moitié du montant facturé. En ce qui concerne le montant, toi seule peut en décider en fonction de la charge de travail.
Le plus ancien webzine culturel. Atelier d'écriture journalistique en ligne.
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 02 août 2006, 13:33

lafactory vient de dire quelque chose de très censé. Pense au portage salarial et évite de t'installer comme freelance. La société de portage salarial va envoyer une facture à l'association et va te rémunerer en salaire avec tous les avantages du salarié. Cela t'évitera une masse de démarches administratives et un gros risque. Crois moi sur parole. Quant au portage salarial, je pense que le sujet a déjà été longuement abordé sur ces forums. Un petit coup du bouton "Rechercher" et je crois que tu trouveras ton bonheur.
Tiens nous au courant
jolimouton
Messages : 10
Inscription : 09 févr. 2003, 18:38
Contact :

Re: tarif rédaction

Message non lu par jolimouton » 02 août 2006, 14:16

sametalph2 a écrit :Bonjour,

Une association vient de me proposer d'être rédactrice en chef pour sa publicationqui fait 40 pages. Il y a 3 ou 4 numéros par an. L'ancienne rédac chef touchait 3 000 euros par numéro. Cela vous semble t-il correct ?
Je n'ai jamais travaillé en free-lance et je ne sais pas comment m'y prendre. Ils m'ont dit que je serais payée sur facture. .
Bonjour ,
même si leur magazine n'a pas de numero de commission paritaire ils peuvent tout de m^me te payer en piges salariales en tant que journaliste. J'ai déjà été payée ainsi et avait donc droit aux congés payés et à l'ancienneté professionnelle/ Par ailleurs 3000 euros en piges c'est un peu léger pour t'occuper de la rédaction en chef d'un magazine car tu n'auras pas du boulot uniquement le mois de bouclage même s'il ne fait que 40 pages. En facture, c'est carrément du foutage de gueule car tu vas y laisser car en plus tu vas y laisser la moitié en portage salarial
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 02 août 2006, 14:37

même si leur magazine n'a pas de numero de commission paritaire ils peuvent tout de m^me te payer en piges salariales en tant que journaliste. J'ai déjà été payée ainsi et avait donc droit aux congés payés et à l'ancienneté professionnelle/ Par ailleurs 3000 euros en piges c'est un peu léger pour t'occuper de la rédaction en chef d'un magazine car tu n'auras pas du boulot uniquement le mois de bouclage même s'il ne fait que 40 pages. En facture, c'est carrément du foutage de gueule car tu vas y laisser car en plus tu vas y laisser la moitié en portage salarial
Salut jolimouton,
Je pense que ce n'est pas un problème de volonté pour le recruteur... juste qu'il est malin. Si quelqu'un te paye en pige, donc en salaire , le recruteur doit :

- payer ton salaire
- payer tes congés de maladie
- la sécu
- quelques taxes patronnales
- l'inspection médicale si nécessaire
- etc etc etc

J'en passe et des meilleures. Je ne compte pas dedans la charge administrative qui l'obligera souvent à recourir à un organisme spécialisé.

Par contre si le recruteur te paye en honoraire :

- il doit juste faire un virement vers ton compte.

Rien à déclarer, pas de taxes à payer, pas d'assurance, rien. En fait tout est à la charge du prestataire (on parle dans ce cas de prestataire et non de travailleur). Le patron préfère donc ne pas s'emmerder et, par la même occasion, il parvient même à faire une économie substancielle. Par contre, tous les risques sont à charge du prestataire...

Enfin que cela soit en portage salarial ou en honoraires, 3000 n'est pas immense si on retire tout ce qui est à ta charge. Sauf si bien sûr ce n'est pas un boulot full time mais une mission qui te prend la moitié de ton temps.
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 02 août 2006, 15:51

Juste pour info, le mot recruteur laisse un peu à désirer et il faudrait être un peu moins systèmatiquement désagréable avec tout ce qui peu ou prou ressemble à un employeur ( encore un mot que je trouve pas très agréable )... le vocabulaire datant de la "lutte des classes" est un peu désuet... et je compatis à toutes les dérives que le pigiste/journaliste doit subir en ces temps "modernes" !

- Passons, puisque je suis un ( tout petit ) employeur et quoique vous en pensiez tout éditeur/employeur qui est aussi sa femme de ménage de temps à autre ne passe son temps à planquer des valises d'euros dans un paradis fiscal...

Revenons en au sujet du message initial : personnellement je paye en salaire de la plus petite à la plus grosse des piges... et je préfère cela car je me refuse à engraisser les stuctures de portage salarial :
- 3000€ donneront 6000€ au final pour ( l'employeur ) après le passage par la molinette "magique" de toute société de portage salarial...
- 3000€ de salaire/pige donneront après calcul de charges sociales environ 4300€...

Pour ma part c'est "bouclé" jamais de portage, de plus c'est une combine qui est regardée de très très près par nos "amis" de l'Urssaf...
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 02 août 2006, 15:56

De lire dans mon message "moulinette" magique ! et non "molinette" quoique amusant comme mot... C'est assez étonnant de ne pouvoir éditer son propre message dans ce forum !
moi
Messages : 309
Inscription : 29 août 2004, 09:09
Contact :

Message non lu par moi » 02 août 2006, 17:04

Sandorf a écrit :De lire dans mon message "moulinette" magique ! et non "molinette" quoique amusant comme mot... C'est assez étonnant de ne pouvoir éditer son propre message dans ce forum !
On le pouvait, à une époque:::: :? :?
Par contre le calcul des chages patronales me semble bon marché.
Enfn, je n'en sais rien, mais je voyais ça bien plus haut
lafactory.com
Messages : 289
Inscription : 27 avr. 2005, 21:50
Contact :

Message non lu par lafactory.com » 02 août 2006, 17:19

moi a écrit :
Sandorf a écrit :De lire dans mon message "moulinette" magique ! et non "molinette" quoique amusant comme mot... C'est assez étonnant de ne pouvoir éditer son propre message dans ce forum !
On le pouvait, à une époque:::: :? :?
Par contre le calcul des chages patronales me semble bon marché.
Enfn, je n'en sais rien, mais je voyais ça bien plus haut
Sandorf le confirmera mais le montant des charges dépend du statut du journal : s'il a la commission paritaire, c'est moins cher (abattement sur les charges d'environ 30%, ce qui n'est pas rien).
Je dis tout ça de mémoire hein... je me trompe peut-être
Le plus ancien webzine culturel. Atelier d'écriture journalistique en ligne.
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 02 août 2006, 17:22

Dans le calcul des charges... il ne faut pas oublier que l'on applique un abattement de charge de 30% quand on est une société de presse... de toute façon je vais pas faire les comptes précisement dans ce cas et même avec une marge de 200€ en plus, on est loin de se faire "étriller" en passant par une société de portage !
Chacun ses responsabilités partagées, le pigiste est rémunéré en salaire : un point c'est tout et ne me parlez pas de portage salarial !
- On s'égare... mais pour en revenir à notre "amie" il faut qu'elle voit bien à évaluer son temps de travail... et ce que représente ce travail dans la réalité.
- Un journal associatif c'est toujours "piégé" par le côté "à votre bon cœur m'sieur dame" et cela te prends autant de temps que de gérer un hebdomadaire ( je charge juste un peu ! )...
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 02 août 2006, 17:30

Et pour rire... chaque fiche de pigiste me "coûte" 20€ de la part de l'expert comptable ! La commission paritaire est le sujet d'un autre débat et apporte d'autres avantages à évoquer ailleurs...
Allez... notre "amie" doit encore une fois, faire surtout attention à ne pas faire dans la charité côté salaire... les associations sont de "grandes pleureuses" et "gloutonnes" de bonne volonté...
- Pas de pitié avec les associations... c'est mon côté cynique et pragmatique mais cela sauve ! Time is Money...
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 02 août 2006, 17:32

Allez... notre "amie" doit encore une fois, faire surtout attention à ne pas faire dans la charité côté salaire... les associations sont de "grandes pleureuses" et "gloutonnes" de bonne volonté...
et niveau finances, les associations (pas toute) ont parfois des budgets de fou.
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 02 août 2006, 17:58

Et pour reprendre "à la volée" la question finances...
- Comme je pense que notre "amie" n'est pas platrier(e) ou autre prestataire de service et ne possède pas le statut d'indépendante ni de société : que fera t'elle lorsque l'association lui demandera d'établir une facture ?
Et si indépendante ou société en prestation écrite ( ... ) avec ce seul client !
- Alors 3000€ par trimestre, cela s'évapore vite... divisez le par 3 enlevez les charges mensuelles et pfuitt... plus grand chose ne reste !
Association ou pas... cette structure doit règler en salaire en faisant "comme tout le monde" monter une société de presse et d'édition et assumer les charges dues à son souhait de publication "édifiante" ayant trait à activité associative ( il doit bien avoir des éxonérations pour les structures associatives... )
- La seule forme de rémunération à envisager et à définir sans faiblir: c'est le salaire/pige... sans tergiverser !
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »