Page 1 sur 4

piges bénévoles

Publié : 19 sept. 2004, 16:44
par clarissa
Bonjour

Quand on pige bénévolement pour un magazine ou un site web, peut-on le mettre sur son CV ? et si oui, doit-on préciser que c'est bénévole ?

merci pour vos réponses

Curriculum Vit@e

Publié : 20 sept. 2004, 06:39
par dani l
Bonjour clarissa,


_ toute information utile (à ta démarche - :roll: -) et vérifiable mérite de figurer sur le CV ... à plus forte raison ton expérience, rémunérée ou non.


Nota Bene:_ le bénévolat n' étant pas forcément très "vendeur", tout dépendra de l' interprétation qu' en donnera ton interlocuteur ... _ à toi de voir, mais peut-être n' évoquer cet aspect qu' à l' occasion d' un entretien préalable _ ...


@ +
dani l

Publié : 20 sept. 2004, 10:38
par shuka3
Pareillement, je pense que toute expérience est bonne à mentionner.

et bien...

Publié : 20 sept. 2004, 10:46
par clarissa
... merci beaucoup pour vos réponses :D

Re: piges bénévoles

Publié : 20 sept. 2004, 11:07
par moi
clarissa a écrit :Bonjour

Quand on pige bénévolement pour un magazine ou un site web, peut-on le mettre sur son CV ? et si oui, doit-on préciser que c'est bénévole ?

merci pour vos réponses
à intégrer dans le CV: oui.
préciser bénévole: non.
dans ton cv, t'as qu'à écrire "rédacteur" ou "collaborateur" termes qui n'impliquent pas nécessairement une rémunération comme celui de "pigiste".
D'ailleurs une "pige" est un mode de payement, une "pige bénévole" est donc une antithèse!

Re: piges bénévoles

Publié : 27 sept. 2004, 12:15
par NM
clarissa a écrit :Bonjour

Quand on pige bénévolement pour un magazine ou un site web, peut-on le mettre sur son CV ? et si oui, doit-on préciser que c'est bénévole ?

merci pour vos réponses
je te conseille de mettre rédacteur ou collaborateur et de ne pas mentionner ton bénévolat ... Et de faire attention à la réputation du magazine pour lequel tu écris. Même si c'est pour te lancer, fais gaffe aux profiteurs :roll:

Re: piges bénévoles

Publié : 14 oct. 2004, 14:08
par Dark phoenix
clarissa a écrit :Bonjour

Quand on pige bénévolement pour un magazine ou un site web, peut-on le mettre sur son CV ? et si oui, doit-on préciser que c'est bénévole ?

merci pour vos réponses
Si t'as les moyens de bosser gratos pourquoi t'as besoin d'un CV ?

Publié : 14 oct. 2004, 15:03
par VANESSAR
Salut,

Pourrais-je me permettre de te demander comment tu procèdes pour trouver à faire des piges gratuites, car je trouve le concept intéressant pour se faire la main, surtout lorsqu'on n'appartient pas à ce milieu ?

Merci d'avance de tes tuyaux.

Vanessa

Publié : 14 oct. 2004, 15:22
par VANESSAR
J'ai oublié de répondre à ta question lorsque je t'ai posé la mienne : je trouve que c'est tout à ton honneur de t'exercer et parfaire ton expérience de manière bénévole en attendant de trouver des choses rémunérées. Je trouve cela courageux et par conséquent, très valorisant sur un CV.

Bien à toi,

Vanessa

Publié : 14 oct. 2004, 15:29
par MarcB
NE PROPOSEZ PAS DES PIGES GRATUITES A DES ORGANES DE PRESSE PROS !!!! SVP !!!! Vous tuez le marché.

Il existe suffisamment de sites web amateurs (mais bien foutus), des canards de quartier gérées par des assoc, ou des ONG (amnesty, ...) qui ont bien besoin de bénévoles.

Ne bradez pas le marché pro.

Marc ... effrayé par cet élan de gratuité.

Re: piges bénévoles

Publié : 14 oct. 2004, 15:34
par Martin K
Dark phoenix a écrit :Si t'as les moyens de bosser gratos pourquoi t'as besoin d'un CV ?
Je ne peux répondre à la place de Clarissa, elle le fera (ou pas) elle-même. Je pense tout de même qu'on peut avoir "les moyens" de bosser gratos pour filer un coup de main, s'investir dans une passion, etc ... et en même temps avoir besoin d'un CV pour se trouver un "vrai" job.

Je prends un exemple qui m'est personnel: journaliste à temps plein, je pourrais avoir besoin d'un CV le jour où je souhaiterai bosser ailleurs. Et en même temps, je "bosse gratos" pour un copain qui fait un site sur une passion commune. J'écris des papiers, je fais quelques interviews. Et je ne crois pas enlever le pain de la bouche à qui que ce soit.

Autre point possible, même si sans doute moins agréable, même dans le contexte social actuel: bosser gratos non pas parce qu'on en a "les moyens", mais parce qu'on n'en a pas le choix. Dire "merde, vous êtes un exploiteur" à un employeur potentiel n'est pas forcément si facile que ça. Je continue de penser, un peu naïvement, que certaines rédactions ne paieront pas forcément la première pige "test" et ouvriront une porte plus large par la suite. A chacun de nous de se méfier de ne pas tomber dans le systématisme et l'arnaque. Mais ce n'est pas forcément à chaque pigiste individuel de penser toujours aux autres qui patissent du "système".

Je dis tout ça avec un profond respect pour mes confrères, débutants ou anciens, pigistes ou attachés à une rédaction.

Publié : 14 oct. 2004, 16:16
par MarcB
Dans le sens de Martin , n'oublions pas nos premiers pas dans le métier, où nous cherchions tous à collaborer à des publications... Quitte à travailler nuit et jour et bosser bénévolement.
C'est propre aux débutants. Ne tapons pas trop sévèrement sur eux. Tout dépend la forme et le fond. Un pigiste débutant qui propose de piger gratos pour le figaro, c'est révoltant. Un pigiste débutant qui collabore à un webzine associatif, c'est sympa pour se faire la main.

Publié : 14 oct. 2004, 16:57
par journaliste en herbe
Mais arrêtez de bosser gratuitement bon sang ! C'est de votre faute si après ces gros c... d'employeurs multiplient les offres de stages, piges et autres collaborations gratuites...
je sors d'une école de journalisme reconnue, ca fait 1mois et demi que je cherche du boulot et je ne comprends pas mes chers confrères comment vous faites pour bosser GRATUITEMENT, mais vous vivez de quoi ?

Denis

Publié : 14 oct. 2004, 19:10
par zoom
Je rejoins MarcB: un pigiste debutant, ou non, peut envisager de travailler (car c'est de son travail qu'il s'agit) pour une association, une publication a but non lucratif, une oeuvre caritative.
Mais ceux qui pensent qu'en offrant leur premier boulot, ils trouveront un emploi remunéré par la suite, ceux-là raisonnent comme les dealers ou quoi ? "la premiere dose est gratuite et après vous serez accro a mon superboulot" ?
En fait, ils ne trouveront souvent que des publications accro non pas a leur travail mais au travail gratuit tout court. Et dès lors qu'ils essayeront de se faire payer, les beaux sourires et les encouragements se transforment generalement en soupe a la grimace, en "mais je croyais que ca marchait a la confiance entre nous, on va pas parler d'argent coco, c'est vulgaire".
Une fois que tu as été pigeon, pigeon tu es catalogué et l'étiquette est sacrément collante...

Aucun mag n'aurait l'idee de ne pas remunerer ses commerciaux, son comptable ou son imprimeur, mais un journaliste pourquoi pas, ya tant de ptits jeunes qui payerait pour etre publié. D'ailleurs il me semble qu'il y a eu récemment un magazine "de société" qui faisait payer pour publier des articles ? J'ai vu çà et j'ai halluciné car c'était un mag (dont le titre m'échappe) vendu en kiosque !

Heureusement toute la presse n'est pas comme çà, beaucoup sont honnêtes...mais même les meilleurs ne crachent pas sur un papier gratuit quand c'est si généreusement offert par de "futurs-grands-journalistes".
Alors arrétez les conneries !

oh là là :-/

Publié : 14 oct. 2004, 20:24
par clarissa
Je ne pensais pas déclencher toutes ces réactions... merci d'abord pour toutes les réponses "pratiques" que j'ai reçues.

Je comprends tout à fait que certains pensent que les pigistes tuent le marché, mais il faut bien à un moment ou à un autre que les débutants, comme moi, écrivent.
Alors non, je ne propose pas aux magazines presse écrite ou aux journaux mes "services" gratuits, mais oui, je pige bénévolement pour des sites web ou des associations qui me permettent d'exercer un peu... beaucoup ont des projets intéressants, il faut leur demander !

d'autre part, question budget, ben ça dépend ce qu'on veut.. le trip "je bosse gratuitement et je me meurs de faim" ne me branche pas des masses... alors j'ai un métier alimentaire de téleprospectrice pour payer mes impôts, et le reste du temps, j'écris joyeusement.

et certes, cela ne doit pas durer éternellement.... je me donne 1 an pour, avec assez de "parutions", enfin pouvoir regarder un rédac chef dans les yeux sans faillir.

en gros, oui aux piges gratuites, mais dans les bons secteurs adaptés, et pas pour longtemps....

encore merci à tous !!