piges bénévoles

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
VANESSAR

Message non lu par VANESSAR » 19 oct. 2004, 16:00

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait qu'à grande échelle, la pige gratuite puisse effectivement destabiliser le marché, toutefois, au vu du monde dans lequel nous vivons et de ses difficultés, j'imagine mal qu'une majorité de la profession (non-professionnels inclus) puisse piger gratuitement suffisamment longtemps et en nombre tel que cela puisse inverser le cours de l'offre et de la demande, mais n'étant pas spécialiste en économie et n'ayant aucun chiffre à vous opposer, je ne m'avancerai pas trop sur ce point ... Quoi qu'il en soit, je pense qu'il serait quelque peu simpliste de dire que "la pige gratuite" est la cause de tous les maux, le fait est que la presse écrite va mal mais pour des raisons qui sont d'un autre ordre (chute des tirages, baisse du nombre de lecteurs, etc ... et par voie de conséquence, répercussions évidentes sur la situation des pigistes notamment, alors ne nous trompons pas de cible !!).

Pour finir, je pense qu'il est un peu restrictif voire inexact de penser que les gens pigent "gratuitement" sous prétexte qu'ils ne sont pas rémunérés en monnaie sonnante et trébuchante pour leurs papiers. En effet, dans le cas notamment de personnes qui débutent dans leur métier, je ne considère pas qu'il aient piger "gratuitement" dans la mesure où, en contrepartie, ils ont acquis une certaine expérience qui sera non-négligeable lorsqu'ils devront défendre leurs CV ou vendre leurs papiers suivants, peut-être même réussiront-ils petit à petit à se faire connaître, ... Je suis d'accord, ce n'est pas ce qui fait bouillir la marmitte à court terme mais à long terme, cela peut porter ses fruits et quoi qu'il arrive, tout comme l'argent, l'expérience a une valeur, vis à vis des autres (en l'occurrence employeurs) comme pour soi-même. Je ne pense donc pas que ce travail "gratuit" ne rapporte rien (et il n'est en aucun cas un amusement comme vous semblez le dire, aux seules fins de tuer le marché ...).

Bon courage et gardez la foi (lorsque les compétences sont là, elles finissent toujours par être reconnues) !!

Très cordialement,
Avatar de l’utilisateur
Clutch
Messages : 35
Inscription : 14 oct. 2002, 19:11
Localisation : Paris 11ème
Contact :

En voilà une belle!

Message non lu par Clutch » 19 oct. 2004, 17:50

Dans le genre "cherche main d'oeuvre qualifiée corvéable à merci", regardez moi celle ci:
Ca ne mériterait pas un bon bombardage de messages?
Et je ne suis même pas particulièrement aigri aujourd'hui pour diffuser cela :twisted: Moi-même je fais des chroniques de films bénévolement, simplement en échange du pauvre DVD en question...

Vu sur:
http://www.profilculture.com/annonce/an ... a3434da41a
Pigiste/stagiaire Le Magazine.info Alternance / Stages Paris ou France entière. 04/10/04

Secteur
Presse internet

Description de l'entreprise
Le Magazine.info est un nouveau webzine qui se propose de couvrir tous les champs de l'actualité, qu'elle soit culturelle, internationale, politique, sociale ou sportive.

Description du poste
Les postes de pigistes/stagiaires au sein du Magazine.info s'adressent à tous les candidats désireux de se constituer une solide expérience de la presse internet. Le pigiste/stagiaire
travaillera sous la responsabilité d'un chef de rubrique. Il devra témoigner d'un grand sens de l'initiative et se positionner en tant que force de proposition.

Description du profil recherché
Le candidat devra se montrer très autonome et spécialiste du domaine dans lequel il souhaite intervenir. Il devra faire la preuve de ses qualités rédactionnelles en accompagnant
sa candidature d'un exemple d'article de sa composition ( 3 500 signes impératifs).

Description de l'expérience recherchée
Le poste de pigiste/stagiaire s'adresse aux jeunes journalistes, aux étudiants, ainsi qu'à tous ceux qui désirent faire leur premiers pas dans la presse internet. A ce titre, aucune expérience particulière n'est requise. En revanche, une trop grande faiblesse rédactionnelle serait rédhibitoire.
C'est moi qui soulignes: rédhibitoire, j'adore...
Salaire envisagé
non-rémunéré

E-mail du recruteur:
recrutement@lemagazine.info

Site web de l'entreprise
www.lemagazine.info
moi
Messages : 309
Inscription : 29 août 2004, 09:09
Contact :

Message non lu par moi » 19 oct. 2004, 18:44

moi je cherche architecte benevole pour me dessiner une maison. entrepreneur benevole pour me la batir et architecte d'interieur benevole pour la faire super chouette.
je cherche egalement electricien benevoel pour me brancher le courrant, plombier benevole pour me faire la salle de bain, menuisier benevole pour me faire des meubles, artistes benevoles (peintres, photographes, sculpteurs) pour accrocher oeuvres au mur, etc...
les langues etrangeres seraient un plus ainsi que le permis A, B, C, D et E (on ne sait jamais). Le tout sera accompagne de quelques heures de menage et repassage hebdomadaires.

merci (faites vite, il ne reste plus bcp de places à prendre!!!!)

:evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

ps: si vous connaissez un pepinieriste-paysagiste benevole, ça m'interesse aussi.
Pere Lachaise
Messages : 10
Inscription : 29 sept. 2004, 10:01
Localisation : paris
Contact :

pigistes bénévoles

Message non lu par Pere Lachaise » 19 oct. 2004, 21:14

Les pigistes qui acceptent de travailler gratuitement doivent comprendre qu'ils "se tirent une balle dans le pieds" et coulent du même coup le marché de l'emploi de la presse qui, en France en tout cas, va mal.
Avatar de l’utilisateur
llathieyre
Messages : 27
Inscription : 25 août 2004, 11:18
Contact :

prise de chou pour rien

Message non lu par llathieyre » 19 oct. 2004, 21:19

arrêtez de tirer sur les débutants - de toute manière vous pensez bien qu'une rédaction digne de ce nom ne va pas demander des piges non rémunérées, il y a tout de même une règlementation du travail assez stricte en France, les conventions de stage sont là pour cela, et même le bénévolat est encadré contractuellement. Si maintenant il y avait des "rédactions" acceptant de faire travailler des gens sans les rémunérer tout en utilisant leur travail, je ne pense pas que ce soit dans ces rédactions là que vous souhaiteriez travailler.
NickM
Messages : 92
Inscription : 18 juin 2004, 11:28
Contact :

Re: prise de chou pour rien

Message non lu par NickM » 19 oct. 2004, 23:21

llathieyre a écrit :arrêtez de tirer sur les débutants - de toute manière vous pensez bien qu'une rédaction digne de ce nom ne va pas demander des piges non rémunérées, il y a tout de même une règlementation du travail assez stricte en France, les conventions de stage sont là pour cela, et même le bénévolat est encadré contractuellement. Si maintenant il y avait des "rédactions" acceptant de faire travailler des gens sans les rémunérer tout en utilisant leur travail, je ne pense pas que ce soit dans ces rédactions là que vous souhaiteriez travailler.
Salut
1 on ne tire pas sur les débutants
2 après 6 ans en presse, j'ai surtout vu que le code du travail est parfait pour câler des armoires ou servir de presse livre. Regarde le nombre de porces/affaires que de grands médias respectables se traînent ( cf AFP, France television, Le monde, Libé, sans parler de la PQR n°1 dans la catégorie magouille and co...)
3 Fait le clacul du nombre de stagiaire qui ne font pas un remplacement de poste déguisé
4 bienvenu dans notre monde darwinien. Le pigiste avec le stagiaire est au bas de la chaine alimentaire. :twisted:
walt

Message non lu par walt » 20 oct. 2004, 11:52

Le plus grave, dans la "pige" gratuite (-non sens de parler de pige en ce cas-) c'est que travailler gratuitement dévalorise le travail de celui qui le fait. Si le travail est bon, alors, il vaut quelque chose. Comme le pain chez le boulanger. Si on le donne, c'est qu'il ne vaut rien.
Il y a d'autres façons de débuter dans le boulot : le stage, par exemple. Bon, de toute façon, là, on parle pige-internet, deux mots qui vont mal ensemble. Le journalisme sur le net, c'est une vaste blague...
walt

Message non lu par walt » 20 oct. 2004, 11:55

Le plus grave, dans la "pige" gratuite (-non sens de parler de pige en ce cas-) c'est que travailler gratuitement dévalorise le travail de celui qui le fait. Si le travail est bon, alors, il vaut quelque chose. Comme le pain chez le boulanger. Si on le donne, c'est qu'il ne vaut rien.
Il y a d'autres façons de débuter dans le boulot : le stage, par exemple. Bon, de toute façon, là, on parle pige-internet, deux mots qui vont mal ensemble. Le journalisme sur le net, c'est une vaste blague...
ouille encore ?
Messages : 10
Inscription : 10 juin 2004, 08:57
Contact :

Message non lu par ouille encore ? » 20 oct. 2004, 15:44

Moi ce que je comprend mal dans cette histoire, c'est à quoi sert de piger gratuitement???

1. si vous voulez être journaliste, j'espère que vous savez déjà écrire, sinon gratuité ou pas, il reste du chemin à parcourir...
2. Si vous savez écrire, vous êtes déjà en mesure d'arriver avec un papier tout fait sur un sujet original, et d'essayer de le vendre à des rédac, c'est comme ça que vous allez apprendre:

vous saurez pourquoi on ne vous le prend pas (trop littéraire, angle trop commun, argumentation pas assez étayée...), vous pourrez vous faire expliquer comment progresser, vous aurez une bonne raison d'établir un premier contact avec des rédactions, de leur demander le type de sujets qu'elles apprécient...

Peut être que vous essuyerez quelques refus, mais de toute manière puisque vous êtes prêts à travailler gratuitement ce n'est pas un gros risque que vos premières tentatives soient refusées...

C'est en se présentant comme journaliste crédible que vous apprendrez et que vous rentrerez dans ce milieu, pas en vous faisant passer pour des gens qui ne méritent pas encore d'être payé... Pour être pris au sérieux, il faut commencer par faire valoir ses qualités. Ce n'est pas "s'il vous plait prenez moi je travaillerai jour et nuit pour pas un rond, c'est promis, demandez moi ce que vous voulez je le ferai". C'est plutôt " regardez ce que j'ai fait, je pense que c'est pas mal pour telle et telle raison, est ce que ça vous intéresse, et sinon que dois-je faire pour espérer qu'un jour je produrai quelque chose que vous m'achèterez".

Les deux démarches supposent qu'on ne se fait pas payer pendant un certain temps, mais la deuxième est beaucoup plus rentable à moyen terme à mon sens.

Enfin bref, à mon avis, fournir gratuitement à une boite ce qu'elle pourrait commander à un pigiste rémunéré (hors cadre de stage et à pars le bénévolat pour aider un projet sur lequel on souhaite s'investir à long terme ou un copain qui galère) c'est un non sens économique, une non stratégie, et une dévalorisation de soi qui ne va pas inciter les autres à mettre vos compétences en avant.

Allez y, lancez vous, proposez des sujets intéressants et payants!!!!
ON Y CROIT, UN PEU DE CONFIANCE EN SOI, ON SE REGONFLE A BLOC ET ON SE JETTE A L EAU !!!
Martin K

Message non lu par Martin K » 20 oct. 2004, 16:03

walt a écrit :Le journalisme sur le net, c'est une vaste blague...
On risque de changer de sujet, mais je te trouve bien péremptoire, Walt.
mariabox
Messages : 272
Inscription : 10 févr. 2004, 11:16
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par mariabox » 20 oct. 2004, 17:19

Martin K a écrit :
walt a écrit :Le journalisme sur le net, c'est une vaste blague...
On risque de changer de sujet, mais je te trouve bien péremptoire, Walt.
Moi aussi, mais je n'ai aucune intention d'alimenter ce sujet.
Je voulais simplement dire à Clarissa que, quitte à bosser gratos, autant le faire pour soi. C'est ce que j'ai fait quand j'en ai eu marre de ne trouver que des piges épisodiques et des postes en simple CDD de 3 mois, et ça fait 6 ans que ça dure:
<a href="http://www.acomactive.info" target="_blank">Acomactive</a>
Ce site me sert de carte de visite en ligne et me permet:
- de garder la main quand je n'ai pas de piges (souvent) et que je suis obligée de reprendre mon ancienne profession qui me gave
- de conserver un contact privilégié avec une dizaine de services de presse
- de mettre en tête de mon CV "rédactrice en chef du site Acomactive" --> c'est toujours bien mieux que RIEN
- de recevoir des emails pour des postes et missions divers & variés (Acomactive est lié à mon CV en ligne)
... rien d'autre à ajouter...
VANESSAR

Message non lu par VANESSAR » 21 oct. 2004, 12:21

Je ne vais pas aujourd'hui me lancer dans une longue tirade mais je pense que c'est un tort d'être trop catégorique sur ce point car tout n'est pas aussi simple dans la mesure où cela dépend de l'interprétation que l'on en fait, à savoir :

- Walt et Ouille encore ? semblent penser que piger gratuitement dévalorise et décrédibilise systématiquement le travail en question et par conséquent son auteur, qui pense dans ce cas qu'il doit le donner car pas assez bon pour être vendu. Difficile donc d'accrocher les rédacteurs ...

- Me concernant, au contraire, je pense que quiconque est prêt à piger gratuitement plutôt que de ne pas piger du tout et se faire de l'expérience plutôt que de subir et se complaire dans son malheur en ne faisant rien est plutôt un signe de grand courage et de persévérance qui valorise d'autant plus le pigiste (au moins il est battant et il en veut !!!).

Encore une fois, tout n'est pas si simple et il est plus facile de juger que d'agir !! mais c'est mon sentiment et cela n'engage que moi ...

Très cordialement,
walt

Message non lu par walt » 21 oct. 2004, 13:40

Il n'est pas question de juger, je ne pense pas avoir pris le ton d'un donneur de leçons - sinon, excuses-moi. Je persiste à penser que la gratuité est dévalorisante pour l'auteur. D'ailleurs, sur le marché de la pige, où il s'est pas évident de se faire une place au soleil, que vaut un "j'ai placé des piges sur tirliponpon.com" ? Mieux vaut, comme Mariabox, se faire son site perso.

Net et journalisme, oui, certes, affirmer "vaste blague" est peut-être péremptoire mais à quelques exceptions - Amnistia.net, par exemple - j'ai bien du mal à considérer avec sérieux le webjournalisme. Je ne parle pas ici des éditions web des papiers-journaux, qui sont un cas à part. Pour le reste, ce que j'ai vu ne m'apparais souvent que peu sérieux, sans notion de hiérarchisation de l'infos, souvent écrit à la va-vite. Mais bon, c'est un autre sujet.
Dark phoenix

Message non lu par Dark phoenix » 21 oct. 2004, 17:30

walt a écrit :Net et journalisme, oui, certes, affirmer "vaste blague" est peut-être péremptoire mais à quelques exceptions - Amnistia.net, par exemple - j'ai bien du mal à considérer avec sérieux le webjournalisme. Je ne parle pas ici des éditions web des papiers-journaux, qui sont un cas à part. Pour le reste, ce que j'ai vu ne m'apparais souvent que peu sérieux, sans notion de hiérarchisation de l'infos, souvent écrit à la va-vite. Mais bon, c'est un autre sujet.
Précision, il y a des journaux qui n'existent que sur le web et qui paient (bien) des journalistes (le plus souvent intégrés mais les piges sont possibles). C'est pas la majorité mais ça existe.

Et puisqu'une simple reflexion a suscité tant de débats et de resuccées, je me répète.
NON, NON et NON piger gratuitement n'est pas admissible (sauf cas d'un bénévolat pur par passion ou par amitié, mais faut pas espèrer en vivre un jour).
C'est 1- se dévaloriser soi et son propre travail. Ecrire un papier quelqu'il soit c'est du taf. Le faire pour rien parce que ça permet de se faire la main ne signifie qu'une chose : le journaliste considère que son travail ne vaut rien. Après, comment va-t-il pouvoir justifier d'exiger un salaire ?
et 2- dévaloriser la profession. L'idée de faire une pige à l'essai gratuite pour intégrer une rédac est stupide. Franchement, qui ira embaucher qqun s'il suffit de multiplier les "tests avant collaboration éventuelle" et les stages ? Y a qu'à regarder les annonces sur ce site pour voir comment la situation se dégrade et les délires des "employeurs" se multiplient.

Edit : J'ai vu les plus grosses fautes seulement maintenant. Ce sujet m'énerve telle que je ne relis pas. c'est pas bien. sorry.
Dernière modification par Dark phoenix le 21 oct. 2004, 18:26, modifié 1 fois.
Omer94
Messages : 8
Inscription : 27 juil. 2004, 12:01
Contact :

Message non lu par Omer94 » 21 oct. 2004, 18:02

C'est fatiguant de répéter toujours les mêmes choses, mais une pige, donc un acte professionnel, mérite forcément rémunération, dans la mesure où elle crée une valeur ajoutée à un produit... Je ne parle pas, bien sûr, des publications à caractère associatif, caritatifs et autres.

Mais quand même. Ceux qui proposent des piges gratos à de grands journaux dévalorisent le travail des journalistes.
Vraissemblablement suffisaments friqués pour assurer leur quotidien sans gagner d'argent, ces bénévoles ne peuvent être des journalistes dignes de ce nom !
Il est bien connu que rares sont nos confrères à rouler sur l'or, la plupart se contentent de vivre simplement de leur métier, et ce n'est déja pas facile.

Merde aux piges gratuites et à ceux qui les font!
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »