risque de licenciement

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Avatar de l’utilisateur
soph
Messages : 46
Inscription : 25 sept. 2002, 00:01
Contact :

risque de licenciement

Message non lu par soph » 14 avr. 2011, 12:39

Bonjour à tous,
Je me permets de vous écrire car mon employeur m'oblige à travailler pendant mes vacances (vacances qui se terminent à la fin de la semaine) sous prétexte que nous sommes en bouclage. Chose que je fais!
Mais comme j'ai certains dosssiers restés à Paris, je ne peux pas tout lui donner.
Il me menace donc de me licencier pour faute grave.

Que puis-je faire?

En a-t-il le droit?

Merci pour vos lumières!

Soph
blemaire

Re: risque de licenciement

Message non lu par blemaire » 14 avr. 2011, 14:15

Tout d'abord, quel est votre statut ?
Si vous êtes rédacteur en chef (ou adjoint), effectivement, vous avez commis une faute en prenant des vacances sans boucler ou vous assurer que le journal serait bouclé.
Dans tous les autres cas, dès lors que vous prenez des vacances acceptées par votre employeur, c'est à lui de se débrouiller. Vous n'avez aucune responsabilité dans le problème de bouclage. Vous n'avez JAMAIS à travailler durant vos vacances. Il convient d'obtenir réparation.
Si vous avez des traces e-mail, cela pourrait même justifier une indemnisation et, en tous cas, une récupération des jours de congés pollués par votre employeur.
Il faudrait voir avec un avocat si ce n'est pas pénalement répréhensible (menaces, harcèlement moral...).
Je vous encourage à lui envoyer un mail très sec lui signalant que vous êtes en vacances et que vous refusez de travailler durant des congés payés.
laure.colmant
Messages : 57
Inscription : 13 mai 2010, 19:39
Contact :

Re: risque de licenciement

Message non lu par laure.colmant » 14 avr. 2011, 15:26

Parfaitement d'accord avec ce qui est dit juste au dessus. Avec un bémol, même un rédacteur en chef a droit à des congés payés. Dans le cadre d'un hebdo par exemple, il lui est impossible de partir en assurant tous les bouclages. Mais même en mensuel, le red chef est un salarié comme les autres et l'argument de la faute grave ne tient pas.
Tout salarié a droit à des congés payés. Il doit dépose les dates à l'avance. Soit elles ont acceptés par la direction, et auquel cas celle-ci n'a plus rien à dire. Soit la direction refuse, elle a le droit de le faire mais au moment où les dates de congés sont posées. Pas quand les vacances sont en cours. Elle a le droit de demander une fois au salarié de déplacer ses vacances. Mais si les dates suivantes ne lui conviennent pas, c'est tant pis.
Dans votre cas, le fait de ne pas être présente parce qu'en congés payés au moment du bouclage n'est pas un motif de licenciement. Si le licenciement a quand même lieu, il est abusif et peut ouvrir droit à des dédommagements et intérêts.
Dans votre cas, soit il s'agit d'un intox de votre patron qui vous fait du chantage à l'emploi pour vous faire accepter des choses inacceptables, et vous avez intérêt d'être ferme dans votre refus, calme, mais ferme. Inutile de monter sur ses grands chevaux. Sinon, il n'a pas fini de vous faire avaler des couleuvres. Je crois que nous nous trouvons dans ce cas là. Par contre gardez bien toutes les traces de ses demandes. Vous pourrez lui dire s'il insiste que vous vous ferez un plaisir de les transmettre à l'inspecteur du travail (et/ou syndicat s'il y en a un dans votre entreprise).
Soit votre employeur a de toute façon envie de vous licencier et n'importe quel prétexte sera bon de toute façon, légal ou pas. Vous gagnerez sans doute aux prud'hommes, mais vous serez dehors. Un mauvais motif de licenciement n'a jamais évité le licenciement.
Avatar de l’utilisateur
soph
Messages : 46
Inscription : 25 sept. 2002, 00:01
Contact :

Re: risque de licenciement

Message non lu par soph » 14 avr. 2011, 20:20

Merci beaucoup pour vos réponses et précieux conseils!

Soph
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »