Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
e.daniel
Messages : 0
Inscription : 31 déc. 2009, 00:41
Contact :

Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par e.daniel » 22 mars 2010, 23:51

Bonjour,

Il y a quelques temps de cela je passais un entretien pour un journal pour un poste de journaliste en contrat pro. Ils m'ont demandé après l'entretien de revenir le lendemain pour un essai. J'ai donc été interviewé quelqu'un puis j'ai rédigé un portrait.

Je n'ai finalement pas été embauché (ils ont réalisé après m'avoir fait venir que ma formation serait trop chronophage) quand je quittais la rédaction je ne savais pas si l'article allait être publié.

Il y a quelques jours je leur ai adressé un mail pour savoir s'ils avaient publié l'article et si oui, voir ce qu'ils ont changé pour que je sache quels points améliorer.

Ils m'ont répondu en m'envoyant l'article, qui était à la virgule près celui que j'avais écrit, seuls les titres de paragraphe avaient été changés. Ils ne se sont même pas excusés et n'ont tenté aucune justification. L'article n'était évidemment pas signé.

Est-ce normal ?
Merci pour vos réponses
Avatar de l’utilisateur
Gregmanset
Administrateurs
Messages : 298
Inscription : 17 sept. 2002, 18:07
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par Gregmanset » 23 mars 2010, 00:08

Bonsoir,

Un article dans le cadre d'un essai ne peut être publié. Qui dit publication, dit rémunération.
Donc réponse : non ce n'est pas normal. Ça sent même le canard qui voulait se faire un stock de papiers à l'oeil...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par ann65 » 23 mars 2010, 09:27

Gregmanset a écrit :Bonsoir,

Un article dans le cadre d'un essai ne peut être publié. Qui dit publication, dit rémunération.
Donc réponse : non ce n'est pas normal. Ça sent même le canard qui voulait se faire un stock de papiers à l'oeil...
Idem, ce n'est pas normal. Les changements de titraille relèvent d'un travail classique de secrétariat de rédaction. Dès lors que ce papier a été publié il doit t'être payé intégralement
Je te conseille d'envoyer à ce journal une lettre recommandée AR en en demandant le paiement (au moins 65 euros/feuillet) avec copie à l'inspection du travail + éventuellement un dédommagement du fait que ta signature a été escamotée.
Martin B
Messages : 32
Inscription : 19 sept. 2002, 10:24
Localisation : France
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par Martin B » 23 mars 2010, 16:46

La main courante au commissariat est une pratique légère, discrète (personne n'en est informé), et qui sert de référence légale dans une éventuelle procédure ensuite.
Et c'est gratuit. L'agent de police doit simplement te délivrer la feuille imprimée comportant toute ta déclaration. A conserver précieusement le jour où il faut des munitions...

Bon courage.
abellio
Messages : 0
Inscription : 30 janv. 2007, 10:50
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par abellio » 24 mars 2010, 09:24

Bonjour,

Je trouve ton mail un peu tard. Mais nous sommes un groupe de journalistes qui avons déposé plainte contre une Journal pour la même raison. Le titre qui t'a fait ce mauvais coup serait un journal institutionnel ?

De te lire,

BC

H.
e.daniel
Messages : 0
Inscription : 31 déc. 2009, 00:41
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par e.daniel » 25 mars 2010, 01:03

Merci pour vos réponses,

Quand je demandais si cela était normal, je me doutais bien que non, mais je ne voulais simplement pas influencer vos réponses !

Je pense (peut-être naïvement) que ce journal n'a pas publié cet article avec dans l'idée de m'arnaquer, ils l'ont simplement publié car il correspondait à leurs besoins du moment. Ce que je leur reproche, ce n'est pas de ne pas m'avoir payé, mais de ne pas avoir signé l'article à mon nom.

Même si je comprends qu'il est illégal de ne pas rémunérer ce type de travail, je ne ferais sûrement pas grand chose pour obtenir réparation (l'article fait un tout petit peu moins d'un feuillet) car si réparation il y a, elle sera minime.

Ce qui me pose problème c'est que je compte toujours sur une embauche là-bas dans un futur plus ou moins proche (en contrat pro toujours) et je ne veux pas gâcher cette opportunité car elles ne sont pas nombreuses. D'un autre côté je suis offusqué par ce manquement aux règles basiques du professionnalisme et surtout de la courtoisie.

J'ai le cul entre deux chaises, faire valoir mon droit et leur faire remarquer que leur action n'était pas correcte, ou, les remercier d'avoir publié mon article et insister pour décrocher des piges ou même une embauche. En gros les attaquer de front pour gagner quelques euros et me griller dans cette grande ville française (car le patron est assez influent là-bas) ou faire le dos rond (le faux-cul) pour me faire ma place ... Choix cornélien surtout que je n'ai pas l'habitude de me laisser faire !

Même si je ne pense pas qu'ils s'agisse de malhonnêteté de leur part, cette esquisse de partenariat part sur de mauvaises bases !

Tous les commentaires sont les bienvenus
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par ann65 » 25 mars 2010, 09:59

e.daniel a écrit : Je pense (peut-être naïvement) que ce journal n'a pas publié cet article avec dans l'idée de m'arnaquer, ils l'ont simplement publié car il correspondait à leurs besoins du moment. Ce que je leur reproche, ce n'est pas de ne pas m'avoir payé, mais de ne pas avoir signé l'article à mon nom.
Tu es naïf oui... Ce journal t'a arnaqué, et SCIEMMENT, puisqu'il t'a fait bosser sans avoir jamais l'intention de te payer pour cette pige en tous cas.
Il est doublement malhonnête puisqu'il a escamoté ta signature !

S'il avait s'agit d'un test et si le test n'avait pas été concluant, ce papier n'aurait pas été publié. Tout simplement. Et la question du paiement ne se poserait pas.

Mais puisque ce papier a été publié, c'est qu'il correspondait à leurs besoins et attentes. Ils n'avaient donc AUCUNE RAISON VALABLE de ne pas te payer.
Même si je comprends qu'il est illégal de ne pas rémunérer ce type de travail, je ne ferais sûrement pas grand chose pour obtenir réparation (l'article fait un tout petit peu moins d'un feuillet) car si réparation il y a, elle sera minime.

Ce qui me pose problème c'est que je compte toujours sur une embauche là-bas dans un futur plus ou moins proche (en contrat pro toujours) et je ne veux pas gâcher cette opportunité car elles ne sont pas nombreuses. D'un autre côté je suis offusqué par ce manquement aux règles basiques du professionnalisme et surtout de la courtoisie.
Tu penses vraiment que ce titre est sérieux ? Un journal qui fait bosser pour rien des jeunes journalistes n'est pas digne de confiance...

J'ai le cul entre deux chaises, faire valoir mon droit et leur faire remarquer que leur action n'était pas correcte, ou, les remercier d'avoir publié mon article et insister pour décrocher des piges ou même une embauche
La troisième solution est de les payer pour avoir eu la gentillesse de publier ton papier sans ta signature !!!!! :mrgreen:
Sérieusement, si tu les remercies etc., ils vont en déduire que tu es le pigeon idéal qui, non content de se faire arnaquer une première foi, dit merci et qui retend la joue...

En gros les attaquer de front pour gagner quelques euros et me griller dans cette grande ville française (car le patron est assez influent là-bas) ou faire le dos rond (le faux-cul) pour me faire ma place ... Choix cornélien surtout que je n'ai pas l'habitude de me laisser faire !
Se n'est pas se faire voler ou exploiter, ce n'est pas faire preuve de professionnalisme. Au contraire !!!! En acceptant ces conditions, tu montres justes que tu es un p'tit débutant qui est prêt à n'importe quoi (y compris à être arnaqué) pour se faire une place au soleil.
Sans les attaquer, écrire une lettre courtoise mais ferme, pour demander la rémunération de ce petit feuillet te prendra une demi heure et leur montrera que tu n'es pas un lapin de 6 semaines.
Quant au patron très influent et bblablabla c'est toujours la même rengaine. La menace de la mort. :roll: :roll: :roll: Mieux vaut en rire que de prendre cela au sérieux.
Même si je ne pense pas qu'ils s'agisse de malhonnêteté de leur part, cette esquisse de partenariat part sur de mauvaises bases !
C'est le moins que l'on puisse dire... :roll:
Dernière modification par ann65 le 25 mars 2010, 10:56, modifié 2 fois.
e.daniel
Messages : 0
Inscription : 31 déc. 2009, 00:41
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par e.daniel » 25 mars 2010, 10:20

Sans concessions ann65 !

A te lire je suis le dernier des abrutis !! En tous cas merci pour tes conseils, je pense que tu parles en connaissance de cause. J'ai toujours du mal à croire que le but était de me faire passer un entretien juste pour avoir un article gratuit, si c'est le cas ils se sont donné beaucoup de mal pour pas grand chose (il m'a filé un bouquin qui vaut 200€ dans le commerce, m'a payé le restaurant, a passé beaucoup de temps avec moi).

Donc je ne pense pas (je persiste, naïf jusqu'au bout des ongles !) que le but était de m'arnaquer même si le résultat reste le même tu as raison. Je vais donc penser à leur réclamer le paiement, mais je ne suis pas sûr que ce soit judicieux et profitable sur le long terme.

Merci en dans tous les cas pour ce point de vue qui me fait voir les choses sous un autre angle, même si je pense que la demi-mesure peut-être profitable de temps en temps !
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par ann65 » 25 mars 2010, 10:33

e.daniel a écrit :Sans concessions ann65 !

A te lire je suis le dernier des abrutis !! En tous cas merci pour tes conseils, je pense que tu parles en connaissance de cause. J'ai toujours du mal à croire que le but était de me faire passer un entretien juste pour avoir un article gratuit, si c'est le cas ils se sont donné beaucoup de mal pour pas grand chose (il m'a filé un bouquin qui vaut 200€ dans le commerce, m'a payé le restaurant, a passé beaucoup de temps avec moi).

Donc je ne pense pas (je persiste, naïf jusqu'au bout des ongles !) que le but était de m'arnaquer même si le résultat reste le même tu as raison. Je vais donc penser à leur réclamer le paiement, mais je ne suis pas sûr que ce soit judicieux et profitable sur le long terme.

Merci en dans tous les cas pour ce point de vue qui me fait voir les choses sous un autre angle, même si je pense que la demi-mesure peut-être profitable de temps en temps !
Tu n'es pas un abruti !!! Désolée si mon ton abrupt a pu laisser penser que je te considérais ainsi. Mais, je suis très en colère quand je lis à quel point vous êtes maltraités quand vous arrivez sur le marché du travail, sous des prétextes tous plus loufoques les uns que les autres.

Tu habites dans une petite ville ? Raison de plus pour ne pas te faire une réputation de pigeon de service qu'on appâte avec un déjeuner au resto et un bouquin ! Ça, ça paiera à long terme.

Tu as raison bien sûr, je ne sais rien des motivations premières et profondes de ce type. Mais j'ai un peu de mal à penser que c'est de la maladresse. Il n'en reste pas moins que publier un article sans rémunérer son auteur est en escamotant sa signature est illégal.
C'est aussi un total manque de courtoisie. Mais on ne va pas, en plus, demander à nos interlocuteurs d'être courtois. Pourvu qu'ils soient réglos.

Bon courage pour la suite Daniel.

PS - Ta lettre peut être très courtoise si tu ne veux pas te griller.

Je suis ravi de constater que l'article que je vous ai remis le XXXX et publié dans le numéro XXX correspondait bien à votre ligne éditoriale et à vos attentes.
Cette première collaboration ayant été concluante, je ne manquerai pas de de vous proposer des nouveaux sujets.
Veuillez trouver ci-joint les renseignements administratifs, ainsi que mes coordonnées bancaires qui vous permettront d'établir ma fiche de paie et de procéder au virement correspond au paiement du feuillet publié.
Veuillez agréer, etc.


PS 2 : Je sais faire aussi dans la demi mesure :wink: ...
Mais j'ai horreur que l'on cherche à abuser de la faiblesse de jeunes qui arrivent sur le marché. Et vraiment, je pense que se taire sous prétexte de "ne pas se griller" est la pire des stratégies. C'est au contraire le meilleur moyen de se faire une réputation de pigeon dont il est difficile de se défaire.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par cilou » 25 mars 2010, 20:03

Si tu veux vraiment bosser pour eux, même s'ils ne semblent pas très réglos, il faut user d'humour : tu montres à la fois que tu n'es pas dupe, et que tu n'est pas procédurier.
Dans ce cas, le début de la lettre d'Ann convient, et il faut modifier la fin. Mais là, désolée, je n'ai pas d'idée : je suis en formation toute la semaine, le soir j'ai les neurones grillés 8) .
e.daniel
Messages : 0
Inscription : 31 déc. 2009, 00:41
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par e.daniel » 27 mars 2010, 08:18

Donc cilou tu me conseillerais de leur faire savoir mon mécontentement sans leur demander d'argent ?
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Article publié sans mon consentement et sans mon nom

Message non lu par cilou » 28 mars 2010, 22:53

Moi, je te conseillerais comme Ann, de ne pas essayer de bosser pour un journal qui n'est pas réglo, et de leur demander de régler les papiers parus.
Maintenant, si tu souhaites quand même travailler pour eux, la négociation est plus difficile. Je ne sais pas trop, dans ce cas, quoi te conseiller. Il peut être fructueux d' "oublier" le payement des premiers papiers, mais il faut être très très clair pour les suivants, avec des preuves écrites (au pire, des mails) de la commande, du montant prévu, du mode de payement (salaire)...
Sache cependant qu'un journal qui n'est pas réglo lors d'une première collaboration a peu de chances de changer :?
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »