Page 1 sur 1

Pigiste et étudiante

Publié : 11 mars 2010, 12:58
par Merteuil
Bonjour,

Je suis étudiante en journalisme. J'en ai encore pour un an. C'est une école qui coûte les yeux de la tête.

Je viens de terminer mon stage et j'ai eu l'opportunité de placer des piges dans une publication commerciale (comme le magazine de la Fnac, par exemple) et un autre magazine, normal cette fois-ci.

C'est payé correctement pour quelqu'un qui débute comme moi (environ 60 euros le feuillet).

Le problème, c'est que je suis obligée de rater des cours pour les reportages, les interviews, etc., et ensuite on me demande de rendre le travail assez rapidement, ce qui m'empêche de nouveau d'aller en cours.

Qu'est-ce que vous me conseillez de faire ? Arrêter de collaborer avec le magazine commercial, arrêter de collaborer avec le magazine normal, arrêter les deux, arrêter les cours et essayer d'être vraiment pigiste ou continuer de jongler avec tout ça ?

Il me semble que quand on étudie le journalisme, c'est cool d'être déjà un peu pigiste, non ? Mais là, je ne sais pas trop quoi faire. Je n'arrive pas à savoir si je dois continuer les cours peinard (en sachant que si je reviens dans un an dans les magazines dans lesquels j'ai des contacts, on m'aura probablement oubliée et remplacée) ou tout arrêter pour me lancer, ce qui me fait très peur (et puis, je n'aurais pas le diplôme).

Qu'en pensez-vous ? Ça peut sembler bête comme dilemme mais j'ai besoin de l'avis de personnes qui s'y connaissent.

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 11 mars 2010, 14:37
par cilou
Je pense que c'est vraiment bien que tu puisses piger dès maintenant. Donc si tu arrives à jongler avec tout ça, même si c'est un peu acrobatique, alors fonce. Il peut être utile de discuter avec tes profs pour leur expliquer pourquoi tu rates certains cours. Et essaie de les rattraper le maximum avec l'aide des autres étudiants.
Si tu n'y arrives pas, lâche en priorité le magazine commercial, pour garder le "vrai" magazine, si c'est du "vrai" journalisme que tu veux faire. Mais tant que tu peux, garde tout.

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 11 mars 2010, 14:53
par ann65
Pareil que Cilou.

Garde tes piges !!!! D'autant qu'elle sont effectivement correctement payées. Les cours, tu peux les rattraper en demandant à tes camarades de classe de te passer leur notes. Les piges, si tu les refuses, elles seront confiées à qqu'un d'autre.
Ce sont tes papiers qui font et feront de toi une journaliste, pas l'école !

Tu devrais aussi expliquer à tes profs ou au responsable des études pourquoi tu rates des cours. J'ai un peu de mal à imaginer, qu'en tant que pro, ils pourraient te conseiller de renoncer à ces piges. Le fait que l'on fasse appel à toi montre au contraire que tu es débrouillarde et que tu as un bon niveau.
BRAVO !!!!!!!!!!!!!!

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 11 mars 2010, 21:14
par Merteuil
Hum d'accord, je vais continuer de tout faire alors.
Merci !

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 25 mars 2010, 18:37
par Tane
Pareil que mes collègues!!! Garde tout!!!

Les piges, c'est irremplaçable pour acquérir de l'expérience. Le terrain, ya que ça de vrai, bien plus formateur que l'école.

Mais ne lâche pas l'école non plus, surtout pas. Le diplôme que tu y gagneras reste un sésame indispensable. monnayable sur le marché, bien plus que qq piges.

@+

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 12 mai 2010, 10:46
par groland44
"Le diplôme que tu y gagneras reste un sésame indispensable. monnayable sur le marché, bien plus que qq piges."

Mais arrêtez de croire qu'un diplôme obtenu dans n'importe quelle école (reconnue ou non) constitue un sésame ou, pire, un moyen de négocier à la hausse un salaire !!! C'est une aberration de penser cela !! Au mieux, les écoles permettent de se construire un (petit) réseau avec ses camardes de promo ou les anciens élèves qui peuvent éventuellement pousser votre CV en haut de la pile ou vous tenir au courant des éventuels mouvements dans les rédactions. Mais le diplôme ouvrant les portes, NON !!!

Ceci étant dit, et pour répondre à la question initiale de ce post, oui, il faut évidemment garder un max de collaborations, quitte à jongler avec un emploi du temps très serré. Cela sera, en plus, votre combat quotidien lorsque vous exercerez ce glorieux métier de journaliste alors autant se familiariser avec ce rythme dés maintenant ! Du reste, comme l'avançait je ne sais plus qui, vos profs seront évidemment (du moins je l'espère) compréhensifs si vous êtes amenée à manquer un ou deux cours.

Bon courage et bonne continuation.

Re: Pigiste et étudiante

Publié : 12 mai 2010, 11:19
par ann65
Tane a écrit :
Mais ne lâche pas l'école non plus, surtout pas. Le diplôme que tu y gagneras reste un sésame indispensable. monnayable sur le marché, bien plus que qq piges.

@+
A mon avis une école ou une formation est un "sésame" indispensable pour pouvoir avoir une convention de stage et se confronter à la réalité du métier..
Ce qui est "monnayable", ce n'est pas le diplôme mais les COMPETENCES et le SAVOIR-FAIRE que tu y auras acquis.