C'est dur pour vous en ce moment?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Tane
Messages : 24
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

pour ma part...

Message non lu par Tane » 31 mars 2009, 22:19

Pour ma part, j'y arrive actuellement pas trop mal, mais je dois dire que c'est après deux ou trois bonnes années de galère où j'ai été bien content d'avoir une chérie gagnant correctement sa vie.

Mais il faut être sur tous les fronts. Perso, je bosse pour deux publications me payant en piges, deux autres en droits d'auteurs, et le dernier, en portage salarial. Il s'agit pour ce cas d'une entreprise. A chaque fois des employeurs que j'ai dû contacter, relancer, poursuivre, harceler pour me faire une place.

Alors ne vous découragez pas. C'EST POSSIBLE!! Même si c'est vrai qu'il faut beaucoup de passion vu les modestes sommes gagnées par rapport au travail investi... :wink:
focus
Messages : 53
Inscription : 17 nov. 2007, 17:37
Contact :

Message non lu par focus » 31 mars 2009, 22:37

Je confirme, même en poste, c'est pas facile. Faut bosser, bosser et... bosser ! Donc faut aimer son boulot. Mais bon, faut pas se plaindre quand on à la chance d'avoir un CDI, paraît-il...
Bon courage à vous, demain est un autre jour !
Sandorf
Messages : 58
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 01 avr. 2009, 09:42

La chute est vertigineuse en matière d'investissements en publicité en presse écrite et les annonceurs se tournent tous vers le net ! Donc il est logique de freiner à fond sur les coûts et malheureusement les intervenants pigistes trinquent en premier... un domino puis un autre domino... Moins (...) de publicités et donc moins d'argent... CQFD !
sue
Messages : 25
Inscription : 03 août 2006, 10:11
Contact :

Message non lu par sue » 01 avr. 2009, 10:35

Bonjour !

J'apporte ma petite contribution à vos témoignages. Malheureusement, je crains de ne pas être optimiste. Je viens de me faire licencier pour raisons économiques, après 8 ans dans une rédaction pour un magazine grand public. Je cherche donc des piges mais les réponses, quand il y en a, sont toutes négatives : "budget restreint, pas d'embauche de nouveaux pigistes, c'est dur en ce moment.." Cette crise plombe le moral de tout le monde et quand je dis que je veux piger, on me regarde comme si j'étais inconsciente. Quant à l'ANPE, le service dédié aux journalistes est déprimant, il informe dès le premier rdv que, de toute façon, il ne trouvera pas de boulot pour vous.... Mais je n'ai pas envie de me laisser décourager. Je reste optimiste, j'en profite pour rebondir autrement, notamment en écrivant un livre. Autour de moi, on s'étonne de me voir si sereine. La crise a contaminé tout le monde, y compris ceux qui ont du boulot et qui s'en sortent largement. Après quelques mois au chômage, je changerai peut-être de discours, en attendant, je pense qu'i faut continuer de démarcher, de s'accrocher, de montrer qu'on est toujours là malgré la morosité ambiante. Sait-on jamais, il suffit parfois d'une minuscule brèche pour pouvoir s'y glisser... Je vous souhaite bon courage à tous et à toutes et essayez de garder le moral ;)
cirrichristian
Messages : 2
Inscription : 15 avr. 2008, 11:33
Contact :

Message non lu par cirrichristian » 01 avr. 2009, 10:44

A la pige depuis environ un an avec un réseau peu étendu, et étant rédacteur graphiste (donc n'écrivant pas), je confirme que pour moi c'est particulièrement tendu en ce moment.

D'autant plus qu'aux problèmes de budgets et des volumes de piges de plus en plus réduits, viennent s'ajouter le retour des "pools" de graphistes ou de SR pour les magazines (ils envisagent très sérieusement la chose dans certains groupes de presse). Les plus fous envisagent même pools de rédacteurs non-journalistes.

Ca donne envie non ?

:?
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 01 avr. 2009, 11:06

Quand les redactions comprendront que les pigistes sont leur salut, il sera peut etre trop tard.

un pigiste coute moins cher qu'un journaliste à demeure: pas de locaux, pas de tickets restau, pas de cartes orange, etc.

et on ne le paye que s'il bosse...

la formule d'avenir: un redac chef + un pool de pigistes spécialisés
dbedart
Messages : 10
Inscription : 26 mars 2005, 02:59
Contact :

Une bonne grêve ?

Message non lu par dbedart » 01 avr. 2009, 11:23

Bonjour à tous,
Je ne peux qu'abonder dans dans votre sens... à tous ! Que celà console ceux qui culpabilisent et s'imaginent qu'ils sont seuls responsables de leurs difficultés. On peut se donner tous les coups de pieds du monde aux fesses, ça ne peur avoir qu'un effet marginal (se donner bonne conscience par exemple). Car la réalité économique est là : les pigistes sont une variable d'ajustement économique. Tous les groupes de presse ou presque les licencient, pour reporter la charge de travail sur des permanent accusés de ne pas être assez productifs... C'est du moins l'explication que les RH de Lagardère m'ont donné l'an dernier après mon licenciement du groupe (en tant que pigiste). Les syndicats ne bougent pas... comme d'habitude. Il faut dire que nous ne faisons rien pour que ça change puisque nous n'adhérons pas ! Alors à quand la riposte ? A quand une semaine de grêve de pigistes ? Elle serait l'indispensable coup de semonce dont les patrons de presse et de com ont besoin pour se rendre compte qu'ils vont trop loin, que ça suffat comme ci ! Une semaine de grêve, avec un préavis court, pour qu'ils ne puissent pas réorganiser leur planning (sinon, ça ne sert à rien !) De notre côté, et puisque nous sommes dans la m... de toute façon, ce n'est pas une semaine / pige de plus ou de moins qui affectera notre précaire situation économique : assedics ou rmi prendront le relais de ce maigre manque à gagner !
Une dernière chose concerant les problèmes avec ces dernières (assedics) : une circulaire de l'unédic précisant que les pigistes n'ont pas à fournir un nombre d'heures existe sur leur site (voyez sur google). Envoyez-là avec vos courriers.
Senz
Messages : 15
Inscription : 30 avr. 2005, 18:23
Contact :

..

Message non lu par Senz » 09 avr. 2009, 17:55

De mon côté, c'est tendu aussi. Je me bats en envoyant sans arrêt des propositions, en faisant attention de ne pas trop donner d'infos et en même temps de donner envie...
Depuis quelques mois ça marche bien, je gagne correctement ma vie, mais avec le peur au ventre que ça s'rrête du jour au lendemain car il s'agit de CDD, de piges... Un coup payée en DA, un autre en piges, un autre en cachet... Je me suis pris beaucoup de vents, crise oblige. Aujourd'hui, cette p... de crise fait qu'on est censé être heureux de bosser, même exploité à fond, et on n'ose encore moins râler ni faire valoir ses droits (c'est l'impression que j'ai en tout cas).
En ce moment, je cours après des paiements, je dois assurer des tâches en + pour le même salaire et je suis fatiguee d'envoyer des propositions, de ne pas avoir de nouvelles pendant des semaines, jusqu'à ce qu'on vienne me dire "ok, je te prends 3 sujets" (les plus difficiles, nécessitant du temps pour de l'investigation, souvent des dossiers); "c'est à rendre dans 10 jours".
Et j'en aurais encore tellement à dire...
Tartiflette
Messages : 5
Inscription : 05 nov. 2008, 12:27
Contact :

Re: C'est dur pour vous en ce moment?

Message non lu par Tartiflette » 21 avr. 2009, 23:02

patdepar a écrit :
Misty a écrit :Je me demandais si c'était moi qui etait en perte de vitesse ou la situation de la presse écrite en france devenait encore plus dure pour les pigistes?

Apres avoir demandé a plusieurs personnes la réponse est : oui c'est dur en ce moment, mieux vaut s'accrocher a ce que l'on a !

Pour vous, qu'en est il???? a savoir que l'on n'est pas tous dans le meme type de presse...
oui, c'est dur.
naïvement, je me disais que les rédactions n'embauchant plus et ne remplaçant pas les départs, ils auraient d'autant plus besoin de pigistes chevronnés dans mon genre (20 ans d'expérience en presse éco et spécialisée).
Eh ben non ...
La Tribune : plus de piges, l'Expansion : plus de budget, Challenges : pareil ... Même la presse pro, censée moins souffrir because annonceurs captifs ralentit le rythme. Bref, ça craint du boudin. Au point que je me demande s'il ne faut pas véritablement envisager une reconversion quelconque. Mais où et comment ? That is the question ...
Ils prennent surtout des stagiaires... je ne vois que ça en ce moment dans les annonces. J'en ai même vu qui se constituaient des équipes entières de stagiaires. Un stagiaire rédacteur, un stagiaire maquettiste, un stagiaire SR...
kaeak
Messages : 234
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 21 avr. 2009, 23:45

C'est tellement plus simple ! Ils n'ont pas de raison de se priver : je connais des futurs diplômés d'écoles reconnues qui s'inscriront en fac à la rentrée pour faire des stages ! Je ne sais plus s'il faut en rire ou en pleurer... :roll:
BEB17
Messages : 12
Inscription : 05 juil. 2007, 23:43
Contact :

Message non lu par BEB17 » 28 avr. 2009, 10:47

Qui pour poursuivre ?

Je veux d'autres ''bonnes nouvelles'' comme celle-ci pour me conforter dans ma chere existence de precaire afin de pouvoir me dire qu'il y a pire que moi... :wink:

Vite, et merci d'avance !
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 28 avr. 2009, 18:47

"ok, je te prends 3 sujets" (les plus difficiles, nécessitant du temps pour de l'investigation, souvent des dossiers); "c'est à rendre dans 10 jours".
Cà, je connais, mais cà a toujours été le lot du pigiste fiable: c'est lui qu'on appelle en dernière minute quand il faut remplir un canard !
Comme il est fiable, il va se défoncer pour livrer un bon boulot, et décrocher encore d'autres commandes :lol:

Pour moi, çà marche pas trop mal en ce moment, pas mal de sujets autoproduits vendus et même des commandes (ce que j'ai peu dans mon domaine...).
Mais les titres avec lesquels je collabore sont moins nombreux qu'avant, certains ont carrément mis la clé sous la porte, d'autres avec qui je travaillais essaient de tout faire en interne, et les titres étrangers qui me permettaient de rentabiliser mes productions sont devenus encore plus frileux... :cry:
Ceux qui restent oscillent entre restructurations, restrictions, licenciements, ce qui finalement semble laisser de la marge pour faire travailler des pigistes.

Le pigiste, solution à la crise de la presse ? On verra, mais on peut quand même s'inquiéter quand on voit que sous le code Rome de l'ANPE (32211 je crois) des professions de la presse, on trouve les ... correspondants de presse. C'est tentant pour un employeur, non ? :twisted:
Je n'ai pas encore trouvé d'offres de piges pour autoentrepreneurs mais çà ne devrait pas tarder... :twisted:
Quant à la pige photo, payée en salaire, elle devient bien rare, entre les auteurs qui parfois ne travaillent que pour la presse, et les microstocks où les photos seront bientôt gratuites (il y en a déjà ...).

Bref, optimisme (très) mesuré au présent, pessimisme, ou tout du moins inquiétude pour l'avenir ...
Marjorie
Messages : 20
Inscription : 22 août 2003, 17:58
Contact :

Rmi et pige

Message non lu par Marjorie » 29 avr. 2009, 11:14

Bonjour,

Quelqu'un peut il m expliquer comment faire vis a vis de la caf quand on commencer à piger ? On cree son statut d auto entrepreneur ? Y a t il d'autres solutions ? Est il vrai que ca n 'est pas nécessaire au début jusqu'à une certaine somme de rémunération ?
Merci beaucoup. Je commence à piger en France et connais peu les lois. Et je ne voudrais surtout pas me faire avoir. Une pige à 57 euros brut payable 2 mois apres parution vous semble t elle correcte ....?
Padj
Messages : 8
Inscription : 07 avr. 2009, 18:20
Contact :

Re: Rmi et pige

Message non lu par Padj » 29 avr. 2009, 11:34

Marjorie a écrit :Une pige à 57 euros brut payable 2 mois apres parution vous semble t elle correcte ....?
Combien de signes, quel domaine, quel temps passé dessus, quels frais... ?

57€ dans l'absolu c'est une somme ridicule, mais à nuancer selon la nature de la pige en question.
Marjorie
Messages : 20
Inscription : 22 août 2003, 17:58
Contact :

Message non lu par Marjorie » 29 avr. 2009, 11:38

le feuillet, sans frais, dans le tourisme. je sais que c est peu. et concernant la gestion pige rmi, que me conseillez vous ? merci.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »