Tous responsables !

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
pigiste2b
Messages : 3
Inscription : 14 avr. 2014, 16:10
Contact :

Tous responsables !

Message non lu par pigiste2b » 14 avr. 2014, 18:33

Réflexion à destination du forum général "presse-journalisme-médias" et AUSSI du forum "piges et pigistes" : que de lamentations, que de pleurs et de grincements de dents dans vos messages, chères confrères et consoeurs. Beaucoup sont justifiés, certains peu compréhensibles, d'autres purement cyniques, genre " le métier est foutu, la presse n'existe plus, courage fuyons !", ou plutôt : "courage, fuyez " car je m'aperçois que, généralement, cet ultime conseil est surtout donné aux autres alors que je ne suis pas certain que le(s) conseilleur(s) soient prêts à abandonner un navire sur lequel certains d'entre eux sont embarqués depuis belle lurette... Ou alors, ils sont en bout de carrière, ils ont bien cotisé et ils savent déjà que leur retraite ne sera pas si maigre que cela... Mais, à la lecture des réflexions de nombre de pigistes (dans le forum qui leur est destiné) je découvre un thème qui revient souvent : les rédactions ne nous proposent plus (pas) de sujets; ceux que nous proposons sont systématiquement refoulés; etc. Et si nous nous nous posions tous ensemble les questions suivantes : et si les sujets que nous proposons n'étaient pas les bons ? Et si nos sujets n'étaient pas bons ? Et si nous les "vendions" mal ? Etc. J'occupais, il y a peu de temps encore un excellent poste d'observation dans une rédaction nationale. Chargé (entre autres) des relations avec les pigistes et les correspondants/pigistes, je leur servais régulièrement ce discours : n'attendez pas que nous vous demandions d'intervenir, PROPOSEZ ! Et bien sachez le : entre celle qui répondait avec enthousiasme et qui ne m'a jamais rien proposé; celui qui n'arrivait pas à faire la différence entre actu chaude, quotidienne et magazine; celui qui dédaignait tel dossier car il considérait que "ce n'était pas pour lui" (?!); celui qui s'était auparavant présenté avec de l'ancienneté et auquel il fallait remâcher toute la préparation d'un travail car, visiblement, il n'arrivait pas à "rentrer dans l'histoire"... Entre tous ces collaborateurs - à part cela charmants - je n'ai JAMAIS eu la moindre proposition de sujet... En revanche, certains d'entre eux ne se sont parfois pas fait prier pour me signaler qu'on ne leur avait rien confié depuis longtemps... Certes les rédactions sont (parfois) frileuses à l'idée de faire travailler un pigiste alors qu'elles estiment avoir assez de journalistes au siège. Sauf qu'il faut aussi le savoir : sauf exception, l'imagination n'y est pas souvent au pouvoir. Alors les amis, le pouvoir ne se distribue pas, il se prend ! Il n'y a pas de petit ou de grand sujet, il n'y a que des bons ou des mauvais. Ayez des idées et prenez le pouvoir ! Ne serait qu'une part !
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Tous responsables !

Message non lu par zoom » 15 avr. 2014, 16:10

C'est gentil ton message, il y a surement du vrai :wink: mais je peux aussi te raconter le quotidien du pigiste: envoyer dix courriers, mails, messages téléphoniques avec des propositions de sujets, voire des sujets déjà en stock, et dans le meilleur des cas, recevoir une réponse généralement négative, de quelqu'un un peu plus poli que la moyenne ! :twisted:
Entre les rédactions qui te disent "on ne travaille pas avec des pigistes" et qui font tourner stagiaires ou correspondants de presse comme au manège, celles qui te répondent qu'elles n'embauchent pas (alors que tu proposes juste un sujet !), qu'elles ne travaillent qu'avec des pigistes qu'elles connaissent (et comment elles les ont connus ?), qui te demandent un article gratuit "pour voir", qui te proposent des tarifs qui pousserait n'importe quel bénéficiaire du RSA à prendre les armes, qui ne sont pas capables de te donner un calibrage et un angle précis, mais qui te font re-écrire ton papier trois fois, qui te demandent un papier en urgence à rendre juste le jour où le rédac'chef part en vacances aux Seychelles, comme çà il s'en occupera en rentrant :D , il n'en reste pas beaucoup qui étudient sérieusement les propositions sans essayer de te piquer le sujet, qui prennent le temps de te recevoir et de discuter "en vrai" avec toi, ou même qui te commandent un sujet en se basant sur ton portfolio, tes publications, bref de ce que tu as prouvé savoir faire...
On peut aussi parler des tarifs de piges symboliques (je sais, je me répète !), des demandes de photos gratuites (mais promis, on mettra votre nom sous la photo ... comme l'exige la loi :D ), des frais pas payés, des collaborations régulières qui s'arrêtent brusquement au bout de 10 ans parceque le rédac'chef a changé, et donc du licenciement qu'il faut aller chercher aux prud'hommes (alors que la plupart des salariés "normaux" vont justement aux prud'hommes pour faire annuler leur licenciement !) et j'en passe...

Alors, personne n'est parfait, et je ne suis peut être pas objectif, mais le rapport de force en ce moment ne me semble vraiment pas du coté des pigistes ... :? Quand on veut des pigistes motivés, il suffit souvent de les traiter et de leur permettre de vivre décemment !
Bien à toi,

Eric, pigiste depuis 18 ans, qui passe justement plus de la moitié de son temps à faire des propositions de sujets ! :mrgreen:
pigiste2b
Messages : 3
Inscription : 14 avr. 2014, 16:10
Contact :

Re: Tous responsables !

Message non lu par pigiste2b » 16 avr. 2014, 16:12

zoom a écrit :C'est gentil ton message, il y a surement du vrai :wink: mais je peux aussi te raconter le quotidien du pigiste: envoyer dix courriers, mails, messages téléphoniques avec des propositions de sujets, voire des sujets déjà en stock, et dans le meilleur des cas, recevoir une réponse généralement négative, de quelqu'un un peu plus poli que la moyenne ! :twisted:
Entre les rédactions qui te disent "on ne travaille pas avec des pigistes" et qui font tourner stagiaires ou correspondants de presse comme au manège, celles qui te répondent qu'elles n'embauchent pas (alors que tu proposes juste un sujet !), qu'elles ne travaillent qu'avec des pigistes qu'elles connaissent (et comment elles les ont connus ?), qui te demandent un article gratuit "pour voir", qui te proposent des tarifs qui pousserait n'importe quel bénéficiaire du RSA à prendre les armes, qui ne sont pas capables de te donner un calibrage et un angle précis, mais qui te font re-écrire ton papier trois fois, qui te demandent un papier en urgence à rendre juste le jour où le rédac'chef part en vacances aux Seychelles, comme çà il s'en occupera en rentrant :D , il n'en reste pas beaucoup qui étudient sérieusement les propositions sans essayer de te piquer le sujet, qui prennent le temps de te recevoir et de discuter "en vrai" avec toi, ou même qui te commandent un sujet en se basant sur ton portfolio, tes publications, bref de ce que tu as prouvé savoir faire...
On peut aussi parler des tarifs de piges symboliques (je sais, je me répète !), des demandes de photos gratuites (mais promis, on mettra votre nom sous la photo ... comme l'exige la loi :D ), des frais pas payés, des collaborations régulières qui s'arrêtent brusquement au bout de 10 ans parceque le rédac'chef a changé, et donc du licenciement qu'il faut aller chercher aux prud'hommes (alors que la plupart des salariés "normaux" vont justement aux prud'hommes pour faire annuler leur licenciement !) et j'en passe...

Alors, personne n'est parfait, et je ne suis peut être pas objectif, mais le rapport de force en ce moment ne me semble vraiment pas du coté des pigistes ... :? Quand on veut des pigistes motivés, il suffit souvent de les traiter et de leur permettre de vivre décemment !
Bien à toi,

Eric, pigiste depuis 18 ans, qui passe justement plus de la moitié de son temps à faire des propositions de sujets ! :mrgreen:
Et bien, mon cher Eric, c'est justement tout ce que j'ai tenté d'exprimer. Et, en indiquant que tu es pigiste depuis dix ans et que tu rencontres les difficultés listées dans ton message, tu retournes à la question principale de mon propos : et si les pigistes ( certains, pas tous) s'interrogeaient sur leur travail... Quant à me raconter le "quotidien du pigiste" non merci, je le suis moi aussi. Enfin, pour faire court afin de te laisser le maximum de temps pour tes démarchages, je ne prendrai ni le temps ni la place ici d'établir la longue liste des problèmes et des questions que je me suis posés de longues années durant face aux pigistes (mais il en va de même pour certains confrères en CDI, même depuis longtemps ou, justement parce qu'ils sont engagés depuis longtemps) que j'ai croisé au fil du temps et de mes affectations. En fait, cette réflexion me fait penser à celle de la profession toute entière qui se lamente ces dernières années sur son avenir de plus en plus bouché en oubliant, pour certains de ses représentants, qu'ils ont creuse eux-mêmes leurs tombes... De ceux qui se demandent pourquoi leur journal ne se vend plus alors qu'ils ne l'écrivent plus depuis longtemps que pour eux et un cénacle réduit de petits copains en se foutant pas mal des lecteurs...
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Tous responsables !

Message non lu par cilou » 17 avr. 2014, 10:32

C'est amusant, car il y a peu de temps, j'avais un son de cloche strictement inverse d'un rédacteur en chef adjoint. Son discours, en gros, était "on n'a jamais reçu autant de propositions intéressantes des pigistes, il n'y a jamais eu autant de pigistes de qualité, et malheureusement, on n'a pas les moyens de leur offrir beaucoup de boulot".
Et si c'était toi, pigiste2b, qui cherchait le mouton à 5 pattes : un pigiste proposant 10 sujets intéressants chaque semaine (chacun ayant fait bien-sûr l'objet d'une pré-enquête... mais dont un seul, peut-être, sera retenu, par manque de place dans le journal), disponible n'importe quand pour un gros dossier à rendre au dernier moment, mais capable aussi de passer des mois sans commande et sans râler, et qui est prêt à bosser pour moins de 60 euros le feuillet... T'es-tu seulement demandé comment ces pigistes vivaient ?
Je connais pour ma part plusieurs excellents pigistes, qui arrivent par exemple à placer très régulièrement des gros papiers pour Le Monde... Et bien ces pigistes galèrent financièrement, parce que un journal prestigieux, c'est bon pour l'ego, mais pas pour le porte-monnaie. Ce sont pourtant des pigistes de province, qui ne subissent pas les loyers de Paris.
Alors les complaintes des rédac'chef qui ne trouvent pas de bons pigistes, ça me fait doucement rigoler.
orelia
Messages : 21
Inscription : 25 août 2004, 10:58
Localisation : Angers
Contact :

Re: Tous responsables !

Message non lu par orelia » 22 avr. 2014, 00:25

Oui, j'ai le même son de cloche que Cilou... Et je dois dire que quand j'ai lu le propos de pigiste2b, je n'ai pas pu m'empêcher de songer à tous ces mauvais chefs de rubrique qui se plaignent de leurs pigistes sans en changer...

Les responsables? Il suffit de regarder ne serait-ce qu'une ou deux fois par an les magazines en kiosque : c'est d'un ennui mortel, les mêmes sujets qui reviennent, traiter quasiment de la même façon si ce n'est tous les ans, à minima tous les deux ans. Et l'on voudrait faire croire que ce sont les pigistes qui décident de ces contenus-là ? Non, vraiment, je me tape sur le ventre...
Répondre

Revenir à « Général / divers »